background preloader

Articles concernants l'uniforme du fantassin français de 1914 à 1918

Articles concernants l'uniforme du fantassin français de 1914 à 1918
Le soldat français de 1914 à 1918 • L’adaptation des équipements. L’uniforme et l’équipement du fantassin Français de la première guerre mondiale se distingue en deux grandes phases : La première phase est l’entrée en guerre (l’année 1914) où le fantassin reçoit des uniformes vétustes et anciens. La seconde phase commence dès 1915 jusqu'à la fin du conflit, l’armée Française dote ses fantassins d’un uniforme commun et plus adapté aux conditions du terrain. 1- L’entrée en guerre, 1914. L’uniforme- Les Français rentrent en guerre avec un uniforme déplorable : Ils sont vêtus d’un pantalon rouge garance (depuis 1867) fortement visible, ils partent au front sans aucune protection a la tête, seulement couverts par un képi. Les guêtres et les brodequins sont plus récents, du modèle 1913 pour les guêtres, elles se lacent à l’avant. 2- De 1915 à la victoire Le soldat est également doté de couteaux de combats (« le vengeur »), ou même de couteaux de boucher. Liste des fiches disponibles : Related:  les uniformesUniforme soldatsuniformes armes véhicules gamelle

La guerre franco-prussienne de 1870-71 » Les uniformes du XIXe siècle ( 31 mars, 2008 ) L’évolution de l’uniforme prussien L’armée française L’armée française dans les années 1860 L’armée française dans les années 1840 monument aux morts de Beaugency (Loiret) : Beaugency. SCULPTEUR : MOREAU-VAUTHIER, Paul (1871-1936) ; né à Paris ; habite Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).signature inscrite sur le monument : oui. ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1921.datation inscrite sur le monument : non.DATE D'INAUGURATION : 26 juin 1921. MATERIAU (de la sculpture) : calcaire.COÛT GLOBAL : ?. OEUVRES EN RAPPORT : l'artiste tailla d'autres exemplaires de cette figure pour les monuments de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) et de Rufisque (Sénégal). INFORMATIONS DIVERSES : le sculpteur et ornemaniste Charles Million tailla et signa le socle. il faut noter également que le monument n'occupe plus son emplacement d'origine. BIBLIOGRAPHIE : 1959 : "M.

Le contenant alimentaire en verre pendant la Première Guerre Mondiale : une spécificité de l'approvisionnement des troupes allemandes | Michaël Landolt La Première Guerre Mondiale entraîne des bouleverse-ments majeurs dans l’organisation d’un conflit armé àtravers l’immense organisation humaine et matérielles’établissant progressivement en profondeur. Le quotidiendes combattants est rythmé par les séjours sur le front dansles tranchées et les périodes de repos à l’arrière. À l’ouest,des millions d’hommes vont être équipés et approvision-nés sur une bande étroite et surpeuplée, d’une longueur deplus de 600 km s’étendant de la mer du Nord jusqu’à laSuisse. Ce front était desservi par un incroyable réseau devoies de communication (routes, chemins, voies ferrées,téléphériques, tranchées, boyaux…). Au regard du com-battant, le ravitaillement est une nécessité quotidienne,mais aussi un appui matériel et moral. Le soldat doit tenirla ligne de feu dans des conditions extrêmes en maintenantdes liens avec l’arrière. Introduction . Kilianstollen » àCarspach (Haut-Rhin) (Landolt 2012) située en premièreligne ou du camp allemand du « Borrieswald alii ?

Uniformes 14-18 A : France B : 1. Empire britannique; 2. Etats-Unis; 3. C : 6. D : 12. 1918 - Cavalier du Régiment de marche de Spahis Marocains 1914 - Gefreiter du 113e Infanterie-Régiment 1917-1918 - Fantassin du Royal Warwickshire Regiment 1914 - Officier de Cavalerie de la Division du Caucase dite "Division Sauvage" 1918 - Cavalier du 13e Régiment de Light-Horse 1917 - Private du 4e Régiment "Otaga New-Zealand Rifles" Retracer le parcours d'un ancêtre pendant la Première Guerre Mondiale

suite101 Si en ce début de conflit, les Allemands arborent fièrement leurs casques à pointe et leurs uniformes «feldgrau», l’armée française, sur ce point, mettra du temps à assurer l’intendance. Il lui faudra en effet attendre des mois avant qu’elle ne soit «correctement» vêtue pour affronter la guerre et passe de l’uniforme hérité de la guerre franco-prussienne, en 1870, à la célèbre tenue de couleur bleu horizon, apparue en 1915. Une guerre, deux uniformes différents pour les poilus Si l’on considère l’uniforme français, la Première Guerre mondiale se divise en deux parties avec, en premier lieu, l’uniforme de la guerre de mouvement, suivi de l’uniforme de la guerre des tranchées. En effet, forcée d'admettre que le premier est devenu obsolète et dangereux (le rouge du pantalon étant notamment trop voyant), l’armée se décide à équiper ses fantassins d’une nouvelle tenue, et ce dès le début du conflit. Pantalon rouge et képi, héritage de la guerre de 1870 Sources :

Le casque Adrian M1915 :: La guerre 14-18 C’est en 1915 qu’apparaît une protection pour la tête destinée à l’ensemble de l’armée. Dès 1914, devant un nombre important de blessures à la tête ayant pour cause le manque de protection (le képi ne protège pas) l’armée décide d’engager des recherches. En attendant de trouver une protection convenable, des « cervelières » sont distribuées, ce ne sont que de simples coupelles métalliques à placer sous le képi. Le casque Adrian se compose en 4 parties contrairement à son successeur, le modèle1926 : -le cimier -la coque -la visière avant -la visière arrière Il possède une coiffe intérieure en cuir et une jugulaire réglable en cuir également. -Infanterie (grenade) -Artillerie (grenade croisée de deux canons) -Service de santé (caducé) -Génie (cuirasse) -Troupes d'Afrique (croissant de lune) Il existe deux types de coiffe : la coiffe 1er type (comme ici) qui est fabriquée en une seule piece de cuir. Fiche technique du casque Adrian M1915 : Fabriqué et distribué : dès 1915 Pays d'origine : France.

vêtements... du soldat Français en 14 18 - 14 18, LE 87EME RI, LA GRANDE GUERRE dessous: veste de piou-piou (soldat de 1914) approchons nous un peu.... dessous: le verso de la veste dessus: détail de la manche dessus: autre détail de la veste dessus: intérieur de la veste...alors celle ci serait une veste de sortie, du fait quelle possède un intérieur en soie.. dessous une autre veste de piou piou du 55ème, de combat...peu de différences.. dessus: le verso de la veste... dessus: détails de la veste... marquages... un petit accessoire qui est peut etre de sous-officier de 1914: un col/cravate !? dessus: paire d épaulettes, de piou-piou (soldat de 1914), .. d infanterie Alpine 1914 dessus: le verso..malheureusement elles ont été attaquées ! dessus: veste de section de Repérage par l’Observation Terrestre (S.R.O.T.) dessus veste de hussard veste sous officier artillerie dessus: veste sous officier infanterie du 112ème ri La capote "poiret" Il a été fait toutes sortes de modèles ! Dessus: tenue d infanterie 1915 capote "poiret" dessus: 2 capotes modèle "poiret" (1915) pantalon erzatz..

Related: