background preloader

Positions de vie et possibilité de changement

Positions de vie et possibilité de changement
Notions de changement et de coaching Le changement est une notion floue basée sur l’idée qu’il existe un état idéal meilleur que celui dans lequel on se trouve actuellement et qu’il faut s’efforcer d’atteindre pour accroitre son bien être. Les clients du coaching vivent dans un monde de changement perpétuel. Il est donc fréquent que les attentes par rapport au coaching soient d’accélérer ou d’approfondir le processus de changement traversé. Au démarrage du coaching, le client peut penser que son coach “est supposé savoir” et qu’il fournit les solutions de changement. Le pouvoir de changer est-il entre les mains du client ou du coach ? Les positions de vie en Analyse Transactionnelle Définition et évolution du concept Eric Berne, fondateur de l’Analyse Transactionnelle, appelle position de vie, la manière fondamentale et constante dont une personne se situe face à elle-même et aux autres. Il y a donc quatre positions de vie : L’enclos OK de Franklin Ernst Le but du coaching

http://blog-fr.coaching-go.com/2012/11/positions-de-vie-et-possibilite-de-changement/

Related:  Triangle de Karpman : persécuteur, victime et sauveurJeux psychologiques

Triangle dramatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le triangle dramatique, dit aussi triangle de Karpman, est une figure d'analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968 (dans son article Fairy Tales and Script Drama Analysis) qui met en évidence un scénario relationnel typique entre victime, persécuteur et sauveur (ces rôles étant symboliques, une même personne peut changer de rôle). Rôle[modifier | modifier le code]

Pour détecter et sortir des jeux de pouvoir en entreprise « Les victimes d'hier sont les bourreaux de demain. » Victor Schoelcher (Homme politique antillais) Parmi les jeux de pouvoir les plus présents en entreprise, le plus courant est le triangle dramatique. Le triangle dramatique mis en exergue en 1968 par le Dr. Stephen Karpman (psychologue américain spécialisé en analyse transactionnelle) est un mode de fonctionnement relationnel préjudiciable pour chaque personne impliquée et pour l’entourage. La plupart d’entre nous tombons encore régulièrement dans le panneau, par manque de vigilance, tant dans notre vie professionnelle que personnelle. A chaque fois, on en sort épuisé et meurtri.

Aider sans sauver (codépendance, dépendance, sauvetage) Les sauveteurs potentiels Plusieurs personnes ont choisi de travailler dans les secteurs de la santé et des services sociaux, motivées par le désir d'aider. Elles ont généralement une conscience sociale plus développée et sont sensibles aux difficultés vécues par leur entourage. La compassion qu'elles ressentent guide une attitude authentique et leur permet d'accorder leur aide en toute connaissance de cause. Persécuteur, victime ou sauveur… Le jeu des manipulations Stephen Karpman est un psychologue américain ayant mis en évidence un système de communication basé sur trois rôles. Il a noté que nous passons les trois-quarts de notre temps à jouer à l’un de ces personnages : le persécuteur (bourreau, tyran), la victime (souffre-douleur, martyre), et le sauveur (défenseur, bienfaiteur). Il l’a appelé le Triangle Dramatique. Chacun des joueurs a une part de responsabilité dans le rôle qu’il a choisi.

Être victime ou non (Vos questions et nos réponses) Les échanges physiques agressifs dans le couple Il est arrivé quelquefois à mon ami de ma flanquer une gifle lorsqu'il était en colère. Je suis tellement terrorisée que je n'ose plus le contredire. Ce n'est pas une façon de vivre! Comment éviter les jeux psychologiques avec le triangle de Karpman Les jeux psychologiques prennent place dans la vie personnelle comme dans le monde de l’entreprise. Ils sont générateurs d’inefficacité, consommateurs de temps, générateurs de sentiments négatifs et ne résolvent en rien les situations problématiques. Stephen B. Karpman (psychologue américain des années 70) a mis en évidence un modèle de détection et d’analyse des jeux psychologiques appelé « Le triangle dramatique ».

Les relations difficiles: le triangle de Karpman Nos relations s’expriment parfois comme une sorte de série B sinistre et même violente où, en fonction des circonstances et des interlocuteurs, chaque protagoniste adopte inconsciemment un rôle dramatisé à souhait. Ces rôles relationnels, théorisés par Karpman dans les années soixante, se retrouvent curieusement schématisés dans les… dessins animés: le Persécuteur, la Victime et le Sauveur. Nous avons souvent un rôle dominant, mais passons aussi de l’un à l’autre, parfois très rapidement, au cours d’une seule conversation. Persécuteur, sauveur, victime, quel est votre rôle © Jupiter Au travail, un personnage nous est assigné : le persécuteur, le sauveur ou la victime. Un rôle dont nous pouvons nous libérer à condition de savoir le détecter.

Cesser d'être une victime pour être heureux ! Si vous arrêtez de blâmer les autres pour tout ce qui se passe dans votre vie,vous regagnerez la responsabilité de votre propre bonheur et de votre vie. Quelle sera la prochaine étape ? Peut être d’apprécier les choses que vous avez…. Lorsque vous arrêtez de blâmer les autres vous êtes dans une bien meilleure position pour être reconnaissant.Pensez à toutes les expériences dans votre vie qui méritent que vous soyez reconnaissants d’avoir vécu: les leçons tirées du passé, vos succès, tous les bons souvenirs, les amis et la famille que vous avez et la vie en général (personnellement, je pense que le fait d’être vivant est déjà une bonne chose à apprécier).

Le triangle dramatique : Victime, Persécuteur, Sauveur - Psychologue Lyon Issu de l'analyse transactionnelle, intégré dans les jeux psychologiques décrits par la théorie, le triangle dramatique a été modélisé par Karpman et s'applique à toutes les interactions humaines, qu'elles soient dans le domaine personnel, en relation de couple ou dans le domaine professionnel, en relation d'équipe de travail. Ce modèle énonce que, dans certaines situations d'interactions conflictuelles, les acteurs (en psychologie sociale, celui qui est en situation sociale est appelé un acteur) vont créer un jeu psychologique dramatique au tracé prévisible pour endosser un des rôles prédéfinis et interchangeables du drame. Ces trois rôles sont ceux que nous jouons quand nous entrons en conflit avec l'autre. La Victime "Pauvre de moi !"

ETRE VICTIME OU NON - ESPACE DE THERAPIES EMOTIONNELLES Pourquoi accepte-t-on d’être une victime? La situation actuelle Parce qu’elles n’osent pas réagir ouvertement, les «victimes» n’ont jamais l’occasion de déceler la peur qui caractérise ceux qui s’acharnent sur les gens sans défenses. Elles n’ont jamais l’occasion de voir que leurs «bourreaux» tout-puissants sont trop timorés pour perpétrer leur agression ouvertement.

Related: