background preloader

Communication en conseil des ministres : l'éducation artistique et culturelle

Communication en conseil des ministres : l'éducation artistique et culturelle
La ministre de la culture et de la communication et le ministre de l'éducation nationale ont présenté, en conseil des ministres du 21 novembre 2012, une communication relative à l'éducation artistique et culturelle. La ministre de la culture et de la communication et le ministre de l'éducation nationale ont présenté une communication relative à l'éducation artistique et culturelle. L'objectif du Gouvernement est de permettre à tous les jeunes, sur tous les territoires, d'accéder à l'art et à la culture de la petite enfance à l'université. En collaboration étroite avec les collectivités territoriales, ce projet prioritaire entre dans une phase nouvelle, pour une mise en œuvre à la rentrée 2013. Les initiatives et les réalisations existantes sont multiples, souvent remarquables, impliquant d'ores et déjà tous les acteurs de l'éducation artistique et culturelle, depuis l'école jusqu'aux musées, aux théâtres, aux cinémas, aux conservatoires. Source elysee.fr Mise à jour : mars 2013

Culture, médias, ressources... les 3 axes de l’éducation artistique et culturelle Pour favoriser l’égal accès des jeunes à la culture dès le plus jeune âge, l’éducation artistique et culturelle se devait de « changer d’échelle ». Retour sur les trois axes de la feuille de route présentée le 11 février par Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin au collège Paul-Bert à Malakoff. « Le développement d'une culture personnelle, la pratique artistique et des rencontres avec des œuvres et des artistes » : tel est, selon Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin, l’objectif principal de la feuille de route pour l’éducation artistique et culturelle qu’elles ont présenté le 11 février. Pour cela, les ministres comptent s’appuyer sur un programme spécifique proposé par le Conseil supérieur des programmes, qui sera adopté au printemps 2015, et sur une généralisation des expériences d’éducation artistique menées par le ministère de la Culture et de la Communication dans trois régions test. Éducation artistique et culturelle : changer d’échelle

Education : de l’art à l’école à partir de la rentrée 2013 Privilégier l’accès à la culture, l’apprentissage et la compréhension de l’art par le biais de l’école. La ministre de la Culture Aurélie Filipetti et le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon ont présenté une communication à ce sujet à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 21 novembre. La mise en place d’un « parcours d’éducation artistique », d’un accès à l’art de la maternelle à l’université sera un projet partenarial avec les collectivités territoriales et les réseaux associatifs. Les enfants étudieront aussi bien l’histoire de l’art que la pratique artistique (théâtre, arts plastique, danse). Vers une généralisation de l’éducation artistiqueLe but de ce projet est de faciliter un accès à l’art pour tous les enfants, dans les quartiers où la proposition culturelle est souvent faible : les milieux ruraux et les zones urbaines sensibles, précise Aurélie Filippetti sur le site du Nouvel Observateur. A lire également :

MENE1237689N La liste des œuvres et des thèmes inscrits au programme de terminale (enseignements de spécialité en série littéraire, options facultatives toutes séries) pour l'année scolaire 2013-2014 et pour la session 2014 du baccalauréat est la suivante (les modifications apportées par rapport à l'année en cours figurant en gras) : Arts plastiques - Enseignement de spécialité, série L- Gustave Courbet. Né en 1819 à Ornans dans le Doubs, Gustave Courbet est un artiste français dont l'œuvre offre un exemple hors vingtième siècle approprié à la compréhension du programme de terminale L.Formé dans la mouvance préromantique, Gustave Courbet est adepte du Louvre où il étudie les maîtres, notamment ceux de l'école espagnole du XVIIème siècle comme Vélasquez, Ribera et Zurbaran. C'est à cette source qu'il puise. Pourtant, peintre insoumis et frondeur, Courbet est au cœur de l'effervescence artistique et politique.

Philippe Meirieu : échanges de pratiques Arnaud Dubois, maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise Olivier Jospin, ancien président de l’Ecole de la deuxième chance de Paris Bruno Robbes, maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise Les événements dramatiques vécus en France ces dernières semaines et l’intense questionnement qui a suivi ont conduit à mettre en cause les capacités de l’institution scolaire à donner aux jeunes français, partout sur le territoire, un cadre de compréhension des valeurs de la république qui facilite la paix civique, la tolérance, leur inscription et leur confiance dans l’avenir. Des changements doivent être engagés qui, de notre point de vue, ne découleront pas d’injonctions réitérées au respect de l’autorité enseignante ou bien encore de la multiplication de cours et interventions sur la morale cvique et citoyenne.

Carrefour éducation Éducaloi prépare la troisième édition de son Juri-Forum, journée d’ateliers et de conférences en droit pour les élèves de 2e cycle du secondaire. Le thème de cette année : le droit de la santé. Cet évènement, organisé en collaboration avec la faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, permettra à 200 élèves de débattre et d’en apprendre plus sur des enjeux juridiques et éthiques liés au droit de la santé et la sécurité des enfants et adolescents. Les élèves pourront assister à des ateliers portant sur leurs droits en matière de santé, la sécurité en ligne, la traite et l'exploitation des enfants, le suicide assisté, l’avortement, la violence dans les relations amoureuses, etc. Débats, jeux, conférences : les ateliers prendront plusieurs formes afin de captiver les élèves. Plusieurs partenaires contribueront à la programmation, dont Unicef Québec et Tel-Jeunes. Ce que vous devez savoir : Comment s’inscrire? Remplissez le formulaire en ligne.

Compétences et histoire des arts - Histoire des arts - Éduscol La maîtrise de la langue française Faire accéder tous les élèves à la maîtrise de la langue française, à une expression précise et claire à l'oral comme à l'écrit, relève de l'enseignement du français mais aussi de toutes les disciplines.ÉduscolLa maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Elles sont acquises dans le cadre d'activités relevant des différents champs disciplinaires.ÉduscolLa culture humaniste La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre l'esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur l'analyse et l'interprétation des textes et des œuvres d'époques ou de genres différents.

Murs interactifs, applications mobiles, géolocalisation … les musées de Singapour déploient de nouveaux outils numériques « L’appréciation de l’art est en germe à Singapour tandis que l’utilisation de la technologie est très répandue dans la vie quotidienne. Nous avons donc combiné les deux pour faire de l’art un plaisir et inciter à l’engagement pour tout le monde L’objectif est de présenter les faits de manière innovante. Le mur est le premier point de contact pour nos visiteurs, nous ne voulons donc pas le surcharger. Le musée qui a travaillé pendant 18 mois avec une équipe de designers pour développer les outils numériques de son musée, va bientôt déployer une application mobile qui géolocalisera les visiteurs à l’aide de détecteurs de mouvement et leur envoie des informations contextualisés sur les œuvres d’art dont ils sont proches. La Pinacothèque de Singapour n’est pas le seul musée à vouloir miser sur les technologies numériques. QR Codes et jeux de rôle au Centre du Patrimoine Indien Natural History Museum Singapore (c) StraitsTimes Ecrans tactiles et réalité augmentée dans les musées de sciences .

Carrefour éducation L'Autorité des marchés financiers s'associe à l'humoriste Philippe Laprise pour rappeler aux jeunes l'importance de s'occuper de leurs finances personnelles et lance un concours sur son site TesAffaires.com. 1000 $ pour réaliser un projet Les jeunes sont invités à établir un budget en vue de réaliser un projet qui leur tient à coeur sur www.concourstesaffaires.com. Ils courront ainsi la chance de remporter un grand prix de 1 000 $ et un iPad ou encore un chèque-cadeau d'une valeur de 250 $ assorti d'une visite guidée de MusiquePlus. Ne manquez pas la série de capsules humoristiques mettant en vedette Philippe Laprise qui seront diffusées sur MusiquePlus, Vrak.TV, TELETOON et ZTélé dès le 19 novembre 2012.

MENE1311045C Le présent texte s'inscrit dans le cadre de la priorité gouvernementale donnée à l'éducation artistique et culturelle, et a pour but de développer les principes et les modalités de mise en œuvre des parcours d'éducation artistique et culturelle. Au cours de sa scolarité, chaque jeune suit des enseignements qui constituent l'un des fondements d'une éducation artistique et culturelle ; ce fondement est souvent complété par des actions éducatives et s'enrichit d'expériences personnelles ou collectives, à l'école et en dehors de l'école. Cette éducation artistique et culturelle est encore trop inégale d'un jeune à l'autre, pour des raisons diverses (socioculturelles, géographiques, etc.) et en fonction des écoles ou établissements fréquentés. La mise en place du parcours d'éducation artistique et culturelle a pour ambition de viser un égal accès de tous les jeunes à l'art et à la culture, dans le respect de la liberté et des initiatives de l'ensemble des acteurs concernés. Organisation Annexe 2

Related: