background preloader

10 conseils à un jeune journaliste (web), par Nicolas Becquet

10 conseils à un jeune journaliste (web), par Nicolas Becquet
Billet rédigé par Nicolas Becquet (Webmaster éditorial et journaliste à L’Echo) dans le cadre d’un atelier délivré en alternance avec Olivier Lambert (CEO Doc Side Stories) lors des masterclass que j’organise pour l’IHECS Ce post aurait très bien pu s’intituler Lettre à un jeune journaliste web, en référence à la correspondance que Rainer Maria Rilke a entretenue avec un jeune poète, Franz Xaver Kappus, âgé de 20 ans, à la recherche de conseils sur son œuvre en gestation. Le recueil intitulé Lettres à un jeune poète, est composé de dix courriers, écrits entre 1903 et 1908. Il y expose sa vision de la création et de l’acte littéraire. Il s’agit, selon le sous-titre du recueil, d’une “méditation sur la solitude, la création, l’accomplissement intérieur”. L’aventure poétique décrite s’articule autour de trois thèmes qui sont, selon moi, également applicables au métier de journaliste. Voici donc sur cette base, dix conseils pour un jeune journaliste: 1 – Le terrain, le terrain, le terrain

http://www.davanac.me/blogging_the_news/2012/11/10-conseils-a-un-jeune-journaliste-web-nicolas-becquet.html

Related:  Ressources Journaux en ligne

Guide juridique et responsabilités des blogueurs À l’occasion d’une décision majeure concernant l’extension du droit de la presse aux blogs, voici un petit guide rappelant les bases du statut juridique des blogs, et des responsabilités des blogueurs. Le genre d’article qui est susceptible d’être utile pour les internautes ayant l’habitude d’élever la voix, pour savoir quoi faire s’ils sont attaqués, s’ils sont dans leur bon droit, mais aussi pour savoir quelles sont les limites à ne pas franchir… Les formalités juridiques de base sont plutôt simples à respecter : - Tout blogueur doit déclarer son identité à son hébergeur ou à son fournisseur d’accès lorsque c’est ce dernier qui fournit l’hébergement. Autant dire que si vous payez un hébergement, ou que vous êtes abonné pour votre accès à Internet, cette obligation est déjà remplie.

- Les journalistes papier ne sont pas (tous) des dinosaures qui refusent d’évoluer Dinosaures de papier – Crédit photo : Emraya via Flickr.com Je forme les groupes médias aux techniques web depuis quatre ans. Au cours de mes interventions, j’ai constaté souvent le fossé culturel qui sépare journalistes et direction. Pour celle-ci, généralement, si les journalistes rechignent à évoluer vers le bi-média, c’est par résistance au changement ou fainéantise. La réalité est toute autre. Les règles d'utilisation des produits Google et Youtube pour un média A-t-on le droit de faire une capture d’écran de Google Maps pour illustrer un article sur son site web – et notamment sa page d’accueil ? Peut-on imprimer une carte Google dans un journal papier ? Est-ce que j’ai le droit d’utiliser des vidéos youtube dans mon sujet pour le 20h ? Autant de petites questions auxquelles pour le moment on répond par un évasif : “d’autres le font bien, non ?” Pourtant, Google a produit tout un ensemble de règles d’utilisation de ses produits. Nous en reprenons ci-dessous les points qui nous paraissent les plus intéressants – la totalité des “Permissions Guidelines” étant disponible en anglais sur google.com.

Formation et déformation des journalistes (1) Pauvreté des formations, appauvrissement du journalisme J’ai récemment vu deux amis qui ont fait le Centre de formation des journalistes de Paris (CFJ) avec moi il y a 35 ans, et je leur ai demandé quels souvenirs ils gardaient de l’école ; les deux m’ont fait la même réponse, assez stupéfiante : « nous n’avons rien appris ». Puis en creusant, nous nous sommes souvenus de nos cours de culture générale, de droit, d’histoire, d’histoire économique. Et bien tous ces cours que nous trouvions sensationnels et dont on se souvient trente-cinq ans après, on n’arrêtait pas de nous dire à l’époque qu’ils ne servaient à rien, qu’on les faisait uniquement pour avoir nos équivalences universitaires. Et les choses sont sans doute encore pires aujourd’hui… En revanche, il y a trente-cinq ans, on commençait déjà à nous inculquer la pratique de ce qui à mon avis a pollué à la fois les médias et donc la formation des journalistes : le microtrottoir.

6 outils pour detecter les plagiats et les copier-coller Voici 6 outils en ligne qui permettent de détecter dans les copies de vos élèves ou étudiants les plagiats et autres copier-coller. C’est l’épidémie de l’ère Google. Le plagiat est un phénomène depuis longtemps connu et répertorié dans le monde universitaire. Il touche aujourd’hui tous les niveaux de classe du primaire au lycée. Le lavage de cerveaux en liberté, par Noam Chomsky (Le Monde diplomatique, août 2007) Commençons par la question des médias. En France, en mai 2005, lors du référendum sur le traité de Constitution européenne, la plupart des organes de presse étaient partisans du « oui », et cependant 55 % des Français ont voté « non ». La puissance de manipulation des médias ne semble donc pas absolue. Ce vote des citoyens représentait-il aussi un « non » aux médias ? Le travail sur la manipulation médiatique ou la fabrique du consentement fait par Edward Herman et moi n’aborde pas la question des effets des médias sur le public (1). C’est un sujet compliqué, mais les quelques recherches en profondeur menées sur ce thème suggèrent que, en réalité, l’influence des médias est plus importante sur la fraction de la population la plus éduquée.

La reproduction d’œuvres graphiques à titre d’information : oui, mais pas pour tout le monde. Cour de cassation, 10 septembre 2014 par Alain Hazan Avocat à la Cour HMV Avocats Presse Edition 10/12/2014 Le site Artprice vient de voir confirmée, quasiment intégralement, la condamnation qui l’avait frappé, à réparer le préjudice subi par l’ayant-droit d’un artiste à raison de la publication de ses œuvres. Pour échapper à sa responsabilité, la société exploitant le site Artprice avait fait plaider le droit de reproduction à titre d’information, vu comme une exception au droit d’auteur. La Cour de cassation, dans un arrêt du 10 septembre 2014, a confirmé la décision de la Cour d’appel et a écarté ce moyen.

Obsweb : deux journées pour faire le point sur le journaliste à l’ère internet « Le blog de jcdrpro Note : j’ai rédigé et signé cet article-bilan pour le site internet de France 3 Lorraine. Je le reproduis ici. La 3ème édition d’Obsweb, les Assises du webjournalisme a dressé le portrait du reporter multimédia et multi-tâches de demain et fait le point sur les nouveaux et prochains outils à sa portée. Six tables rondes et une trentaine de grands témoins face à un amphi d’une centaine de journalistes, étudiants et chercheurs attentifs, ordinateurs ouverts et smartphones en main : la troisième édition d’Obsweb a tenu toutes ses promesses.

- Les impostures de “l’écriture web” ecriture web Si l’on en croît la vulgate de certains “experts” journalistiques ou marketing, écrire pour le web requiert un savoir-faire complexe et bien précis. Il s’agirait de suivre des règles incontournables si l’on veut plaire au lecteur et faire de l’audience.

1.1 Déterminer si vous souhaitez un site Web - Centre d'aide Outils pour les webmasters Disposer d'un site est seulement une façon parmi de nombreuses autres d'être présent sur le Web. Les chaînes de réseaux sociaux et les sites qui permettent aux clients de rédiger des avis sur votre établissement sont par exemple d'autres types de présence sur le Web. Avant de commencer à concevoir un site, assurez-vous de comprendre ce qu'apportent les différents types de présence sur le Web, ainsi que les coûts et les avantages associés à chacun. Votre modération, vous la voulez a priori ou a posteriori ? Modérer, oui, mais avant ou après publication ? Faut-il laisser passer et aviser ensuite ou refouler à l’entrée ? Tout dépend du lieu d’accueil et du contexte, exactement comme dans la vraie vie. D’ailleurs, si l’on compare le web communautaire à votre programme du samedi soir, vous verrez que le videur de la boîte est lui aussi, à sa façon, un modérateur… Explications. Imaginez un restaurant classique, à la bonne franquette.

Jeunes journalistes: qu’est-ce qu’on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ? » Article » OWNI, Digital Journalism Jeune journaliste web, Morgane Tual pousse un double coup de gueule contre ses confrères. Anciens ou petits nouveaux, secouez-vous ! [Préambule de Jean-Christophe Féraud, sur le blog duquel ce billet a été publié.] Cela faisait un moment que j’avais envie de savoir comment les jeunes journalistes web-natives vivaient leur entrée dans une profession qui, dans les faits, n’a plus rien d’un rêve de gosse rose bonbon : précarité institutionnalisée en forme de stages et CDD à répétition, productivisme Shiva en guise de vadémécum, règne des petits chefs sur des rédactions web organisées pour le flux et rien que pour le flux, arrogance aveugle des “newsosaures” de l’ère imprimée face à la grande mutation numérique de l’information… La condition faite à cette génération surdiplômée et bien mieux formée que nous ne l’étions est indigne. Et la crise de la presse n’explique pas tout.

Un journal scolaire à plusieurs mains - Espace Doc Web Cette séquence a été élaborée en collaboration par Maryline Abéguilé (académie de Rennes), Céline Fédou (académie de Lyon), Mathias Tessier (académie de Nantes) et Stéphane Fontaine (académie de Besançon), dans le cadre du #MOOCDocTICE. La difficulté généralement rencontrée dans la réalisation d’un journal scolaire est la collaboration entre des élèves qui ne se connaissent pas toujours. Il en résulte souvent une répartition des rôles qui fait qu’un élève est en charge d’un article, responsabilité qui peut faire reculer ceux qui ne sont pas forcément à l’aise avec l’écriture. Les outils numériques permettent désormais une véritable collaboration et une écriture “à plusieurs mains”, tant sur la phase d’écriture que sur la phase de publication.

Related: