background preloader

La guerre froide

La guerre froide
Voici une série de liens externes à ce blog : Les plans de l'URSS pour envahir l'EuropeLes "guerres secrètes" de la CIALe communisme : la "foi" du siècle ?Un site officiel américain sur la guerre de CoréeLe Mur de BerlinBerlin et le mur entre hier et aujourd'huiLa crise de CubaLa collection d'affiches du mouvement Paix et LibertéDes affiches et dessins soviétiques, une collection d'affiches communistes (Cuba, Tchécoslovaquie, URSS, Pologne), des affiches soviétiques classées par période, des affiches de propagande soviétiques, cubaines, chinoises.Quelques images anticommunistes.Un site sur la guerre froide avec un quizzLe site du Musée de la guerre froide avec des expositions en ligne et un quizz. (en englais)Un site en anglais sur l'histoire parallèle de l'OTAN et du Pacte de Varsovie Voici LA chanson pour réviser la guerre froide et le Bac d'histoire ! Voir également la recherche thématique. Related:  Cours Première L ES

Deux siècles de Propagande en 160 affiches Petit dossier du jour, plein de poussières parce que retro au possible. Vous connaissez mon amour pour les pubs vintage et autres vieilleries publicitaires, présentes dans de nombreux articles, elles ont aujourd'hui le droit à un article entier. Après moultes réflexions, l'article d'aujourd'hui concerne tout un pan de l'histoire mondiale en deux siècles. Je cite : la propagande. En soit, ce n'est pas de la publicité pure et dure, mais ce fut de loin le modèle de communication leplus utilisé au XIXème siècle que ce soit en période de guerre comme de stabilité politique. Dernière dictature communiste asiatique, la Corée du Nord est de loin le pays qui maîtrise le plus la propagande. La Paysanne, heureuse dans ses champs Les verts pâturages de la Corée du Nord (Actuellement en État de Famine) Le sourire na-tu-rel Évidemment, LE grand ennemi du communisme de type staliniste, c'est le capitalisme. Un pays ouvertement haineux envers l'Amérique A droite : "Rien n'arrêtera notre avancée !" La Chine

30 ans de guerre au Vietnam | lhistoire.fr Du côté Vietnamien, l'état de guerre a duré plus de trente ans. Ce fut à la fois un conflit de décolonisation et une guerre "nationaliste", civile et totale. Une guerre de réunification qui opposait deux visions politiques d'un Vietnam libre et réunifié. Cliquer pour voir les 4 cartes Chronologie 1945 : Coup de force japonais qui met fin à la domination française en Indochine. 1954 : Chute de Dien Bien Phu. 1955 : Bao Dai est déposé. 1960 : Création du Front national pour la libération du Sud-Vietnam, communiste. 1963 : Coup d’État militaire, soutenu par les États-Unis ; Diem est assassiné. 1964 : Premiers bombardements américains au Nord. 1965 : Débarquement américain au Vietnam. 1969 : Mort de Ho Chi Minh. 1973 : Accords de Paris entérinant le règlement du conflit. 1975 : L’armée nord-vietnamienne entre à Saigon. Cartes issues de l'article "La guerre de trente ans", Pierre Gosser, Les Collections de L'Histoire n°62 "Le Vietnam depuis 2000 ans", janvier 2014.

Mikhail Gorbachev Captain America Steven « Steve » Rogers, alias Captain America est un super-héros évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Joe Simon et le dessinateur Jack Kirby, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Captain America Comics #1, paru en décembre 1940[n 3] mais avec la date de mars 1941 inscrite sur la couverture[2]. Depuis les années 1960, Captain America fait partie de l'équipe de super-héros les Vengeurs (Avengers, et ses diverses versions) dont il est devenu au fil des ans l’un des piliers. Historique de la publication[modifier | modifier le code] Création du personnage[modifier | modifier le code] Chez Timely, Simon et Kirby produisent plusieurs bandes dessinées et inventent de nombreux héros : Red Raven, Comet Pierce, Mercury, the Vision, mais aucune de ces créations ne sort du lot. Premières aventures[modifier | modifier le code] Les années 1950[modifier | modifier le code] En France[modifier | modifier le code]

« L’URSS et l’Europe, 1947 - 1989 ... - Clio Prépas L’Union soviétique, dirigée jusqu’en 1953 par Staline, a deux ressorts en matière de politique étrangère : – il s’agit pour l’Union soviétique de retrouver les frontières héritées de l’empire des tsars, avec des accords avec les autres puissances victorieuses de l’Allemagne. Dans le même temps, pour se protéger sur ses frontières occidentales, l’Union soviétique, héritière de l’empire des tsars, cherche à se constituer une zone d’influence en Europe centrale et orientale. Mais l’expansion soviétique n’est pas simplement territoriale. "Non aux fusées atomiques de l’OTAN !" Caricature de Behrendt sur la crise des euromissiles (20 novembre 1979) Introduction Pendant la seconde guerre mondiale, à partir du 22 juin 1941, jusqu’à la victoire de Stalingrad, l’existence de l’Union soviétique sous sa forme d’avant-guerre a été menacée. Contextualisation

Les documents: La Guerre froide : chronologie interactive Cette chronologie est en construction, n'hésitez pas à me signaler toute erreur ou oubli importants en laissant un commentaire à ce message. De la Grande Alliance à la rupture1945 - Février : conférence de Yalta - 12 avril : mort de Roosevelt, remplacé par Harry S. Truman- 8 mai : capitulation du Reich allemand- 25 juin : adoption de la Charte des Nations Unies et création de l'ONU- juillet-août : conférence de Potsdam- 6 et 9 août : bombardement d'Hiroshima et Nagasaki- 2 septembre : Capitulation du Japon - Modifications territoriales en Europe, notamment les acquisitions territoriales soviétiques. - mars : discours de Churchill à Fulton sur le "rideau de fer"- septembre : début de la guerre civile grecque entre royalistes soutenus par les occidentaux et communistes aidés par Moscou (jusqu'en octobre 1949)- novembre : début de la guerre d'Indochine - Carte de l'Europe de l'après-guerre La rupture1947 L'Europe est divisée. - novembre : première bombe H américaine - 5 mars : mort de Staline .

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller du président américain Jimmy Carter, est mort Démocrate, il avait plutôt des positions conservatrices en termes de sécurité nationale. Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain Jimmy Carter, est mort à l’âge de 89 ans à Falls Church (Virginie), a annoncé vendredi 26 mai sa famille. « Mon père est décédé paisiblement ce soir », a écrit sa fille, Mika Brzezinski, sur le réseau social Instagram. « Il était connu par ses amis comme “Zbig”, par ses petits-enfants comme “Chef” et par sa femme comme l’amour de sa vie. Né en Pologne, à Varsovie, en 1928, Zbigniew Brzezinski était l’une des voix influentes de la politique étrangère américaine. Relire notre entretien : « Ce que je voie en Europe m’inquiète » Un intervenant régulier du débat politique Il a également fait partie des rares experts américains à s’opposer à l’intervention militaire en Irak en 2003.

Vietnam 67-68 : la guerre sans fin Rediffusion du 01/04/17 Malmenés militairement par les Vietcongs lors de l'offensive du Têt fin janvier 1968, les Américains sont confrontés à une contestation croissante de leur engagement au Vietnam de la part des opinions occidentales. Au son des protest songs, la jeunesse américaine multiplie, au printemps et à l'été 1968, les manifestations et les occupations d'universités. Programmation musicale et archives The Doors : The end (album The Doors, 1967)Credence Clearwater revival : Run through the jungle (album Cosmo's Factory, 1970)Archive CBS News: Morley Safer reports a death in the jungle, 12 octobre 1965 (extrait de la compilation Next Stop is Vietnam... Bibliographie Michael Herr, Putain de mort (traduit par Pierre Alien, Albin Michel, 1980): paru aux Etats-Unis en 1977 sous le titre Dispatches («Dépêches»), ce livre est essentiellement constitué des articles que Michael Herr a publiés dans le magazine Esquire, pour lequel il couvert le conflit du Vietnam en 1968-1969.

La construction du mur de Berlin - Jalons pour l'histoire du temps présent La ville de Berlin, tout en étant divisée entre les deux blocs, permet jusqu'en 1961 de maintenir des contacts entre les acteurs de la guerre froide, car la coupure n'est pas hermétique : les habitants des deux zones peuvent passer d'une partie de la ville à l'autre, et c'est par Berlin que de nombreux citoyens de RDA gagnent l'Ouest. L'Allemagne de l'Est affronte ainsi une véritable saignée démographique avec le départ vers l'Ouest de trois millions de personnes entre 1949 et 1961. Pour mettre fin à cette situation, le gouvernement de la RDA décide la construction d'un mur pour séparer la ville. La porte de Brandebourg est fermée à la circulation comme toutes les rues de la ville, désormais séparées. La construction du mur a une résonance internationale forte : elle devient l'image de la division de l'Europe mais permet une stabilisation des relations internationales. Jean-Claude Lescure

Related: