background preloader

ALFRED HITCHCOCK - Musiques

ALFRED HITCHCOCK - Musiques
Voici quelques extraits de musiques de génériques de films célèbres : - Spellbound (1945) format WAV 299 Ko - Rear Window (1954) format WAV 278 Ko - The trouble with Harry (1956) format WAV 147 Ko - Vertigo (1958) format WAV 241 Ko - Psycho (1960) format WAV 202 Ko - The birds (1963) format WAV 221 Ko - Marnie (1964) format WAV 222 Ko - Frenzy (1972) format WAV 309 Ko Fenêtre sur cour, le "tournant sonore" Fenêtre sur cour en 1954 ( format WAV 278 Ko) est un "tournant sonore" dans la carrière d'Hitchcock ; à partir de ce film, le son et la musique vont avoir un rôle essentiel dans ses films. Alfred Hitchcock dira de Fenêtre sur cour: Il y a une chose qui m'a rendu assez malheureux dans ce film, c'est la musique. Pendant le film suivant, La main au collet (1955), Alfred Hitchcock rencontrera le compositeur Bernard Herrmann. Musicien américain, né à New York en 1911, mort en Grande Bretagne en 1975. La collaboration Hitchcock-Herrmann Après Mais qui a tué Harry (1955) ( format WAV 202 Ko). Related:  MUSIQUE DE FILMPsychose, Alfred HitchcockCompositeurs célèbres

The Secret Garden [Original Broadway Cast] - | Songs, Reviews, Credits Composer Lucy Simon and lyricist/librettist Marsha Norman's 1991 stage musical adaptation of Francis Hodgson Burnett's 1909 children's novel The Secret Garden is at least the third such effort for a work that presumably is out of copyright and thus available to anyone who wishes to take it on. Sharon Burgett seems to have been the first to do so, writing music and co-penning lyrics with Susan Beckwith-Smith and Diana Matterson for a musical mounted in Watford, England, in 1983, and a second British version appeared in 1987 with songs by Diana Morgan and Stephen Marwick. Simon, a former folk-pop singer (with her sister Carly Simon in the Simon Sisters), and Norman, a noted playwright (‘Night Mother), have the advantage of a Broadway production, even though this is the first venture into musicals for both of them. They seem to have tried to cross a large-scale, melodramatic effort in the manner of Les Misérables or The Phantom of the Opera with a show that also would appeal to children.

Musique : l'ouverture à la française Source des enregistrements : Psychose d'Hitchcock Le film Hitchcock sort actuellement sur les écrans. C'est l'occasion de revoir Psycho : rarement film fut aussi achevé dans sa structure et riche dans sa thématique. Il suffit, pour s’en persuader, d’interroger ce chef-d’oeuvre à travers le réseau interactif qui relie mise en images, décor, musique, personnages et dialogues. Analyse du film d'Alfred Hitchcock, Psycho/Psychose (USA, 1960), par Henri Philibert-Caillat. La licence de ce document figure en bas du texte. 1. Le propre de tout chef-d’œuvre artistique est, dit-on, de proposer de multiples significations et d’influencer les créateurs à venir par son aspect novateur. Rarement film fut aussi achevé dans sa structure et riche dans sa thématique que Psycho. Se dessine alors, claire ou allusive, sa vision de l’homme et de ses rapports avec le monde. En guise de préambule : une anecdote, deux avis et trois précisions. Norman « My mother just goes a little mad sometimes. « Ma mère devient parfois un peu folle. Marion « Yes. « Oui. 1.1. 2.

Joe Hisaishi (1950 - ) Studio > Autres figures clés > Joe Hisaishi Joe Hisaishi est l'homme derrière les musiques de tous les films de Miyazaki réalisés au sein studio Ghibli. Compositeur-arrangeur-auteur-interprète et musicien touche-à-tout, il est aujourd'hui au sommet de sa popularité, collectionnant un nombre impressionnant d'albums. Entre ses projets solo et ses bandes originales de films depuis plus de 20 ans, Joe Hisaishi est considéré au Japon, mais aussi au niveau mondial, comme un artiste musical d'envergure. Joe Hisaishi est né le 6 décembre 1950, à Nagano. Hisaishi sort son premier disque Information en 1982. Par la suite, Hisaishi compose les bandes-originales du Château dans le ciel, de Mon voisin Totoro (dont l'ouverture est devenue l'hymne national des maternelles japonaises), de Kiki la petite sorcière, de Porco Rosso, de Princesse Mononoke, du Voyage de Chihiro, du Château ambulant, de Ponyo sur la falaise et enfin du Vent se lève. Lors de l'enregistrement de Porco Rosso

"The Lord of the Rings", la migliore colonna sonora di tutti i tempi La musica che accompagna "Il Signore degli Anelli" è stata votata per il sesto anno consecutivo come migliore colonna sonora di tutti i tempi. Nella classifica di Classic.fm sulle cento musiche di film più belle di sempre, quella composta da Howard Shore per la trilogia di Peter Jackson, premiata con 17 Oscar, ha trionfato su "Schindler's List", firmata da John Williams e "Il Gladiatore" di Hans Zimmer. Le composizioni di John Williams per "Star Wars" e quella di John Barry per "La mia Africa" completano la top five. (a cura di Rita Celi)

vangelis - 1492 conquest of paradise Le Code Hays Lorsque nous regardons aujourd’hui un film de l’âge d’or hollywoodien, certains éléments peuvent sembler étranges : l’absence de rapports sexuels, les descriptions très puritaines des valeurs familiales… Tous ces éléments sont dus à un code de censure très strict mis en application dans les années 30 et qui perdure jusque dans les années 60. Mais comme nous allons le voir, il suffit parfois de gratter la surface de ces films pour se rendre compte qu’ils traitent de sujets bien plus graves et dérangés qu’ils ne laissent paraître. L’émergence du Code Hays Dans les années 20, Hollywood commence à être montré du doigt par les associations de bonne morale américaine. Des scandales successifs ont entaché la réputation de l’usine à rêve, considérée dorénavant comme la nouvelle Sodome et Gomorrhe. L’affaire de Roscoe « Fatty » Arbuckle, acteur accusé d’avoir violé et tué une jeune fille lors d’une soirée arrosée, a mis le feu aux poudres. Les efforts de cette dernière s’avèrent vains.

Georges Delerue (1925 - 1992) Naissance de Georges Delerue le 12 mars, rue de Valmy à Roubaix. Fils de Georges Delerue et Marie Lhoest. Bien qu'ayant appris les notes en même temps que l'alphabet, le jeune garçon n'est pas très passionné par la musique durant ses premières années de scolarité. Les échos de la guerre se font proches. Issu d'un milieu où les traditions et la musique sont très vivaces, c'est avec son grand père maternel Jean-Baptiste Lhoest surnommé "L'Homme des Vents" qui anime d'une voix tonitruante une chorale d'amateurs, et sa mère qui pratique un peu le piano et aime chanter les airs connus de Faust ou de Carmen lors des réunions familiales, que Georges commence à s'intéresser à la musique. Ainsi, le soir, après les longues journées de labeur à la fabrique de limes, l'adolescent se réjouit de participer, à la clarinette, aux répétitions des Fanfares et Harmonies existantes dans la région.

Related: