background preloader

Télétravail : «un boom dans deux ou trois ans» - Toulouse

Télétravail : «un boom dans deux ou trois ans» - Toulouse
Travailler un jour ou deux par semaine à son domicile et non au bureau, c'est ce que permet le télétravail. Une pratique qui devrait connaître un fort développement. Le télétravail n'est pas ce qu'on croit. Ce n'est pas la délocalisation à l'étranger des pans entiers d'une entreprise. Ni la multiplication des plateformes téléphoniques. Selon LBMG, qui organisait hier une journée d'information à la Cantine, un lieu d'échanges sur le numérique, rue d'Aubuisson, à Toulouse, 4,3 millions de Français pratiquent le télétravail, «de façon informelle la plupart du temps». Hier, des représentants de deux grandes entreprises françaises, implantées à Toulouse, Steria et Thales Alenia Space, ont expliqué comment, petit à petit, le télétravail s'implantait. Autre avantage du télétravail : «un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle», indique Nathanaël Mathieu, si bien que les salariés seraient les premiers demandeurs. Related:  tiers lieuxyohannpadiou

Télétravail : les entreprises françaises doivent apprendre le management par objectifs Le télétravail impose de nouvelles règles aux collaborateurs, mais aussi aux managers1. Nicole Turbé-Suetens2, qui a participé à différentes missions gouvernementales sur le télétravail et à de nombreux projets de recherche européens sur les nouvelles formes d'organisation du travail, nous délivre quelques rappels et conseils... Qu'est-ce qui caractérise la relation managériale en France ? Premier constat : la confiance n'est pas au coeur de la relation managériale en France, nous en sommes loin. Second constat : le management par objectifs n'est pas véritablement implanté dans la culture d'entreprise de notre pays. Les règles étant mal établies, la subjectivité intervient trop lourdement dans le jugement. comment un collaborateur a rempli ses objectifs, quels efforts il a fait pour les atteindre, quelle est sa manière d'être loyal, en quoi on peut lui faire confiance. Règle n° 1 : le manager doit réellement adhérer à l'option « télétravail »

Le tiers-lieu, moteur de la créativité ! (Source : Jonathan Scanzi©) Le concept de tiers-lieu s’inscrit dans la problématique des lieux créatifs et de l’alchimie de la proximité et de l’échange. C’est un lieu hybride et fluide où convergent des dynamiques de développement économique, social et culturel. A ce titre, le tiers-lieu peut apparaître comme la particule élémentaire du lieu créatif. Il pourrait ainsi être l’incubateur du nouveau paradigme de l’organisation socioéconomique et le « processeur de l’intelligence collective ». Le 10 janvier, la page Facebook de Zones Mutantes évoquait la notion de tiers-lieu (voir la définition en fin de texte) et nous renvoyait à un article de fond écrit par Christine BALAÏ. Un lieu hybride et fluide Le tiers-lieu prend l’exact contre-pied des règles qui ont présidé à la structuration de la société, de l’économie, de l’espace, c »est-à-dire les règles de la spécialisation exclusive. L’émergence des tiers-lieux traduit une rupture radicale dans le paradigme organisationnel.

Master : Probabilités et Finance (thématique) Travail coopératif : quand la distance permet le rapprochement 1. Définition, notions voisines et lexique de termes techniques Travail collaboratif, coopératif ou encore travail de capitalisation, autant de termes dont les significations se rapprochent et méritent donc une définition et une distinction claires. a) Définition et notions voisines Le travail collaboratif : Il s’agit d’un travail de groupe d’égal à égal (sans lien hiérarchique de commandement ou d’impulsion) qui fonctionne sans véritable organisation préalable (coordination). Exemple : un wiki : chaque internaute peut ajouter un commentaire sur le site ou corriger ceux des autres. Exemple : un tableau blanc : chaque internaute écrit, dessine ou dépose un document sur le tableau. Le travail se fait par accumulations et modifications permanentes ; Les rapports sont très souvent qualifiés d’horizontaux ; Le mode de communication est plutôt synchrone même si le travail asynchrone n’est pas impossible ; Le travail individuel est difficilement identifiable à la fin. 2.

Télétravail : tout ce que vous devez savoir sur ce mode de travail Télétravail, au n. m.(Rare au plur.) : Mode de travail pratiqué à distance d'un lieu centralisateur, et dont la mise en oeuvre nécessite des outils de télécommunication (fax, ordinateur connecté à un réseau, etc.). Sont ainsi comprises dans cette définition quasiment toutes les catégories de statut : télétravailleur indépendant ou salarié, télépendulaire ou non, utilisant internet ou non. Télétravailleur : personne physique qui effectue un travail :- d'une part à distance de l'endroit où le travail est initié et où le résultat est attendu, sans possibilité physique pour le donneur d'ordre de surveiller l'exécution de la prestation, - d'autre part, au moyen de l'outil informatique et/ou des outils de télécommunications pour la transmission des données utiles à la réalisation du travail demandé et/ou du travail réalisé ou en cours de réalisation. Quel travail ? L’image qui vient à l’esprit en premier lieu est celle d’une secrétaire devant son ordinateur à la maison. Les moyens - Indépendant

Tiers-lieux, télécentres, «coworking spaces»... quels lieux pour le travail du futur ? Alors que de plus en plus de métiers peuvent être pratiqués avec un simple ordinateur portable et une connexion internet, pourquoi continue-t-on à converger en masse, cinq à six jours par semaine, vers des bureaux d’entreprises souvent très éloignés de notre domicile ? Et si l'on restait parfois chez soi, ou dans un autre lieu pour travailler, quelles en seraient les conséquences pour les salariés, pour les entreprises ? Et pour l’aménagement du territoire ? En profitant d'un atelier organisé par le Groupe Chronos sur la question, nous vous avons parlé récemment des bienfaits du télétravail. > Des « troisièmes lieux » entre domicile et travail Une gare, une bibliothèque, une terrasse de café : de nombreux lieux dans la ville accueillent de manière informelle les travailleurs agiles qui aiment varier les ambiances – ou apprécient simplement de passer moins de temps dans les transports. > Au télécentre, mon (télé)travail de proximité Il y a ainsi deux sortes de télécentres.

Portrait de la médiation numérique – Aïssa Droui – La force de la relation au service de l’animation numérique | Aïssa Droui est animateur numérique à la Bibliothèque Jean Macé , bibliothèque de quartier de la Ville de Lyon, ouverte en septembre 2008 où passent plusieurs centaines de personnes par jour. Il travaille en binôme avec Jérôme Louiche, transfuge normand, au sein d’un Espace Numérique équipé de 7 postes informatiques et ouvert 8 heures par jour. Impliquée dans le développement du réseau des EPN du Lyonnais , il est engagé dans les projets expérimentaux menés en Région Rhône-Alpes autour de la VAE collective pour les acteurs de la médiation numérique et la certification des compétences numériques des acteurs de la formation tout au long de la vie (C2i2e). Passionné et prolixe, il partage sa vision de l’accompagnement des publics. Mon travail travail d’animateur numérique dans un bibliothèque c’est avant tout : – d’offrir un accueil adapté dans un lieu, avec des ressources et outils numériques appropriés, Pour moi l’accès au numérique, c’est un droit pour tous ! Ma position a évolué.

Définition des risques financiers et risque économique I-1 Le risque financier et Le risque économique - Définitions : le risque financier: c’est un risque de perdre de l’argent suite à une opération financière(sur un actif financier) ou une opération économique ayant une incidence financière( par exemple une vote à crédit ou en devises étrangère) ainsi il tient à la présence d’une dette dans la structure de financement de l’entreprise, c’est outre le risque économique , le risque spécifique à une entreprise endetté, et dans une de ses forme externe il désignerait, par exemple le cas d’une entreprise dont l’excédent brut d’exploitation est pourtant positif mais dont les charges financières dues à l’endettement sont plus importants et provoquant en définitive une perte avec les mêmes conséquences que ci-dessus. C’est la conjoncture entre le risque financier et celui de risque économique qui justifie l’addition d’une prime de risque globale au taux d’intérêt pur sans risque.  Le prix d’un actif étant égal à la v.a des flux.

Concevoir des espaces de coworking imparfaits Si il y a bien quelque chose qui était clair lors de la dernière "Conférence sur le Coworking en Espagne" c'est que le coworking n'est pas seulement porté sur le travail; c'est aussi un mode de vie. De nos jours, quand il est de notoriétépublique que notre système économique n'est plus viable, des alternatives doivent être recherchées. Communauté, collaboration, partage ... ces mots-clés ont été répétés fréquemment au cours de ces deux jours de conférence. La plupart seront d'accord, le coworking ce n'est pas simplement un espace, mais des gens qui travaillent et interagissent dans un secteur. Comment pouvons-nous créer un espace qui reflète cela ? Il ne fait aucun doute que le coworking change selon la manière dont nous travaillons. La densité, source d'intégration Un premier point soulevé par Churtichaga a été la façon de créer une atmosphère adaptée, ce qui a été l'un des défis auxquels il a fait face lors de la conception du Hub Madrid. Cela nécessite un changement culturel.

Télétravail : Les avantages et inconvénients pour les entreprises Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), appelé aussi General Data Protection Regulation (GDPR), encadre l’usage des données personnelles par les entreprises. Les données personnelles représentent toutes données étant attachées à l’identité d’une personne (nom, coordonnées, historique de navigation, etc...). Entrée en vigueur et obligation pour le citoyen Cette mesure de protection, entrée en vigueur le 25 mai 2018, est obligatoire et donne à chacun le pouvoir de maîtriser les informations lui appartenant lors de la navigation sur Ies canaux digitaux. Tous les citoyens de l’Union Européenne doivent autoriser ou refuser la collecte et le traitement de leurs données personnelles pour un usage déterminé par une entreprise. 5 principes clefs Le consentement sous le RGPD doit être : donné librementpour un but précis et explicitenon équivoquesoumis au droit de rétractationsoumis au droit de portabilité

Francis Bergeron (SGS) : « Le télétravail engendre une baisse du stress et de la fatigue » - Les Echos Business Crédits photo : SGS Francis Bergeron, DRH de SGS-France Liberté d'organisation « Sous l’impulsion des lois Aubry (raréfiant le temps de travail) et de l’optimisation des outils technologiques (permettant un travail connecté), nous avons développé une approche empirique du télétravail. Nous avons laissé à nos directeurs de filiales et managers de proximité la liberté de s’organiser. Peu à peu, sur le terrain, les équipes se sont approprié le sujet. 25 % de gain de productivité « Nous avons favorisé la culture du télétravail en convainquant nos managers que le système ne crée pas de baisse de la productivité. Besoin d'un pré carré « C’est une idée fausse que de penser que l’on va réduire considérablement ses coûts, notamment en réalisant des économies de loyer. Réponse aux handicaps « L’une de nos collaboratrices est tombée malade : atteinte de sclérose en plaque, elle ne peut plus se déplacer jusqu’à nos locaux.

Tiers-lieu : 3 articles pour aider à définir ce type de lieu partagé Dans le champ pléthorique des définitions des lieux partagés, les mots se côtoient et les besoins de définitions s’affirment à mesure que les projets se structurent. Ainsi, on évoque souvent le terme polysémique de tiers-lieu (cf. l’article Third Place sur Wikipédia anglophone) autrement dit avec comme acceptation générale « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques »mais sans connaître forcément avec précision ce que ce mot composé recouvre. Marie D. Martel, bibliothécaire (Ville de Montréal) et docteure en Philosophie a eu la bonne idée en avril 2012 de publier sur son blog Bibliomancienne une série de 3 articles qui aident à la compréhension de ce concept de tiers-lieu sur un point de vue historique, de lieu tiers (lié à la sphère du travail) et de ses déclinaisons possibles dans le secteur des bibliothèques. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

La notion de risque dans une approche éthique de la finance. Conditions et implications Feature Articles Auteur Xavier Heude du même auteur Senior Change Manager, Kredietbank Luxembourg La double dimension du risque 4 La plupart, sinon la totalité, de ces initiatives (outre l’ISR) sont inconnues d’une grande partie des professionnels du milieu bancaire - et a fortiori du grand public - ce qui illustre bien la timide avancée de la réflexion sur de nouvelles pratiques éthiques. 5 Ce constat n’est pas surprenant. 6 Nous regroupons sous le vocable de « financement », les opérations de crédit tout comme celles d’investissement. La conscience du risque 7 Le deuxième type de risque est un risque pour la société, que l’on qualifiera d’externalités négatives, si celui-ci se réalise. 9 Ce constat pose donc le problème de l’internalisation des externalités dont les coûts, tout comme les gains, ne font que très marginalement partie de l’évaluation générale de la rentabilité d’un investissement. 10 De façon générale, comment s’exprime le risque ? Une acceptation toute relative 13 U. 25 D.C.

Les rendez-vous de la RSE & de ses innovations | 14 février 2013 | RSE PACA

Related: