background preloader

Emotions: comprendre la colère

Emotions: comprendre la colère
De l’agacement à la fureur, la colère nous fait passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, consomme beaucoup d’énergie et n’aide pas toujours à régler nos problèmes. Pourtant, comme toutes les émotions, la colère vise un bénéfice et nous transmet des messages essentiels à notre bien-être et à notre équilibre. Serait-elle finalement bonne conseillère ? Indignation, mécontentement, rage, hargne, emportement, exaspération, les nuances de la colère sont multiples et traduisent toutes une frustration liée au décalage entre la réalité telle qu’elle est et telle que nous voudrions qu’elle soit. La colère intervient quand petits désagréments et grandes emmerdes viennent bousculer ce qui autrement pourrait être un quotidien fluide. Le soulagement que peut éventuellement procurer le fait de beugler sur son prochain est désagréablement limité dans le temps et ne nourrit pas l’estime de soi (à ne pas confondre avec l’égo vaniteux qui se réjouira, lui, d’avoir pris le dessus). Voir aussi Related:  domkroLa colerePsycho

Article : 7 exercices pour être zen Ce long week-end a été un moment idéal pour être tendre avec soi-même, corps et esprit. Il s'agit maintenant de rééquilibrer le dynamisme de l'action et la douceur de la détente. S'écouter, prêter attention à toutes les sensations qui nous habitent à l'instant " t " permet de se rééduquer aux petits plaisirs de la vie. Et de les réveiller tout au long de l'année, au travail ou à maison. 1. Encore dans un demi-sommeil, prenez conscience de la position allongée de votre corps, de son poids, de ses zones de contact avec le matelas. 2. Une fois devant votre bol de café (ou de thé) fumant, fermez les yeux. 3. Programmez-vous de courtes marches découvertes, d'un pas alerte. 4. L'idée n'est pas de dormir mais de se relaxer de 1 à 5 minutes. 5. Cette gymnastique en trois étapes est à pratiquer plusieurs fois par jour. 1/Laissez les mains ballantes et secouez les poignets. 2/ Relâchez les épaules et secouez-les. 3/ Activez la mâchoire de haut en bas et de gauche à droite et inversement. 6. 7.

Article : comment canaliser sa colère Un bon manager doit pouvoir affirmer son autorité et montrer l'exemple à suivre, mais il doit également gérer sa colère pour rester productif. Il doit ainsi savoir jouer de ce sentiment auprès de ses collaborateurs afin d'être efficace. La colère pour avancer Souvent associée à l'irrationnel et à l'insensé, la colère n'est assurément pas le compagnon idéal en milieu professionnel. Face à une situation délicate, il est d'ailleurs régulièrement conseillé de ne pas réagir à chaud au risque de prendre de mauvaises décisions. Aujourd'hui, il semble que cette opinion ne fasse plus l'unanimité et que certains spécialistes du comportement humain ou du management prônent le contraire. Pour elle, la colère serait un parfait stimulant professionnel grâce à l'état de combativité qu'il suscite. Gérer la colère En entreprise, si la colère permet de se surpasser, elle peut surtout être néfaste lorsqu'elle est utilisée à mauvais escient. Colère ne rime pas avec autorité

Empathie, conscience morale et psychopathie – le développement moral (partie 1/3) « La raison est et ne doit qu’être l’esclave des passions ; elle ne peut jamais prétendre remplir un autre office que celui de les servir et de leur obéir » (David HUME, Dissertation sur les passions et traité de la nature humaine Livre II). Ce qui fut réinterprété par certains en : « la raison est l’esclave des passions », prenant ainsi le contrepied de penseurs inspirés par René DESCARTES et son Discours de la méthode introduit par la célèbre citation : « Le bon sens (Nda : la raison) est la chose du monde la mieux partagée », ou de psychologues tels que Jean PIAGET ou Lawrence KOHLBERG, fortement influencé par la philosophie d’Emmanuel KANT, qui « considéraient que la raison est notre meilleur juge, bien meilleur que notre sensibilité qui décide selon nos goûts et nos préférences et qui peut amener à des conduites injustes »[1]. Or, pas de conscience[4] sans une raison juste. Les stades du jugement moral chez Lawrence KOHLBERG : Précisons tout d’abord que L. Les recherches de L.

Article : 5 façons de gérer sa colère au travail La colère a mauvaise réputation parce qu'elle est associée à la violence. Or c'est une fonction vitale qui permet de déplacer l'obstacle, de le contourner ou de le fuir. En entreprise, la saine colère aide à se faire respecter. Et pour y parvenir, il faut maitriser cette colère néfaste qui ravage tout. 1. La situation : Votre collègue vous interrompt pour vous annoncer le report en fin de journée d'une réunion sur le projet Z, capitale pour vos travaux. >>> Le conseil: se recentrer sur soiVous êtes hors de vous ? 2. La situation : " Les DRH ne sont jamais très clairs, c'est bien connu ! >>> Le conseil: adopter les 4P Cette technique en quatre étapes permet de prendre du recul.1/ Présenter les faits : "je ne suis pas à l'aise avec votre discours." 2/ Partager les émotions : " J'en suis contrarié " .3/ Proposer des solutions :" j'ai besoin de cohérence et d'explications ". 4/ Produire du futur. 3. >>> Le conseil: amortir le chocAdoptez la technique de l'édredon, très efficace. 4. 5.

Article : conseils pour canaliser sa colère « Sortir de ses gonds », « être furieux », « avoir la moutarde qui monte au nez », « avoir quelqu'un qui vous chauffe les oreilles »... toutes ces expressions sont liées à la colère et décrivent assez bien le chamboulement interne qui s'opère lorsque l'on se sent tout à coup énervé par une situation ou par quelqu'un et que l'on ne sait pas comment faire pour ne pas « exploser ». Comment, en effet, pourrions-nous canaliser cette émotion, sachant qu'elle n'est pas seulement nuisible pour la personne qui est en face mais également pour nous-mêmes et pour notre santé ? Quelques pistes... La colère, en bref Comment se manifeste la colère ? La colère est une émotion qui fait plutôt partie des émotions négatives car elle engendre des conflits – lorsqu'elle est dirigée vers autrui – mais aussi des maladies, lorsqu'il s'agit d'une colère « rentrée » que l'on n'arrive pas à expulser. À long terme, les personnes qui sont trop souvent en colère peuvent tomber malades. Plusieurs cas de figure :

Empathie, conscience morale et psychopathie – l'intelligence émotionnelle (partie 2/3) « La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal. » Bien que séparé par près de 2 500 ans d’histoire, cette citation de CONFUCIUS n’aurait certainement pas déplu à Antonio DAMASIO et son équipe pour qui : « Les émotions sont inséparables de l’idée de récompense ou de punition, de plaisir ou de peine, d’approche ou de retrait, d’avantage ou de désavantage personnel. Inévitablement, les émotions sont inséparables de l’idée de bien et de mal »[1]. Ces chercheurs se sont fixés pour tâche de percer les mystères de la conscience, de la raison et des émotions, en étudiant un très large panel de personnes atteintes de troubles neurologiques suite à divers traumatismes cérébraux. Mais qu’est-ce que la notion de bien et de mal a à voir avec la conscience et/ou les émotions (i.e. l’intelligence émotionnelle) ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article en explorant plusieurs voies. Un si fragile vernis d’humanité – Banalité du mal, banalité du bien : À suivre…

L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie ! Ce ne sont pas des promesses en l’air, et vous seriez bien bête de passer à côté. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant sur ce site… Peut-être que cette technique est si puissante que si je vous en parle, vous n’aurez plus besoin de venir sur ce site… sniff :) Bon aller je prends quand même le risque ! Pour qui est l’ancrage ? Alors déjà, quand je dis que c’est «une technique pour ceux qui pensent trop», en fait je pense qu’elle sera utile pour à peu près tout le monde ! Si vous venez sur ce site pour trouver plus de sérénité, alors vous avez sûrement un grand besoin d’apprendre et surtout de pratiquer cette technique de l’ancrage. «Ancrage», «être ancré», « s’enraciner »… ça veut dire quoi tout ça?? Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est habiter complètement ce corps qui est le nôtre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Article : apprendre à gérer sa colère La colère n'est pas une mauvaise émotion. Elle peut le devenir en revanche si elle est trop fréquente et que vous n'arrivez plus à la contrôler. Comme toutes les autres émotions, il est parfois nécessaire d'apprendre à la gérer. Tous nos conseils dans cette astuce. Trouver les sources de la colère et la comprendre Gérer sa colère ce n'est pas l'étouffer ! Causes récentes ? Si vous vous énervez constamment depuis une période donnée : c'est peut-être que quelque chose de plus profond vous travaille ; il vous faut alors faire un travail sur vous-même et essayer de comprendre ce que veut dire votre colère. Les conseils d'un psychologue pourront vous être utiles pour cerner cette source de colère. Causes anciennes ? En revanche, si cet état dure depuis toujours : C'est peut-être un problème d'expression. Dans ce cas, il peut être utile de faire appel à un coach et de prendre des cours de communication non violente. Reconnaître les bonnes des mauvaises colères Décider de canaliser sa colère À long terme

fr.psychiatrie.be - Tout sur l'angoisse, la dépression, la démence, la schizophrénie et la santé mentale. Lâcher prise: comment enfin réussir à se libérer ? (Psychologie) - Bonheur et lâcher prise - Magazine santé, nutrition, psycho, etc. - Portail L'art du bonheur On croit souvent que le lâcher prise consiste simplement à rester calme, à devenir zen. Mais le lâcher prise est beaucoup plus! Il s’agit d’une véritable vision de la vie qui cultive le courage d’accepter le changement et de nous abandonner face à ce que nous ne pouvons contrôler. Le lâcher prise consiste à être capable de modifier son regard sur le monde, à s’ouvrir à l’imprévu sans devoir se battre sans cesse. Il vous a probablement été donné de rencontrer des personnes qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails qui vous paraissaient futiles. Mais une attitude aussi extrême n’est pas nécessaire pour s’emprisonner dans des pensées et des émotions négatives. Pensez un moment à vos activités et à vos préoccupations. Pour lâcher prise, vous devez vous concentrer sur ce que vous pouvez changer. L’auteur américain Guy Finley a merveilleusement enrichi la réflexion sur le lâcher prise. • Réalisez un objectif et dépassez vos limites personnelles. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

La colère. Vous savez pourquoi ? Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les unes après les autres. Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé : - Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ? Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit : - C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions. - Mais pourquoi criez vous quand l’autre personne est juste à côté de vous ? Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce ? Lorsqu’aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisante pour le sage, il a finalement expliqué : - Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. - Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour ? Le sage continua… - Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Puis il regarda ses disciples et leur dit : Sagesse hindoue

Comment arrêter d’absorber les émotions des autres Les émotions comme la peur, la colère, la frustration et l’immobilité sont des énergies. Et vous pouvez potentiellement « attraper » les énergies des autres sans vous en rendre compte. Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, il est essentiel de savoir comment éviter de prendre les émotions négatives d’un individu, et même comment se détourner des négativités qui flottent au-dessus de la foule. Autre problème, l’anxiété chronique, la dépression ou le stress peuvent vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses. D’un point de vue énergétique, les énergies négatives peuvent provenir de plusieurs sources : ce que vous ressentez peut provenir de votre intérieur, de quelqu’un d’autre, ou il peut s’agir d’une combinaison des deux. Arrêtez d’absorber les émotions des autres 1. Les signes que vous pourriez être empathique incluent : 2. 3. 4. 5. 6. 7. Apprenez à reconnaitre les gens qui vous tirent vers le bas. 8. 9. Concernant l’auteur :

Related: