background preloader

Guerre de tranchées

Guerre de tranchées
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Deux cadavres de soldats allemands gisant dans une tranchée, peints par William Orpen en 1917 La guerre de tranchées est une forme de guerre où les combattants s'abritent dans des lignes fortifiées, largement constituées de tranchées dans lesquelles les soldats sont relativement protégés des armes légères et de l'artillerie. C'est devenu une expression familière pour désigner la guerre de position, une paralysie du conflit et l'épuisement progressif des forces opposées. La guerre de tranchées fut provoquée par une révolution dans la puissance de feu qui ne fut pas suivie d'avancées similaires dans la mobilité des troupes. Vue d'ensemble[modifier | modifier le code] Mise en œuvre durant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Bien que la technologie ait radicalement changé la nature de la guerre en 1914, les armées n'avaient pas anticipé les conséquences de ce changement. Tranchée française dans le nord-est de la France

Tranchée de combat s'écroulant L'image révèle les parois disloquées d'une tranchée ravagée. Les trois-quarts de l'espace sont occupés par une masse sombre où hommes, terre, objets, végétaux, et matériaux divers sont amalgamés et broyés. En haut de l'image, au sommet des monticules, se détachent sur le fond du ciel clair des formes menaçantes et agressives : fils de fer barbelés, piquets en queue de cochon, poteaux, troncs d'arbres surmontés de lambeaux de vêtements, et sans doute de chair. Ces formes silhouettées évoquent vautours, corbeaux et autres charognards. Le regard suit la lumière qui se fraie un chemin du ciel vers le fond de la tranchée. Dans la partie gauche de la paroi effondrée apparaissent des formes que l'on identifie progressivement : un corps éventré, le squelette d'une cage thoracique, un visage. Ainsi cadrée, comme le serait une photographie, l'horreur évoquée se répand et se propage bien au-delà des limites de cette représentation.

Journal de tranchées Un journal de tranchées est un type de publication conçue et éditée par les soldats et les officiers sur le front pendant la Première Guerre mondiale dès l’automne 1914 quand le front se stabilise et que la guerre de positions commence. La diversité de ces journaux est grande : journaux de blessés et de prisonniers, journaux d’unités sur le front d’Orient ou d’Italie, journaux de marins, d’aviateurs, d’artilleurs, de soldats du génie, journaux de fantassins. Ils sont le propre des armées alliées (France, Royaume-Uni, Belgique et Italie) : du côté des armées des Empires centraux, il se développe plutôt une « presse du front » à l’initiative des états-majors allemands et autrichiens. Chaque armée allemande bénéficie ainsi d’une publication de qualité, souvent illustrée et rédigée par des officiers affectés à cette tâche. Contexte[modifier | modifier le code] Dès la création de ces journaux de combattants, la question de leur dénomination est débattue. Le Ver luisant janvier 1916.

Origines et premières phases - Le début de la guerre des tranchées | Le Canada et la Première Guerre mondiale Le début de la guerre des tranchées L'Europe avant la guerreLa guerre commence en EuropePremiers combatsLe début de la guerre des tranchées La technologie des armes avait remarquablement progressé au cours des 50 années précédant la Première Guerre mondiale. Au début de la guerre, les généraux opposés s’attendaient à des victoires rapides. L’impasse des tranchées Ces positions, d’abord guère plus que des fossés occupés, devinrent progressivement des tranchées. Les attaques de front contre elles causèrent des pertes terribles, et il n’y avait aucun moyen de les contourner, car le réseau compliqué s’étirait sur un front continu de 700 kilomètres, de la frontière suisse à la Manche près de Nieuport, en Belgique. Les lignes de tranchées le long du front de l’Ouest demeurèrent plus ou moins stationnaires au cours des quatre années suivantes, malgré des efforts considérables, surtout de la part de forces françaises et britanniques, pour dénouer l’impasse. Des millions de morts

La guerre des tranchées 9 novembre 2011 à 07:14 | par La rédac' Mot du jour Mot du jour et définition 24 24 commentaires Gélocalisation Outils pédagogiques Articles associés Articles de la même rubrique Partager Partager sur les réseaux sociaux Nous sommes dans la Flandre, une région située au nord de la France. Cette image est issue du mobiclic n°137 sur la première guerre mondiale. (© David Berlioz) En t'identifiant sur le site, tu pourras accéder aux éléments suivants : Ajout des commentaires Si tu es abonné au magazine, tu pourras accéder aux éléments suivants : Texte de l'article Téléchargement PDFGéolocalisationMot du jour 15 avril 2014 Escalade de la... Une situation explosive règne en Ukraine où plusieurs régions demandent leur rattachement à la Russie voisine. 7 avril 2014 Moins de victimes des... Le paludisme est une maladie très grave, transmise par des moustiques infectés. 18 mars 2014 La Crimée n’est... Jusqu’à présent, la Crimée était une région qui appartenait à un pays : l’Ukraine.

Related: