background preloader

Un si lourd bilan - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers

Un si lourd bilan - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers
Le monde, et surtout l’Europe, sortent profondément transformés de la Première Guerre mondiale. Dans "14-18", La Documentation photographique n° 6074 (1984), Jean-Jacques Becker dressait un rapide bilan du conflit et des changements qui s’ensuivirent. Certains d’entre eux auraient vraisemblablement eu lieu sans la guerre, mais dans des délais beaucoup plus longs. Les pertes humaines et matérielles « La guerre a tué environ 13 millions d’hommes (y compris les morts de la guerre civile russe qui succéda à la révolution d’octobre 1917). Les pertes humaines (rapportées au nombre d’hommes actifs) Aux morts se sont ajoutés un nombre immense de blessés et de mutilés, la “surmortalité” des populations civiles et le déficit de la natalité, au total une profonde transformation de l’équilibre démographique dans chaque pays. Les ruines de la place de l’Hôtel de ville d’Arras en 1918. © Archives La Documentation française, collection Verney. Agrandir l'image Les transformations territoriales

Nicolas BEAUPRE | Centre d’Histoire Espaces et Cultures - CHEC | Université Blaise Pascal Nicolas BEAUPRE Membre de l’Institut Universitaire de France (I.U.F., membre junior depuis 2010) Membre du comité directeur du Centre International de recherches de l’Historial de la Grande Guerre (Péronne) Membre du comité franco-allemand d’historiens Co-responsable de la publication de la revue Siècles du Centre d’Histoire "Espaces et Cultures" ‘Section editor’ pour la section « France » de l’encyclopédie www.1914-1918-online.net. Co-responsable du carnet de recherche du Centre International de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre scientifique de l’exposition 1914-1918 : Lyon sur tous les fronts à la BML de Lyon. Membre du comité académique (Auvergne) et du comité départemental (Puy-de-Dôme) d’évaluation des projets du Centenaire de la Grande Guerre. Thèmes de recherches Histoire culturelle des guerres, des occupations et des violences au XXe siècle Histoire de l’Allemagne Histoire de la Grande Guerre. Résultats marquants Prix et distinctions

Bilan de la 1ère guerre mondiale 1/ Les morts : les « croix de bois » Au total, la 1ère guerre mondiale a fait environ 9 millions de morts dont : - plus de 2 millions d'Allemands ; - 1,8 million de Russes ; - 750 0000 Britanniques ; - 650 0000 Italiens ; - et près d'1 million et demi de Français ( proportionnellement à sa population, la France est, après la Serbie, le pays où les pertes ont été les plus élevées ). Ces morts étaient presqu'exclusivement des militaires, tués au combat ou morts des séquelles de leurs blessures ou de maladie entre 1914 et 1918. On considère qu'environ 500 000 soldats sont morts après la guerre des suites de blessures de guerre ou de maladies contractées pendant la guerre. A ces morts de la 1ère guerre mondiale, sont venus s'ajouter les millions de décès provoqués par l'épidémie de grippe qui s'est propagée dans tous les continents de 1918 à 1920, et qui a fait 200 000 victimes en France. 2/ Les blessés : les « gueules cassées » 3/ Des « générations sacrifiées »

index A story map Comment l'Empire ottoman fut dépecé, par Henry Laurens En 1914, les provinces arabes de l’Empire ottoman se trouvaient sous l’influence collective et multiforme des puissances européennes, auxquelles s’ajoutaient les Etats-Unis. Les Jeunes-Turcs, au pouvoir depuis 1908, cherchaient à se débarrasser de ces ingérences permanentes, mais au prix d’un centralisme autoritaire qui suscitait l’émergence d’un mouvement autonomiste arabe prêt à chercher des appuis chez les Européens. La France était la puissance dominante en « Syrie naturelle », grâce à ses investissements économiques et à son rayonnement scolaire et culturel. En entrant en guerre en novembre 1914, les Ottomans entendaient s’affranchir des dominations étrangères et liquider les autonomismes locaux. Mais le djihad menace l’Afrique du Nord française (et une partie de l’Afrique noire) et l’Inde britannique. L’échec sanglant des Dardanelles n’en remet pas en cause le principe. Un certain nombre d’esprits romantiques du Caire, dont le plus célèbre sera T. Un face-à-face franco-britannique

Crid 14-18, Appel à contributions, colloq. internat.: "Les mises en guerre de l’État. 1914-1918 en perspective", Paris-Laon-Craonne, 30 oct.-1 nov. 2014 (limite: 15 mai 2013) Information transmise par Fr. Audren et E. Picard: Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918 Appel à contributions Colloque international Les mises en guerre de l’État 1914-1918 en perspective The state goes to war - Bringing the Great War into perspective Paris, Laon et Craonne (Aisne) 30 octobre-1er novembre 2014 (limite: le 15 mai 2013) Colloque international organisé par le Crid 14-18 à Paris, Laon et Craonne (Aisne), du 30 octobre au 1er novembre 2014. Présentation À partir de l’été 1914, les sociétés européennes paraissent brutalement saisies par la guerre et, ce faisant, saisies par l’État. La réflexion sur les mises en guerre de l’État sera restreinte à des enquêtes précises, limitées à des objets abordés de manière empirique, matérielle, voire matérialiste. L’État sera entendu au sens le plus large de la puissance publique sous toutes ses formes. Comité scientifique The state goes to war. Bringing the Great War into perspective. Scientific committee:

La Première Guerre mondiale en 10 chiffres PAIX ET NOUVEL ORDRE MONDIAL (6/6)- Belligérants, gueules cassées, obus, traités de paix… Les chiffres clés de la Grande Guerre. 16 traités de paix en 5 ans pour 4 années de guerre! Entre le traité de paix de Brest-Litovsk de mars 1918, signé par la République bolchévique et les empires centraux, jusqu'au traité de Lausanne en juillet 1923 qui règle le sort de l'Empire ottoman, 14 autres traités ont été signés dont le plus célèbre pour les Français: le traité de Versailles en juin 1919. Les frontières de l'Europe se retrouvent à la suite des négociations et l'éclatement des empires, largement modifiées. La moitié des jeunes Français nés en 1894 et donc âgés de 20 ans en 1914 ont disparu à l'issue du conflit. Le traité de Versailles signé le 28 juin 1919 comporte 440 articles imprimés pour la première fois en deux langues, le français et l'anglais, ce qui en fait l'un des plus longs traités multilatéraux de l'histoire (2). 3 millions 9,5 millions 73,3 millions 1 milliard 132 milliards

Blessés psychiques de la Grande guerre : cachez ce mal que l'on ne saurait voir Greffes, prothèses et transfusions… La Grande guerre a été un laboratoire à ciel ouvert pour la médecine. Mais si ce conflit mondial a permis de grandes avancées en chirurgie réparatrice, les médecins de l’époque ont bien souvent délaissé les maux invisibles, comme les troubles psychiques dus au traumatisme de la guerre. Car les combats n’ont pas seulement meurtri et lacéré les chairs. Les soldats traumatisés ont longtemps été dissimulés, par honte ou par désespoir. La folie, une « Honte » à la Patrie Au front, les soldats côtoient la mort au quotidien, et vivent dans des conditions déplorables. Pour expliquer l’origine de ces traumatismes, on pense spontanément à la violence des combats et aux horreurs auxquelles ils sont soumis sur le front. Dès octobre 1914, le ministère de la Guerre crée huit centres neurologiques régionaux en zone intérieure pour traiter les blessés nerveux. Les nerfs, c’est l’étalon de résistance de la race. Écouter 1h Diagnostics erronés

Centenaire de la Première Guerre mondiale: combien de «poilus» de votre département parmi les victimes? [CARTE INTERACTIVE] Temps de lecture: 8 min Sur la plaque, deux soldats, un fantassin et un fusilier-marin, regardent vers un horizon espéré radieux: l'oeuvre date de 1935, dix-sept ans après la «Der des Ders», dont les deux bornes, «août 1914-novembre 1918», encadrent leurs visages. En dessous, on peut lire: «Les anciens combattants bretons à leurs 240.000 morts» Ce chiffre qui orne la grande galerie de la cour d'honneur des Invalides, on le trouve aussi dans la basilique de Saint-Anne d'Auray (Morbihan), sous la plume d'un député ou dans des ouvrages grand public. Extrait du guide touristique Le Petit Futé consacré à la Bretagne. 240.000 Bretons tués sur un total de plus de 1,3 million de soldats morts pour la France durant la Première Guerre mondiale? Comme était fausse l'assertion, début 2013, d'un Jérôme Cahuzac, alors encore ministre du Budget, assurant sur Europe 1 que la Corse était «le département qui a payé en pourcentage le plus lourd tribut à la guerre de 14-18». Où habitaient les morts?

« La guerre et les animaux, 1914-1918» Comptes rendus Expositions | 18.10.2007 | Juliette Hanrot L’Historial de la Grande Guerre de Péronne, au cœur du front de la Somme, présente actuellement « La Guerre des animaux ». Comme l’exposition permanente, les précédentes expositions temporaires nous avaient habitués à un regard novateur articulant histoire sociale et culturelle, dans une perspective toujours comparatiste. Avec cette nouvelle exposition qui se tient du 30 juin au 25 novembre 2007 (info@historial.org - www.historial.org), l’Historial et un jeune commissaire doctorant, Damien Baldin, présentent un travail à la croisée de l’anthropologie historique et de l’histoire des représentations et des sensibilités. La présence des animaux auprès des combattants ne peut être longtemps ignorée si l’on souhaite comprendre l’environnement quotidien des soldats de la Première guerre mondiale. Le cheval est emblématique des animaux soldats, et l’exposition lui consacre un grand espace. Informations complémentaires :

1918 : l'Europe et la sortie de guerre L'armistice signé le 11 novembre 1918, dans une clairière de la forêt de Compiègne, à 11 heures, « l'heure sacrée », ne marque pas la fin du conflit. On se bat encore, jusqu'en 1923, sur 27 théâtres d'opérations. La guerre continue à l'Est, où le front est loin d'être stabilisé après Brest-Litovsk. En Anatolie, Atatürk reprend les armes après les amputations du traité de Sèvres. Dès 1919 les Irlandais, les Indiens ou les Coréens se soulèvent. Agrandir la carte 10 millions de soldats disparus 8 janvier Le président Wilson expose ses « quatorze points ». 3 mars Traité de Brest-Litovsk entre la Russie bolchevique et les Puissances centrales. 21 mars-5 avril Opération Michael, dont l'objectif est de percer les lignes alliées. Avril La grippe espagnole débarque en Europe. 8 août Contre-offensive alliée, « jour de deuil » de l'armée allemande. 9 novembre Proclamation de la république en Allemagne. 11 novembre Signature de l'armistice de Rethondes entre l'Allemagne et les Alliés.

Social Media Day World War I Social Media Day on April 11, 2017 Mark your calendar, get your questions ready, and prepare to spend the day nerding out about World War I on Tuesday, April 11, 2017. What: Museums, archives, and other educational institutions around the world will share a day of social media activity focused on World War I history. Follow these institutions on social media and you'll discover interesting content almost every single day. But on April 11, experts and educators will be online to answer questions, test your knowledge in pop quizzes, and take you behind the scenes with live video. Who: Whether you're a social media super user or just getting the hang of it, you'll find engaging history-focused activities on Twitter, Facebook, Instagram, and other social networks. Where: Mostly Facebook and Twitter. When: All day on Tuesday, April 11. Menu of #WorldWar1 social media activities on Tuesday, April 11, 2017Note: All times are ET World War I Twitter Q&A with National Park Service2-3 p.m.

Journée d'études "Droit et populations en danger, 1914-1918" - 5-6 janvier 2012 Journée d'étude consacrée à l'impact de 14-18 sur les populations civiles, largement oubliées par l'historiographie d'après-guerre - 5-6 janvier 2012 - Collège Erasme - Salle du Conseil La Première Guerre mondiale, par sa violence hors normes a suscité des problèmes sans précédents pour nombres de populations civiles. Des centaines de milliers de civils fuient les combats. Réfugiés et exilés, ils vivent loin de chez eux, tantôt accueillis par les habitants, tantôt placés dans des camps. Par ailleurs des populations entières vivent sous l'occupation de l'ennemi. C'est le cas de la quasi-totalité de la Belgique, du Nord de la France et de zones plus importantes encore sur le front de l'Est. Ces réalités témoignent de façon toute particulière du processus de « totalisation des conflits » inauguré par la Première Guerre mondiale. Informations Laurence van Ypersele Illustration > Les Otages. Programme du 5 janvier Programme du 6 janvier

2. Les colonies dans la Première Guerre mondiale A l'occasion du Centenaire de la guerre 1914-18, chaque semaine du 5 juillet au 30 août 2014, Sandrine Mercier et Laurence Giordano, entourées d'historiens, retracent des parcours singuliers de héros ordinaires à travers les témoignages de leurs descendants, des archives privées et publiques, et des reportages sur les lieux de mémoire. Des destins extraordinaires d'individus pris dans les tourments de la Grande Guerre à travers l'Europe et le monde. *** Comme en 14 remplaçait l'émission C'est pas du vent du samedi (2 parties), du 5 juillet jusqu'au 30 août 2014 inclus. Retrouvez les sujets traités par cette émission sur RFI SAVOIRS = Labellisée Mission du CentenairePartenariat Labex EHNE «écrire une histoire nouvelle de l'Europe» Diffusions : Le samedi à 11h10 (heure de Paris) vers le monde et Paris.

Related: