background preloader

Makers, la nouvelle révolution industrielle

Makers, la nouvelle révolution industrielle
Pearson publie ce jour la traduction du nouveau livre de Chris Anderson, intitulé Makers : la nouvelle révolution industrielle. Et comme tous les livres de Chris Anderson, c’est un évènement. On se souvient de la Longue Traîne (qui vient de paraître en poche et dont nous avions publié la traduction de l’article originel) et de sa critique (voir « Que faire de la longue traîne« , qui depuis, étude après étude, montre que ses effets demeurent extrêmement limités – voir par exemple celle publiée dans le dernier numéro de la revue Réseaux). Cela n’a pas empêché le concept de demeurer l’un des plus stimulants de la nouvelle économie. On se souvient également de Free (dont nous avions également rendu compte) qui s’intéressait à l’économie de la gratuité en proposant une intéressante taxonomie des modèles économiques du gratuit. Makers aura probablement un succès comparable. La longue traîne des choses : disruptif par conception Le numérique n’était pas seul concerné, bien sûr. Chris Anderson Related:  Makers - la nouvelle révolution industrielle ?FabLabs

Auchan se lance dans le commerce collaboratif avec Quickly Auchan incite ses clients à devenir des inventeurs et s'associe à la plateforme collaborative américaine Quirky. A compter du 14 décembre, les clients de l'enseigne Auchan pourront acheter les produits Quirky. Au nombre de 8, ceux-ci sont issus d'un processus de développement porté à la fois par des équipes d'ingénieurs et de designers professionnels et par des clients-inventeurs du monde entier, tous membres de la communauté Quirky. En offrant à ses clients 100 000 dépôts d'idées gratuits dès le 1er trimestre 2013, et en les accompagnant en français via Auchan.fr, Auchan va les encourager à devenir, eux aussi, inventeurs. Fondée en 2009 à New York par Ben Kaufman, la société Quirky permet aujourd'hui à plus de 300 000 individus contributeurs et inventeurs de se rencontrer et de créer via un réseau social en ligne. En savoir plus sur Offremedia.com

Brit Morin: What Is the Maker Movement and Why Should You Care? My time spent in home economics as a teenager was pretty grim. Not only was it classified as an "elective," but the most challenging thing we created was chocolate chip cookies. Sewing was not a part of the class, nor were any other life skills outside of basic cooking and family anthropological studies. I had a few guy friends take a Wood Shop class; most others opted for an extra physical education elective course instead. Compared to my mother's generation, it's clear that the domestic and creative arts education in schools has floundered over the past couple of decades. To further prove my case, take a look at something a Brit + Co. reader recently wrote me: "My mom was named Miss Betty Crocker of Springfield, New Jersey in 1967. Which brings up a good point: what exactly does "DIY" mean these days? In essence, the very word "making" or the act of being a "maker" or "DIYer" is rapidly changing and is affecting more people than ever before. Craft nights are replacing book clubs.

La gratuité est-elle l’avenir de l’économie La gratuité est l’avenir de l’économie clame Chris Anderson (blog) qui prépare dans cet article pour la revue Wired, dont il est rédacteur en chef, son prochain livre intitulé Free. Chris Anderson rappelle tout d’abord que la gratuité s’inscrit dans un processus commercial classique, comme l’a exploré avec succès Gillette, en offrant ses rasoirs et en faisant payer ses lames. Mais avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée, fondée sur des coûts de reproduction nuls du fait de la numérisation, et sous la pléthore de l’offre qui tire encore plus les prix vers le zéro absolu. Un peu comme si Gillette devait maintenant offrir le rasoir et la lame et percevoir son argent sur autre chose. « Il n’y a jamais eu un marché plus concurrentiel que l’internet, et chaque jour le coût marginal de l’information devient plus proche de rien du tout », explique le brillant éditorialiste. La gratuité est inexorable 6 grands modes de financement de la gratuité L’immédiateté.

The Decades That Invented the Future, Part 6: 1951-1960 | Gadget Lab Today's leading-edge technology is headed straight for tomorrow's junk pile, but that doesn't make it any less awesome. Everyone loves the latest and greatest.Sometimes, though, something truly revolutionary cuts through the clutter and fundamentally changes the game. And with that in mind, Wired is looking back over 12 decades to highlight the 12 most innovative people, places and things of their day. From the first transatlantic radio transmissions to cellphones, from vacuum tubes to microprocessors, we'll run down the most important advancements in technology, science, sports and more.This week's installment takes us back to 1951-1960, when computers moved from vacuum tubes to transistors, the first photo was scanned digitally and hula hoops created a market for plastics.We don't expect you to agree with all of our picks, or even some of them. That's fine. Shortly after the Atomic Age dawned, we entered a golden era of sci-fi cinema.

papa75011 : Un #fablab c' est aussi un... Cédric Villani – La naissance des idées Souleymane Coulibaly, alias Soro Solo, est un journaliste culturel originaire de Côte-d’Ivoire. Découvreur de talents, il a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il a collaboré aux magazines de RFI pour lesquels il fait des reportages, ainsi qu’à plusieurs émissions sur France Inter, dont L’Afrique Enchantée qui, après trois saisons estivales, est désormais programmée à l’année. Soro Solo était, jusqu’aux événements tragiques de 2002, le plus fameux des journalistes culturels de Côte-d’Ivoire. Avec plus de 20 heures d’antenne hebdomadaire et une voix reconnaissable entre mille, il reçoit deux fois le prix du meilleur journaliste du pays (Prix Ebony – 1993, 1994). Son émission Le Grognon, lancée en 1989, lui vaut une grande popularité car il y évoque les dérapages des services publics ivoiriens à partir de témoignages sur les petits arrangements avec l’administration. Des membres de sa famille sont assassinés. Depuis, Soro Solo a collaboré à de nombreux magazines sur RFI.

ARTICLES ★ Mieux que gratuit : le business model réinventé Voici une traduction d'un texte pointé par Karl intitulé Better than free et écrit par Kevin Kelly. Je trouve la réflexion très intéressante et arrivant à point nommé dans ma réflexion sur le financement des applications web libres. Je vous laisse lire et on en parle ensuite. L'Internet est une machine à copier. À son niveau le plus bas, il copie chaque action, chaque caractère, chaque pensée que nous faisons lorsque nous surfons dessus. Lorsque vous envoyez un message d'un bout à l'autre de l'internet, les protocoles de communication exigent la copie complète du message en de nombreux points. Notre réseau de communication numérique a été conçu de façon à ce que le flux de copies circule avec le moins de frictions possibles. Ce système de super-distribution est devenu le fondement de notre économie et de la richesse. J'ai une réponse. Lorsque les copies sont très nombreuses, elles perdent leur valeur. Soit, qu'est-ce qui ne peut être copié ? Huit génératrices meilleures que gratuit

Dual Reality Lab "Dual reality" is the concept of maintaining two worlds, one virtual and one real, that reflect, influence, and merge into each other by means of deeply embedded sensor/actuator networks. Both the real and virtual components of a dual reality are complete unto themselves, but are enriched by their mutual interaction. The dual reality Media Lab is an example of such a dual reality, as enabled the Plug sensor/actuator network that links our actual lab space to a virtual lab space in the Second Life online virtual world. [MOV] A brief tour of the final Shadow Lab. Each "Pond" is drawn on a Media Lab third-floor map at the point where a PLUG node is located (the Responsive Environments Lab is rendered in more detail). [MOV] An older version of Shadow Lab as it was being developed, with the visualizations not strictly localized. [AVI] Here, we show a "tentacle fan" - a physical version of the waving tentacles in the last version of Shadow Lab for installation in the real world. J.

papa75011 : La devise des #fablab #3D merci... Steve Jobs, le parfait entrepreneur à la Schumpeter Je suis toujours émerveillé lorsque je prépare des cours de voir en quoi les économistes/sociologues peuvent encore nous aider à comprendre le monde actuel (je sais, c'est une phrase un peu pompeuse, mais elle correspond pourtant à ce que je pense). Nous avons achevé, avec ma classe de Terminale, l'analyse du capitalisme de Joseph Aloïs Schumpeter et je cherchais des illustrations de ses principaux concepts. En parcourant mes archives et le web, plusieurs informations concernant l'entreprise Apple m'ont paru très pertinentes pour revisiter cet auteur. L'entrée de l'Apple store de San Francisco (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP) L'entrepreneur, acteur clé de l'innovation : le cas Steve Jobs Pour Schumpeter (1883-1950), le capitalisme ne se caractérise pas par un système fondé sur la recherche de l'équilibre entre l'offre et la demande (régulation par le marché). Il doit posséder "un leadership économique" dans ses "fonctions de chef" (théorie de l'évolution économique). (Source : Gizmodo)

Related:  DIYpresse