background preloader

Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille (vidéo)

Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille (vidéo)
Couvrez ce zizi que je ne saurais voir Un enfant de 11 ans va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans. L’enfant, élevé par un couple de lesbiennes, se sentirait une fille depuis toujours, selon ses mamans, qui lui font subir tout cela pour sa santé… Quand le progressisme sociétal couplé à un consumérisme maladif utilisent la science pour mettre en place Le meilleur des mondes… Dans un avenir proche, nous serons enfin libérés de l’oppression homophobe de Dame nature et nous pourrons avoir fabriquer des enfants qui ressemblent à ce qu’on veut. Car enfin, vu ce que coutent les gamins, n’est-il pas normal qu’il correspondent exactement aux attentes de leurs parents consommateurs ? Heureusement, les Californiens « sont en avance » sur nous, ils sont plus « tolérants » et comprennent que chacun doit pouvoir vivre sa vie comme il l’entend. Mais chut ! La vidéo de l’enfant qui va servir de modèle à la France.

PMA : le malaise d'enfants nés d'un don TÉMOIGNAGES - La première génération d'enfants issus du don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous sommes une génération d'abandonnés, orphelins de nos origines»… À l'heure où la question de la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique, la première génération d'enfants issus d'un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous avons à présent un recul de plus de 40 ans sur ces techniques. Âgé de 23 ans, il étudie aujourd'hui le droit des libertés fondamentales, «influencé par mon histoire personnelle, motivé par une sensation d'injustice», reconnaît en riant ce jeune homme né grâce à une insémination artificielle avec donneur anonyme. Savoir qu'un Cecos détient le secret de vos origines génétiques, que cette identité existe, mais qu'elle vous est interdite, c'est une «forme de torture psychologique», «la partie de l'histoire impossible à accepter», s'accordent à penser tous les enfants nés d'un don membres de l'association.

La théorie du genre au détriment des droits humains ? Partout où elle essaie de s’imposer en force, la théorie du genre suscite de nombreuses résistances. Pour rappel, dans les grandes lignes, la théorie du genre consiste à nier l’influence de la nature sur la construction de l’identité sexuelle des individus. En clair, ce n’est pas parce que j’ai un pénis que je suis un homme, ma masculinité n’est en fait qu’une construction sociale : c’est parce que je le veux que j’en suis un. Si mon choix est autre, rien ne m’empêche d’être une femme. Ma volonté prime sur la nature. Outre les oppositions traditionnelles que cette théorie soulève, il existe certaines lignes de front encore mal définies mais méritant réflexion : dans des sujets aussi graves que celui-ci, mieux vaut essayer de voir un peu plus loin que le bout de son nez. En premier lieu, la théorie du genre ne peut qu’affaiblir les positions écologiques. A méditer… Voir aussi Changement de sexe: pour les enfants aussi ? La théorie du genre: un état d’esprit funeste… et surtout

Le "genre" dans les manuels de SVT : le regard de Xavier Lacroix - Société Depuis plusieurs semaines, des pétitions circulent sur internet pour protester contre la façon dont les nouveaux manuels de sciences de la vie et de la terre en classe de première abordent la question de l'identité et de l'orientation sexuelles. Est incriminée l'affirmation d'une pensée idéologique - les études sur le "genre" - comme une vérité scientifique indiscutable. Peu d'analyses précises ont été publiées sur ce que disent exactement ces manuels. L'analyse de Xavier Lacroix : « Le texte du chapitre 9 du manuel édité par Hachette et intitulé "Devenir homme ou femme" est foncièrement ambigu. Ce qui est indéniable : la différence entre "être un individu sexué" et avoir une "identité sexuelle". Est juste aussi la différence entre "identité" et "orientation". Mais le texte insiste surtout sur une thèse et est éloquent par ses silences. A la fin du chapitre, deux colonnes se font face : dans l’une on décrit avec minutie le développement du "sexe biologique". Pour aller plus loin

Le Gender pour tous et les droits des parents Tribune libre de Grégor Puppinck* Les parents qui voudront transmettre certaines valeurs à leurs enfants vont dans les prochains mois se heurter à l’école de la République, telle que l’actuel gouvernement veut la refonder, en particulier à propos de la complémentarité homme-femme, de la sexualité humaine et de la morale. Le projet de loi Taubira sur le mariage doit être considéré en lien avec un autre projet fondamental de l’actuel gouvernement : le projet de « refondation de l’école de la République » actuellement discuté à l’Assemblée Nationale. L’un de ces déterminismes serait l’identité de genre ; la déconstruction des stéréotypes de genres est conçue comme un moyen d’émancipation des enfants. Ainsi, si la loi Taubira sur le « mariage » est adoptée, l’école publique devra non seulement « déconstruire les stéréotypes de genre » dans l’esprit des enfants, mais en outre leur enseigner qu’il est normal d’avoir deux mères (et un père inconnu), ou deux pères (et une mère porteuse).

« Gender Egalité » et « Création Différences » : Deux visions qui s'opposent… Un article d'Eric LEMAITRE « Les solutions totalitaires peuvent fort bien survivre à la chute des régimes totalitaires, sous la forme de tentations fortes qui surgiront chaque fois qu'il semblera impossible de soulager la misère politique, sociale et économique d'une manière qui soit digne de l'homme. »Hannah Arendt, Le système totalitaire, 1951. Une forme d’obsession, de prérogatives exacerbées traversent le monde depuis l’origine des temps et touchant à la dimension de l’égalité. A partir de la citation du texte d'Hannah Arendt reproduite plus haut, je souhaitais une nouvelle fois aborder les idéologies issues des « gender studies » dans cette perspective, évoquer la tentation forte qui est d’imposer une conception de la civilisation. Par simplification de langage, le idéologies issues des « gender studies » seront désignées, dans ce qui suit, par le terme "idéologie Gender". Le projet divin associé à la création n'est pas l'uniformité Babel est finalement un univers d’égalités.

Pas de GPA ni PMA pendant le mandat présidentiel ? - Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise « La PMA ne fait pas partie du projet de loi actuellement en cours d’examen au Parlement […] La gestation pour autrui restera interdite en France tant que je serai président. » Certes, certes... Seulement voilà... M. Grégor Puppinck est directeur de l’ECLJ (European Center for Law & Justice). Ça fait froid dans le dos ! * *À propos de la GPA En accordant une reconnaissance aux enfants nés de mères porteuses à l’étranger, la circulaire Taubira fragilise l’interdiction de cette pratique en France. Deux affaires sont actuellement pendantes devant la Comment mettant en cause le refus par la France de reconnaître la filiation d’enfants nés à l’étranger par GPA (affaires Mennesson et autres c. * *À propos de la PMA Par le simple vote de l’Article 1er du projet de loi « ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe », la France, sans autre article ni débat nécessaire, instaure l’adoption, simple et plénière, des enfants par des personnes de même sexe. À bon entendeur...

Théorie du genre : Najat et la crèche de l'indifférenciation Le zizi ? Un concept rétrograde ! Des députés UMP ont demandé la création d’une commission d’enquête sur la diffusion de la théorie du genre dans les crèches, révoltés par la visite de la ministre Najat Belkacem dans une crèche qui refuse de faire toute différence entre les fille et les garçons. La théorie du genre, concept idiot selon lequel les différences de genre ne seraient pas biologiques mais sociales (comme si le zizi poussait à cause des chambres bleues des garçons), est une aberration lancée aux États-Unis par quelques activistes homos afin de diffuser leur idéologie par la manipulation. Pourtant, en France, cette idéologie nauséabonde imposée par le lobby homo via le Parti socialiste grâce à la lâcheté de l’UMP, gagne du terrain. Dernière folie en cours, une crèche de l’indifférenciation, où l’on oblige les petits garçons à jouer avec des poupées et les petites filles avec des soldats.

Le gender : un dévoiement de la passion pour l'égalité Un article d'Eric LEMAITRE Notre monde est traversé par des crises plurielles. En l’espace de trois décennies, nous avons connu les mutations les plus importantes jamais vécues dans l’histoire de l’humanité. Nous assistons à une forme de déchristianisation programmée de la société, la volonté insidieuse d’effacer, de gommer toutes les traces de l’éthique judéo-chrétienne dont notre société a été imprégnée depuis deux mille ans. Nous changeons de paradigmes, les valeurs sociales fondées sur la famille sont remises brutalement en cause, de nouvelles idéologies participent de ce changement radical. C’est cette idéologie que nous souhaitons ici mettre au grand jour à travers le concept « gender », car l’idéologie « gender » entend bien se débarrasser de toute référence judéo-chrétienne en combattant ses valeurs, en prônant la norme sociale et l’évolution des mœurs comme le nouveau modèle social à promouvoir. Les études du Genre Une idéologie revêtant les habits de la science... Eric LEMAITRE

Nous, catholiques, refusons de condamner « le genre » | Comité de la Jupe Nous sommes des chrétiennes et des chrétiens, attachés au message de l’Évangile, et nous vivons fidèlement cet attachement au sein de l’Église catholique. Notre expérience professionnelle, nos engagements associatifs et nos vies d’hommes et de femmes nous donnent compétence pour analyser les évolutions des rapports entre les hommes et les femmes dans les sociétés contemporaines, et pour y discerner les signes des temps. Nous avons pris connaissance des recommandations de notre Saint Père le pape Benoît XVI adressées au conseil pontifical Cor Unum, dans lesquelles il exprime son opposition à l’égard de ce qu’il appelle « la théorie du genre », en la mettant sur le même plan que « les idéologies qui exaltaient le culte de la nation, de la race, de la classe sociale ». Nous jugeons cette condamnation non fondée et infamante. En premier lieu, elle est stérilisante. La vraie question n’est donc pas ce que l’on pense de la notion de genre, mais ce que l’on pense de l’égalité homme/femme.

Au-delà d’un million “Au-delà d’un million, le gouvernement vacille” disait François Mitterrand. Il savait de quoi il parlait. En 1984, son gouvernement avait retiré une loi déjà votée devant une manifestation géante. Céder devant la pression populaire n’est pas un phénomène rare. Or que voyons-nous ? Mais le gouvernement reste de marbre. Il y a quelque chose d’exaspérant dans ce souverain mépris de nos dirigeants. Mais je reste convaincu que cette inflexibilité reste une façade, une posture. Quid de la démocratie ? Nous assistons là à un véritable déni de démocratie. Mais il ne faut pas non plus tomber dans l’autre excès : le découragement, la fatigue, l’usure. La mutation sociétale en cours touche les questions de la nature même de l’Homme. Like this: J'aime chargement…

Sexe : un père absent rime avec pratiques sexuelles risquées, une théorie peu étonnante Les filles dépourvues de présence paternelle utilisent moins fréquemment le préservatif. (DURAND FLORENCE/SIPA) Dire "fille à papa", c'est bien souvent entendre un mélange de vie facile et de naïveté. Spontanément, on pourrait croire l'expression ancrée dans une bonne vieille psychologie de comptoir, n'allant pas plus loin que des corrélations établies par à peu près et mélangées au doigt mouillé. Mais il arrive que les stéréotypes aient une once de vérité – c'est d'ailleurs ce qui fait leur succès – et en l'occurrence, il semblerait que les filles ayant profité de la présence d'un père pendant leur enfance aient une vie sexuelle moins délurée (et risquée) que celles ayant été élevées avec peu ou pas de présence paternelle. L'investissement paternel est une denrée rare Depuis longtemps, des chercheurs ont observé que l'investissement paternel semble avoir un effet bénéfique et durable sur le bien-être d'un enfant, et ce sur bon nombre de critères. Pensées salaces et plans cul

Related: