background preloader

[Vidéo] Comment démarrer un mouvement

[Vidéo] Comment démarrer un mouvement
Merci pour vos commentaires Romain, Ce qu’il serait intéressant de savoir, c’est quelle est la raison, le « déclic » qui fait qu’une personne se dit « J’y vais »… Je suis plutôt d’accord avec l’analyse que tu fais dans ton commentaire. Il appelle ses amis, ou la foule, du geste ensuite. Quelle que soit sa motivation profonde pour faire cela, c’est sans doute la première raison qu’il mettra en avant si on lui pose la question. La 3ème personne décide de se joindre au délire, sans doute parce qu’elle prend la décision de s’amuser plutôt que de s’ennuyer, et à partir de là, l’effet est immédiat : à partir de 3 personnes, il est « sécure » de venir danser avec eux, ce se sont plus deux pauvres gus isolés qui font les idiots. Il y a de nombreux points intéressants que nous enseigne cette vidéo : – La plupart des êtres humains ont peur du regard de l’autre, même dans des situations aussi triviales et relaxées qu’un concert en plein air. – Le facteur qui influence ici est la preuve sociale. José, Related:  Propagande & censure

« Au temps de l'hyper information, le conspirationnisme actuel est la conséquence directe de la société de l'hyper désinformation dans laquelle nous baignons au quotidien. » Quelles sont, pour vous, les principales causes du conspirationnisme ? Sommes-nous naturellement amenés à douter de la parole officielle ? Il faut commencer par dire que le conspirationnisme a toujours existé. Vous parlez, bien sûr, du 11 septembre et des différentes théories qui l’entourent. Les théories autour des attentats du 11 septembre sont emblématiques de ce nouveau conspirationnisme que j’évoquais précédemment. Quel rôle ont les médias, et notamment internet, dans les théories du complot ? L’essayiste Paul Virilio, fin analyste de l’alliance entre la technologie et la vitesse, parle d’une époque « révélationnaire ». « Le communisme des affects, la synchronisation instantanée des émotions à l’échelle du monde entier » constituent, explique-t-il, « un évènement mystique ». « Le pouvoir de la technologie nous donne à gérer les attributs du divin : l’immédiateté, l’ubiquité, l’instantanéité, la simultanéité. Le conspirationnisme est-il dangereux pour la démocratie ?

Plus de pétrole... "Leur bonne humeur est ce qu'il y a de pire au monde" (dit Reger) "Leur bonne humeur est ce qu’il y a de pire au monde" (dit Reger) contre le "positive thinking" Leur bonne humeur est ce qu’il y a de pire au monde, dit Reger, au diable leur bonne humeur ! Pas un jour sans que j’observe ces hommes et ces femmes obsédés par le positive thinking (en allemand positives Denken), pas de jour sans que je les voie jouer la bonne humeur, je dis bien jouer car aucun d’entre eux ne croit vraiment aux mensonges qu’il ou elle distribue toute la journée à ses proches pour faire croire qu’il ou elle possède le secret du bonheur ! Leur bonne humeur feinte est absolument dégoûtante, dit Reger, elle est sans conteste l’un des pires maux de l’époque car elle fige chaque acteur de la bonne humeur dans l’imbécillité la plus totale, dans l’absence de réflexion de ce qu’est la vie vraiment, dans l’absence de réflexion tout court. © Reger _ 15 août 2010

Propaganda : Comment manipuler l'opinion en démocratie Vous avez ici gratuitement accès au contenu des livres publiés par Zones. Nous espérons que ces lybers vous donneront envie d’acheter nos livres, disponibles dans toutes les bonnes librairies. Car c’est la vente de livres qui permet de rémunérer l’auteur, l’éditeur et le libraire, et… de vous proposer de nouveaux lybers… et de nouveaux livres. Ouvrage initialement paru sous le titre Propaganda aux éditions H. Liveright, New York, en 1928 et réédité chez Ig publishing en 2004. © Edward Bernays, 1928. © Pour la traduction française, Zones / Éditions La Découverte, Paris, 2007. Par Normand Baillargeon « La propagande est à la démocratie ce que la violence est à un État totalitaire. » Noam Chomsky. Après avoir exposé les fondements, en particulier politiques et psychosociaux, de la pratique des relations publiques qu'il préconise (chapitres 1 à 4), Bernays entreprend de donner des exemples concrets de tâches qu'elles peuvent accomplir ou ont déjà accomplies. Edward L. Que faire, alors ? « 1.

A peine 18 ans et déjà botoxées - Lifestyle Le jeunisme gagne aussi... les jeunes. C’est du moins ce que l’on découvre en dépouillant les folles statistiques publiées par la Société américaine de chirurgie plastique. En 2009, 12 000 injections de botuline ont été pratiquées sur des Américains âgés de 13 à 19 ans. Les déclarations de Charice Pempengco sur l’usage du Botox avaient suscité la polémique aux USA. Dans notre pays, la botuline est soumise à la réglementation des médicaments vendus sous ordonnance, dans la catégorie A (non renouvelable sans autorisation du médecin), précise Swissmedic, l’organe de surveillance du marché des médicaments. C’est le nombre d’interventions à la botuline pratiquées en 2009 en Suisse, selon les estimations d’Acredis, un organisme indépendant de conseils en chirurgie esthétique et plastique. Certes, les motifs des interventions peuvent être fort divers, comme le traitement de la migraine ou l’hyperkynésie (hyperactivité des muscles). «Cette tendance ne m’étonne guère.

Edward Bernays : la fabrique du consentement ou comment passer du citoyen au consommateur Edward Bernays est né en 1891 à Vienne et il est mort en 1995 à Boston. 103 années d’une vie fructueuse. Une vie consacrée à l’une des tâches majeures de notre siècle : celle qui consista à pervertir les democraties pour faire plier les volontés des masses aux desseins des élites, en toute non-violence. Edward Bernays était le neveu de sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle, ainsi que le rayonnement scientifique de ce dernier dans le domaine de la connaissance de l’irrationnalité, à des fins économiques idéologiques et politiques. Sa discrétion dans notre paysage culturel actuel est inversement proportionnelle à l’ampleur de sa tâche. Même dans les agences de pub ou dans les services de relations publiques, son nom est presque inconnu, tout du moins en France. Au début du siècle, étudiant en agriculture, fils d’un marchand de grains très prospère, Bernays s’ennuie et décide de se lancer dans le journalisme. Pourquoi les relations publiques ? Sources :

le-besoin-detre-conforme from esprit-riche.com Téléchargez gratuitement le premier chapitre du livre Devenez Riche Recevez 60 € (Parrainage Boursorama) en cliquant ici et un ebook offert Être conforme est rassurant. Lorsqu’on est conforme, on répond aux attentes des autres – du moins l’attente que l’on suppose. On joue la carte de la sécurité en partant du principe que si on fait ce que les autres attendent, on bénéficie donc de leur appui et de leur soutien : dans tous les cas on ne sort pas du cadre. On pense être à l’abri de la critique puisque l’on est conforme à ce que veulent les autres. Le conformisme est en nous parce que c’est quelque chose que la société attend de nous. Vous l’aurez compris, être conforme c’est le programme d’une vie. Que la conformité soit sociétale ou plus locale, nous vivons souvent pour satisfaire les attentes des autres. Et si quelqu’un attendait de vous que vous soyez un mauvais gestionnaire ? Quelle est la phrase que l’on s’attend le plus à entendre ? …et d’anticonformisme Le conformisme et l’argent

Edward Bernays Pour les articles homonymes, voir Bernays. Bernays en 1917 Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Famille[modifier | modifier le code] Ascendance d'Edward Bernays Edward Bernays est né dans une famille juive autrichienne en 1891. son père, Ely Bernays (1860-1923), est le frère de Martha Bernays (1861-1951), la femme de Freud,sa mère, Anna Freud[n 1] (1858-1955) est l'une des sœurs de Freud[3]. Son arrière grand-père paternel, Isaac Bernays (1792-1849), était le grand rabbin de Hambourg. Son grand-oncle, le philologue Jacob Bernays (1824-1881), fut « le premier juif pratiquant à être nommé sur un poste proprement universitaire dans l'Allemagne du dix-neuvième siècle. »[4] Il a été marié à l'écrivaine et activiste féministe juive Doris E. Il est le grand-oncle paternel de Marc Randolph (en) (né en 1958), le co-fondateur et premier PDG de Netflix[5]. Formation[modifier | modifier le code] Carrière[modifier | modifier le code] Mode de vie américain[modifier | modifier le code]

Percevoir » Blog Archive » Le gonflement des lèvres La bouche des femmes gonfle, dégonfle et se teinte en fonction du taux d’œstrogènes secrété par leur organisme. C’est ce qui explique que les lèvres se rident, s’affinent et se décolorent fortement après la ménopause. Les lèvres constituent donc un caractère sexuel secondaire qui indique le degré de fertilité de leur propriétaire, degré qui culmine logiquement au moment de l’ovulation et retombe à une valeur très basse autour du début des règles ou en cas d’utilisation d’une pilule contraceptive. Pas difficile de comprendre qu’un maquillage rouge « gonflant » de la bouche sert à exagérer ce caractère sexuel, tout comme le font les procédés de chirurgie esthétique : implants de fibre gore-tex ou collagènes, injections d’acide hyaluronique, etc. (ci-dessus : photographies empruntées à une clinique de chirurgie esthétique et montrant l’état de la bouche avant et après intervention. Ci-dessous : la fiancée et la mère de « Giusepe » dans l’émission « Qui veut épouser mon fils »)

Related: