background preloader

La guerre d'Israël contre la vérité

Related:  Israel

Plusieurs délégations s’indignent de l’impunité dont bénéficie Israël dans les territoires occupés Quatrième Commission 21e séance – matin Israël décrit ce débat de la Quatrième Commission comme un « théâtre de l’absurde » Nombre des délégations qui se sont exprimées, ce matin, devant la Quatrième Commission, chargée des questions politiques spéciales et de la décolonisation, ont fustigé le caractère illégal et inhumain des pratiques israéliennes dans les territoires palestiniens et arabes occupés, lesquelles, selon elles, violent impunément les normes du droit international et les résolutions pertinentes des Nations Unies. Des délégations ont particulièrement pointé du doigt la poursuite de la construction illégale du mur de séparation, qualifié par celle de la Namibie de « mur d’apartheid », le blocus de la bande de Gaza et la politique délibérée d’Israël de poursuivre ses activités de peuplement dans les territoires occupés, y compris Jérusalem-Est. L’impunité, dont continue de bénéficier Israël eu égard à ces pratiques, a suscité de vives prises de position. Débat général M. M. M.

Gaza, assassinats et désinformation Pour comprendre l’escalade à Gaza, il faut toujours rappeler quelques données sur ce territoire (360 kilomètres carrés, plus de 1,5 million d’habitants, soit plus de 4 500 personnes par kilomètre carré — ce qui en fait un des endroits de la planète où la densité de population est la plus élevée), occupé depuis 1967 par Israël. Même si l’armée s’en est retirée, ses accès avec le monde extérieur sont toujours contrôlés par Israël ; la circulation à l’intérieur même de cette mince bande de terre est limitée et le blocus mis en place depuis des années perdure : pour les Nations unies, Gaza reste un territoire occupé. Les données qui suivent sont fournies par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens (OCHA oPt), dans un document de juin 2012 intitulé : « Five Years of Blockade : The Humanitarian Situation in the Gaza Strip » : 34 % de la population (et la moitié des jeunes) est au chômage. Les chiffres parlent d’eux-mêmes...

Le Hezbollah contre Israël : les leçons d'une victoire Dans la nuit du 9 août 2006, dans le village de Debel, au Sud-Liban, en pleine guerre contre le Hezbollah, une section entière de parachutistes réservistes de l’armée israélienne est prise sous le feu des miliciens chiites. Les soldats se réfugient dans un bâtiment. La maison est immédiatement frappée par plusieurs missiles antichars. Résultat : neuf morts et onze blessés. Alors que le conflit était en cours depuis presque un mois, cette unité appliquait mécaniquement les tactiques de l’Intifada : se mettre à l’abri avant de réagir. Le chef de section n’avait toujours pas compris que des armes antichars pouvaient être employées contre des bâtiments. Côté israélien, c’est une « armée sans mémoire » qui part à l’assaut, « une armée d’appelés commandés par des capitaines en contrat court. Près de la frontière israélo-libanaise, un commando du Hezbollah infiltré en Israël tue huit soldats israéliens et en enlève deux autres. Un affrontement inédit Une artillerie portative

Le Canada sous influence - Le poids du lobby pro-Israël à Ottawa | Une heure sur terre Le Canada sous influence - Le poids du lobby pro-Israël à Ottawa La plupart des observateurs s'entendent pour dire qu'un virage majeur a été opéré dans la politique extérieure du Canada depuis l'arrivée au pouvoir de Stephen Harper, en particulier dans les dossiers concernant Israël et le Moyen-Orient. En fait, jamais l'influence du lobby pro-Israël n'a été aussi grande. Des liens de plus en plus étroits se tissent entre des groupes de pression, comme le Bnai Brith, et la droite conservatrice canadienne. Plusieurs organismes se sont notamment vus retirer des subventions parce que leurs positions étaient jugées contraire aux intérêts d'Israël. L'hiver dernier, Droits et démocratie a été au centre d'une controverse alors que des membres du conseil d'administration ont voulu orienter cet organisme public dans une direction plus favorable à Israël. Journaliste: Luc Chartrand, réalisateur: Yanic Lapointe, caméramans: Sylvain Castonguay et Alfonse Mondello, monteur: André Roch.

Leur démocratie est un miroir aux alouettes Toute l’hypocrisie qui tourne autour des événements en Syrie, tous les discours mensongers, toutes les fausses bonnes intentions et les promesses en toc ne peuvent pleinement se comprendre sans avoir analysé le cas du Bahreïn, cette petite île située au large des côtes du Qatar et de l’Arabie saoudite. Le Bahreïn est encore gouverné aujourd'hui par le roi Hamad ben Issa Al-Khalifa, mais le monarque a été ébranlé en février 2011 par un gigantesque mouvement de protestation (le plus important de toute l'histoire de l'île) appelé « la Révolution de la perle » (le Bahreïn est un fabricant de perles bien connu, et la place principale de s’appelle à juste titre Pearl Square). Suivant les exemples tunisien et égyptien, la majorité chiite de Bahreïn (près de 75 % de la population) organisa ses premières journées de la colère, exigeant l'abdication du roi sunnite et la mise en place d'un gouvernement qui reflétât la majorité populaire chiite trop longtemps éloignée des sphères du pouvoir.

LA BOMBE. Snowden : « Le chef de l’EIIL, Al Baghdadi, a été formé par le Mossad » La résistance de pacotille vendue par un soi-disant islam n’existe que dans la tête de ceux qui refusent de voir la réalité en face. En effet, que peut-on vraiment penser de l’idiot utile de l’Occident, ancien prisonnier irakien et actuel calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi ? Que de la daube, au même titre que le Hamas. Argent, sang et tutti quanti. L’ancien employé à l’Agence nationale de sécurité américaine, Edward Snowden, a révélé que les services de renseignement britannique et américain, ainsi que le Mossad, ont collaboré ensemble pour la création de l’ex-EIIL ou l’État islamique en Irak et au Levant, selon l’agence d’information iranienne Farsnews. Snowden a indiqué que les services de renseignement de trois pays, à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’entité sioniste ont collaboré ensemble afin de créer une organisation terroriste qui soit capable d’attirer tous les extrémistes du monde vers un seul endroit, selon une stratégie baptisée « le nid de frelons ».

Israël vient de déclencher officiellement la guerre occidentale contre l’Islam Nethanyahu n’a pas attendu longtemps après l’élection d’Obama pour déclencher les hostilités devant amener à une guerre totale contre l’Islam. Pour démarrer une guerre susceptible d’avoir des conséquences mondiales il suffit d’un événement qui pourrait passer pour anodin à l’échelle mondiale mais qui en fait sera le déclencheur de la suite des événements amenant à la guerre mondiale. Aujourd’hui Israël a officiellement déclenché la troisième guerre mondiale. Rappellons-nous comment l’assassinant de l’archi-duc François-Ferdinand héritier du trône austro-hongrois va déclencher la première guerre mondiale. Comment un événement aussi lointain a-t-il pu être le déclencheur de « la grande guerre »? Il suffit d’une étincelle pour mettre le feu au brasier: En ce qui concerne la seconde guerre mondiale les historiens (soumis) ont coutume de donner l’envahissement de la Pologne par Hitler le 1er septembre 1939 amenant la France et l’Angleterre a déclaré la guerre à l’Allemagne. J'aime :

Yasser Arafat, la Palestine au coeur Huit ans après sa mort qui a éveillé les soupçons de la justice française, rappel de la vie et de l'oeuvre politique du président Arafat, avec le portrait dressé par Paul Euzière, membre du comité de rédaction de Recherches internationales, publié par l'Humanité en 2004. Le président palestinien Yasser Arafat est, avec Fidel Castro et Nelson Mandela, l'une des trois grandes figures qui, de leur vivant et de façon décisive, auront marqué l'histoire du monde durant une large part du XXe siècle et au début du XXIe, par leur capacité à incarner l'aspiration de leurs peuples à la dignité. Yasser Arafat, c'est d'abord une volonté forgée au rythme des victoires et des défaites de la revendication nationale palestinienne. Très tôt l'homme va s'identifier totalement avec la cause palestinienne, qu'il entendra parfois représenter à lui seul. "Où êtes-vous, ô Arabes?" Deux Etats Enfin, le 2 mai 1989 Yasser Arafat est reçu à Paris. Détermination quasi gaullienne A lire aussi:

Israel’s brutal response to the disappearance of 3 Jewish teens On June 12, 2014, it was announced that three Jewish teens who had been hitchhiking in the West Bank were missing. The government of Israel immediately accused Hamas of abducting them. What actually happened to the teens is unknown; Hamas has denied involvement in their disappearance, and no demands or credible claims of responsibility have been made by any party. Human rights organizations in Israel-Palestine (Amnesty International, B’Tselem, Gisha, the Association for Civil Rights in Israel, the Public Committee Against Torture in Israel, HaMoked: Center for the Defence of the Individual, Yesh Din, Adalah, Physicians for Human Rights – Israel, Rabbis for Human Rights, and Breaking the Silence) signed a letter urging that Israel stop imposing “collective punishment” on the Palestinian people. Since June 12, 2014 Israel has: If Hamas is behind the disappearance of the 3 teens, that would indeed constitute a violation of their basic human rights.

Communiqué de presse du CROISSANT BLEU BLANC ROUGE (CBBR) du 17/7/2012 | Devant l’ampleur de la tragédie du ghetto et camp de concentration de Gaza, devant l’horreur des bombardements, des exécutions, des enlèvements d’enfants, des incarcérations, des tortures et des viols, des souffrances, des peurs et des humiliations, devant la complicité des gouvernements français successifs livrant armes, argent, technologies, colons et soldats à l’agresseur, criminel contre l’humanité, devant l’absence de réaction d’ampleur de la société civile des Droits de l’Homme devant telle tragédie, des citoyens français décident de prendre leur responsabilités et engagent un projet de convois humanitaires pour Gaza. Car il s’agit plus de créer une ligne régulière de solidarité française pour Gaza, que d’un seul convoi. Aucune ONG ou autre, seulement des citoyens libres, représentant eux-mêmes ou leur association, réunis dans un convoi de bonnes volontés. « Le force d’une idée est dans celle de ceux qui la mettent en œuvre. » L’engagement du CBBR et la raison de ce projet.

Le monde arabe se solidarise-t-il enfin avec la Palestine ? -- Abdel Bari Atwan Le mouvement de la résistance de Gaza progresse et obtient des résultats sans précédent dans sa lutte contre la machine de guerre israélienne qui s’est une fois de plus déchaînée contre lui. Personne ne fera rendre grâce à la résistance gazaouie. Ca a été un moment vraiment historique quand les Israéliens - et non les pauvres habitants de Gaza- ont été obligés de courir vers les abris lorsque les sirènes ont annoncé l’arrivée des missiles Farj dans le centre de Tel Aviv. Les Israéliens en avaient perdu l’habitude pendant la longue période de paix et de sécurité qui avait précédé l’assaut. Leurs leaders n’ont jamais hésité à perpétrer massacre après massacre chez les Palestiniens - faisant exploser des corps d’enfants avec leurs missiles, leurs bombes et leurs fusils. Le meurtre des élèves de l’école primaire Bahr al-Baqar en Egypte et celui des réfugiés du camp de Jénine en Cisjordanie font partie de la longue liste de leurs crimes. Abdel Bari Atwan

Ramallah: Moscou condamne le raid israélien contre une chaîne russe Le ministère russe des Affaires étrangères qualifie d'inacceptable le raid lancé dimanche par l'armée israélienne contre le bureau de la chaîne satellitaire russe RT à Ramallah, en Cisjordanie, et exige la restitution des archives confisquées. "Moscou condamne ces actes inacceptables à l'encontre des représentants de la presse, quels que soient leurs motifs. Le recours disproportionné à la force contre les civils est inadmissible. Selon ce dernier, l'incident en question prouve une fois encore que l'absence de règlement du conflit palestino-israélien génère des violences dont souffrent les civils des deux côtés. Dans la nuit du 20 au 21 juin, lors d'une opération en Cisjordanie, des militaires israéliens ont fait irruption dans les locaux de la compagnie Pal Media, à Ramallah, portant un préjudice majeur aux bureaux des médias qui y étaient installés.

Related: