background preloader

Alexei Stakhanov

Alexei Stakhanov
Related:  2. L'URSS de Lénine à StalineU R S S

Les crimes de masse sous Staline (1930-1953) - Encyclopédie des violences de masse Les déportations massives de paysans dans le cadre de la « liquidation des koulaks en tant que classe » (1930-1932)**** Le lancement de la collectivisation forcée des campagnes, décidé au Plenum du Comité central du Parti communiste de novembre 1929, s’accompagne de la « liquidation des koulaks en tant que classe » ou « dékoulakisation ». Cette campagne a un double objectif : « extraire » (tel est le terme employé dans les instructions confidentielles) les éléments susceptibles d’opposer une résistance active à la collectivisation forcée des campagnes et « coloniser » les vastes espaces inhospitaliers de la Sibérie, du Grand Nord, de l’Oural et du Kazakhstan. 30 janvier 1930 : Résolution du Politburo du parti communiste « Sur les mesures à prendre pour la liquidation des exploitations koulak dans les régions de collectivisation totale ». Cette résolution attribue à chaque région ou république des « quotas de dékoulakisation » en « 1ère » et « 2e » catégories.

Héros du travail socialiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Médaille de Héros du travail socialiste Le titre de Héros du Travail Socialiste (en russe : Герой Социалистического Труда) est une distinction qui était décernée dans les pays communistes comme l'URSS, la Roumanie ou la RDA. Elle était la plus haute distinction récompensant des travaux exceptionnels pour l'économie nationale ou la culture. Le titre fut institué par décret du Præsidium du Soviet suprême le 27 décembre 1938, son premier récipiendaire fut Joseph Staline, le 20 décembre 1939. Jusqu'au 1er septembre 1971, 16 245 personnes avaient reçu le titre de Héros du travail socialiste (dont 4 497 femmes), 105 personnes (dont 25 femmes) s'étaient vu attribuer ce titre deux fois ou plus. Seul le Præsidium du Soviet suprême de l'Union soviétique avait le pouvoir de priver une personne de ce titre. Récipiendaires[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Héros de l'Union soviétique Source[modifier | modifier le code]

Joseph STALINE né le 18 décembre 1878 à Gori (Géorgie) mort le 5 mars 1953 à Moscou (URSS) Secrétaire Général du Parti Communiste d’URSS (1922-1953) De son vrai nom : Iossif Vissarionovitch Djougachvili. Elu secrétaire général du Parti Communiste en 1922, il devient le principal dirigeant de l’URSS, surtout après la mort de Lénine en 1924. Il pactise avec l’Allemagne en 1939 et profite du début de la Seconde Guerre Mondiale pour étendre l’URSS avant que l’invasion allemande ne le surprenne en 1941. Vidéos : Un documentaire en 5 parties, » le tyran rouge » Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Sa mort en 1953 annoncée par les actualités françaises qui montrent, par le commentaire élogieux, à quel point sa propagande avait donné de lui l’image de « petit père des peules » et caché la réalité de l’un des plus grands criminels de l’Histoire Vidéo de l’INA (1953)

Alekseï Stakhanov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mineur soviétique Alekseï Stakhanov vers 1935. Il parait que son véritable prénom n'était pas Alekseï, mais Andreï ou Aleksandr. Carrière[modifier | modifier le code] Entre 1936 et 1941, Stakhanov étudia à l'Académie industrielle de Moscou. Stakhanov fut député du premier Soviet suprême. Références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Se préparer à un contrôle sur l'URSS de Staline. I. Ce qu’il faut retenir de ce chapitre. II. Pour tester ses connaissances. III. Le chapitre consacré à l’URSS au temps de Staline est le second du programme de 3ème. A l’issue de ce chapitre, il faut donc retenir tous les éléments qui font de l’état stalinien une dictature totalitaire. En tous les cas, Staline est l’un des premiers, plusieurs années avant Hitler, à installer dans son pays tous les moyens qui vont lui permettre de contrôler la population soviétique : Une intense propagande que Staline utilise pour construire ce culte de la personnalité qui le présente comme un père pour le peuple soviétique. Staline n’est pas seulement l’organisateur d’un régime totalitaire. La situation n’est pas différente pour les industries soviétiques. 1. Communisme, collectivisation des terres, planification industrielle, Kolkhozes, goulag, culte de la personnalité, propagande. 2. Staline arrive au pouvoir en URSS. 3. 4. Pourquoi dit-on que le régime de Staline est un régime totalitaire ?

Le 'stakhanovisme' et la mobilisation des classes ouvrières dans le cadre de la planification industrielle en URSS - Jalons pour l'histoire du temps présent Véritable "héros du travail", le mineur Alexis Stakhanov est montré par le régime soviétique comme un exemple à suivre afin que tous les travailleurs se mobilisent en faveur de l'essor industriel. L'une des principales limites du premier plan quinquennal en URSS (1928-1933) concerne l'insuffisante qualification de la main-d'oeuvre industrielle, constituant un obstacle important à la hausse des rendements et de la productivité. Dans le cadre du second plan (1933-1937), un effort important est appliqué dans ce domaine avec la création de nombreuses écoles techniques pour assurer la formation et le perfectionnement des ingénieurs et ouvriers qualifiés. Le plus célèbre de ces ouvriers novateurs est le mineur Alexis Stakhanov : dans la nuit du 30 au 31 août 1935, pendant six heures, Stakhanov abat dans une mine du Donets, à Irmino, 102 tonnes de charbon, soit 14 fois la norme. Fabrice Grenard

Les années trente en URSS La période de la fin des années trente en URSS est appelée Grande Terreur. Ces années de violence et de purges se déroulent dans un contexte où Staline cherche à définitivement contrôler le parti dans une situation internationale grosse de périls. La grande purge va toucher en profondeur l'encadrement du parti, les cadres de l'industrie, le corps des officiers, les élites culturelles... Kirov Premier incident lors du congrès du parti en 1934. Les discours prononcés à la tribune couvrent d'éloges Staline. Il semble pourtant qu'un courant plus modéré souhaite son départ et peut-être son remplacement par Kirov, chef du parti à Léningrad et dont le discours est davantage applaudi. Purifier le parti Le renouvellement du parti a pour conséquence la difficulté de ses dirigeants à le contrôler. Les camps ou goulags Les déportations des koulaks dans les années trente et l'arrestation des opposants remplissent les goulags. D'après Martin Malia, La Tragédie soviétique, Seuil

Oïmiakon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Oïmiakon (en russe : Оймякон ; en iakoute : Өймөкөөн, Öymököön) est un village de la république de Sakha (Iakoutie), en Russie. Sa population s'élevait à 512 habitants en 2012 Étymologie[modifier | modifier le code] Oïmiakon est nommé après la rivière d'Oïmiakon, dont le nom aurait venu du mot Even Kheium[1], qui veut dire «une étendue non-gelée d'eau; place ou les poissons passent l'hiver».Cependant, d'autres sources affirment que le mot kheium signifie «lac gelé»[1]. Géographie[modifier | modifier le code] Oïmiakon est situé en Sibérie orientale, le long du fleuve Indiguirka, à 659 km au sud-est de Verkhoïansk, à 702 km à l'est-nord-est de Iakoutsk et à 5 334 km à l'est de Moscou[2]. Notoriété[modifier | modifier le code] Oïmiakon est surtout célèbre pour disputer à Verkhoïansk le titre de pôle du froid de l'hémisphère nord et d'Asie à -67,8 °C[3],[4]. Histoire[modifier | modifier le code] Climat[modifier | modifier le code]

Histoire de l'URSS sous Staline Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». L’URSS sous Staline est un État souvent présenté comme l'un des principaux exemples de totalitarisme[note 1], modelé par un dirigeant qui disposait de la totalité des pouvoirs et se fit entourer d'un intense culte de la personnalité. La modernisation économique du pays fut cependant payée par d'énormes exigences de travail imposées ou consenties. La mutation de la société fut accompagnée d'une politique de répressions massives, inaugurée par une chasse aux paysans récalcitrants qualifiés de Koulaks ou aux opposants politiques, et graduellement étendue à la totalité du corps social. Histoire générale de la période stalinienne[modifier | modifier le code] La succession de Lénine[modifier | modifier le code] Drapeau de l’URSS de 1923 à 1955 Des tensions à l'intérieur du parti apparaissent déjà alors que Lénine est gravement malade et en retrait depuis 1922. En 1929, il est devenu le dirigeant suprême du pays.

Related: