background preloader

Avons nous encore le temps ?

Avons nous encore le temps ?
Le Nouvel Observateur. — Notre civilisation de l'urgence s'est donné comme principal objectif, et à tous les niveaux de l'activité humaine, de gagner du temps sur le temps. Comment peut-on apprécier cette ambition ? Joël de Rosnay. — Le siècle qui commence est celui de la vitesse, c'est bien certain,. Mais de quelle vitesse s'agit-il ? La vitesse n'est-elle pas relative ? A titre personnel, la vitesse intervient dans ma vie à la fois comme nécessité et comme plaisir. Dans nos sociétés industrialisées, informatisées, connectées aux autoroutes de l'information, la vitesse peut apparaître comme un dangereux catalyseur de fracture sociale. N.O. — Est-ce qu'il y a lieu, selon vous, de parler d'une accélération de nos modes de vies ; autrement dit, peut-on considérer que l'histoire s'accélère ? Nos structures sociopolitiques intègrent-elles cette accélération ? N.O. — Comment le futurologue appréhende-t-il la suite de l'histoire ? N.O. — Qu'entendez-vous par " habiter le temps " ? Related:  Physique quantiqueInterviewsA Classer 3

Théorie d'Everett Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le paradoxe du chat de Schrödinger dans l’interprétation d’Everett des mondes multiples (many worlds). Ici, chaque événement est une bifurcation. Le chat est à la fois mort et vivant, avant même l'ouverture de la boîte, mais le chat mort et le chat vivant existent dans des bifurcations différentes de l'univers, qui sont tout aussi réelles l'une que l'autre. La théorie d'Everett, appelée aussi théorie des états relatifs, ou encore théorie des mondes multiples, est une interprétation de la mécanique quantique visant à résoudre le problème de la mesure quantique. Contexte[modifier | modifier le code] Hugh Everett, qui l'a développée, estimait invraisemblable qu'une fonction d'onde déterministe donne lieu à des observations qui ne le sont pas, conséquence pourtant d'un postulat de la mécanique quantique, celui de la réduction du paquet d'onde. Objections[modifier | modifier le code] Développements récents[modifier | modifier le code]

Le facteur temps ne sonne jamais deux fois Dans un passage de Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, son second livre sur le temps (le premier étant Les tactiques de Chronos), Etienne Klein exprime sa sympathie pour une solution intermédiaire entre le présentisme et la théorie de l’univers-bloc (la théorie B éternaliste). Cette solution est le non-futurisme, également appelée théorie de l’univers-bloc en croissance (growing block theory). Je vous propose ici l’extrait en question, suivie d’une critique inspirée par une communication que j’ai présenté en 2009. “Mais ces deux interprétations, univers-bloc et présentisme, sont loin d’avoir clos le débat. Ces difficultés ont été fécondes. La théorie de l’univers-bloc en croissance est une théorie minoritaire parmi les philosophes, qui lui préfère le présentisme ou la théorie de l’univers-bloc. Voici deux argument à l’encontre de cette théorie. Si les éternalistes et les présentistes recourent à deux concepts d’être présent, ces deux concepts dénotent un et un seul unique temps.

La course à la compétition enlève à la dimension humaine un certain nombre de qualités Le directeur de la stratégie de la Cité des sciences et de l'Industrie en France, Joël de Rosnay, tel un artiste, nous décrit son univers informatique où l'être humain, ancré au centre de sa démarche scientifique, donne, selon lui, du sens à son action. Une action, dit-il, dans une interview exclusive à "l`express", basée sur une démarche systémique où "la connaissance est brassée en permanence". Il dit aussi aimer la phrase de Michel Serres : "Une personne cultivée est une personne non-compétitive". Celui qui confie vivre en permanence avec un regard neuf nous parle aussi de notre monde et nous apprend à le regarder avec d'autres yeux. Par ailleurs, Joël de Rosnay pense que la culture permet aux hommes "d'intégrer les éléments épars qui donnent du sens à sa vie personnelle". Car, pour le chercheur, "la culture donne du sens à la vie et on peut aussi donner du sens à sa culture en la communiquant, sans s'enfermer". - Je vis en permanence avec un regard neuf. - Oui, c'est vrai.

Etienne Klein L'invité Physicien au Commissariat à l'énergie atomique, Etienne Klein est, depuis 2007, directeur du laboratoire des recherches sur les sciences de la matière, LARSIM. Il a participé à divers grands projets, en particulier la mise au point du procédé de séparation isotopique par laser et l'étude d'un accélérateur à cavités supraconductrices. Au CERN, il a participé à la conception du grand collisionneur de particules européen, le LHC2. Il a enseigné pendant plusieurs années la physique quantique et la physique des particules à l’Ecole Centrale de Paris, et est professeur de philosophie des sciences.

From Molecular Biology to Biotics Joël De ROSNAY, Docteur ès Sciences and scientific writer, is presently Director of Forecasting and Assessment of the Cité des Sciences et de l’Industrie at La Villette, Paris, France. From 1975 to 1985 he was Director of Research Applications at l’Institut Pasteur in Paris. Former research associate at the Massachusetts Institute of Technology (MIT) in the field of biology and computer graphics, he was successively Scientific Attaché to the French Embassy in the United States, and Scientific Director of European Enterprises Development Company (a venture capital group) from 1971 to 1975. He is particularly interested in advanced technologies and the applications of system theory. On these subjects, he wrote: "Le Macroscope" (1975), "Les Chemins de la Vie" (The paths of life) (1983) and "Le Cerveau Planétaire" (The planetary brain) (1986). Abstract - Important scientific and technological developments have been achieved in biology during the last few years.

Physique quantique Max Planck est considéré comme le père de la physique quantique. La constante de Planck, , joue un rôle central dans la physique quantique, bien au-delà de ce qu'il imaginait lorsqu'il l'a introduite. La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques nées au XXe siècle qui, comme la théorie de la relativité, marque une rupture avec ce que l'on appelle maintenant la physique classique, l'ensemble des théories et principes physiques admis au XIXe siècle. Panorama général[modifier | modifier le code] La physique quantique a apporté une révolution conceptuelle ayant des répercussions jusqu'en philosophie (remise en cause du déterminisme) et en littérature (science-fiction). La physique quantique est connue pour être contre-intuitive, choquer le « sens commun » et nécessiter un formalisme mathématique ardu. « Je crois pouvoir affirmer que personne ne comprend vraiment la physique quantique[1]. » Le quantique et le vivant[modifier | modifier le code] L’énergie où

Un espace temps ou causalité et flèche du temps co-incident ! Dr Bernard Auriol Voici un extrait d’une théorie qui tente de sauver l’unification de la relativité et de la mécanique quantique en se simplifiant la construction de façon à rendre inutiles les complexités de la théorie des cordes, la bizarrerie liée à une éventualité de « trous blancs », au scandale d’une causalité anti-chronique mélée à la causalité ortho-chronique. Le modèle semble réussir cet ensemble de souhaits. Reste une question : on a pris comme postulat que toute « brique » élémentaire de la réalité vide de matière et pleine d’une énergie (intégration de la « constante cosmologique »), soit pourvue d’une flèche temporelle orientée une fois pour toutes dans un seul sens. Le point essentiel est que la dimensionnalité obtenue est celle qu’on observe de fait (à peu près 4 dimensions) : « C'est la pre­mière fois que l'on parvenait à déduire le nombre de dimen­sions observé de principes élémentaires. Plus loin ils poursuivent : Bibliographie

Une vision du futur Joël de Rosnay, docteur ès sciences et ancien enseignant au renommé Massachusetts Institue of Technology, est actuellement directeur de la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris. Auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels nous pouvons citer Les origines de la vie, Le Macroscope et L’Homme Symbiotique, il porte un regard particulièrement intéressant et original sur la coévolution entre les nouvelles technologies de l’info/communication, la société et l’homme. Il a accepté de recevoir notre groupe de recherche, le Gretech, à La Cité des Sciences et de l’Industrie afin d’explorer ensemble les enjeux du développement technologique dans nos sociétés. Gretech (Gr.): Quelle est la méthodologie nous permettant de mieux comprendre nos sociétés en évolution rapide, quelle approche utiliser afin de saisir la complexité qui caractérise nos sociétés, sans pour autant réduire la réalité observée à des champs fragmentés et sans communication entre eux ? JdR.: En effet.

Related: