background preloader

Le glossaire de l'Economie Sociale et Solidaire

Le glossaire de l'Economie Sociale et Solidaire

Les sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic) La particularité du statut Scic est de permettre l'association de divers acteurs autour d'un même projet de production économique et de production d'intérêt collectif. Cette forme de société coopérative peut être particulièrement intéressante pour des projets répondant à des besoins collectifs d'un territoire donné ou d'une filière d'activité donnée. Elle favorise en effet la meilleure mobilisation possible des ressources économiques et des compétences sociales présentes sur tel territoire ou dans telle filière. Le statut Scic répond à une volonté de concilier et de mettre à égalité d'importance les deux volets du développement que sont l'économique et le social. Sur les 117 Scic agréées depuis 2002, 103 sont en activité au 30 juin 2007. Les principales caractéristiques d'une Scic Le multisociétariat Le partenariat avec les collectivités locales Les principes coopératifs Le pouvoir Les votes en assemblée générale respectent le principe "une personne = une voix". L'agrément préfectoral

USGERES - Union de Syndicats et Groupements d'Employeurs Représentatifs dans l'Economie Sociale Le CEGES La définition de l'économie sociale et solidaire Retour sur cinq grands principes fondateurs de l'économie sociale et solidaire. La charte de l’économie sociale (4), élaborée par le Comité national de liaison des activités mutualistes, coopératives et associatives (CNLAMCA), devenu le Conseil des entreprises et groupements de l’économie sociale (CEGES), ainsi que différents rapports, dont celui d’Alain Lipietz en 2000 (5), a défini l’économie sociale et solidaire selon un certain nombre de critères qui font aujourd’hui consensus : libre adhésion, lucrativité limitée, gestion démocratique et participative, utilité collective ou utilité sociale du projet, et mixité des financements entre ressources privées et publiques (voir encadré). Un secrétariat d’Etat à l’Economie solidaire a même été créé en 2000, disparu depuis l’arrivée du gouvernement Raffarin. – La liberté d’adhésion : nul ne peut être contraint d’adhérer ou de demeurer adhérent d’une structure de l’économie sociale. Combien d’entreprises sociales peut-on recenser aujourd’hui ?

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Atelier Accueil > Inscription à la newsletter Retrouvez toutes les anciennes newsletters de L'Atelier ici En vous inscrivant à la Newsletter de l'Atelier, vous recevrez en début de chaque mois un résumé des publications du site et une sélection de l'agenda du mois suivant. Le Point Agenda vous est envoyé à la mi-mois, il contient un rappel de la seconde quinzaine du mois ainsi que les appels à projets repérés par l'Atelier. Solecopedia Le Ceges Le Conseil des Entreprises, Employeurs et Groupements de l’Economie Sociale (CEGES) regroupe les entreprises, employeurs et organisations de l’économie sociale et solidaire. En tant que mouvement, l’Association a pour mission de fédérer les acteurs de l’économie sociale et solidaire, de les représenter dans le dialogue avec les pouvoirs publics et la société civile et de promouvoir leur modèle entrepreneurial. En tant que syndicat d’employeurs, le Collège employeurs de l’Association a pour mission de représenter les employeurs de l’économie sociale et solidaire dans le dialogue avec les pouvoirs publics et les partenaires sociaux. Les entreprises de l’économie sociale et solidaire sont présentes au sein du marché, dans tous les domaines d’activités. Leur capacité d’innovation se manifeste notamment par leur manière d’articuler performance économique et solidarités.

CJDES - Accueil Creuser le sujet de l'économie sociale et solidaire, l'économie sociale et solidaire, c'est quoi ? | L'Atelier, Centre de ressources régionale de l'économie sociale et solidaire Socioeco.org est un site ressources sur l'économie sociale et solidaire qui rassemble études de cas, analyses, entretiens, expériences et propositions des 5 continents, sur cette économie qu'on appelle "économie sociale", "économie populaire"... Économie sociale, économie solidaire. De quoi parle-t-on ? Il s'agit d'une économie au service d'un autre développement. On parle aujourd'hui d'économie sociale et solidaire pour faire référence aux entreprises et aux associations dont la finalité est davantage tournée vers la plus-value sociale ou environnementale que vers la recherche du gain financier. Cette utilité sociale, difficilement évaluable, est au cœur du projet économique des organisations de l'économie sociale et solidaire. Lorsqu'une entreprise d'insertion remet sur pied quelqu'un en difficulté et le réinsère dans le monde du travail, elle lui apporte un mieux-être, comme à son entourage, et permet à la collectivité d'économiser des allocations chômage ou des minima sociaux.

L'Agora de l'économie sociale et solidaire • Page d’index Site Adéquations Observatoire régional de l'ESS - PACA Mission générale de l'Observatoire régional de l'économie sociale et solidaire en Provence-Alpes-Côte d’Azur A l’origine, la mise en œuvre de la fonction d’observation de l’économie sociale et solidaire est liée à la conjonction de trois phénomènes : le dynamisme de création d’activités, d’emplois et d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, l’adaptation indispensable de l’appareil statistique pour appréhender pleinement le secteur, la nécessité de disposer de données fiables permettant d’orienter les choix stratégiques de développement de l’économie régionale adaptés aux besoins des populations. La Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) a réalisé les premières études en 1999 donnant une photographie du poids de l’économie sociale et solidaire en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. L’Observatoire Régional a une fonction d'étude, d’aide à la décision et d’appui à la coopération des entreprises de l'économie sociale et solidaire.

Communauté des acteurs de l'économie sociale et solidaire - Tessolidaire - ESS Économie sociale et solidaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'économie sociale ou économie sociale et solidaire (ESS) regroupe les organisations privées ou publiques (entreprises, coopératives, associations, mutuelles ou fondations) qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale[1]. Ce secteur représentait en 2012 près de 10% des emplois en France[2]. Les organisations de l'économie sociale adhèrent à des principes fondateurs, parmi lesquels[3]: recherche d'une utilité collective, non-lucrativité ou lucrativité limitée (bénéfices réinvestis au service du projet collectif), gouvernance démocratique (primauté des personnes sur le capital : « 1 personne = 1 voix », implication des parties prenantes)[4][5]. C'est par analogie avec le Tiers état ou le tiers monde, que ce secteur est parfois désigné comme le tiers secteur. Le premier secteur désigne ici le privé lucratif, et le deuxième secteur le public et para-public[7]. Les principes de l'économie sociale[modifier | modifier le code]

Related: