background preloader

Les camps ayant enfermés des tziganes en France

Les camps ayant enfermés des tziganes en France

http://www.memoires-tsiganes1939-1946.fr/camps.html

Related:  L'OccupationSeconde Guerre mondiale et espoirs de paixH-th1-Lecture historiques des mémoires

Le quotidien d’un Juif sous le IIIe Reich Ce que chacun sait – que Hitler a voulu, imaginé et mis en œuvre un projet de destruction des Juifs d’Europe – était resté dans une large mesure caché aux Juifs eux-mêmes jusqu’à un stade très avancé du processus. Le Führer avait certes été clair dans Mein Kampf, mais la progression délibérément lente et secrète du travail fait en ce sens par son gouvernement a réussi à endormir ses victimes en Allemagne ; tout comme elle a trompé et confondu la plupart des observateurs étrangers. L’universitaire et auteur mineur Victor Klemperer, un Allemand de confession protestante à ses propres yeux (1) mais un Juif à ceux du régime, a vécu et consigné le désastre comme il se déroulait à Dresde.

SGM Dans les griffes de la mort : les troupes américaines traversant une étendue d'eau sous le feu des nazis Description Cette photographie de la bibliothèque Franklin D. Roosevelt à Hyde Park, New York, montre des soldats américains débarquant en Normandie, en France, le matin du 6 juin 1944, au début de l'intervention attendue depuis longtemps pour libérer l'Europe continentale de l'emprise de l'Allemagne nazie. La plupart des soldats qui débarquèrent venaient des États-Unis, de Grande-Bretagne et du Canada, avec de plus petits contingents de France, Pologne, Belgique, Tchécoslovaquie, Grèce et Pays-Bas. Les forces de débarquement furent confrontées à de formidable obstacles.

Document : Pétain -Le projet de loi portant sur le Statut des Juifs Accès direct : Les documents en ligne Les actes de la conférence du 70e anniveraire de l'adoption du Statut des juifs Le document annoté par Pétain Un donateur a remis récemment au Mémorial un document original inédit .Ce document d'archive, constitué de 5 feuillets, est un projet de texte relatif au statut des Juifs comportant les annotations du Maréchal Pétain.Ce document est très proche du texte définitif du 3 octobre 1940, car la grande majorité des annotations et des rectifications ont été intégrées dans la version définitive publiée au Journal Officiel. Introduction, Les années noires 1940-1945 - Pour mémoire - CNDP Plusieurs expressions, qui témoignent de l’évolution de l’historiographie, désignent la période que la France a vécue pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant longtemps, on parle de « l’Occupation », mettant ainsi l’accent sur les Allemands, au détriment de l’action du gouvernement du maréchal Pétain. Suite aux travaux de Robert O. Paxton[1], l’expression « la France de Vichy », qui met en valeur les responsabilités françaises, se généralise. Dans ce dossier, nous lui préférerons celle des « années noires », empruntée au titre du livre de Jean Guéhenno [2], parce que, étant plus neutre quant à l’historiographie, elle permet d’en restituer tous les apports. Auteurs :

Tracts et journaux clandestins de la SGM dans la Marne Compte tenu des forces limitées de la Résistance dans la Marne, du peu de moyens matériels dont elle disposait, de l’adhésion au moins jusqu’en 1942 d’une majorité des élus d’avant-guerre et des notables à la Révolution nationale mise en œuvre par le préfet de Vichy, René BOUSQUET, en raison aussi de la répression, la propagande clandestine dans la Marne s'est réduite à la diffusion épisodique et irrégulière de feuilles ou de tracts de petit format, ronéotés ou parfois imprimés, et distribués sous le manteau, essentiellement dans les villes. Les polices française et allemande traquaient les résistants qui transportaient et distribuaient ces journaux et ces tracts. Fabriqués souvent dans la région parisienne, ils étaient acheminés dans la Marne par des cheminots, parfois par des étudiants et des jeunes appartenant à des équipes sportives. De nombreuses arrestations ont désorganisé l’approvisionnement en papier et en encre, les imprimeries clandestines et les circuits de distribution.

Dictionnaire de la Collaboration. Collaborations, compromissions, contradictions Historien spécialiste de la France Libre et de la Seconde Guerre mondiale, François Broche a co-dirigé le Dictionnaire de la France Libre (Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2010) et publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : L’Armée française sous l’Occupation ( trois volumes, Presses de la Cité, 2002-2003) et Une Histoire des antigaullismes des origines à nos jours (Bartillat, 2007). Il nous propose aujourd’hui un gros dictionnaire de la collaboration, composé d’une courte introduction synthétique, de plus de 850 notices et d’un index des noms propres, des œuvres, des organisations et des publications, de plus de 1500 entrées (ce qui n’est pas courant dans un dictionnaire). Les notices sont précises, complètes, synthétiques et toujours assez brèves comme il convient pour ce type d’ouvrage. Leur titre est suivi d’une définition de leur contenu et elles sont toujours complétées par une bibliographie présentée par ordre chronologique de rédaction des ouvrages. « Le mot et la chose »

Occupation de la France par l'Allemagne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photo d'une rue parisienne en 1941. Zones d'occupation en France de 1940 à 1944. L'Occupation allemande de la France commence avec l'armistice du 22 juin 1940 et s'achève avec la libération progressive du territoire à partir de septembre-octobre 1943 en Corse et de juin 1944 en France continentale. Durant cette période, du point de vue territorial, il résulte de la convention d'armistice (en particulier en ses articles 2 et 3)[1] que la France métropolitaine est divisée en deux parties par une ligne de démarcation, la zone occupée par l'armée allemande au nord et la zone dite « libre » au sud[2].

Jean Moulin Professeur-formateur dans l'académie de Reims, Christine Galopeau de Almeida a visité l'exposition "Redécouvrir Jean Moulin" (jusqu'au 29 décembre 2013) au Musée Jean Moulin à Paris. L'exposition "Redécouvrir Jean Moulin" met en valeur l’homme, sa famille, ses amis, ses oeuvres artistiques et bien sûr sa carrière politique puis son engagement dans la Résistance.De très nombreux documents inédits pour la plupart permettent de "redécouvrir" Jean Moulin : lettres, photographies, dessins... Les thèmes abordés sont les suivants :Les années de jeunesse (1899-1922) La période savoyarde (1922-1930)Plus jeune sous-préfet de France, à Albertville, il développe ses activités artistiques sous le nom de Romanin. On voit dans l’exposition de nombreux dessins satiriques.Il se marie en 1926 pour divorcer en 1928. La période bretonne (1930-1933)Sous-préfet à Chateaulin, il se lie avec des artistes dont Max Jacob.

Fondation de la Résistance Créée officiellement en 1993, reconnue d’utilité publique et placée sous le haut patronage du Président de la République, la Fondation de la Résistance assume trois missions essentielles : sauvegarder la mémoire de tous les actes individuels et collectifs, ayant marqué la résistance intérieure et extérieure contre l’occupant nazi entre 1940 et 1945, en encourageant notamment la recherche historique dans ce domaine, et lutter contre toutes les formes de négationnisme ; transmettre aux jeunes générations et à la société civile les valeurs individuelles et collectives qui motivaient les acteurs de la Résistance sous toutes ses formes ; pérenniser la mémoire des associations d’anciens résistants ne pouvant plus exister par elles-mêmes. La Fondation de la Résistance soutient l’action de deux associations affiliées qui œuvrent à ses côtés : Mémoire et Espoirs de la Résistance (MER) et l’Association pour des Études sur la Résistance intérieure(AERI). La sauvegarde de la mémoire

Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les troupes allemandes et leurs auxiliaires commirent quelques massacres et de nombreuses exécutions en France, à partir de l'invasion de mai 1940 jusqu’à la Libération en septembre 1944. Les victimes furent de natures diverses : hommes, femmes et enfants, civils, tirailleurs sénégalais en 1940 (Chasselay), résistants blessés ou prisonniers (Mont-Mouchet, Vassieux-en-Vercors, Grotte de la Luire), otages et juifs. (Saint-Genis-Laval, Bron, Savigny-en-Septaine). Si dans la mémoire collective et la littérature historique, le massacre d'Oradour-sur-Glane, avec ses 642 victimes, occupe une place prépondérante, il ne peut occulter l'importance et la sauvagerie d'assassinats collectifs comme ceux commis à Maillé, Tulle, Ascq, Buchères, la vallée de la Saulx[1] et de toutes les autres exactions des troupes allemandes qui firent plusieurs milliers de victimes.

Jeu DDAY l'Odyssée Could not load plugins: File not found Incarnez le rôle d'un archéologue sous-marin en quête des vestiges du débarquement ! En vous appuyant sur les ressources historiques et technologiques mises à votre disposition, localisez, identifiez et reconstituez les épaves échouées dans la baie de Seine. Sondez Plongez Imprimez en 3D Jouez maintenant

États-Unis: La SNCF menacée de perdre un contrat pour son rôle dans la Shoah Deux élus du Maryland (Etats-Unis) ont annoncé mardi un projet de loi restreignant l'accès de la SNCF aux marchés publics tant qu'elle n'aura pas versé d'indemnités pour son rôle dans la déportation des Juifs. Les deux élus démocrates, qui siègent au Sénat du Maryland, exigent de la SNCF qu'elle indemnise les survivants et leurs familles avant de pouvoir se porter candidate à un projet ferroviaire public-privé actuellement en gestation dans cet Etat. «Le refus persistant de la SNCF d'assumer sa responsabilité pour son rôle dans l'Holocauste reste une insulte pour ses victimes», a estimé l'une des auteurs de la proposition de loi, Joan Carter Conway, dans un communiqué. Pétition Filiale américaine de la SNCF, Keolis America est candidate à un appel d'offres pour un contrat de 6 milliards de dollars sur la création et l'exploitation d'une ligne ferroviaire d'environ 25 kilomètres dans l'Etat, selon le communiqué. Ce rôle a déjà valu à la SNCF d'autres actions aux Etats-Unis.

Related: