background preloader

CAPRICCI - capricci : index

CAPRICCI - capricci : index
Related:  feuilladeCinémadistrib indépendants longs metrages

COLLECTION "L'invention du lecteur" - Éditions William Blake & Co. L’invention du lecteur Jean-Paul Michel Jeudi 3 mars 2011 // COLLECTION "L’invention du lecteur" Verlag im Wald / William Blake & Co. Edit., mars 2011ISBN : 978-2-84103-182-5 – 16p. – agrafé – PTTC : 7 € « Je lis Hölderlin comme on reçoit des coups. Verlag im Wald / William Blake & Co. Michael Bishop William Blake & Co.Edit., mars 2011ISBN : 978-2-84103-185-6 – 32p. – broché – PTTC : 9 € « La théorie » ne connaît pas la hâte. Iñigo de Satrústegui William Blake & Co. Mohammed Khaïr-Eddine Mardi 9 mars 2010 // COLLECTION "L’invention du lecteur" Yves Bonnefoy Mercredi 1er octobre 2008 // COLLECTION "L’invention du lecteur" Jean-Paul Michel Jeudi 1er décembre 2005 // COLLECTION "L’invention du lecteur" 2841031543 — 48 p. (24,5x31) broché — 30,00 € — Tirage 700 — Disponible Se peut-il qu’il y suffise de VOULOIR à nouveau, LE POÊME comme Poëme ? Littérature et art Jean-Paul Michel, Alexandre Hollan Mercredi 1er décembre 2004 // COLLECTION "L’invention du lecteur"

Avant Fincher Entre 1982 et 1992, David Fincher réalise des clips et des pubs, à l’avant-garde d’une génération de cinéastes qui allaient conquérir Hollywood. Los Angeles, 1990. Dans sa Porsche Carrera rutilante qu’il manie avec souplesse depuis qu’il a quitté ses bureaux du 940 North Mansfield Avenue, dans le quartier d’Hollywood, David Fincher traverse la ville pour se rendre sur le tournage de son nouveau clip, « Vogue », un des nombreux singles extraits du dernier album de Madonna, I’m Breathless. À ses côtés, Pascal Lebègue, directeur de la photographie français, qui se retrouve sur le projet après que la Ciccone elle-même l’a recommandé aux équipes de Propaganda Films, la boîte de production où Fincher travaille en tant que réalisateur de clips et de pubs. Il n’y a pas meilleure punchline pour résumer le Fincher du début des années 1990. L’aquarium David Fincher naît à Denver, dans le Colorado, à la fin de l’été 1962. Fincher, déjà le nez creux, se lie d’amitié avec Henry Selick. La falaise

CinéManiaC Cahiers du Cinéma Documentaire > Cherche Toujours - Etienne Chaillou et Mathias Théry Grand Prix du Festival International du Film Documentaire de LondresGrand Prix et Prix du Jury Jeune du Festival Sciences & Cinéma À Nous de VoirMention Spéciale du Festival d’Éducation d’Évreux Dans un laboratoire de physique, quatre hommes à la curiosité insatiable se penchent sur un bourgeon d’arbre ou une dune de sable : l’inconnu les provoque.Ce film inventif s’intéresse aux passions singulières d’une équipe de chercheurs, et réconcilie imagination, fantaisie, émotion, onirisme, et science pure Musique originale de Mathieu Lamboley « Il y a deux manières de suivre un chemin : soit on suit celui qui est déjà tracé, soit on trace le sien. Cherche Toujours propose une version fantaisiste de la science, mais absolument originale et nécessaire.C’est l’idée que la science ne sert pas simplement à donner des réponses mais relève d’une mise en énigme du monde. » - Jury du festival À Nous de Voir

le livre d'artiste en photographie [abonnement gratuit] Cet article représente les minutes d'une communication faite par l'auteur au 5ème Congrès de la Photographie Haute résolution organisé par Pierre Corratgé à Perpignan en Octobre 2010. Le thème du Congrès était : le livre de photographie Veuillez noter : Il nous est extrêmement difficile de réunir les autorisations nécessaires à la présentation des photographies originales dans le texte et nous n'avons pas de budget pour la rémunération des ayant-droits. Le principe que nous suivons pour l'illustration des articles est le suivant : les auteurs des articles peuvent utiliser, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source (...) les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées. Les 4 articles suivants sont des actes du Congrès de la Photographie Haute Résolution de Perpignan organisé par Pierre Corratgé en octobre 2010 :

J’ai vu tous les Disney : mon Top 55 | Tout est neutral Un jour de 2015 je me suis rendu compte que je n’avais pas eu d’enfance. À l’âge de 28 ans, plusieurs conversations successives m’ont fait prendre conscience de l’amère vérité : j’étais nul en Disney. J’en avais vu six ou sept, à tout casser, et encore, pas forcément les meilleurs. Michel Houellebecq dit que pour prendre la mesure d’un auteur, il est préférable de lire toute son oeuvre dans l’ordre chronologique. Le chemin fut long, très long, agréable parfois, douloureux souvent, instructif toujours. C’est donc le coeur léger que je suis allé voir Zootopie, le 55ème Classique d’Animation Disney, que je peux donc désormais inclure dans le compte-rendu de mon aventure : voici le TOP 55 DES CLASSIQUES D’ANIMATION DISNEY. 55. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’Amérique vivait les heures les plus sombres de l’histoire du cinéma d’animation. 54. Tout le monde se rappelle de Fantasia, le film musical à sketches de Disney, mais personne ne se rappelle de La Boîte à Musique, à juste titre.

Premières Prises - Blog LeMonde.fr Livres sur le cinéma

Related: