background preloader

Charles Le Brun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles Le Brun Nom de naissance Activité artiste-peintre et décorateur , premier peintre du roi Louis XIV , directeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture, et de la Manufacture royale des Gobelins Naissance 24 février 1619 Paris Décès 12 février 1690 Maîtres Nicolas Lebrun, François Perrier , Simon Vouet , Nicolas Poussin Élèves Claude I Audran, Jean Bérain père , Jean-Baptiste de Champaigne , Charles de la Fosse , René-Antoine Houasse , Jean Jouvenet , Hyacinthe Rigaud , François Verdier , baptisé le 24 février 1619 à Paris où il est mort le 12 février 1690 , est un artiste-peintre et décorateur français , premier peintre du roi Louis XIV , directeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture, et de la Manufacture royale des Gobelins. Le Brun commence par apprendre la sculpture auprès de son père Nicolas Lebrun. En 1660 , il peint et en l'honneur de son protecteur, et réalise le décor de l’entrée royale de Louis XIV à Paris. . Related:  Les temps modernes (1492-1789)

Jean-Baptiste Lully Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Baptiste LullyGiovanni Battista Lulli Jean-Baptiste Lully (ou Giovanni Battista Lulli) est un compositeur et violoniste de la période baroque, français d'origine italienne, surintendant de la musique de Louis XIV. Par ses dons de musicien et d'organisateur aussi bien que de courtisan, voire d'intrigant, Lully domina l'ensemble de la vie musicale en France à l'époque du Roi-Soleil. Biographie[modifier | modifier le code] Une origine florentine[modifier | modifier le code] Fils du meunier Lorenzo di Maldo Lulli et de Catarina del Sera, elle-même fille de meunier, il est remarqué vers 1645 par Roger de Lorraine, chevalier de Malte et duc de Guise. Les débuts à la cour de France[modifier | modifier le code] Arrivé en France à l'âge de treize ans, il devient le premier compositeur de la cour, et ses airs et ballets consacrèrent sa réputation. Surintendant de la musique royale[modifier | modifier le code] Mort[modifier | modifier le code]

Nicolas Poussin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Poussin. Nicolas Poussin, né au hameau de Villers, commune des Andelys, le , mort à Rome le , est un peintre français du XVIIe siècle, représentant majeur du classicisme pictural. Biographie[modifier | modifier le code] Il parcourt à pied le Poitou, revient à Paris, tombe malade d'épuisement et de fatigue, avant d'aller se rétablir aux Andelys, puis de revenir dans la capitale avec le dessein de partir pour Rome, en vue de s'y perfectionner. C'est à son retour de Florence, et logeant à Paris, qu'il fait la connaissance de Philippe de Champaigne, avec lequel il participe en particulier à la décoration du palais du Luxembourg. Vers cette époque et probablement à l'instigation de quelques Italiens jaloux, Nicolas Poussin est attaqué par des soldats près de Monte-Cavallo et reçoit une blessure à la main, qui heureusement n'a pas de suites fâcheuses. Plaque commémorative Nicolas Poussin à San Lorenzo in Lucina.

ENS - Savoirs en multimédia Colloque La physiognomonie à la Renaissance / The Arts and Sciences of the Face 1500–1850 La mémoire de la physiognomonie (entre rhétorique, peinture, théâtre) / La memoria della fisiognomica (fra retorica, pittura, teatro) / Physiognomony’s memory (rhetoric, painting, theatre) Lina Bolzoni (Scuola normale superiore di Pisa) 14 décembre 2007 - session présidée par Yves Hersant (Paris). Considerando testi di diverso genere del secondo 500, si studia come la fisiognomica cerca di creare una rete di segni significativi che serve sia a interpretare che a creare volti, personaggi, vicende biografiche. A travers des textes appartenant aux différents genres littéraires dans la seconde moitié du XVI e siècle, on examinera comment la physiognomonie cherche à créer des visages, des personnages, des biographies significatives. Professore ordinario di Letteratura italiana Direttore del Centro di Elaborazione Informatica di Testi e Immagini nella Tradizione Letteraria

André Le Nôtre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Le Nostre, ou Le Nôtre[1], (né à Paris le où il meurt le ) fut jardinier du roi Louis XIV de 1645 à 1700 et eut notamment pour tâche de concevoir l'aménagement du parc et des jardins du château de Versailles, mais aussi celui de Vaux-le-Vicomte (pour Nicolas Fouquet) et Chantilly. Il était un très fameux courtisan et réussit à s'acquérir une grande faveur auprès de Louis XIV. Sous une bonhomie probablement travaillée (en présence même du roi) qui lui valut le surnom de son vivant le « bonhomme Le Nôtre », il sut se placer à l'écart des intrigues de la Cour et s'attirer les bonnes grâces d'un roi passionné de jardins[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code] Le jeune André Le Nôtre entre comme pupille dans l'atelier de Simon Vouet, peintre de Louis XIII, où il apprend le dessin[8]. Carrière[modifier | modifier le code] Jardins de Vaux-le-Vicomte vus du château Armoiries

Découvrez la fabrication des peintures murales au Moyen age. Techniques et matériaux. | Passion médiévale Techniques de peinture murale et art roman. On appelle systématiquement, et quasi machinalement, toute peinture murale antique ou médiévale “fresque”. Or, si on s’intéresse de plus près à l’exactitude des termes, On se rend très vite compte que cet amalgame est l’arbre qui cache la forêt. Les differentes techniques Marcel STEFANAGGI, du Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) de CHAMPS-SUR-MARNE (FRANCE) propose un PDF complet d’un cours international sur la conservation des peintures murales. Ce cours a été organisé avec le concours de l’Union Européenne par l’université de Paris XIII (Créteil). Il a eu lieu en 1997, à Ravello (Italie). Il présente dans cette ouvrage toutes les techniques de peinture murale de l’Antiquité à nos jours. Pour notre part, c’est bien sûr essentiellement au Moyen-âge qu’on s’intéresse. La fresque. Les artistes médiévaux se réfèrent toujours plus ou moins aux théories de Vitruve, même s’ils n’en maitrise pas pleinement la technique.

Cureau de la Chambre et les sciences du langage à l'âge classiqu Titre du document / Document title Auteur(s) / Author(s) Résumé / Abstract Marin Cureau de la Chambre (1596-1669) parle du langage en médecin philosophe. La réflexion se situe à la fois en amont de toute théorie grammaticale, pour s'attacher dans un premier temps à la problématique de la voix, et en aval, pour en cerner le statut et la fonction sémiologiques Revue / Journal Title Source / Source 1991, no16-17, pp. 17-25 Langue / Language Français Editeur / Publisher Association pour la revue Corpus, Paris, FRANCE (1985) (Revue) Mots-clés anglais / English Keywords Language Voice Semiology Cureau de la Chambre, M. Mots-clés français / French Keywords Langage Voix Sémiologie Cureau de la Chambre, M. Localisation / Location INIST-CNRS, Cote INIST : 24161 Nº notice refdoc (ud4) : 6129458

Jean Racine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Racine. Jean Racine Portrait de Racine Œuvres principales Jean Racine (La Ferté-Milon, 22 décembre 1639 - Paris, 21 avril 1699) est un dramaturge et poète français, considéré comme l'un des plus grands auteurs de tragédies de la période classique en France. Privilégiant les sujets grecs, Racine, cherchant à rivaliser avec Pierre Corneille, a néanmoins traité trois sujets romains, et un sujet moderne, Bajazet (1672), mais décalé dans l'espace puisque se déroulant dans l'Empire ottoman. L'économie des moyens (densité du propos avec un nombre restreint de mots pour toutes ses œuvres, utilisation du confident pour rendre plus naturelle l'expression des personnages), la rigueur de la construction (situation de crise menée à son acmé), la maîtrise de l'alexandrin et la profondeur de l'analyse psychologique font des œuvres de Jean Racine un modèle de la tragédie classique française. Biographie

Compagnons Batisseurs Introduction Le pôle Formation répond aux besoins et aux attentes des Associations Compagnons Bâtisseurs, et des partenaires externes inscrits sur des actions d’insertion par l’habitat et sur le champ professionnel. Retour Le Stage d’Initiation aux Métiers du Bâtiment Chaque année, l’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs organise des stages où nous accueillons aussi bien des "bricoleurs" que des personnes en formation professionnelle ou des auto-constructeurs désirant améliorer leurs techniques. Pendant cinq jours, du lundi au vendredi, 6 à 8 stagiaires réunis autour d'un professionnel, s'initient ou se perfectionnent à un corps de métier du bâtiment - de la théorie à la pratique - sur des réalisations en grandeur réelle au Centre de Formation à Rennes. Nous pouvons accueillir des stagiaires dans le cadre d'un "Congé Individuel de Formation" ou du "Plan de Formation" de leur entreprise, et des personnes sous différents statuts peuvent bénéficier de financement pour ces formations.

[Le Journal des Peintres en Ligne] Philippe de Champaigne (1602- Philippe de Champaigne est né en 1602 à Bruxelles. Il y reçoit ses premières leçons de peinture de l’école flamande. Il travaille avec le paysagiste Fouquières Assez indépendant et n’aimant pas trop Rubens, il refuse d’entrer dans son atelier. Il part pour Paris en 1621 où il rencontre Poussin et Nicolas Duchesne, dont il épousera la fille . Il prendra par la suite la succession de son beau père au décès de celui-ci, la reine mère Marie de Médicis lui demandant de poursuivre les travaux de décoration du Palais du Luxembourg, avec Nicolas Poussin. En 1629, il devient le peintre officiel de louis XIII et de Richelieu. Il réalise de nombreux portraits du Roi et du Cardinal. Philippe de Champaigne, 1655. Il réalise aussi beaucoup de portraits de hauts fonctionnaires et ministres. Il est aussi et surtout un peintre religieux et décore de nombreuses églises de Paris. Philippe de Champaigne décède en 1674, ayant passé le flambeau à son neveu Jean-Baptiste de Champaigne.

Molière Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Molière Molière dans le rôle de César dans La Mort de Pompée, peint par Nicolas Mignard (1658). Collection Comédie-Française de Paris. L'inscription que l'on peut lire aujourd'hui sur une façade au 31 rue du Pont-Neuf sous un buste de Molière est erronée. Issu d'une famille de marchands parisiens (son père tient une boutique de tapissier qui vend mobilier, tissus et tapisseries à la haute bourgeoisie et à la riche aristocratie et il détient depuis 1631 la charge prestigieuse de « tapissier valet de chambre du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin se consacre au théâtre à 21 ans après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l'Illustre Théâtre » ; il prend alors le pseudonyme de Molière. Molière demeure depuis le XVIIe siècle le plus joué et le plus lu des auteurs de comédies de la littérature française, chaque époque trouvant en lui des thématiques modernes. Biographie La jeunesse de Molière Famille Ses études Des débuts difficiles

Qu’est-ce que le Capital Altruiste: une introduction Le Capital Altruiste est un don en actions fait par une entreprise à une cause humanitaire. L’objectif du Capital Altruiste est d’aider le développement des causes d’intérêt général en les dotant de moyens financiers importants, à travers l’accès au capital d’entreprises privées: les entreprises altruistes. Du moins les nommerons nous de cette façon lorsqu’il y en aura plusieurs. Car pour l’instant, il n’en existe qu’une : en septembre 2009, Speechi est devenue la première entreprise altruiste. Une généralisation du concept d’entreprenariat social. Le Capital Altruiste généralise le concept d’entreprenariat social en permettant à toute entreprise qui le souhaite d’avoir un impact social réel et quantifiable, quel que soit son domaine d’activité. Aujourd’hui, l’entreprenariat social concerne des entreprises dont l’activité de base est de nature altruiste. Les statuts altruistes Il fallait d’abord inventer les statuts permettant à une entreprise de recevoir une ONG à son capital.

La vanité La foire aux vanités d'une Nature morte au crâne de P. de Champaigne, au Schädel de G. Richter Trois siècles séparent la Nature morte au crâne de Philippe de Champaigne, et le Schädel de Gerhard Richter, mais un même motif inaltérable rapproche ces oeuvres : le crâne, figure emblématique de la mort, et condition du genre de la vanité. Vanité narcissique ? Si la vanité de Champaigne tient en apparence un discours à trois voix, relayèes par le fléchage des ombres, l'inclinaison du pétale et la verticalité symétrique des objets, le crâne de Richter reste dans un véritable quant-à-soi - son propre reflet lui donnant la réplique dans un dialogue narcissique : s'agit-il d'une réactivation des « vanités au miroir », qui représentaient des coquettes absorbées par leur reflet? Le temps dans les vanités L'inquiétante étrangeté La question du regard Sur chacun des deux tableaux, le format du crâne est à taille réelle; cependant, le motif est traité différemment sous le rapport de l'échelle.

Related: