background preloader

Perrenoud, métier d'élève

Perrenoud, métier d'élève
Related:  Les types de pédagogieAppropriation

Patrick Rayou, Faire ses devoirs. Enjeux cognitifs et sociaux d'une pratique ordinaire 1 Le « travail hors la classe » correspond à des tâches orales ou écrites données par les enseignants (...) 1Le « travail hors la classe » 1, conçu comme un temps qui prend la suite du travail d'apprentissage réalisé en classe, fait régulièrement l'objet d'interrogations et de critiques : en témoignent les récurrents appels à l'interdiction du travail écrit hors la classe à l'école primaire. Cependant ces tentatives avortent rapidement. Comment expliquer que le « travail hors la classe », pourtant peu préconisé et limité par les textes officiels, ainsi que le rappelle Martine Kherroubi, « se [maintienne] et prospère en étendant son empire de plus en plus loin » ? (p 10, Patrick Rayou). 2 Ont été interrogés des chefs d'établissements, directeurs, enseignants, stagiaires IUFM, élèves, de (...) 3Le maintien des devoirs relève-t-il d'une « croyance partagée du monde de l'éducation » se demande Patrick Rayou, coordinateur de l'ouvrage, en introduction ?

La pédagogie inversée Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral. En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux. Le tout implique que les élèves peuvent utiliser leur téléphone intelligent ou tablette électronique afin d’accéder au contenu publié par leur enseignant dans des médias comme YouTube, Didacti ou des portails institutionnels. Autrement dit, l’enseignant n’a plus à répéter d’une classe à l’autre son cours. Les cours sont à visionner en devoir et les exercices sont à réaliser en classe, avec l’enseignant. Historique Façon différente d’apprendre

Les devoirs à la maison, une aggravation des inégalités Détails Mis à jour le jeudi 11 juillet 2013 17:10 Publié le mercredi 1 mai 2013 19:01 Affichages : 1883 Le ministère vient de nous informer que l'arrêté relatif aux paiement des CAFIPEMF, CAPA-SH et 2CA-SH, venait enfin d'être signé ! Cette information est du reste corroborée par un courrier que nous venons de recevoir du cabinet du ministre. Nous nous réjouissons bien évidemment de cette information, toutefois nous rappelons que ce n'est rien de plus que le rattrapage d'une injustice et que les inspecteurs sont encore très largement en attente d'une réelle reconnaissance de leur investissement professionnel... Lire la lettre du directeur adjoint du cabinet du ministre de l'Education

Les devoirs, corvée inutile ou élément essentiel de la réussite scolaire ?, Roch Chouinard, Jean Archambault, Andréane Rhéault ( Introduction Depuis plusieurs années déjà, la question de l’impact des devoirs sur les élèves a suscité de nombreux débats. Alors que certains prétendent qu’ils sont bénéfiques, d’autres sont d’avis qu’ils causent plus de tort que de bien. Les devoirs : une pratique cyclique, controversée et diversifiée L’examen d’écrits sur les devoirs à la maison fait ressortir que l’importance accordée aux devoirs varie de façon cyclique ; il s’agit d’une pratique souvent controversée qui soulève des passions et qui varie de façon importante selon les éducateurs. Une pratique cyclique Les devoirs sont généralement définis comme des tâches que les enseignants assignent à leurs élèves et qui doivent être réalisées à la maison (Cooper, 1989 ; Corno, 1996). Ainsi, au début du xxe siècle, on considère que l’apprentissage résulte avant tout de la pratique répétitive. Une pratique controversée L’universalité des devoirs a pour effet que tout le monde ou presque a un avis sur la question. Conclusion

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

Didactique professionnelle | Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! L’aide aux devoirs ne permet pas de lutter contre l’échec scolaire Les auteurs ont cerné les dysfonctionnements qui pèsent sur la boucle pédagogiques du travail des élèves (classe – devoirs – retour en classe – traitement). Ceux-ci sont nombreux : l’irrégularité du volume des devoirs, les notions insuffisamment maîtrisées par les élèves pour effectuer le travail, les consignes floues et les supports inadaptés, la fragmentation des savoirs et des supports (multiplicité des cahiers). Par ailleurs, certaines prescriptions fonctionnent comme un leurre dans la boucle pédagogique, comme l’apprentissage de liste de mots, cantonnant les élèves à des tâches de bas niveau cognitif, sans rapport évident avec les notions construites en classe. Certes l’élève peut mener ces tâches facilement, mais son apport réel aux apprentissages pose problème. De manière générale, les élèves peinent à trouver du sens à leurs devoirs et à faire le lien avec les apprentissages menés en classe, d’autant plus pour les élèves en difficultés. Les auteurs concluent : Like this:

Faire apprendre : vocation, profession, occupation ou passe-temps ? Il existe plusieurs appellations pour nommer celui à qui on donne le mandat de faire apprendre. Qu’on le nomme enseignant, professeur, maître, formateur, animateur, pédagogue, instructeur, moniteur ou éducateur, sa fonction est toujours essentiellement la même : amener la personne en formation à changer. Là où le bât blesse le plus souvent, c’est dans la manière d’agir de celui qui est en avant de la classe pour atteindre le but et les attentes de la formation qui fait en sorte que la raison d’être de la fonction s’en trouve dénaturée. Contrairement à la pensée populaire, être un enseignant ou un formateur compétent ne relève pas d’un don que l’on reçoit à la naissance. Il est vrai que certaines personnes ont des aptitudes à faire apprendre qui semblent nous indiquer que cela relève plus de ce qu’ils sont que de ce qu’ils savent. Faire apprendre a toujours été, et est encore, une tâche complexe. Ce n’est pas parce que c’était vrai à cette époque que cela l’est encore de nos jours.

Présentation du cadre d'évaluation des apprentissages Le travail scolaire à la maison à l’ère du numérique « Veille et Analyse TICE | questions d'éducation | Scoop.it Donner du travail à faire à la maison, des devoirs, des leçons, et autres lectures, productions, recherches etc… est une habitude tellement ancrée dans le quotidien des enseignants, des élèves et des familles qu’on s’offusque immédiatement dès que la « quantité de travail à faire après la classe » est inférieure aux standards imaginaires de chacun. Il arrive aussi parfois que ce soit par le haut, le trop plein, que cela déborde et alors la trop grande quantité est dénoncée avec le même entrain que s’il elle avait été insuffisante. Les élèves qui connaissent bien ce rituel ont appris depuis longtemps les meilleures techniques pour ne pas se faire déborder par la quantité de travail personnel à faire, tout en assurant un résultat optimum. En d’autres termes, comment trouver le meilleur compromis effort/rentabilité. L’arrivée du numérique renouvelle la question de manière intéressante. Les TIC facilitent les pratiques anciennes de contournement du travail à la maison.

Humaniste - Carl Rogers Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Rogers. Carl Rogers Carl Rogers (né en 1902 à Oak Park, Illinois - mort en 1987 à La Jolla, Californie) est un psychologue humaniste nord-américain. Sa méthode, l'Approche centrée sur la personne (ACP), met l'accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient (écoute empathique, authenticité et non-jugement). Une étude publiée en 2002 dans la Review of General Psychology a classé Rogers parmi les six plus importants psychologues cliniciens du XXe siècle deuxième derrière Sigmund Freud[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et études[modifier | modifier le code] Les trois attitudes rogériennes[modifier | modifier le code] Selon Rogers, les trois attitudes fondamentales du psychothérapeute (ou de l'aidant) sont l'empathie, la congruence et le regard positif inconditionnel. L'empathie (ou verbalisation) s'exprime par des messages verbaux et non verbaux. Jusqu'où peut-elle aller ?

MOOC: les profs vont-ils perdre leur job? Ce billet fait suite à la lettre ouverte du département de philosophie de la San Jose State University (SJSU) au professeur Michael Sandell. Cette lettre a été écrite en réaction à la signature d’un accord entre la SJSU et edX, la plate-forme de MOOC développée par Harvard et le MIT. edX, au même titre que Coursera, propose des dizaines de cours en ligne, et notamment un cours de Michael Sandell portant sur la justice sociale, JusticeX. Cet accord stipule que le cours JusticeX deviendra le principal support de cours au sein de la SJSU pour la thématique enseignée et que les professeurs de la SJSU adopteront le modèle de la pédagogie dite inversée, ou blended learning. Est-ce le début de la fin pour le système éducatif actuel? Dans la pédagogie inversée, le cours magistral en présentiel disparaît; le cours, numérisé, est suivi hors des amphis. Un professeur pour remplacer tous les professeurs en quelque sorte. Le refus pur et simple de faire face à cette situation est-il la solution?

Devoirs: 50 trucs de profs et de parents pour mieux les gérer - Vie de famille Coup de Pouce On est découragée rien que d'y penser? Voici des trucs de parents et des conseils de spécialistes pour que la période des devoirs et des leçons se déroule mieux. «Mon enfant hait les devoirs» Qu'il préfère jouer plutôt que de mettre le nez dans ses livres, ça se comprend. Mais avant de conclure que c'est un cas désespéré, on se questionne sur les raisons possibles: • Lui met-on trop de pression? • Ça se termine toujours en chicane? • Est-ce le bon moment? • Est-ce qu'on déteste ça, nous aussi? Devoirs: des trucs pour les égayer «Quand mon fils a commencé à apprendre les multiplications, j'ai utilisé des pâtes sèches. D'autres idées: blocs, dés, pailles, bâtons de popsicle, petites voitures, jetons, pépites de chocolat... «J'invente des problèmes de maths où il est le personnage principal et j'écris des histoires drôles pour réviser les notions de grammaire. «Parfois, je fais exprès de me tromper pour qu'elle repère l'erreur. «Il écrit ses mots de vocabulaire à l'ordinateur.»

Related: