background preloader

Comment lire une image publicitaire avec les élèves ? L'exemple de la représentation de la femme dans la publicité

Comment lire une image publicitaire avec les élèves ? L'exemple de la représentation de la femme dans la publicité
Pourquoi étudier la représentation de la femme dans la publicité ? Réfléchir à l’image de la femme : une nécessité Qu’il s’agisse d’enseigner en zone défavorisée ou dans un établissement plus privilégié, il semble certain que l’image de la femme se dégrade, y compris chez les plus jeunes. La pauvreté du vocabulaire en un bon indice ("meuf" sert de mot à tout faire). Pour amener progressivement les élèves à évoluer il peut être intéressant de partir de leur culture publicitaire, qui tend à se substituer de plus en plus à l’ancienne culture générale. Il ne s’agit pas ici de viser une prise de conscience moralisatrice, sans aucun effet, mais d’engager une réflexion sur les lieux communs de la représentation de la femme et leurs significations. La publicité, lieu d’une culture commune qui permet de réfléchir aux stéréotypes Pourquoi un diaporama PowerPoint ? Voici un exemple de diaporama PowerPoint. Présentation du diaporama Comment lire une image publicitaire avec les élèves ? Lire l’article.

http://www.lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article717

Related:  Sexualisation /Objetisation des femmesÉtudier la publicité en classeEgalité filles-garçonsjoachimloiPUB ET STEREOTYPES

Le féminin ou le mauvais genre de la publicité Une des contraintes du discours publicitaire consiste à « raconter une histoire » en très peu de temps, en très peu de mots et avec des ressources visuelles forcément limitées : si une affiche ou une annonce presse invente une histoire mettant en scène un personnage féminin, le lecteur doit en deviner assez vite les tenants et les aboutissants sans le secours d’un texte narratif qui organiserait linéairement le déploiement du récit. Devant cette histoire sans parole, on ne s’étonne pas de voir le publicitaire glisser assez vite de l’économie de moyens à la tentation de facilité. Quoi de plus simple en effet que de mettre en scène le produit vanté aux côtés d’une jolie jeune femme souriante et muette ?

Le féminin ou le mauvais genre de la publicité Introduction Une des contraintes du discours publicitaire consiste à « raconter une histoire » en très peu de temps, en très peu de mots et avec des ressources visuelles forcément limitées : si une affiche ou une annonce presse invente une histoire mettant en scène un personnage féminin, le lecteur doit en deviner assez vite les tenants et les aboutissants sans le secours d’un texte narratif qui organiserait linéairement le déploiement du récit. Devant cette histoire sans parole, on ne s’étonne pas de voir le publicitaire glisser assez vite de l’économie de moyens à la tentation de facilité.

A quoi ressemble une publicité féministe ? - Les Glorieuses Ce n’est pas un scoop, la publicité ne sert pas souvent les femmes. Même lorsque c’est une femme qui en est la créatrice. Frances Gerety, une publicitaire renommée, est à l’origine du célèbre slogan « a diamond is forever » (un diamant, c’est pour toujours). Par cette phrase, elle a souhaité inciter les femmes à vouloir ces diamants, ces derniers représentant sécurité et romance éternelle. Au travers des campagnes De Beers (conglomérat diamantaire d’Afrique du Sud), les campagnes de Frances Gerety transmettent la nécessité d’acquérir ce diamant pour être sure des sentiments de son conjoint. Une émancipation des femmes ? [713] - Stéréotypes et publicités Slogans L’Oréal et son slogan « Parce que je le vaux bien » ; l’évolution de l’image de la femme est à étudier. Sitographie 20minutes.fr ; un article sur les bébés en roller de la publicité Evian. Antipub.org ; propose beaucoup d’éléments exploitables en particulier les articles de F. Brune. Com Analysis ; ce site pour le conseil en communication et marketing propose une bibliographie et des articles très intéressants.

Fiches pédagogiques D’un examen plus attentif, les élèves dégageront les stéréotypes associés aux garçons et aux filles. Ils s’appuieront particulièrement sur l’observation :• des corps : comment les uns et les autres sont-ils cadrés, mis en valeur par l’éclairage, les vêtements, le décor, etc. ? Les élèves s’efforceront à chaque fois de qualifier leur objet d’analyse : un corps banal, élancé, lisse, sexy, viril, etc. ;• des attitudes générales : quelles sont les valeurs associées aux femmes et celles associées aux hommes ? On pointera l’opposition fréquente entre la fragilité et la passivité des premières et les postures plus dominatrices et actives des seconds ;• des rôles sociaux : quelles activités ou fonctions (au sein de la famille, notamment) les femmes représentées dans les pubs exercent-elles ? Et les hommes ? Là aussi, la répartition des responsabilités reflète-t-elle une réalité, ou tout au moins une parité ?

105 publicités bannies, controversées et interdites Tout le monde le sait, la publicité est capable du meilleur mais aussi du pire. A force de chercher le client, de chercher à se faire connaître, ou à chercher à faire du buzz, bah on peut se louper. Dans cet article, il n'y aura QUE les affichages, mais les affichages les plus ... polémiques. Cet article va comporter deux grosses catégories à savoir : publicités bannies et publicitéscontroversées.

La publicité I. Réflexion historique et linguistique 1. La publicité dans le paysage urbain moderne 8 mars, la Journée des Droits des femmes : compilation de pubs sexistes Le 8 mars, c’est la Journée internationale des droits des femmes, dédiée à la lutte contre le sexisme en général. Pourtant, beaucoup continuent à penser qu’il s’agit d’une « journée de la femme », où l’on célébrerait la moitié de l’humanité en lui proposant chouquettes et promos sur des sacs à main. Vous avez dit stéréotypes ? Osez le féminisme compile le pire des publicités sexistes du 8 mars

Stéréotypes et impact de la publicité Un exemple parlant : le verbe « positiver » existe bien dans la langue française, mais son usage n’a-t-il pas été popularisé par le slogan « Avec Carrefour, je positive » ? De l’aveu d’un président de chaine de télévision, grand diffuseur de publicités à une large audience nationale : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. […] Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce constat peut se généraliser à l’ensemble des canaux publicitaires : le consommateur est souvent dans les conditions de réceptivité maximales face à la publicité qu’il aperçoit. Qu’il soit la cible prévue ou non ne rentre pas en compte : la publicité n’atteint pas que ses cibles, mais s’expose à tous les publics confrontés au canal (télévision, presse, affichage). L’impact de la publicité sur le consommateur : démonstration par les stéréotypes

Le stéréotype du français dans la publicité internationale Partagez-moi ! Sommes-nous tous des mangeurs de baguette arrogants monolingues malodorants portant un béret ? Si la publicité est d’une certaine façon le reflet de la société, ce reflet est toutefois déformé, car la pub se nourrit et s’amuse des clichés. Ne soyons pas susceptibles, après tout, nous faisons la même chose avec nos voisins allemands dans nos publicités Opel car l’allemand est synonyme de rigueur et qualité (c’est bien, c’est beau, c’est Bosch). Alors… Comment est perçu le français dans le reste du monde ? Voici quelques mots-clés que nous retrouverons tout au long de cet article : baguette, croissant, fromage, grenouille, coq, escargot, béret, moustache,guillotine, vélo, 2 CV.

Le Racisme dans la publicité en 50 exemples effrayants Aujourd'hui nous allons essayer de traiter d'un thème sérieux dans la publicité : le racisme. Dans le passé, la publicité à caractère raciste était très présente et quasi acceptée carancrée dans les mœurs. Heureusement aujourd'hui les mentalités ont fait un bout de chemin pour se soulever contre ce phénomène, même dans la publicité. Malgré tout il reste des traces nauséabondes de sa présence. Des traces indélébiles, entretenues pas les clichés et stéréotypes sur telle ou telle couleur de peau ou religion. Exploitation d’une publicité de presse - Niveau - A partir de A2.2 Lettre d'information Inscrivez vous pour recevoir notre lettre d'information mensuelle ! Les dernières fiches pédagogiques Deux pieds, clip vidéo de la chanson de Thomas Fersen Le vocabulaire du quotidien - Consolider le présent, les verbes de mouvement - Comprendre une chanson - Faire un portrait psychologique.

CDI - COLLEGE GABRIEL GUIST'HAU Vous êtes ici :AccueilEgalité filles-garçons La circulaire de rentrée 2015 rappelle le principe d'Egalité qui fonde l'école de la République : "La réussite de tous les élèves est subordonnée à l'installation durable d'une culture de l'égalité entre les sexes et du respect mutuel qui garantit à chaque élève, fille ou garçon, un traitement égal et une même attention portée à ses compétences, son parcours scolaire, sa réussite et son bien-être. Les enjeux de mixité des filières et des métiers, d'insertion professionnelle et de prévention des comportements à caractère sexiste imposent de poursuivre la structuration du réseau des chargés de mission à l'égalité en académie et l'effort engagé en matière de formation de l'ensemble des personnels ainsi que de prendre en compte l'égalité dans toutes les dimensions, dans tous les enseignements, dans les processus d'orientation et à tous les niveaux de la politique éducative.

La publicité La publicité est omniprésente mais nous influence t-elle ? La publicité ne nous laisse pas indifférent : Elle séduit, amuse ou au contraire agace, exaspère. On peut appréhender la communication publicitaire à partir du schéma de Laswel : Qui ? Annonceur (émetteur) Dit quoi ?

Related:  photographie