background preloader

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales

Communication non verbale et avatars au sein d’une communauté virtuelle 1Le monde de l’enseignement est un acteur clé de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Confronté à la volonté des politiques et à une offre de formation en ligne de plus en plus abondante, ce monde se trouve aujourd’hui à l’intersection de l’industrialisation de la communication et de l’industrialisation de l’éducation (Moeglin, 2005). Cette massification de l’offre nécessite pour autant de s’interroger sur l’utilité, l’efficacité et les limites de dispositifs en ligne chaque jour plus innovants (Proulx, 2004). Si le rôle de la jeunesse est primordial dans l’appropriation et l’usage de ces nouveaux dispositifs (Perriault, 1989), il ne permet pas de cerner correctement les défis didactique, éthiques et communicationnels auxquels les acteurs de l’enseignement doivent se préparer. 2De nombreuses études démontrent par exemple les effets d’isolement ressentis par les apprenants à distance, et leurs conséquences en terme d’échecs. Usages proxémiques

histoire de la BD petite histoire du 9ème art le XIXème - the yellow kid (1896) et ses petits copains - Bécassine (1905) et ses cousins - 1910-1925 : essor des supports et succès financier - 1929-1934 : l'âge d'or du comic strip américain - 1935-1939 : l'ère des super héros - 1929 : l'Europe découvre Tintin - l'après-guerre : les USA doutent et l'école franco-belge s'envole - les journaux fondateurs : Spirou, Tintin, Pilote et Astérix - 1970 : l'âge adulte - 1980 : l'ouverture - 1990 : la diversification On pourrait s'amuser à faire remonter la narration d'un récit en images aux grottes de Lascaux, mais bon, je n'en vois pas trop l'intérêt... Les histoires illustrées vont apparaître ailleurs en Europe. Aux Etats-Unis, les grands quotidiens débauchent les dessinateurs employés par les hebdomadaires. L'année suivante déboulent d'autres garnements : "The Katzenjammers Kids", en français "Pim, Pam, Poum" (de R. les "Pieds Nickelés". En Europe, on s'adresse plus souvent à des enfants. 1980 : l'ouverture

Addiction Numérique Selon de récente études , l’addiction numérique ou la Toxicomanie numérique constitut ,un véritable danger pour la santé ,pour Le Professeur Guy Almes celle-ci créer chez le Toxicomane numérique trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau » . En outre il faut notez qu’elle est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d’entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux en ligne sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si pour les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d’effet addictogène, l’addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l’objet en cause, liée à d’autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social…), la cyberdépendance semble prendre de l’importance.car 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l’usage excessif ou dépendant du réseau informatique. source : AFP

Le scénario C'est le découpage planche par planche, case par case du récit. Il décrit tout ce que le dessinateur a besoin de savoir pour dessiner l'histoire : les personnages, leur situation, les ambiances, les actions, les dialogues. Chaque scénariste a sa façon de faire. Voici deux exemples de scénarios réalisés pour le dessinateur Derib, l'un par Job et l'autre par Christian Godard, ainsi que les pages réalisées à partir de ces scénarios. L'aventure d'une B.D. L'aventure d'une B.D. Il est tout d'abord évident que les deux scénaristes ne travaillent pas de la même façon. On constate aussi que le dessinateur met son grain de sel dans le matériau que lui fournit le scénariste. Certains auteurs, qui ont été ou sont encore dessinateurs, donnent carrément leurs scénarios sous forme de bande dessinée, comme Yann le fait pour Conrad avec la série "Les innommables" : (c) Bo Doï n° 54 A l'est de Roswell (c) DargaudLe scénario de Yann... ...et la planche de Conrad

Position du GREA sur l’hyperconnectivité | GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Par le positionnement représenté dans ce document, les professionnels des addictions entendent participer à ce débat. Terminologie et définition Le GREA recommande d’utiliser les termes suivants: Hyperconnectivité pour aborder la problématique dans son ensemble. Le GREA recommande de ne pas utiliser le terme de cyberaddiction pour les mineurs, auquel on préfèrera «usage problématique» ou «usage excessif», en raison du risque de stigmatisation et de la capacité observée chez la grande majorité des jeunes de changer facilement de comportement lors du passage à la vie adulte. Compréhension de la problématique Le domaine des médias électroniques est en évolution constante. La parole des utilisateurs La prévention La réduction des dommages Le traitement

Related: