background preloader

AGD Formation - Apprendre à apprendre

AGD Formation - Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre : l’accès à l’autonomie Structurer son enseignement avec des cartes conceptuelles et des 22 novembre 2009 par Amaury Daele Dans une perspective de conception de l’enseignement axée sur l’apprentissage, nous abordons régulièrement avec mes collègues deux thématiques lors des formations-réflexions que nous proposons aux enseignant-e-s et aux assistant-e-s: la structuration des contenus au moyen de cartes conceptuelles et l’identification et la rédaction d’objectifs pédagogiques. Ces deux thématiques sont fortement liées. La structuration des contenus est souvent la première question que se posent les enseignant-e-s universitaires quand ils/elles préparent un cours. L’université idéale, selon lui, se caractérise par l’unité de l’enseignement et de la recherche. On perçoit dans ce passage que le sens de la formation universitaire est guidé par la recherche, ses questions, son organisation et ses contenus. Pour ce faire, nous proposons de travailler sur la technique des cartes conceptuelles. Le second document est présenté comme suit. Like this: J'aime chargement…

Nied Gourmande - [volmerange les boulay] C’est par un bel après midi de juillet que la fête de la rivière a débuté à Volmerange-lès-Boulay. Ainsi une bonne cinquantaine de personnes s’est lancées sur la Nied dans des canoës, encadrés par des bénévoles du Kayak club de Bouzonville, en direction de Brecklange. Tout au long du parcourt de 1.5 km, ces canoëtistes ont admiré la rivière sous un angle inhabituel et découvert la flore riche en cette saison. A l’arrivée à Brecklange ils ont retrouvé un groupe parti de Volmerange en bus pour commencer la marche gourmande devant la chapelle où la troupe Noël aux Balkans accueillait ces promeneurs en musique autour du premier stand de dégustation (saucissons et tartines de fromage blanc arrosé d’un viognier des Corbières). Une petite étape près du « gros saule » où Stéphane Leroux-Laborde a interprété une danse classique, suivre la rivière en s’arrêtant au stand « assiette de légumes », découvrir les réalisations de l’atelier d’arts plastiques et s’asseoir sur des bottes de paille pour

Pédagogie Montessori Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation dite ouverte, par rapport aux méthodes dites fermées ou traditionnelles, telle que l'enseignement mutuel. Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinésthésique de l'enfant. Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »[1][réf. incomplète]. Description[modifier | modifier le code] La pédagogue italienne Maria Montessori, fut d'abord un médecin. Elle élabore une pédagogie qui repose sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. Mise à disposition des enfants d'un matériel concret[modifier | modifier le code] Le matériel sensoriel est donné à l'enfant comme une aide au développement de l'intelligence et de la main. L'enfant use librement de cubes, de cylindres de diamètres variés, d'objets emboitables, de lettres découpées dans divers matériaux… L'enfant acquiert une approche plus exacte de la réalité. Il s'agit de : — R. — Ferrière

Capacités transversales du plan détudes romand - plandetudes.ch Dans l'actualité Pour le Prix RTS Littérature ados 2014, sept ouvrages accessibles aux élèves dès 13-14 ans ont été sélectionnés par un comité composé de bibliothécaires et libraires spécialisées jeunesse et de l'équipe de production de "Lire délire". Les livres retenus, écrits en français, ont été publiés entre mai 2012 et mai 2013. Sept classes romandes présentent ces ouvrages sur RTS Deux, du 5 mars au 16 avril, chaque mercredi vers 16h30. Leur mission : réaliser un clip, sorte de bande-annonce pour présenter le livre ; se rendre sur le terrain pour réaliser un reportage sur une thématique inspirée de l'histoire ; participer à des débats critiques sur le texte et sa problématique.

Interactions dans un groupe d’apprenants Plusieurs stratégies peuvent animer un groupe d’apprenants et caractériser les interactions qui se vivent entre les différents participants. 4 organisations différentes sont présentées et caractérisées ici : collaboration, confrontation, compagnonnage et compétition. Après avoir étudié l’intérêt de chacune, on verra la pertinence de les associer. 1 – La collaboration La collaboration est pertinente dans le cadre d’une pédagogie par projets ou par problème, à condition que la tâche ne soit pas réalisable seul. De telles situations d’apprentissage permettent de travailler spécifiquement des compétences directement utilisables en contexte professionnel (communication, collaboration, écoute, …). L’outil du web qui correspond le mieux à cette organisation est historiquement le wiki, mais des outils plus récents de collaborations comme ceux proposés par framasoft (framapad, framindmap, etc…) 2 – la confrontation 3 – Le compagnonnage 4 – la compétition 5 – Synthèse Bonne année à chacun(e) !

site mieux-apprendre de Bruno Hourst La Une Des techniques pour apprendre à apprendre: Des méthodes pour développer ses capacités d'apprentissage S'investir dans un processus d’acquisition de savoirs n'est pas toujours aisé. Parfois, selon son histoire personnelle, il peut persister des blocages à l'apprentissage (échecs scolaires par exemple). Optimiser ses études nécessite une forte motivation à apprendre, de développer des capacités d’appropriation de connaissances, de méthode et d’organisation. De toute manière, s'engager dans un cursus d’enseignement nécessite de se « remettre dans le bain ». D’autant plus, que très souvent, on n’a jamais vraiment appris à apprendre. C’est pourquoi, il est utile d’acquérir des méthodes avant de débuter ses études, le gain de temps et de valorisation de soi seront édifiants. Les compétences à développer Tout d’abord, qu’est-ce qu’apprendre ? L’acquisition de connaissances est fortement favorisée si l’apprenant assimile des méthodes et des pratiques, comme par exemple, être capable de : Quelques pistes méthodologiques Gérer son temps avec efficacité S’auto-évaluer en continu Notes :

Apprendre et réussir en mathématiques ne dépend pas de l'intelligence mais du travail et de la discipline EDUCATION - "Hugo est un crack aux échecs, pourtant son manque de confiance le met en échec en maths." Cette accroche publicitaire d'une entreprise de soutien scolaire très connue met le doigt là où ça fait mal. C'est pourtant un fait, il y a bien certains élèves pour lesquels progresser en maths relève de la gageure. Dans les salles de classe ou de retour à la maison, qui n'a jamais entendu un élève, un camarade, son fils ou sa fille dire que "les maths c'est trop dur, je ne suis pas intelligent pour réussir"? Les résultats de sa dernière étude, parue dans la revue Child Development, sont d'ailleurs sans équivoque: la réussite en mathématiques ne dépend pas d'une quelconque forme d'intelligence, mais avant tout de la discipline et du travail de l'élève. Lire aussi : » Oui, les maths font mal à la tête » Faire du sport améliore les performances du cerveau » BLOG Du plaisir en mathématiques » À 15 ans, il publie un article dans la prestigieuse revue Nature Stratégies d'apprentissage

Mes 14 outils indispensables pour apprendre efficacement Dans le cadre professionnel, j’accompagne plusieurs enfants dans leurs apprentissages. J’avais envie de partager avec vous les 14 outils incontournables que j’utilise pour les aider à apprendre efficacement et à prendre plaisir dans leurs apprentissages. Ce sont des méthode et des outils qui pourraient être enseignés à l’école pour apprendre, réviser et mémoriser plus facilement et avec plus de plaisir. 1. Hélène Weber (auteur de l’ouvrage Objectif mémoire) définit une Mind Map® comme un outil d’organisation des informations qui favorise à la fois leur compréhension et leur mémorisation. Mind map des questions ouvertes. Le Mind Mapping est un outil qui facilite la compréhension à travers le : respect du fonctionnement naturel du cerveau (par associations d’idées),la mise en lien visuel des idées. Hélène Weber ajoute que l’élaboration d’une Mind Map® oblige le cerveau à trier, sélectionner, organiser, structurer et mettre en lien les informations d’un contenu. 3 exemples d’usages scolaires

Related: