background preloader

Catherine de Médicis et les chateaux de la Loire 1

Catherine de Médicis et les chateaux de la Loire 1

http://www.dailymotion.com/video/x6byn3

Related:  Humanisme et renaissancesophie75014

Vidéos Louis Pasteur Par gandalf dans Vidéos pédagogiques le 27 Décembre 2012 à 20:52 Louis Pasteur nouveauté: doc Philotablo Le pape et les artistes au milieu du XIVe siècle. Réflexions sur les notions d’acteur et d’institution - Circé. Histoires, Cultures & Sociétés Résumé / Abstract L’article étudie les liens entre acteur(s) et institution(s) en se basant sur l’exemple du mécénat du pape Clément VI (1342-1352). Il s’attache à montrer comment l’acteur modèle l’institution dont il est partie prenante et, inversement, comment l’institution peut modeler les formes de l’action individuelle. Ces éclairages aboutissent à une réflexion sur ces deux notions opposées, auxquelles les historiens se heurtent. Les difficultés méthodologiques ressenties découlent peut-être d’un manque d’attention donnée aux systèmes de règles - variables selon les institutions et susceptibles d’adaptation par les individus - qui se trouvent entre l’acteur et l’institution. Article au format html

Le prince et les arts, Stratégies figuratives de la monarchie française de la Renaissance aux lumières Répondant à une commande qui s’adapte aux concours de l’enseignement secondaire, le Capes 2010, Gérard Sabatier regroupe dans cet ouvrage un ensemble d’articles difficilement trouvables ailleurs, et seulement connus de ceux qui ont eu la chance d’assister à ses communications dans un certain nombre de séminaires ou de colloques entre 1991 et 2010. Montrer le lien organique entre les arts et l’exercice du pouvoir monarchique Qui mieux que Gérard Sabatier, professeur émérite d’histoire moderne de l’Université de Grenoble II, membre du Centre de Recherche du château de Versailles (CRCV) pouvait présenter de façon précise et didactique, les objectifs en matière de représentation monarchique, des formes d’expression artistique du politique, et donc le lien organique des arts à l’exercice du pouvoir monarchique ?

histoire et actualité culturelle » Andrea Mantegna, peintre de cour L’art du prince Pendant plus de quarante ans, Mantegna occupe la place de peintre de cour à Mantoue. Il servira successivement trois marquis de la dynastie des Gonzaga : Ludovico jusqu’en 1478, son héritier Federico qui meurt peu après en 1484, puis son petit-fils Francesco, époux d’Isabelle d’Este. Cette situation détermine le style des commandes princières que caractérisent une exécution particulièrement soignée, des compositions raffinées, l’usage des matériaux les plus précieux et de la meilleure qualité. Mais aussi, à côté des sujets religieux, le choix de thèmes politiques qui exaltant la puissance dynastique du marquis de Mantoue et célèbrent les triomphes militaires de ses célèbres condottieres.

Les cent fleurs de la Renaissance Le début du XXIe siècle fut propice aux bilans et aux perspectives, surtout pour les historiens de la Renaissance : après un colloque organisé au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance à Tours en 2000 sur « la Renaissance au XXe siècle », une rencontre s’est proposée de réfléchir à Genève, sous les auspices de la FISIER, au devenir des études sur la Renaissance, alors même que, pour la première fois depuis longtemps, le programme de l’agrégation d’histoire invitait les candidats et leurs préparateurs à penser « la Renaissance, des années 1470 aux années 1560 ». S’il est difficile de mesurer l’impact de ces manifestations et sur la communauté universitaire et sur le public intéressé par la Renaissance, il est certain qu’elles ont contraint les spécialistes de la période à analyser leurs pratiques récentes. Ce sont d’abord les questions de définition qui intéressent la majorité des intervenants. « The best term for the period is still Renaissance.

Jean Calvin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève.

Histoire des Arts en Khâgne » Blog Archive » Art et pouvoir politique en France dans la première moitié du XVIIe siècle Le XVIIe siècle a été appelé par Voltaire le « Grand Siècle » ou même « siècle de Louis XIV ». Prise de notes avec le concours d’Hélène Bernardoff (K-Lyon). I. Contexte politique et religieux. La musique à la Cour de France au XVIe siècle On sait depuis longtemps que l’injonction de Castiglione en 1528 (« Je ne suis pas satisfait du Courtisan s’il n’est aussi musicien, et si, outre la capacité de lire une partition, il ne sait pas jouer de divers instruments ») reposait sur des pratiques avérées : la cour de la Renaissance est le lieu privilégié de l’exercice musical. Les travaux récents sur la cour entre Moyen Âge et période moderne ont bien mis en évidence le rôle de celle-ci comme creuset culturel et lieu d’élaboration d’un mode de vie singulier [1] On se reportera en particulier à : Ronald ASH et Adolf... [1] . Mais ils n’ont pas toujours isolé le rôle spécifique de la musique dans ces processus. Les approches musicologiques des cours italiennes, depuis le travail pionnier de Iain Fenlon jusqu’au récent et remarquable ouvrage de Stefano Lorenzetti [2] Iain FENLON, Music and Patronage in Sixteenth Century... [2] , n’ont pas donné lieu à des travaux similaires sur le royaume de France.

L'art gothique, XIIe - XVIe siecles Il domina l'Europe durant quatre siècles, rien ne pouvait être bâti sans faire appel à lui tant il a révolutionné les techniques de construction. Des années 1130 aux années 1520-1530, l'Europe fleurit de constructions religieuses ou civiles adoptant l'art gothique. Cette longévité, extraordinaire pour un style architectural a, profondément marqué notre culture occidentale et particulièrement la France puisque c'est d'elle que tout commença. Pourquoi un tel succès, pourquoi cette impression de majesté nous saisi parfois lorsque l'on pénètre dans une cathédrale? Quatre grands points viennent répondre à ces questions :

Les tempos de l'histoire : à propos des arts dans l'Italie de la Renaissance Notes Maurice DAUMAS, Images et sociétés dans l’Europe moderne, XVe-XVIIIe siècles, Paris, Armand Colin, 2001, p. 12. Rappelons qu’en 1537, Filippo Strozzi le jeune, alors qu’il réclame un monument funéraire dans la chapelle familiale de Santa Maria Novella, ne s’embarrasse pas de la fresque de Filippino Lippi qui l’orne déjà : « Ne vous souciez pas de la peinture qui se trouve actuellement à cet endroit et qu’il faut détruire puisqu’il n’est pas de sa nature de durer. » Par exemple, et pour faire vite, il faudrait continuer d’interroger les significations de l’émergence et du développement du genre dialogique dans l’Italie du XVIe siècle, comme celles de l’affirmation du madrigal polyphonique.

Martin Luther Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. De l'Indochine à l'Algérie, par Nicolas Bancel et al. Cet ouvrage aborde la question des guerres de décolonisation dans l’ancien empire français sous un angle original : celui des pratiques et des représentations des mouvements de jeunesse, tant en métropole que dans les pays colonisés. De la Seconde Guerre mondiale aux décolonisations, s’opère une double mutation. Mutation politique, assurément, provoquant de nombreuses ruptures au sein des mouvements de jeunesse.

Hommage à Le Nôtre, « magicien des jardins » La résidence officielle des rois de France ne serait pas tout à fait ce qu’elle est sans ses magnifiques jardins. Le château de Versailles doit son architecture végétale, ses bosquets, ses parterres, ses fontaines et ses grandes étendues à un homme nommé André Le Nôtre. Fils et petit-fils de jardiniers, le jeune André apprend son métier au sein de sa famille. Très talentueux, l’homme se fait un nom. En 1635, Le Nôtre entre au service du roi et travaille pour le jardin des Tuileries à Paris. Louis XIV lui confie, plus tard, l’aménagement du parc et des jardins du château de Versailles. Histoire des Arts – 2.0 » Histoire des arts Fiches pédagogiques Lexique des peintres, écrivains, sculpteurs…

Related:  personnages historiquesLes Médicisjournaux