background preloader

Monique de Kermadec : L'adulte surdoué : bien vivre sa douance

Monique de Kermadec : L'adulte surdoué : bien vivre sa douance

Christophe André » Estime de soi et rapport à soi Rencontres Méditation à Paris Jeudi 18 octobre 2018, en soirée Méditation à Toulouse Jeudi 5 avril 2018 en soirée Méditation à Rennes Vendredi 16 mars 2018, toute la journée Médias Vie intérieure sur France Culture En juillet et août 2017 sur France Culture La Grande Librairie La Grande Librairie, sur France 5, en janvier 2017 Portrait dans Libé Jeudi 9 mars 2017, dans Libération Estime de soi et rapport à soi Articles • Développement personnel et égoïsmeCerveau & Psycho • 2015• Où en sommes-nous avec l’estime de soi ? Vidéos • Estime de soi Les Champs Libres, Rennes • 2016• Estime de soi et égo Sagesses bouddhistes • 2013• Rejet social et estime de soi AFPA • 2008• Comprendre l’estime de soi KTO • 2007 Autres publications Ressources Portraits © 2018 Christophe André Tous droits réservés.

Catherine Besnard Peron, psychologue hautement atypique pour HP Catherine Besnard-Péron est une psychothérapeute hautement atypique qui s’adresse aux surdoués et aux personnalités suffisamment atypiques pour travailler avec une psychothérapeute atypique, nous confit-elle sur le ton de l’humour. Dans son approche, elle aborde la relation à la normalité, décalée par rapport à une approche adaptative. Cette approche peut être vue comme positionnant la personne en rébellion par rapport à la norme, mais ce n’est pas du tout le cas. Lecteur audio L’objectif n’étant pas de se mettre en rébellion par rapport à la norme mais de se mettre à la distance qui convient par rapport à ce que Madame Besnard Péron appelle l’écologie de la personne. Nous avons tous dans le monde occidental dans lequel nous vivons une relation à la normalité, que nous soyons « normo-pensants », neuro-droitiers, surdoués, autistes etc. PS : A propos de Nikos Lygeros dont parle Madame Besnard Péron voir ce lien :

watch?v=ZMBsJdNuxFg&feature=youtu Enaction Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion d'énaction est une façon de concevoir l'esprit qui met l'accent sur la manière dont les organismes et esprits humains s'organisent eux-mêmes en interaction avec l'environnement. L'énaction selon Francisco Varela[modifier | modifier le code] Dans The Tree of Knowledge: The Biological Roots of Human Understanding, Francisco Varela et Humberto Maturana utilisent ce terme face « au problème de comprendre comment notre existence -- la pratique de notre vie -- est couplée à un monde environnant qui apparaît empli de régularités qui à chaque instant sont le résultat de notre histoire biologique et sociale.... trouver une voie moyenne : pour comprendre la régularité du monde vécu dont nous faisons l'expérience à chaque instant, mais sans autre point de référence que nous-mêmes qui donnerait une certitude à nos descriptions et affirmations. — Francisco Varela et Humberto Maturana, Tree of Knowledge, p. 241 (traduction personnelle)

Les surdoués et le travail La population générale est constituée de 2 % de surdoués avec un QI > 130. Souvent, ils ne sont pas considérés en tant que tels dans le monde du travail car non détectés ou non identifiés. Un médecin du travail qui suit 3000 salariés peut, théoriquement, s’attendre à croiser au moins une soixantaine de surdoués. Voici les caractéristiques des individus surdoués au niveau professionnel et leurs atouts : engagement, implication professionnelle très élevés, énergie, enthousiasme, forte motivation, niveau de qualité du travail extrêmement haut, aptitude à relever des challenges et défis, gérer des projets complexes, créativité élevée, grande intuition, capacité d’analyse de toutes les composantes d’une situation et adaptation, vision globale, ouverture d’esprit. Mais la « surdouance » peut poser de problèmes au niveau du travail. Des conseils pour consultations en médecine du travail seront donnés ainsi que des pistes pour une prise en charge de cette spécificité.

Et si on en parlait... -DONALD WINNICOTT : Portrait d'un psychanalyste pédagogue "Voici le dernier document d'été de référence sur l'histoire de la psychanalyse : A partir d'une petite vidéo et d'un texte bien fourni, je vous propose la vie et l'oeuvre du pédiatre et psychanalyste Donald Woods Winnicott... qui, comme Françoise Dolto, était très attentif au bon développement des enfants." "Apprendre c'est supporter l'absence. L'identité d'un enfant se construit sur un manque, sur une frustration, sur une réponse mal adaptée à son désir. Winnicott, en élaborant sa théorie sur l'objet transitionnel nous montre comment l'enfant met en place des stratégies de substitution au manque et développe ainsi sa capacité de penser." . Portrait de ce Pédiatre et Psychanalyste à qui l'on doit, entre autre, l'objet transitionnel... Biographie : Winnicott est issus est d’une fratrie de deux sœurs. " Un nourrisson ça n’existe pas, car il est toujours en relation avec quelqu’un d’autre ! Ces concepts : WINNICOTT distingue 3 étapes: Ses principaux ouvrages : L'enfant et le monde extérieur.

Surdoués au travail - Recommandations pour manager un employé surdoué Dans le prolongement d’un précédent texte sur les surdoués au travail, Aelis m’a adressé la traduction du texte suivant. ______________________________________RECOMMANDATIONS BASEES SUR LE PROJET DE RECHERCHE : « ETRE UN BON RESPONSABLE POUR LES EMPLOYES SURDOUES » (Titre original en néerlandais : Aanbevelingen op basis van het onderzoek ‘Wat zijn goede leidinggevenden volgens hoogbegaafde werknemers?’) – Quelles sont les tâches les plus adaptées pour les surdoués ? – Comment interagissez-vous avec votre supérieur si vous êtes un employé surdoué ? – Notes pour les managers et responsables. Sieuwke Ronner, Noks Nauta, Donatienne Brasseur – 14 février 2012 1- Tâches adaptées Les surdoués qui ont participé à l’enquête ont une idée très claire du genre de tâches qui favorisent l’épanouissement de leurs talents au sein d’une entreprise. Nous aimerions ajouter un autre aspect de la culture organisationnelle. Références Dauten, D. Auteurs Noks Nauta est médecin du travail et psychologue.

Adulte surdoué : autonomie ou sociabilité ? Trop de surdoués passent leur temps à être sociables à tout prix. Leur volonté de ne pas être rejetés passent avant toutes autres considérations, comme le respect que l’on doit leur porter par exemple. Ce qui veut dire que certains sont prêts à toutes les bassesses, y compris à jouer des rôles humiliants, uniquement pour se faire accepter. À l’inverse, on a des adultes surdoués qui se coupent complètement des autres, en partant du principe que de toute façon, quoi qu’ils fassent, d’après leur expérience, ils seront toujours mal jugés. Que faut-il faire ? Parmi les mauvaises idées comme je le dis plus haut, c’est de vouloir se faire accepter à tout prix. Vous ne pouvez pas obliger les gens à vous aimer. Par ailleurs, dans le cas des surdoués, cette hyperintégration amène souvent à jouer des rôles, toujours les mêmes : dévalorisation de soi-même, autocensure, autodérision, etc… Ne pas donner le bâton pour se faire battre Vivre comme un ours Ce n’est pas non plus la meilleure solution.

Un surdoué au travail, ça ressemble à quoi ? Enfants, on les traitait d’intellos. Dans le monde du travail, on les appelle les talents ! Qui sont-ils vraiment, ces agités du ciboulot ? Quelles valeurs apportent-ils en entreprises ? Perfectionnistes, persévérants, exigeants, dotés d’un esprit créatif et novateur, ils proposent des solutions originales pour résoudre des problématiques complexes. Décelant facilement la moindre faille de raisonnement ou le moindre dysfonctionnement, ils sont pourtant souvent en proie au doute et développent pour la plupart ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur (1). Dans l’inconscient collectif, on imagine le surdoué avec un look « premier de la classe », des lunettes en cul de bouteille nichées sur le bout du nez, arrogant, pédant, un brin moralisateur. Etre intello, c’est mal perçu dans les cours de récré : Ses camarades l’évitent, le raillent : blessé et déjà conscient des ses différences sans pouvoir les expliquer ni même y remédier, il se sent frustré, incompris, inadapté.

Et si vous étiez un Adulte surdoué ? | Association ToulouZèbre Question qui revient souvent lors des échanges que j’ai avec les abonnés au blog…cela tombe bien le webzine Doctissimo consacre un dossier sur le haut-potentiel adulte et tente de dresser un portrait robot, en voici quelques extraits : J’ai tout fait plus tôt : On ne devient pas surdoué, on naît avec cette particularité. Et bien qu’un haut potentiel s’épanouisse logiquement mieux dans un environnement intellectuellement stimulant, les premiers indices de précocité surviennent très tôt : étiez-vous un bébé plus éveillé que les autres ? Disait-on de vous que vous regardiez les choses et les gens intensément, que vous « observiez » le monde qui vous entourait à seulement quelques semaines de vie ? Avez-vous su faire des phrases complexes très jeune ? Je possède une curiosité illimitée : Arrivé à 30 ou 40 ans, vous ne connaissez pas forcément une réussite professionnelle exceptionnelle, de même que vous n’avez pas eu un parcours scolaire exemplaire, loin de là. Source Doctissimo J'aime :

Related: