background preloader

Vidéo : Les 10 pubs reines du Greenwashing…

Vidéo : Les 10 pubs reines du Greenwashing…
Rédigé par Consoglobe, le 24 Feb 2010, à 15 h 03 min Crée il y a un peu plus d’un an, l’Observatoire Indépendant de la Publicité a rendu publique son "Top 10" des publicités qui ont utilisé de façon abusive l’argument écologique en 2009. Un greenwashing qui, selon ce classement, concerne particulièrement les marques de voiture et de lessive pas aussi "vertes" qu’on pourrait le croire. consoGlobe a passé en revue ce nouveau palmarès. Selon le bilan 2009 de l’ARPP*, le nombre de messages publicitaires à caractère environnemental a plus que quintuplé en 3 ans, concernant près de 6 % des visuels pubs diffusés. *Bilan 2009 – Publicité et Environnement – réalisé par l’ADEME et par l’ARPP (septembre 2009). consoGlobe vous recommande aussi... Related:  La mise en oeuvre de la mercatique durable

Greenwashing : La mascarade écologique Le GreenWashing, ou “Ecoblanchiment“, est une technique marketing utilisée pour donner une dimension écologique à une entreprise. Le GreenWashing concerne généralement des enseignes de grande distribution ou des marques mondiales critiquées pour leur impact néfaste sur la planète qui essaient par tout les moyens de se construire une image écologique. Nous analyserons dans cet article plusieurs campagnes publicitaires de GreenWashing ayant été mise en place par des grands groupes avec plus ou moins de succès. Dans le précédent article nous avions conclu que le «street marketing», en plus de tous les points positifs qu’on lui connaît, a le mérite d’être un média écologique. Dans cet article nous allons nous éloigner un peu du «street» afin d’élargir notre champ de vision et ainsi avoir une vue d’ensemble sur l’impact qu’à l’écologie sur l’industrie publicitaire. Des entreprises qui surfent sur le Greenwashing Le secteur automobile Voici quelques exemples : Jeep Grand Cherokee Peugeot 206 Volvo

Publicité : faut-il réformer l'ARPP? « L'ARPP a trois péchés originels : elle n'est pas acceptée des parties prenantes, elle dispose de très peu de moyens et elle ne peut s'auto-saisir. Le temps qu'elle soit saisie (par un tiers), certaines campagnes scandaleuses ont déjà été diffusées », regrette Laurent Terrisse, membre de l'Association pour une communication responsable. « Sur trois ans, les campagnes universellement reconnues comme relevant du greenwashing -Le Chat, Renault et Areva- n'ont pas été condamnées par l'ARPP...En revanche, un garagiste à la Guadeloupe qui fait une publicité limite sur les femmes est jugé avec une rapidité frappante », poursuit le publicitaire. L'avis est partagé par l'Observatoire indépendant de la publicité (OIP), qui a publié le 28 septembre sur son site un post intitulé « Le JDP [Jury de déontologie publicitaire] adepte du sévéro-laxisme ! Le JDP, une réponse à l'auto-régulation ? Le greenwashing, passé de mode Le greenwashing sévit-il autant que les années précédentes ?

Campagne multimarque pour les grandes marques Les MDD (qui totalisent néanmoins plus de 20% en moyenne des PGC) sont dans le rouge depuis déjà plusieurs mois (cf Baromètre IRI/Marketing Magazine N° 169). De quoi réjouir donc les marques nationales qui se trouvent en meilleure posture. Des marques nationales, dites grandes marques, qui, pour la huitième fois, lancent, sous l'égide de Prodimarques leur campagne de communication. Du 15 juillet au 4 août 2013, 15 grandes marques (*) (dont 13 dans les formats vidéo) veulent affirmer leurs engagements sur des problématiques sociales, environnementales, ainsi que leurs valeurs communes. Cette toute nouvelle communication, signée M&C Saatchi Gad, Demner, Merlicek & Bergmann et Zenith Optimedia, constitue une évolution stratégique dans les campagnes annuelles de Prodimarques, qui signe désormais le message commun "Les Grandes Marques s'engagent aujourd'hui pour demain". Fait inédit, ce dispositif puissant comprend 5 films multimarques et un site dédié lesgrandesmarquessengagent.com.

Pétain et l'affiche de propagande Pétain refait parler de lui ces temps-ci, une émission d'@si lui est consacrée, et c'est l'occasion de contempler quelques-unes des affiches de propagande réalisées sous le régime de Vichy. Certaines d'entre elles furent réalisées par un collectif d'affichistes lyonnais qui se faisait appeler l'équipe Alain-Fournier, en hommage à l'auteur du Grand Meaulnes. De 1940 à avril 1944, l'équipe Alain-Fournier réalisa soixante-deux affiches (environ deux par mois) vantant le Travail, la Famille et la Patrie. En voici quelques-unes. famille patrie D'autres affiches de ces enfants de Pétain par là. L'occasion de lire ma chronique intitulée Ça sent si bon la France. 1940, Jean Demachy et Géraud de la Garde de Saignes - See more at:

Définition Ecoblanchiment RPF RSE=Greenwashing Concept qui a émergé au tournant des années 1980/1990, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSEE) est la nouvelle marotte de nos multinationales. Mais qu’est-ce donc ? Selon la Commission européenne « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». En France, le ministère de l’Ecologie et du Développement durable préfère parler de responsabilité sociétale des entreprises, ce qui revient quasi au même puisque qu’il s’agit pour les compagnies de « prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leur activité pour adopter les meilleures pratiques possibles et contribuer ainsi à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement ». En bref, la RSEE est par définition une démarche qui s’appuie sur l’engagement volontaire des entreprises... De biens jolies plaquettes Le reniement de l’ONU De fait, les signataires de ce pacte ne font que très rarement évoluer leurs pratiques.

Analyse de la nouvelle publicité pour la Golf Blue Motion Trois ans après la fameuse publicité pour la Passat mettant en scène un groupe de déconsommateurs (voir l’article à ce sujet), Volkswagen récidive dans l’humour et la dérision en ce début d’année 2011 avec cette publicité pour la nouvelle Golf Blue Motion TDI. Le spot commence de manière très conventionnelle : un homme marche pieds nus sur une plage ensoleillée, tenue décontractée, cheveux au vent, l’air penseur et heureux. Une musique légère et enjouée ainsi qu’une douce voix-off complètent le cliché de la publicité pour une assurance vie ou un nouveau forfait de portable permettant de rester en contact illimité avec ceux qu’on aime. De manière aussi soudaine inattendue, une mouette passe et lui dépose une fiente sur le menton, interrompant la musique et la voix-off qui s’apprêtait à dire que les efforts que fait Étienne pour la planète finiront par payer.

« Propagande française. Pour Bill Gates, Trump est le nouveau Kennedy ! On vous le cache » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Comme aurait dit Coluche – qui décidément nous manque beaucoup mais comme bien d’autres dont l’impertinence ne serait sans doute plus possible aujourd’hui, sans même parler de leur humour décapant et déroutant pour les enfants du politiquement correct étouffant que nous sommes devenus –, « j’me marre »… Oui mes chers amis, « j’me marre » et je vous invite à vous marrer avec moi pour bien commencer cette journée. Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand… Si vous persistez à croire que vous êtes informés par les médias, je m’en vais à nouveau vous en donner une nouvelle preuve. « Trump est le nouveau JFK. Rien que ça ! Personne n’en parle : voici la copie d’une recherche Google Actualité avec les mots clefs « Bill Gates Trump » Édifiant qu’il n’y ait rien à ce point n’est-ce pas ! Pourtant, Trump a reçu tout le gratin des nouvelles technologies américaines ! Heureusement, les preuves existent ! Il est déjà trop tard.

L’écolabel de WWF : développement vraiment durable ou simple greenwashing ? - Responsablilité environnementale C’est un bel écran plat, fabriqué par Sony. Il consomme 50% d’électricité de moins que la plupart de ses collègues, a un bouton d’arrêt total, qui permet de ne pas le laisser en veille 24h/24, est titulaire d’un écolabel européen et a été soutenu par le WWF lors d’une campagne promotionnelle de quatre mois, fin 2009. Depuis 14 ans, le WWF, organisme de protection de l’environnement, a en effet choisi de travailler avec le monde de l’entreprise. Une orientation décidée au niveau international et déclinée par les 48 bureaux nationaux de l’association sous la forme de partenariats stratégiques et de partenariats produits. « Pour les partenariats produits, on prête notre logo à une entreprise pour qu’elle valorise un produit qui a un intérêt écologique démontré, explique Julia Haake, directrice des partenariats entreprises de WWF France. Une communication efficace Sur son site Internet, le WWF souligne les avantages à devenir « partenaire d’une ONG internationale ». Vigilance ? Simon Gouin

Le rôle du consommateur vert « N’oublions pas que dans « pouvoir d’achat », il y a le mot pouvoir : pouvoir de changer la donne, pouvoir de demander aux entreprises des produits plus économes en énergies ou en emballages, pouvoir de choisir notre modèle de société et celui de nos enfants. L’acte d’achat n’est pas neutre ! C’est un acte militant, un acte engagé capable de redonner du sens à la consommation, à la croissance et au progrès technique. » ont écrit Jean-Louis Borloo ministre français de l‘Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire et Nathalie Kosciusko-Morizet secrétaire d’Etat français à l’Ecologie. On parle de plus en plus de “consom’action” ou consommation responsable qui est un acte citoyen destiné à soutenir ses convictions par l’acte d’achat. Acheter un produit fabriqué en Chine par des enfants est une forme de caution tacite aux conditions de fabrication de ce produit.

Marketing durable Vous avez certainement déjà entendu parler du green marketing ou marketing vert mais que se cache-t-il derrière ce terme ? Est-ce uniquement un effet de mode ou y-a-t-il une vraie volonté de la part des entreprises de protéger l’environnement et d’avoir une démarche éco-responsable ? Le green marketing, c’est quoi ? Le green marketing ou marketing écologique, apparu au début des années 1990, consiste pour une marque à se positionner sur un créneau “écolo” pour donner une bonne image de l’entreprise, tout en en faisant un argument de vente. Le principe est simple, la marque développe une stratégie et un plan d’actions dans un souci de protection de la nature. Elle peut lancer des campagnes ponctuelles comme un arbre planté pour l’achat d’un sac par exemple. Certaines entreprises vont encore plus loin en créant leur fondation ou en participant financièrement à des opérations sur le terrain. Leur objectif est de fédérer les consommateurs autour des valeurs écologiques et de leurs produits.

Related: