background preloader

Sondage-La couleur politique des médias

Sondage-La couleur politique des médias
Marine Le Pen l’ignore parfaitement, mais, en dansant dimanche soir sur un air de funk-disco de Lionel Richie, elle s’est montrée en phase, musicalement, avec ses électeurs puisque NRJ, station qui diffuse – ou plutôt diffusait – ce genre de tube en boucle, est la radio qu’ils écoutent le plus. Quels électeurs pour quelles chaînes de radio et de télévision ? Quels journaux lisent les partisans de Mélenchon ou de Bayrou ? C’est à ce genre de questions que répond le sondage Marianne-Ifop que nous vous présentons cette semaine. Précision utile : réalisé auprès de plus de 6 000 personnes, l’échantillon, six fois plus important que pour une étude classique, garantit une fiabilité supérieure. 1) Les médias œcuméniquesIls attirent peu ou prou des électeurs de droite, de gauche et du centre, et se raréfient, comme si la tendance était à la politisation ou, en tout cas, à la polarisation politique. 2) Les médias qui attirent des électeurs de droiteCe sont aussi les électeurs les plus âgés. Related:  th2-opinion et médiaPolitique

Orientations politiques de la presse étrangère et française - Intégrer Sciences Po L'épreuve de langues étrangères porte quasiment toujours sur un article de journal. Cet article de journal est systématiquement un édito, un avis, une opinion ou une analyse de l'actualité. Il a donc une visée politique, une couleur politique. Il sera alors particulièrement efficace de connaître la couleur politique du journal, pour déterminer avec plus de justesse et de rapidité la position défendue par l'auteur. Voici en conséquence une revue de tous les journaux, selon leur orientation politique. Tendances politiques des journaux étrangers : Orientations de la Presse du Royaume-Uni, Angleterre : Quotidiens britanniques : The Daily Telegraph : conservateur (centre droit, droite) The Times : conservateur (centre droit, droite) The Guardian : travailliste (gauche) The Independent : libéral démocrate et travailliste (centre et gauche) Hebdomadaires britanniques : The Economist : se définit centre. Orientations de la Presse des Etats-Unis : Orientations de la Presse d'Espagne :

Le jour où j’ai découvert ce qu’était… L’ANACYCLOSE Quand j’ai découvert le concept d’anacyclose, ça m’a ouvert les yeux sur pas mal de choses… Surtout, on prend conscience que la démocratie dans laquelle nous sommes n’est pas éternelle… Nous devons la chérir, prendre bien soin d’elle (et aller voter) pour ne pas qu’elle se dissipe comme un écran de fumée… Les lecteurs qui voudront approfondir le sujet pourront lire avantageusement ce texte de Marie-Rose Guelfucci: Machiavel et la lecture polybienne de l’histoire. (polybienne, c’est l’adjectif dérivé de Polybe, l’historien latin qui a théorisé et approfondi la pensée initiale de Platon sur l’anacyclose.

Orientation politique des journaux Bon j'ai fait plusieurs site sur le net, et j'ai essayer de recouper les donnée pour avoir une orientation globale des journaux, sa donne de gauche à droite: Le monde libertaire : AnarchisteLecanard enchainé : très à gauche (satyrique)Charlie hebdo : très à gauche (satyrique) L'Humanité: Communiste Le monde diplomatique: Altermondondialiste Libération: Gauche Courrier international: Gauche/centre gaucheLe nouvel Obs: Gauche bobo/caviar Le Monde : centre gauche/neutre (enfin centre assez élargi, dépend des articles) Les echos: neutre ... Marianne : centre/centre-gauche Le point : centre droitL'express : centre droit Le Figaro : droite La tribune: droite Minute : extrême droiteRivarol : extrême droite et le parisien, la j'ai vu à la foi centre et droite, mais j'ai vu que ça donc je l'ai pas mis au centre droit lol le JDD serai a droite par contre 20minutes au centre gauche et métro au centre droit ouest france, (plutot gauche non ??) Sud ouest ????? voila si vous avez des infos ou remarques?

Victoire face à l'Ukraine : les Bleus, champions de l'irrationnel Du tirage au sort au dénouement, ces barrages ont confirmé ce que l'on savait déjà : il flotte autour des Bleus un parfum d'irrationnel. Ces deux matches ont aussi rappelé quelques vérités générales sur le foot : "la magie du football", où "tout est possible", ne sont pas que des poncifs éculés ; si le football se joue essentiellement avec les pieds, ceux-ci sont guidés par la tête et celle des Bleus n'est jamais allée à Kiev. Heureusement, les Ukrainiens ne sont pas non plus venus à Saint-Denis : c'est leur sélectionneur Mikhaïl Fomenko, d'une tristesse à refroidir un ban de journalistes français en conférence de presse, qui l'a dit. A l'aller, les Bleus étaient trop confiants qu'ils iraient au Brésil ; au retour, les Jaunes étaient sans doute trop conscients qu'ils allaient le faire. Quant aux Bleus du Stade de France, il est à parier qu'ils auraient eu sensiblement la même maîtrise, le même engagement, la même solidarité sur le terrain en 4-3-3, en 4-2-3-1 ou en 5-1-2-1-1.

Dictionnaire de la Collaboration avec titres de journaux Historien spécialiste de la France Libre et de la Seconde Guerre mondiale, François Broche a co-dirigé le Dictionnaire de la France Libre (Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2010) et publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : L’Armée française sous l’Occupation ( trois volumes, Presses de la Cité, 2002-2003) et Une Histoire des antigaullismes des origines à nos jours (Bartillat, 2007). Il nous propose aujourd’hui un gros dictionnaire de la collaboration, composé d’une courte introduction synthétique, de plus de 850 notices et d’un index des noms propres, des œuvres, des organisations et des publications, de plus de 1500 entrées (ce qui n’est pas courant dans un dictionnaire). Les notices sont précises, complètes, synthétiques et toujours assez brèves comme il convient pour ce type d’ouvrage. Leur titre est suivi d’une définition de leur contenu et elles sont toujours complétées par une bibliographie présentée par ordre chronologique de rédaction des ouvrages. « Le mot et la chose »

Hollande humilie Marine Le Pen: pourquoi c'est accablant pour Sarkozy François Hollande n'est jamais aussi bon que lorsqu'il fait du François Hollande. On l'a vu ce mercredi, quand de passage au Parlement européen, en compagnie d'Angela Merkel, il s'est autorisé à éreinter, en quelques mots bien sentis, la pauvre Marine Le Pen. L'image de l'humiliation de la présidente du FN restera. L'histoire dira si nous n'avons pas assisté là, en ce début d'octobre 2015, à ce qui sera le duel final de l'élection présidentielle de 2017. Une fois de plus, Marine Le Pen a été victime de son habitus. Rien n'a manqué au pot-pourri (c'est le cas de le dire) de Marine Le Pen. L'humour calamiteux, façon Jean Roucas : "Merci, madame Merkel, de venir avec votre vice-chancelier administrateur de la province France." La volonté d'humilier l'autre : "Monsieur le vice-chancelier, j’aurais aimé vous appeler monsieur le président de la République, mais, pas plus que votre prédécesseur, vous n’exercez cette présidence." Hollande, ce redoutable tribun Sur le fond, en rappelant l'essentiel.

position politiques des journaux et magasines - Politique Ne vaut il pas mieux savoir a qui appartient ces journaux ? c'est beaucoup parlant à mon avis 1- Le MONDE : Lagardère - HFM (Hachette Filippachi Médias, intégré à Lagardère Active fin 2006)Journaux édités :Elle, Entrevue, France dimanche, Ici Paris, Jeune et Jolie, Le journal de la maison, Maximal, Parents, Paris Match, Pariscope, Photo, Première, Télé 7 jours, TV Hebdo, ... GIMD - Groupe Industriel Marcel Dassault Socpresse est un groupe de presse réalisant 1,5 milliards d'euros de CA. Pathé SA : Président : Jérôme Seydoux, également actionnaire majoritaireActivités : production et distribution cinématographique Participations : - 80% de TMC (Télé Monte-Carlo) : trois chaînes de télévision - 34% du club de football «olympique lyonnais» - 57% de Gaumont, avec le groupe Bolloré à 10% et le groupe Dassault à 7% : production et distribution cinématographique, CA 100 millions d'euros L'humanité (appartient à 20% à HIP, qui appartient à HFM (lagardère), TF1 (Bouygues) et une banque) A suivre ....

Les géants du Net se diversifient tous azimuts LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux et Jérôme Marin Avec sa photo d'un canapé, l'invitation envoyée cette semaine à la presse laisse peu de doutes sur les nouvelles ambitions d'Amazon. Le numéro un mondial du commerce en ligne veut étendre son emprise aux salons et aux télévisions, l'un des rares domaines que les géants de la high-tech n'ont pas encore complètement révolutionné. Mercredi 2 avril, Amazon devrait dévoiler une box ou une clé HDMI se branchant sur les télévisions. S'attaquer à la télévision constituerait une nouvelle étape pour le groupe dans sa stratégie de développement sur les contenus digitaux. Amazon ne se considère d'ailleurs plus comme une entreprise de commerce en ligne, mais comme une société technologique, qui fait du commerce en ligne. « Les appareils connectés aux télévisions vont faire émerger une nouvel...

Débat -Projet pour une presse libre, Selon Pierre Rimbert Naguère, les nouveaux riches soucieux de parfaire leur intégration à la bonne société s’offraient un haras, une voiture ancienne ou une villa à Cabourg. Désormais, pour asseoir leur statut, ils s’achètent un journal. MM. Bernard Arnault et François Pinault, deuxième et troisième fortunes françaises, ont depuis longtemps chacun le leur, respectivement Les Echos et Le Point. A s’en tenir aux trois dernières décennies, on repère une séquence presque toujours identique. Libération a été racheté successivement par M. Le modèle mixte expire A en croire les analystes dominants de la presse, deux facteurs favorisent les sinistres à répétition. Ni les dérives de la presse contrôlée par M. Pareille cécité tient à une ambivalence vieille de deux siècles : l’information est pensée comme un bien public, mais produite comme une marchandise. La question fouette les imaginations depuis des lustres : nationalisation des infrastructures proposée par Léon Blum en 1928 (lire « M. Ni impôt ni publicité

"Nuit debout" évacué avec des pelleteuses : "Certains ont même pleuré" A 9h30 ce 5 avril, la place de la République qui bruissait hier soir encore comme un forum social à ciel ouvert a plutôt des airs de chantier. Des engins municipaux, tractopelles et pelleteuses, ont débarrassé l’esplanade des ultimes structures en dur de la Nuit debout, le mouvement d’occupation inspiré par les Indignés qui a pris ses quartiers ici depuis le 31 mars. Palettes en bois, fauteuils et autres bâches qui servaient d’abris aux plus téméraires ont été évacués. Les quelques personnes qui étaient toujours sur place ce matin ont tout juste eu le temps de sauver quelques affaires. “Ce soir, il y aura deux fois plus de monde” “Certains ont même pleuré, témoigne Adrien, 36 ans, les traits tirés par la fatigué sous la capuche de sa veste. Sous le regard d’un groupe d’une petite dizaine de policiers, les employés municipaux continuent leur travail de déblayage, jusqu’à finir par nettoyer au jet d’eau le sol constellé de slogans et de messages politiques qui ne partiront pas, eux.

"Le Figaro", "Libé", "l'Obs"... qui possède la presse française ? - 16 octobre 2015 Si François Régis Hutin, fils du fondateur de "Ouest-France" Paul Hutin-Desgrées, est le président du directoire du quotidien régional "Ouest-France", il n’en est plus, officiellement, le propriétaire. "Ouest-France" (le quotidien le plus lu en France) appartient en effet au groupe Sipa – Ouest France, lui-même propriété de… l'Association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste ! Une association de type loi de 1901, fondée en avril 1990,voulue par François Régis Hutin, pour mettre son journal à l'abri d'un rachat : "Cette association est la gardienne du temple. Le temple, c'est l'esprit du journal." "Nous sommes une association à but non lucratif et ne distribuons pas de dividendes. L’association est présidée par Jacques Duquesne.

Related: