background preloader

Je veux être utile aux autres

Je veux être utile aux autres
Expliquer un exercice de maths à un camarade ou aider un aveugle à traverser la rue, pour vous, c'est naturel. Vous ne pouvez rester indifférent aux difficultés des autres. C'est un moteur important pour exercer de nombreux métiers, autour de l'éducation, du soin, de la sécurité ou des services. © Alain Potignon - Onisep Expliquer, conseiller Aider les enfants ou des adultes à progresser, c'est le rôle des enseignants et des formateurs. Dans la sphère scolaire ou professionnelle, des professionnels accompagnent des jeunes ou des adultes dans leur réflexion sur leur avenir. Savoir écouter, comprendre les besoins de son interlocuteur, l'aider à surmonter ses difficultés sans faire à sa place pour lui permettre de gagner en autonomie, c'est aussi le quotidien de la plupart des professionnels du social : assistant de service social, éducateur, conseiller en économie sociale et familiale. Pour quels profils ? Soulager les souffrances Protéger les citoyens Dépanner, réparer Related:  ORIENTATIONyolower__

C'est mon boulot. La SNCF recrute des conducteurs de train Cherche conducteurs de trains, désespérement. La SNCF recrute 1 000 personnes cette année pour conduire des trains, mais elle ne trouve pas assez de bons candidats. Les horaires décalés et les exigences physiques en éliminent beaucoup. Pourtant, c'est un métier qui en fait rêver plus d'un. Chaque année, sur les 400 000 candidatures spontanées qu'elle reçoit, 60 000 concernent un poste de conducteur de train. La SNCF n'en retiendra qu'un sur 60. Il y a d'abord la difficulté du processus de recrutement et notamment les critères physiques : une excellente vue et une parfaite audition. Sans compter qu'un tiers des candidats retenus abandonnent. Sachez qu'un job dating est organisé jeudi 2 mars au Salon de l'Agriculture. 3 000 postes sont à pourvoir, essentiellement dans des entreprises de l'agro-alimentaire comme Danone, Lactalis, Bel ou Fleury-Michon.

J’aime être aux commandes Être commandé ou obéir sans comprendre, vous n'avez jamais beaucoup aimé. Ce qui vous plaît, c'est organiser, prendre des initiatives. Selon votre métier, vous pourrez prendre la tête d'une équipe pour coordonner le travail, rejoindre l'équipe de direction d'une entreprise ou encore devenir votre propre patron. Organiser, coordonner une équipe Lorsque vous préparez un exposé à plusieurs, vous avez tendance à prendre les choses en mains : vous avez rapidement une vue globale du sujet, vous travaillez sur le plan, peu à peu vous vous retrouvez à répartir le travail, à faire le lien entre chacun. Sans le savoir, vous faites du management. Ces qualités sont très appréciées dans toutes les entreprises, quel que soit le secteur, lorsqu'il faut gérer au quotidien le travail d'une équipe ou mener un projet qui fait intervenir des professions différentes : conduire des travaux sur un chantier, animer une équipe de vendeurs dans un hypermarché. Pour quels profils ? Diriger une entreprise

Social : un secteur ouvert aux vocations Le social (travailleurs sociaux, services à la personne) offre des opportunités pour les jeunes candidats prêts à s'investir. A côté des professions réglementées avec leur diplôme d'État attitré, figurent des activités accessibles sans diplôme spécifique. Mais, pour tous, une forte motivation est exigée. ©Banjee / Onisep - Peu de chômage dans le secteur social Emploi, le secteur social résiste Non délocalisables, les métiers du social ne connaissent pas le chômage. Dans le même temps, une large part des travailleurs sociaux arrive à l'âge de la retraite. Un bémol néanmoins : l'État et les collectivités pourraient limiter la création de postes, les associations freiner les embauches. Collectivités, associations, organismes sociaux, entreprises... les recruteurs sont variés. Des métiers au plus près des populations fragilisées Le social se répartit en plusieurs sous-secteurs : Ce dernier ensemble est le plus important par le nombre. Avec ou sans diplôme spécifique Découvrez 8 métiers du social

Le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) Forts de connaissances en management, en sciences de gestion, en économie et en droit, les bacheliers STMG peuvent envisager des poursuites d’études diversifiées. La série STMG : un parcours affirmé en voie technologique vers des études supérieurs d'économie et de gestion - © Seanlockephotography - Stock.Adobe.com Pour qui ? Ce bac s'adresse aux élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l'analyse des décisions et l'impact des stratégies d'entreprise. À noter : l'importance de l'enseignement général, pour la maîtrise de l'expression écrite et orale, en français et en langues vivantes étrangères, les apports culturels de l'histoire-géographie et l'appui d'un enseignement adapté de mathématiques. Au programme Sans oublier, en 1re et en terminale Élaborer son parcours de formation et d’orientation Se remettre à niveau Choisir une nouvelle orientation

La mode me fait réver Prada, Dolce & Gabbana, Diesel, Kate Moss ou Gisele Bündchen... ces noms vous transportent immédiatement dans l'univers magique de la mode. Vous rêvez d'y faire votre place ? C'est possible, à condition de regarder aussi ce qui se passe en coulisses... Créer la mode Un défilé de mode est un véritable spectacle où la créativité artistique s'exprime dans un agencement original de formes, de couleurs et de matières. Les créateurs ne travaillent pas seuls, ils doivent bien connaître les tissus et les aspects techniques pour discuter avec les responsables de la fabrication et, surtout s'ils exercent dans le prêt-à-porter, adopter une démarche marketing (que va aimer le client ?) Les stylistes peuvent créer des vêtements, des chapeaux, des bijoux, des chaussures, des accessoires, des parfums, des coiffures, etc. Pour quels profils ? Fabriquer de mes mains La mode ne vit pas que par le seul talent des créateurs. Promouvoir et vendre la mode

Le sport est ma passion Vous pratiquez avec passion un ou plusieurs sports. Comme pour de nombreux jeunes, cette passion suscite chez vous une véritable vocation. Plus d'une centaine de disciplines s'exercent dans des environnements variés. Ce qui ouvre bien des possibilités. Être sportif professionnel Vous rêvez de rejoindre le club prestigieux des sportifs professionnels. Mais il n'y a pas que la compétition. Enfin, si vous préférez vous épanouir dans une activité utile, la police et l'armée peuvent vous intéresser. La plupart des sportifs professionnels ont le bac et/ou une autre qualification professionnelle pour leur future reconversion professionnelle. Pour quels profils ? L'animation, l'éducation sportive me tentent Ce qui vous motive en priorité, c'est de partager votre passion pour le sport. Vous pouvez devenir professeur d'EPS (éducation physique et sportive) pour enseigner tous les sports à des élèves, ou encore moniteur, spécialisé sur un sport mais auprès de publics plus variés.

Observatoire des Métiers des Télécommunications Je veux travailler dans le commerce Heureux celui qui a la bosse du commerce, qui sait vendre ou acheter. Car aujourd'hui comme demain, ces compétences seront toujours très recherchées. Vendre, négocier Pour vendre, il faut d'abord acheter. Par exemple, pour fabriquer un T-shirt, il faut de la matière première et de la main-d’œuvre pour la transformer : ce sont les acheteurs qui cherchent dans le monde entier le meilleur coton au meilleur prix, puis le meilleur fabricant au meilleur tarif. Ce sont ensuite des commerciaux qui vendent ces T-shirts, choisissent pour cela des réseaux de distribution adaptés et négocient avec les responsables de magasins ou d'hypermarchés. En bout de chaîne, les vendeurs en boutique sont en contact direct avec les clients. Tous aiment et savent négocier, discuter, mais sont aussi souvent des spécialistes dans leur domaine (textile, automobile, high-tech, outillage, etc.). Pour quels profils ? Concevoir les produits Le yaourt, avec ou sans fruits ? Être son propre patron

Je serai un/e pro de la conduite Passionné/e de deux-roues ou de belles voitures, vous n'avez qu'une hâte : passer le permis. Nombre de métiers vous permettront de conduire, pour transporter des marchandises ou des personnes, ou simplement pour vous déplacer. Conduire sur la route Plutôt solitaire, vous avez envie de voir du pays ? Au volant de son camion, le routier avale des kilomètres pour transporter des marchandises, comme parfois le déménageur qui transporte meubles, appareils et cartons. Vous préférez les petits trajets et le contact avec la clientèle ? Vous aimez la vitesse ? D'autres professionnels passent du temps au volant, sans être des as de la conduite : commercial, infirmière, assistante sociale, pompier, gendarme... ils se déplacent chaque jour pour rencontrer des clients, effectuer des visites ou porter secours. Pour quels profils ? Être aux manettes d'un train Vous aimez les chemins de fer, les gares, les aiguillages... le métier de conducteur de train est fait pour vous. Piloter un avion, un hélicoptère

Commissaire de police : « j’ai toujours voulu protéger et servir » Jean-Luc Taltavull est commissaire de police et, depuis 2 ans, secrétaire général adjoint au SCPN. Pour lui, cette vocation s'explique par l'envie d'aider son prochain. Témoignage. Jean-Luc Taltavull, commissaire de police et secrétaire général adjoint au syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN). Vous êtes commissaire de police. Au départ, je n’avais pas d’idée précise sur mon orientation. Justement, quelles sont les épreuves à passer pour intégrer l’ENSP ? Le concours de l’ENSP se présente en trois phases. A l’issue du concours, vous avez intégré l’Ecole Nationale Supérieure de la Police de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or. École Nationale Supérieure de la Police. La scolarité dure 22 mois à l’Ecole Nationale Supérieure de la Police, alternant cours théoriques et stages pratiques. Concrètement, comment est née cette vocation de devenir commissaire de police ? J’ai toujours voulu protéger et servir. A vos yeux, quelles sont les qualités essentielles pour exercer ce métier ?

J'aime la nature Vous avez envie d'évasion, de grand air. Quelles que soient les saisons, faire face aux éléments naturels ne vous fait pas peur. Vous voulez tout apprendre sur la nature, la faire découvrir, la protéger. Vivre de la terre et de la mer Faire pousser des plantes, améliorer les espèces végétales, travailler la terre, pêcher, élever des animaux... c'est le quotidien de milliers de personnes qui exercent des métiers très différents, mais dont le point commun est l'amour de la nature. Les agronomes sélectionnent les semences, les agriculteurs les mettent en terre, les pépiniéristes commercialisent les plantes, et les fleuristes les mettent en valeur. Les éleveurs élèvent, soignent, nourrissent les animaux (coquillages et crustacés pour les aquaculteurs, veaux, vaches ou porcs pour les éleveurs...). Pour quels profils ? Entretenir et protéger la nature Il y aura toujours des arbres à élaguer, des forêts à débroussailler, des jardins à créer et à entretenir. Étudier la nature

Educateur spécialisé L’éducateur spécialisé apporte écoute, conseils et soutien aux personnes en difficultés, pour favoriser leur réussite individuelle et sociale, les aider à trouver leur place dans la société et/ou à devenir autonome. Adeptes de la routine s’abstenir ! Contenu réalisé en partenariat avec Expersocial Les missions quotidiennes de l’éducateur spécialisé L’éducateur spécialisé partage la vie quotidienne d’enfants et d’adolescents, voire d’adultes, présentant des handicaps physiques ou mentaux, des troubles du comportement ou encore des difficultés sociales ou d’insertion. Les compétences nécessaires pour devenir éducateur spécialisé Écoute, observation, patience Esprit d’analyse et de synthèse Empathie et capacité à prendre du recul Adaptabilité et capacité de médiation Capacité à travailler en équipe Quelles sont les formations à suivre lorsqu’on souhaite devenir éducateur spécialisé ? Le diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé est obligatoire pour exercer cette profession (DEES). Grille des salaires

Etre avocat aujourd’hui Avocate au tribunal de Toulouse, Judith Amalric Zermati revient sur ses études et son quotidien plutôt dense. Pour elle, le prestige de la fonction a fortement accentué la concurrence. Judith Amalric Zermati Vous êtes avocate à Toulouse. Pouvez-vous retracer brièvement votre parcours ? C’est toute une histoire, une aventure extraordinaire ! A la fin de votre formation vous avez passé le CAPA. © AlcelVision Selon vous, est-il aujourd’hui difficile de devenir avocat ? La concurrence est plus rude actuellement. Concrètement, comment est née cette vocation ? En fac de droit, je prenais vraiment du plaisir à étudier cette matière. © emlilou21 Vous exercez au tribunal de Toulouse. En général, mes journées sont relativement bien chargées et commencent assez tôt. A vos yeux, quelles sont les qualités essentielles pour exercer ce métier ? Le métier d’avocat est très exigeant, il faut donc faire preuve de nombreuses qualités. Quels conseils transmettriez-vous à ceux qui veulent devenir avocat ?

J’ai le sens du contact Donner, échanger, partager... des mots qui, pour vous, sont synonymes d'offrir, d'aider, de faire plaisir. Vous vibrez au rythme des rencontres et vous souhaitez faire un métier qui mette l'accent sur les relations humaines. Faire partager ma passion Les guides-conférenciers passionnés par l'histoire de leur ville sauront certainement rendre leur discours vivant pour captiver les touristes qu'ils accompagnent. Les guides de haute montagne conduiront leur groupe vers les plus beaux sommets en respectant les règles de sécurité. Plus polyvalents, les animateurs (souvent salariés dans un hôtel ou un club de vacances) devront savoir passer d'un cours de gym pour adultes à un jeu pour enfants. Si transmettre un savoir vous tient à cœur, les métiers de l'éducation répondront à vos attentes. Pour quels profils ? Privilégier le dialogue Plus que la vie trépidante du groupe, vous aimez les relations à deux, l'écoute, la solidarité. Avoir le sens du commerce Faire plaisir aux autres

Related: