background preloader

Liu Bolin Art Stuidio

Liu Bolin Art Stuidio
Related:  Livres - histoire de l'art

Liu Bolin : Des corps décors | Culture Visuelle Liu Bolin, Hiding in the City No. 85, 2009. Courtesy Gallery Eli Klein, NY Liu Bolin vit à Pékin (Beijing), dans la « capitale du nord », fief de la République populaire de Chine. Ce jeune artiste a été diplômé en 2001 de la Central Academy of Fine Arts de Pékin. C’est dans cette mégalopole connaissant une croissance économique exponentielle depuis les années 2000 (plus de 10% par an) qu’il a mis au point, en 2006, un système d’ « incorporations photographiques ». Il a ainsi composé un ensemble de mises en scène afin de dissoudre sa propre image dans le tissu urbain. Réclusion stratégique Liu Bolin, Hiding in the City No. 17- People's Policeman, 2006. Intégré au centre culturel et politique de la Chine, le plasticien occupe volontairement des lieux chargés d’histoire et de sens, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs. Inclusion visuelle et photographique L’art de la dissimulation mis en œuvre par Liu Bolin repose d’abord sur une séduction visuelle. Exclusion

Ecole normale supérieure - Archives Colloque organisé par le Musée d’Art Américain Giverny en collaboration avec la Passerelle des Arts de l’École normale supérieure. Ce colloque sur l’effet Hopper pose la question de la circulation et de la superposition d’images dans des domaines artistiques différents qui caractérisent l’art d’aujourd’hui. Ce phénomène mérite aussi une analyse de l’image en tant que dépositaire d’une mémoire collective dans laquelle s’infiltrent des contenus identitaires et nationalistes. Les lieux et les personnages peints par Hopper sont devenus des icônes de la vie américaine, bien qu’ils relèvent d’un vocabulaire très personnel. Ressources en ligne Table-ronde autour de "Hopper : images survivantes" (le 14 mai 2004) — Eric de Chassey, Jean Foubert, Margaret Iversen, Didier Ottinger et Ulrich Wilmes Table-ronde de conclusion de l’après-midi du colloque Vous avez dit Hopper ? Organisateurs En savoir plus sur le cycle... Musée d'art américain de Giverny Colloques et journées d’études Éthique à l’ENS

Léonard de Vinci, Le Codex Atlantique 54.foglio 696, già 259 r.a-b; 422 x 295 mmLa feuille a été d’abord pliée en deux et puis en quatre. L’écriture respecte ces divisions au verso et à moitié au recto, tandis que l'autre moitié est traversée de dessins de compas et d'autres instruments de dessin. Notes sur la science des poids ; opérations arithmétique imprécises. Etudes de géométrie : décomposition du cercle en parties proportionnelles, quadrature de figures curvilignes. « Pompeo Leoni (Milan 1533, Madrid 1608) réussi à obtenir auprès de divers propriétaires des dizaines de livres et de cahiers de Leonard qu’il marque dans un premier temps avec un numéro, puis avec une ou plusieurs lettres de l'alphabet généralement suivi par un chiffre indiquant le nombre de feuillets que comporte le manuscrit. 32.foglio 455, già 167 r.a-b; 289 x 434 mmLa double page présente un titre en haut à droite : « De la transformation de surfaces égales rectilignes en diverses figures curvilignes et inversement ».

Un arc-en-ciel dans les neurones ! mercredi, octobre 17, 2012 Karim MADJER 3 comments Un tout petit article aujourd'hui, dans la thématique "Art et Sciences", avant de repasser aux choses sérieuses, et en guise d'introduction, cette superbe image: Bioluminescence et neurologie Dans l'article "les étranges lumières des abysses", j'évoquais le phénomène de bioluminescence chez les animaux marins (et chez l'Homme!). Mise au point en 2007 par l’équipe de Jeff W. Les images obtenues sont particulièrement esthétiques et ont valu à leurs auteurs plusieurs prix d'imagerie médicale (cliquez ici pour voir les photos récompensées par un prix). Si vous avez aimé ces belles photos, lisez cet article: Somewhere over the brainbow. Enfin, ce site regroupe de superbes photos et quelques vidéos sur le thème de la bioluminescence: des cténophores clignotants, des champignons verts fluo, des méduses magiques et des souris qui brillent dans le noir. Articles connexes : La semaine du cerveau et l'homme au cerveau creuxL'eucalyptus arc-en-ciel !

Jacques HONVAULT - Video - La synthèse différentielle Depuis plus de six ans, l'ingénieur Jacques HONVAULT cherche à traquer l'insolite dans des phénomènes invisibles, principalement dans le domaine de l'infiniment rapide. Il utilise pour se faire un appareil photographique avec un flash Lumix extrêmement rapide dont l'éclair ne dure que trois millionième de seconde. Bien ue les prises de vues soient très complexes, ses travaux portent avant tout sur des phénomènes issus du quotidien, comme une cannette qui se brise au sol, ou encore une goutte tombant dans la cafetière. Mais il réalise aussi des photos plus expérimentales telles que celle-ci où l'on peut voir une balle supersonique devancer l'onde sonore... Il y a trois ans environ, la démarche artistique de Jacques HONVAULT s'est affirmée : il développe une approche transdisciplinaire pour contribuer à la philosophie humaniste. C'est justement en cherchant un moyen nouveau d'illustrer l'activité humaine que Jacques HONVAULT a eu cette idée : la « synthèse différentielle».

Ministère de la culture - Direction générale des patrimoines - Service des musées de France - Joconde, portail des collections des musées de France BOUDIN Eugène, Venise, La douane et Notre-Dame-de-la-Salute, huile sur bois, 1895, Reims, musée des beaux-arts © Christian Devleeschauwer1/28 Costume de China Poblana, Mexique, coton, laine, sequin, perle de verre, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, Barcelonnette, musée de la Vallée, © BERNARD Jean2/28 MAISON J ROTHSCHILD & Fils et RHEIMS & AUSCHER, Modèle de landau à huit ressorts, crayon graphite sur papier bristol, 4e quart 19e siècle - 20e siècle, Compiègne, musée national de la voiture et du tourisme © Arkhênum ; Compiègne, musée national de la voiture et du tourisme - utilisation soumise à autorisation3/28 Portrait de Tiberius Gemellus ? DE DIETRICH, Saint Georges terrassant le dragon, bas-relief, fonte moulée, entre 1950 et 1960, Reichshoffen, musée historique et industriel, musée du fer © Pommois Etienne28/28

NOS MUSEES | rmn.fr Nos musées Le Grand Palais, à Paris, est le monument emblématique de la Rmn-GP. Nous y présentons nos plus grandes expositions, qui sont particulièrement mises en valeur dans ses espaces démesurés. Nous y accueillons également des événements que nous n’organisons pas, comme la FIAC, Paris Photo, les défilés de mode durant la Fashion week, le Saut Hermès, etc. La culture y est représentée sous toutes ses formes, attirant chaque année plus de 2 millions de personnes. Le Musée du Luxembourg ne nous appartient pas : nous le gérons au nom du Sénat, qui en est le véritable dépositaire. Nous collaborons enfin avec une vingtaine de musées partenaires. Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge, Paris Musée national de la Renaissance, château d’Ecouen Musée d’archéologie nationale, château de Saint-Germain-en-Laye Musées des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau Domaine des Granges de Port Royal, Magny-les-Hameaux Musées et domaine nationaux du Palais impérial de Compiègne Musée Magnin, Dijon

Peinture | Le nu dans l'art Sources : wikipedia – artcyclopedia Les peintures de nus du peintre contemporain Les artistes peintres sont attirés depuis toujours par le corps nu. La peinture d’un tableau de nu est-il le symbole du désir, du mystère, de la beauté et de l'interdit par excellence ? La peinture de nus est devenue un thème artistique à part entière représenté par des peintres célèbres. Les peintures de nus, une histoire lointaine Les peintures de nus existent depuis la nuit des temps. La peinture de nus, préhistorique, était une sorte d'enseignement de l'anatomie humaine, plutôt qu'une peinture artistique dans sa définition. La Renaissance va tout basculer. Les mouvements artistiques et les peintures de nus La Renaissance correspond à l'émergence de courants de pensées et de mouvements artistiques qui n'ont pas manqué de faire la part belle aux peintures de nus. Les peintures de nus contemporaines Les nouvelles approches de la peinture contemporaine et les nouvelles techniques ont apporté leur lot de changements aux peintures de nus.

Andrzej Malinowski 1947- | Femme Femme Femme Une femme sans beauté ne connaît que la moitié de la vie.Mme de Sévigné. Belle aux rubans Mise à nu Jeune fille et trois pommes Belle de songe II Andrzej MALINOWSKIDicart-net.Artchic. L'Art du nu au XIXe siècle L'ART DU NU ACADEMIQUE AU XIXème SIÈCLE On entend généralement par "nu académique", d'abord un grand dessin, ensuite une peinture ou encore une sculpture, représentant un ou plusieurs nus, "l'académie", fait d'après un modèle vivant. C'est également le cours d'académie dispensé obligatoirement jusqu'en 1970 dans les écoles des Beaux-Arts. L'exécution du nu est soignée et toujours figurative. Le corps doit être lisse et glabre avec un modelé travaillé. Les poses sont variées et la référence originelle à la mythologie prendra avec le temps une importance secondaire. De tout temps l'homme a aimé contempler un joli corps de femme, avec ou sans artifices.Quoi de plus naturel en somme que de se le représenter en peinture et l'artiste du XIXème siècle s'impose comme un incontestable spécialiste du genre.Et le peintre, ou le sculpteur, aura toujours l'avantage sur le photographe de pouvoir regarder deux fois son modèle, de l'observer en nature et en train de se faire. sommaire L'image de la femme

Related: