background preloader

Positive Money

Positive Money

Bankster, le jackpot de l'économie criminelle : l'intégrale Finis les costumes rayés et les braquages. La délinquance en col blanc minimise les risques, mutualise les pertes et maximise les profits. La forme la plus moderne et la plus rémunératrice de truanderie. Les Prime Banks anglo-saxonnes sont-elles devenues la forme la plus achevée de la grande criminalité organisée ? La question, un brin loufoque voire franchement polémique de prime abord, l’est nettement moins si l’on examine attentivement le comportement des premiers au cours des 15 dernières années. Comme chacun peut le découvrir avec effroi ou résignation à la lumière de l’actualité planétaire accessible via Internet, le « marché » de la grande criminalité organisée s’est lui aussi mondialisé. Par rapport à ce « marché » global, l’évolution du « segment » de la délinquance et/ou de la criminalité dites « en col blanc » est absolument fascinante. Ça s’explique d’abord par leur impunité quasi généralisée. Le crime organisé comme business model bancaire Too big to jail William K.

LA REVUE DE PRESSE INTERNATIONALE DE PIERRE JOVANOVIC 2008 - 2014 LA VRAIE INFORMATION REND LIBRE (LE MONDE A VOLONTAIREMENT IGNORÉ L'ASSASSINAT DE D. ROSSI) cliquez sur l'image pour mon reportage NOTE: le reportage d'ARTE n'a même pas osé dire que David Rossi a été battu et que sa montre est tombée bien après sa chute... Incroyable mais habituelle lâcheté des journalistes de télévision. De notre lecteur Willy " voici la base de données LE MONDE - DECODEX LIEN ICI (à sa sortie... elle évoluera par la suite sans doute). Avec quelques lignes de code, un programmeur un peu expérimenté arrivera à la mettre en forme... De notre lecteur Sacha: " comme en France (Le Monde), en Allemagne la guerre contre le " Fake News " (la vérité) a debuté. - 925.000 euro de Brost-Stiftung => fondation très près de FUNKE-Mediengruppe (groupe Media) - - 114.000 euro de Stiftung Adessium => fondation Néerlandaise, connue pour être aux alentour de Mr. Donc pas de journalisme indépendant en vue. La Revue de Presse avec le Comte de Paris du 14 mai 2014. LoL Ben oui ! (...) M. (...)

Move Your Money UK - Bank On Something Better Ngaire Woods: 'IMF have learnt lessons of austerity' The International Monetary Fund's top economist, Olivier Blanchard, has acknowledged that the fund blew its forecasts for Greece and other European economies because it did not fully understand how government austerity efforts would undermine economic growth. In October 2012 the IMF admitted austerity measures were causing economic damage which was as much as three times the amount originally forecast. And in this latest paper, they are standing by their initial conclusions, but say the harshest impact of those programmes may be fading as economies start to recover. Professor Ngaire Woods, former independent advisor to IMF European Regional Advisory Group, told Today business presenter Simon Jack that the IMF have "learnt the lessons of austerity over the last 20 years in other countries." She added that the IMF are stressing "any country that can, should slow down austerity, [and] shouldn't do it as one big bang upfront, because the results on the economy will produce a vicious cycle...

John Lanchester · Let’s consider Kate: Can we tame the banks? · LRB 18 July 2013 As the new governor of the Bank of England, Mark Carney, takes up his job, it’s a good moment to reflect on the nature and scale of the work ahead of him. In the rear-view mirror, he can see how our banks reached their current condition – a story full of failure, scandal, greed and incompetence. That, as far as the overall picture of modern Britain is concerned, is the fun part. The difficult thing is looking forward and trying to work out what to do next. We need two things from our banks. The idea is that since interest rates are so low, it’s in no one’s interest to sit on this newly created money. We don’t know if QE has worked; the consensus among economists is that it has but no one knows to quite what extent, and it’s also the case that nobody knows what’s going to happen once QE stops. Buried in all the horror of the payment protection insurance scandal, which I wrote about in the last issue, was a killer detail showing how bad the banks are at helping the real economy.

Carbon Tracker Initiative Legal Forgery Introduction Banques : même le LIBOR était truqué ! Une toute petite variation de cet indice inter-bancaire a permis des magouilles à plusieurs milliards d'euros. Un battement d'ailes de papillon pour une tempête financière... Sacrés banquiers…Depuis quelques jours, on comprend mieux pourquoi le marché interbancaire s’est méchamment asséché au cours du 2ème semestre 2011 ! Même Super Mario Draghi est tombé dans le panneau lorsqu’il est venu à leur secours à coups de centaines de milliards d’euros de prêts à court terme quasi gratuits. Souvenez-vous : 489 milliards à 1% pour 3 ans en décembre 2011, suivis d’une deuxième tournée de 530 milliards supplémentaires en février 2012. «Que voulez-vous mon bon Monsieur, on a pas le choix, disait-on à l’époque au siège de la BCE ; les banques n’ont plus confiance les unes dans les autres et les liquidités indispensables au bon fonctionnement de l’économie se font rares, l’incendie menace, et il faut donc les arroser avec un retardant nommé LTRO…». Pourquoi les banques se méfient d'elles-mêmes

FairPensions Why bankers are intellectually naked A definitive explanation of the industry’s economics warns the causes of the financial crisis have not gone away and will return The Bankers’ New Clothes: What’s Wrong with Banking and What to Do About It, by Anat Admati and Martin Hellwig, Princeton, RRP£19.95, RRP$29.95 The UK’s Independent Commission on Banking, of which I was a member, made a modest proposal: the proportion of the balance sheet of UK retail banks that has to be funded by equity, instead of debt, should be raised to 4 per cent. This would be just a percentage point above the figure suggested by the Basel Committee on Banking Supervision. Why might even so tiny an increase in the equity-funded proportion of the balance sheet be objectionable? If you think that running banks with so little loss-absorbing equity is crazy, you are right. It makes no sense to build either bridges or banks sure to collapse in the first big storm. Attentive readers will learn that financial fragility is a feature of the system, not a bug.

Les banquiers détestent l’Islande A force d'enquêtes judiciaires, l'île aux volcans a fait drastiquement diminuer ses dettes. Etonnant non? La crise financière mondiale, attisée localement par la cupidité aussi surprenante que hors norme des banquiers islandais, a bien failli rayer l’île de la carte en 2008. Aujourd’hui c’est du côté de Reykjavik - que l’agence de notation Fitch a d’ailleurs relevé d’un cran à la mi-février - et qui a renoué avec la croissance en 2011 jusqu’à tabler sur un taux de 2,7% pour 2013 avec une balance commerciale redevenue excédentaire, que se déroule une véritable révolution dans l’indifférence quasi générale des médias européens. Petit rappel d’islandais pour les nuls : C’est en 2008 que le phénomène a pris naissance. Entrée en scène fin octobre 2008, du FMI et des pays frères scandinaves auxquels s’est joint la Pologne reconnaissante, qui contribuent respectivement à hauteur de 2,1 et 2,5 milliards de dollars à la réparation des dégâts. Des banquiers à l’amende Des enquêtes judiciaires

The Finance Innovation Lab | Incubating and accelerating new forms of prosperity. For people and planet. A Practical Utopian’s Guide to the Coming Collapse | David Graeber David Graeber [from The Baffler No. 22, 2013] What is a revolution? At moments like this, it generally pays to go back to the history one already knows and ask: Were revolutions ever really what we thought them to be? Already by the time of the French Revolution, Wallerstein notes, there was a single world market, and increasingly a single world political system as well, dominated by the huge colonial empires. A quarter of the American population is now engaged in “guard labor”—defending property, supervising work, or otherwise keeping their fellow Americans in line. Revolutions are thus planetary phenomena. Until 1968, most world revolutions really just introduced practical refinements: an expanded franchise, universal primary education, the welfare state. It’s fashionable nowadays to view the social movements of the late sixties as an embarrassing failure. The ironies are endless. Future Stop I’ll take an obvious example. It would explain a lot. How did they pull it off?

Le plan de bataille des marchés (traduction) C’est une note de neuf pages, en anglais, rédigée par le « premier broker indépendant en actions européennes ». Dans ce document, que l’on retrouve dans l’intégralité sur le site de Reporterre, on découvre « le plan de bataille des marchés » si François Hollande l’emportait. En voici une traduction... Cheuvreux, c’est le « premier broker indépendant en actions européennes ». Avec des bureaux dans quatorze pays, à Tokyo, San Francisco, Amsterdam, Boston, cette filiale du Crédit Agricole conseille 1200 investisseurs institutionnels, notamment anglo-saxons – notamment des fonds de pension et des banques.À ces 1200 clients « corporate », cette société a adressé une note brève, en anglais, de seulement neuf pages. Car eux préparent déjà l’après élection. Un peuple averti en vaut deux. Ci-dessous, notre reporter Adrien propose une traduction de cette note rédigée par le « chief economist » de Cheuvreux, Nicolas Doisy. Le choix Le marché du travail Tromper le peuple La confiance Son programme Le pire

Related: