background preloader

6 outils pour une veille de recherche d’emploi efficace

6 outils pour une veille de recherche d’emploi efficace
1- Recevoir des alertes mails Laisser votre candidature en jachère dans une CV thèque de jobboard ne suffit pas. Cadremploi vous propose ainsi de créer des « alertes », en choisissant une périodicité (quotidienne, hebdo…) ; ou de mettre à jour votre profil public, une page consultable par les recruteurs qui rassemble vos informations professionnelles qui sont disséminées sur le web (articles, blogs, etc.). De même que les jobboards, les alertes Google peuvent être un plus dans le cadre d’une recherche d’emploi passive « à condition de ne pas tomber dans la surcharge d’informations », prévient Alexandre Groux. 2- Utilisez un agrégateur de flux RSS L’agrégateur, quèsaco ? Comment faire ? 3- Tester la veille emploi sur Facebook 4- Soyez actif sur LinkedIn et/ou Viadeo L’idée ? Autres bonnes pratiques : participer à des discussions sur les forums, pour agréger des contacts ciblés car « l’algorithme de ces réseaux fait la promotion à la proximité », explique Serge Courrier.

"Pariez 53" : la Mayenne recrute via une opération originale - Actualité de l'emploi sur OuestJob Balade en sulky, jeu concours dans la rue, entretiens avec des DRH Gare Montparnasse, 5000 boîtes à meuh avec offres d'emploi et des QR Code cachés sous les strapontins du métro, distribution de goodies et de produits mayennais à la sortie des écoles... Le collectif d'entreprises "Pariez 53" a mis le paquet pour attirer les candidats en recherche d'emploi. Du 12 au 23 mai, il a mis en avant le département et son dynamisme à travers de 53 happening, en misant sur le thème du cheval, cher au département, connu notamment pour ses courses hippiques. Une manière décalée et ludique d'interpeller les Parisiens et de dépasser les clichés sur les zones "rurales" souvent moquées. Jeudi 22 mai, l'opération s'est conclue par un speed recruiting avec 200 offres à la clef. Un taux de chômage parmi les plus bas

Convention de reclassement personnalisé (CRP) et reprise d'emploi La convention de reclassement personnalisé (CRP) est signée de date à date, pour 12 mois au maximum. C'est l'élément essentiel qu'il faut avoir en mémoire : c'est sur cette base de réflexion que le signataire sait, s'il pourra toujours bénéficier de la CRP à l'issue d'un CDD ou s'il opte pour un CDI mais qu'il y met fin pendant la période d'essai. Pendant la CRP, le bénéficiaire perçoit une allocation spécifique de reclassement (ASR) (s'il justifie d'une ancienneté égale ou supérieure à deux ans). Que se passe-t-il en cas de reprise d'activité pendant la CRP ? Le salarié peut interrompre la CRP pour reprendre une activité salariée ou non (exercée en France ou à l'étranger). Il n'y a pas de possibilité de décaler ou de reporter la CRP et l'ASR. Si l'interruption de la CRP (la reprise d'activité) est temporaire, et si la période couverte par la CRP n'est pas arrivée à son terme, l'ASR repart. Qu'est-ce que l'indemnité différentielle de reclassement ? Et pour un temps partiel ou un mi-temps ?

Comment toucher le chômage après une démission ? - Actualité de l'emploi sur OuestJob Normalement, pour prétendre aux indemnités chômage suite à une démission, vous devez vous inscrire à Pôle Emploi puis attendre, au bout de 121 jours, le réexamen de votre dossier. Une commission étudie votre dossier et, selon que vous êtes en recherche active d'un emploi (à prouver avec des CV et lettres de motivation envoyés), vous aurez probablement droit à des allocations chômage. Mais ce délai de 4 mois est une contrainte lourde pour qui veut quitter son job. Pourtant, il existe de nombreuses situations qui légitiment votre démission et le droit à toucher immédiatement des indemnités chômage : 1. Si vous quittez votre travail pour suivre votre conjoint occupant un nouvel emploi dans une nouvelle région (salarié ou non). 2. Là encore, si votre mariage ou Pacs entraîne un changement de résidence (le délai entre la démission et la date de l'heureux événement doit être inférieur à 2 mois), vous pouvez quitter légitimement votre ancien travail. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13.

8 conseils pour être moins stressé au travail - Actualité de l'emploi sur OuestJob C'est une constante à travers le monde : les salariés sont de moins en moins satisfaits de leur condition de travail et de plus en plus stressés. La preuve : selon une étude menée en 2011 par le cabinet Towers Watson auprès de 149 multinationales, 75% de leurs dirigeants comptent faire de la santé des salariés une priorité et pour plus de la moitié, lutter contre les conditions de travail stressantes dans les années à venir. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, on peut s'interroger sur les actions réelles que mettront en oeuvre les entreprises pour réduire le stress au travail. 1. Dans les entreprises, les salariés ont tendance à ingérer du café pour se donner de l'énergie. 2. Mode de vie pour certains, le sport peut être une corvée pour d'autres. 3. De nombreuses personnes peinent à couper le soir chez elles du boulot. 4. Vous courez après le temps, votre to do list s'étire à l'infini ? 5. Au travail, la pause s'impose. 6. 7. 8.

Related: