background preloader

HÉROS, mythologie grecque

HÉROS, mythologie grecque

Gilgamesh Gilgamesh Palais de Sargon Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère. D'origine sumérienne, ce récit s'est transmis d'abord de manière orale, puis il fut écrit vers 2000 avant notre ère à Babylone. La version la plus achevée, écrite sur douze tablettes, a été retrouvée à Ninive, dans la bibliothèque du roi syrien Assourbanipal (668-627 avant notre ère). Celui qui a tout vu, [Sha nagba imuru]. Monarque semi-légendaire Gilgamesh, "celui qui a tout vu" , est le héros à la fois despotique et humain d'une longue épopée mainte fois remaniée qui est la base de la littérature antique. « La courtisane Shamhat enlève ses vêtements dévoile ses seins, dévoile sa nudité et Enkidu se réjouit des charmes de son corps. Enkidu sous la forme semi animale combat Gilgamesh. Aussitôt entré dans la ville, il est accueilli par une foule en liesse, on lui offre à boire et à manger, on l'oint avec des huiles précieuses.

Grèce antique Carte de la Grèce antique au Ve siècle av. J.-C. L'expression « Grèce antique » renvoie à la civilisation des peuples de langue et de culture grecques durant l'Antiquité. On entend parfois plus précisément par Grèce antique la Grèce classique, en particulier l'Athènes du Ve siècle av. Les chercheurs estiment souvent que les Grecs sont à l'origine d'une nouvelle manière d'appréhender le monde affranchissant la pensée des dogmes religieux[1]. On considère les Grecs comme les fondateurs de la philosophie (les présocratiques, Socrate, Platon, Aristote, etc.). Comme ailleurs dans l’Antiquité, l’esclavage fournit à l’économie du monde grec antique une force de travail indispensable : Aristote[4], faisait de l’esclavage la « pierre angulaire » du fonctionnement de la société grecque[5], tandis que Platon le condamnait. Histoire[modifier | modifier le code] L'histoire de la Grèce avant le VIIIe siècle av. Époque archaïque[modifier | modifier le code] Au VIIIe siècle av. Au début du Ve siècle av.

L'Iliade et l'Odyssée : le monde d'Homère L'Iliade et l'Odyssée sont considérés comme des chefs d'oeuvre de la littérature grecque. Ce sont deux épopées attribuées à un poète grec nommé « Homère ». Les grecs ne doutaient pas de l'existence d'Homère. On racontait qu'il était né en Ionie à Chios ou Smyrne vers 850 av.J,-C., qu'il était aveugle, dictait ses poèmes à sa fille, et que son inspiration était divine ce qui expliquerait son aveuglement. Il serait mort à Ios vers 800 av.J.-C. Les poèmes homériques Ils s'agit de deux épopées, c'est-à-dire du genre de la poésie épique. L'iliade raconte la guerre de Troie. Le troyen Pâris est sollicité pour arbitrer un concours, celui de la plus belle déesse. Quant à l'Odyssée, ce nom provient du personnage principal Ulysse. C'est l'histoire du Héros grec Ulysse, qui traverse de rudes épreuves afin de pouvoir rentrer chez lui, sur l'île d'Ithaque dont il est le roi et où le pouvoir menace de lui être pris par des prétendants. Le « monde d'Homère » La question homérique Bibliographie

Antiquité, histoire de la Grèce antique et du monde hellénistique Le monde Grec un espace évolutif Le monde grec est une réalité géographique très évolutive au cours des trois millénaires avant notre ère. Les premières civilisations dans les Cyclades et en Crête, l’installation sur les deux rives de la mer Egée, la colonisation autour du bassin méditerranéen et de la mer Noire, l’immense empire d’Alexandre le Grand. Divisé le monde hellénistique est progressivement intégré dans l’empire romain, la culture grecque poursuit son progrès dans tout le bassin méditerranéen. Le monde Grec un espace évolutif Version scolaire La civilisation mycénienne, l’établissement des Grecs de part et d’autre de la mer Egée, la colonisation autour du bassin méditerranéen, l’immense empire d’Alexandre, divisé le monde hellénistique est intégré dans l’empire romain. Grèce : l’espace physique La mer et la montagne sont les paysages dominants de la Grèce. Migrations et langues A la fin du IIIe millénaire av. La colonisation Les royaumes hellénistiques Les Grecs et la guerre Mycènes

Au cur des mythologies : en suivant les dieux par Jacques Lacarrière Un ouvrage de vulgarisation sur les mythologies , « de Sumer à la Scandinavie et de l'Inde à l'Irlande » « D'où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? À ces questions que les hommes durent se poser très tôt, bien avant l'invention des arts et de l'écriture, les mythes donnent des réponses parfois surprenantes ou déconcertantes, mais qui constituèrent pendant des siècles le credo des peuples antiques. « La plupart des civilisations ont consacré autant de temps à rêver sur leurs origines et sur leur destin qu'à s'occuper exclusivement du temps présent. Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

Psychanalyse et mythologie Première partie Freud luttait pour que ses découvertes soient reconnues comme des découvertes scientifiques; il entendait proposer des thèses vérifiables sur ce qu'il appelait " appareil psychique ". Par ce terme, il entendait souligner les traits qu'il attribuait au psychisme: "sa capacité de transmettre et de transformer une énergie déterminée et sa différenciation en systèmes ou instances". Dans L'interprétation du rêve (1900), Freud compare l'" appareil psychique " avec des appareils optiques. Si la connaissance de l'âme a été d'abord une partie importante de la métaphysique chrétienne, la " métapsychologie " devrait, en revanche, se concevoir comme une sorte de biochimie ou d'énergétique de l'âme. La métapsychologie devrait en quelque sorte réinterpréter la métaphysique. La lutte des dieux devient ainsi la lutte endopsychique entre les motions pulsionnelles et la résistance qui s'oppose à elles; le destin imposé par les dieux devient déterminisme psychique. Deuxième partie

Psyché, Eros et Aphrodite Psyché, Eros et AphroditeL’inconscient, le désir et la beauté Dans L’interprétation des rêves Freud nous dit : « L’inconscient est le psychisme lui-même et son essentielle réalité » (p. 520). Psyché est l’inconscient. Ces quelques citations nous permettent d’aborder le mythe de psyché d’une manière nouvelle et qui n’est pas sans importance puisque la psychanalyse, comme son nom l’indique, est l’analyse de Psyché. L’histoire de Psyché est liée à deux autres personnifications des pulsions de vie : Aphrodite (la Beauté) et Eros (la libido). La mythologie nous rapporte que dans des temps très anciens les dieux et les hommes vivaient ensemble. Alors, pourquoi Zeus (la vie), le souverain suprême des dieux et des hommes, fit-il entrer Psyché dans l’Olympe ? Cependant, l’affaire est plus embrouillée qu’elle n’y paraît au premier abord. Psyché Que veut dire le mot « Psyché » ? Donc, en bref, la tradition philosophique et la tradition théologique affirment toujours l’équation âme = esprit.

Mythologie nordique : Freyja Freyja d'après Bloomer National Museum, Stockholm Sœur jumelle de Freyr , elle était la déesse de la Terre et de la Fertilité. Freyja , la mystique aux yeux bleus et à la chevelure dorée, était la déesse de l’Amour et de la Beauté. Elle avait un beau collier magique qui s’appelait Brisingamen et portait une peau d’épervier. On dit que Freyja voyageait dans un chariot tiré par des chats. Freyja était la plus populaire de toutes les déesses, et celle que l’on vénéra le plus longtemps dans les pays nordiques. Quand son mari, Odr, était absent, Freyja pleurait des larmes en or, qui se transformaient en ambre quand elles tombaient à la mer.

MYTHOLOGIE NORDIQUE Thor Fils d'Odin et de Jord, membre des Ases, il était le dieu de la force et du tonnerre. Il a été révéré tout d'abord sous le nom de Donar ou Donner qu'on retrouve encore de nos jours dans Donnerstag alors que les Anglais utilisent Thursday (le jour dédié à Thor).Son visage était orné d'une longue barbe rousse tout comme ses sourcils et sa voix puissante couvrait le tumulte des combats.Infatigable et noble guerrier, Thor était le principal ennemi des Géants.Mais ce valeureux guerrier était aussi rude que simple. Il brisait la tête de ses ennemis avec son redoutable marteau Mjöllnir. Sa femme est Sif aux cheveux d'or.Ses cheveux sont réellement d'or mais ils poussent comme de vrais cheveux.Loki ayant coupé les cheveux de sa femme, Thor menaça de lui fracasser la tête avec Miolnir et lui demanda d'arranger cela le plus rapidement possible. Thor sera vaincu lors du crépuscule des dieux. Après quelques hésitations, Thor finit par se prêter à cette mascarade.

Ride of the Valkyries The "Ride of the Valkyries" (German: Walkürenritt or Ritt der Walküren) is the popular term for the beginning of act 3 of Die Walküre, the second of the four operas by Richard Wagner that constitute Der Ring des Nibelungen. Context[edit] The main theme of the "Ride", the leitmotif labelled "Walkürenritt", was first written down by the composer on 23 July 1851. In the Walküre opera, the "Ride", which takes around eight minutes, begins in the prelude to the third act, building up successive layers of accompaniment until the curtain rises to reveal a mountain peak where four of the eight Valkyrie sisters of Brünnhilde have gathered in preparation for the transportation of fallen heroes to Valhalla. Performance history[edit] The complete opera Die Walküre was first performed on 26 June 1870 in the National Theatre Munich against the composer's intent. Outside opera[edit] In film[edit] Prior uses in film include the original score for The Birth of a Nation (1915),[5] and What's Opera, Doc? Notes

La mythologie berbère Le Panthéon Védique est le plus ancien des Panthéons Indo-Européens connu, mais vous avez raison de souligner que les Hittites et que leurs voisins ou prédécesseurs, on ne sait, de l’Empire du Mitanni, qui vivaient tous en Asie Mineure, étaient aussi des Indo-Européens. De même que les Philistins et les Hyksos, qui s’établirent au Levant et menaçèrent l’Egypte. En revanche les Egyptiens anciens étaient proches des Berbères et des Sémites, leur langue appartenait à la même famille que les langues Berbères et Sémites d’aujourd’hui. Le Panthéon Egyptien n’est donc pas un panthéon d’origine Indo-Européenne, il lui est d’ailleurs antérieur sans doute, et ils se sont tous deux constitués à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. De ce Panthéon Indo-Européen primitif sont ensuite descendus tous les autres Panthéons Indo-Européens : Vedique, Iranien (Mazdeiste), Grec, Romain, Hittite, Germanique, Slave, Celte, Scandinave.

Related: