background preloader

Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance

Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance
La science était simple et claire quand les savants savaient... Elle est plus complexe aujourd'hui et parfois obscure, alors que les savants ignorent jusqu'à l'étendue de leurs propres connaissances. Leur savoir, tandis qu'il s'enrichissait, s'est émietté, fragmenté en une multitude de territoires de pouvoirs spécialisés : les disciplines scientifiques. Le savoir en est-il pour autant mieux partagé ? On peut en douter. La compétition internationale des laboratoires publics et privés, les enjeux industriels, créent des rapports de force et de confidentialité qui ferment des secteurs entiers à la communication scientifique et à l'enseignement. Aujourd’hui, l’évolution scientifique et technique se caractérise par une grande complexité. Mais l’important est la coordination de ces médias afin d’offrir une réelle approche multidimensionnelle adaptée à la complexité des thèmes en question. La diffusion de l’information scientifique dépend aussi du niveau des publications. Related:  Vie d'enseignant

L'environnement cliquable : une virtualité bien réelle Internet nous a habitués à des révolutions permanentes mais celle-ci est de taille. Après la révolution du navigateur, puis celle des moteurs de recherche, voici un CamPhone (téléphone muni d’une caméra) qui permet de rendre l’environnement « cliquable ». Cette découverte fondamentale, et la mise au point de l’appareil et des logiciels, est due à un Japonais de génie, Takaito Iguchi, Président fondateur de la société Tonchidot . J’avais proposé il y a plus de trois ans dans mon livre « La révolte du Pronétariat », en collaboration avec Carlo Revelli, la notion et le terme « d’environnement cliquable ». « Même le camphone (téléphone mobile muni d’une caméra photo) deviendra une véritable « souris ». La caméra mise au point par Takaito Iguchi ouvre une fenêtre d’applications quasi infinies pour les 20 prochaines années. Ces "AirTags", comme les appelle Takaito Iguchi, sont très faciles à créer. La création des "AirTags" revient ainsi à créer des favorisdans l’environnementphysique.

Pronetariat: Internet, écologie, biotechnologies : vers l'écosociété ? Voici "Notes de voyage en écosocialisme", conclusion du livre "Le Macroscope", Seuil 1975 « La version anglaise de la révolte du pronétariat / The english version of the "Pronetarian Revolution" | Accueil | L'électronique ambiante : un danger pour la civilisation du numérique ? » Notes de voyage en écosocialisme 12 Août -15 Octobre, 8 A.C. - (Après la Crise des Économies mondiales) Extrait du dernier chapitre intitulé « Scénarios pour un Monde, du livre « Le Macroscope », de Joël de Rosnay, Editions du Seuil, 1975 - Ecosocialisme, écosociété, écocitoyen, écommunications, écosanté, écoparlement… Il ne s’agit pas d’un nouvel « écoculte » !... - Lors du premier référendum « électronique » organisé sur terminaux individuels, les écocitoyens ont préféré à tout hymne national une citation de Dennis Meadows (universitaire américain qui, en 1971, avait attiré l’attention sur la nécessité des limites de la croissance). « Après deux siècles de croissance, nous nous retrouvons avec des sciences naturelles et sociales grevées de partis pris et de taches aveugles. croissance « négative ».

Enseigner aujourd'hui ? Le titre de cet exposé est : « Enseigner aujourd'hui ? ». Avec un point d'interrogation. Je vais tenter de l’expliciter. L’enseignement, aujourd’hui est mis en cause. Je décrirai des faits et essaierai d’apporter quelques propositions dont nous discuterons ultérieurement. Enseigner signifie des choses différentes pour nous tous. Voilà pour moi, les trois grands fondements de l'éducation. Pourquoi ce titre au mode interrogatif ? Enseigner devient difficile, délicat. Des contraintes temporelles : le conflit entre le temps réel de la télévision et du monde qui va de plus en plus vite, et celui du temps de l'école. Je vais développer cinq points principaux. 1- En premier lieu, les enjeux et les contraintes de l'enseignement aujourd'hui. Je résume ces enjeux en trois points: le temps, l'espace, et l'autorité. D'abord le temps. La télévision mondiale a créé la notion de temps réel, d'instantanéité des évènements. En effet, on ne peut pas zapper l’école. 3- Les méthodes et les contenus.

Scenarios 2020: Voici des prévisions faites en 1995 dans le livre "L'Homme Symbiotique : regards sur le 3ème millénaire", Seuil 1995. Certaines se sont réalisées en 2009 "Vrais/faux" flashs de presse du futur 1999-2058 (Extraits du chapitre 6 de l’Homme symbiotique, Joël de Rosnay, Seuil, 1995) (...) Ces regards croisés sur les entreprises du troisième millénaire nécessitent à présent de mettre en situation certaines innovations technologiques susceptibles d'apparaître au cours du siècle à venir. Pour en faire ressortir l'impact, voici une série imaginaire de vrais-faux flashs d'agences de presse (NB : ces flashs de presse ont été écrit en 1993-1994. Flashs du futur : innovations du siècle à venir New York. 6 février 1999. 16:17. Paris. 14 mars 2001. 17:45. Paris, 16 mai 2002. 18:55. Paris. 28 novembre 2003. 14:20. Berlin. 15 juillet 2004. 18:15. Boston, 3 Janvier 2004. 8:12. Londres. 12 mars 2004. 16:46. New York. 15 avril 2005. 14:45. Zurich. 18 mars 2005. 9:28. Paris 10 octobre 2008. 8:36. Paris. 8 septembre 2009. 17:30. Osaka, 18 février 2012. 20:41. Boston, 24 septembre 2014. 17:24. Los Angeles. 7 février 2014. 14:45. Stockholm. 4 octobre 2019. 9:32.

Scenarios 2020: La « Smart Grid » : Réseau intelligent de transport de l’électricité Une voie possible vers les modèles énergétiques du futur s'appelle la Smart Grid (ou RITE, réseau intelligent de transport de l’électricité). Notre approche face à ces modèles est essentiellement analytique, linéaire et séquentielle. On envisage des filières opposées les unes aux autres. Le nucléaire contre le solaire, ou l'éolien contre la biomasse. Ce qui conduit à des raisonnements et calculs unilatéraux ou monodimensionnels filières par filières. Face aux enjeux énergétiques de l’avenir, nous avons donc besoin d'une approche globale, d’une approche systémique prenant en compte l'interdépendance des différentes sources d'énergie renouvelable et en les combinant entre elles. En effet, les énergies renouvelables sont aléatoires et dépendent des conditions de nuit ou de jours. Le mot-clé de la production d'énergie électrique c'est ce que l'on appelle en anglais, le baseload (production d’électricité de base). Le RITE est également connecté à des centres de stockage de l'énergie.

La « longue traîne » de l'énergie : l'espoir des petits producteurs indépendants A l’issue de cette semaine du développement durable, une expérience tentée par un petit pays émergent, l’île Maurice, pour assurer son autonomie énergétique, repose la question des petits producteurs d’énergie face aux grandes « centrales ». L’île de la Réunion, « L’île verte », construit déjà progressivement son indépendance énergétique : 80 000 chauffe-eaux solaires, 300 éoliennes, un leader dans le photovoltaïque, (la plus grande centrale photovoltaïque de France avec 10 000 m2) grâce au dynamisme de son président du Conseil régional, Paul Vergès. L’île Maurice qui accusait un certain retard a décidé d’aller de l’avant. Ayant été chargé de contribuer à la mise en œuvre du projet Maurice, île durable (Mauritius, the sustainable island), j’ai eu l’occasion de comparer les productions de masse avec la capacité d’une production décentralisée en réseau (grille répartie alimentée par des producteurs indépendants). La longue traîne et le numérique La longue traîne et le tourisme

La relation prof-élève : un jeu de domination | Villa Voice La relation prof-élève est un jeu d’influence dont peur et pouvoir sont les pions et les règles du jeu dictées par les émotions. Qui est le maître du jeu ? Vers une définition subjective de la peur La peur est une crainte, une inquiétude ressentie face à un danger, une situation présente ou à venir. La peur est une émotion d’anticipation. Prof vs élève : qui a le pouvoir ? Le pouvoir est la capacité à influencer les choix d’un individu dans son intérêt. L’abus de pouvoir ? L’abus de pouvoir est considéré comme un dépassement des limites légales d’une fonction. Un exemple d’abus de pouvoir ? L’influence… une manifestation visible ! L’influence est un pouvoir social qui permet à une personne d’agir sur le cours des évènements.

Face à la télévision : Les réseaux de la création L'avènement et l'essor des réseaux de communication interpersonnels à partir des ordinateurs et du téléphone constitue aujourd'hui un phénomène majeur. La France a montré la voie avec télétel et le minitel, le monde prend la suite avec Internet, le réseau de réseaux. Face au pouvoir des systèmes pyramidaux de diffusion des informations (télévision; stations de radio, maisons d'édition) on voit progressivement émerger des contre-pouvoirs transversaux, marque d'une société de créations individuelle, de diffusion et de commercialisation d'oeuvres de toutes sortes. Quatre domaines méritent une analyse particulière face aux grands systèmes de distribution unidirectionnelle des informations : la création sur médias électroniques, le télé-enseignement, le marketing inversé (de la demande vers l'offre) et la démocratie participative en temps réel. 1-La création multimédia sur les réseaux Tout change avec l'extension et le développement des réseaux multimédias de communication interpersonnelle.

Related: