background preloader

Stop-Harcelement-Sexuel

Stop-Harcelement-Sexuel
Related:  Violences sexuelles (harcèlement, agression, viol) et obstétricales

En Inde, une femme « condamnée » à un viol collectif Surprise avec son amant, une femme de 20 ans a été victime d'un viol collectif, ordonné par un conseil de village en Inde. En Inde, une femme de 20 ans a été victime d'un viol collectif ordonné par un conseil de village en représailles d'une relation amoureuse. Un peu plus d'un an après le viol en réunion d'une étudiante, qui avait scandalisé le pays en décembre 2012, ce nouveau crime sexuel provoque l'émotion. Treize hommes ont été arrêtés pour cette agression survenue mardi 21 janvier au soir dans le village de Subalpur, dans le Bengale occidental (Est). La jeune femme, hospitalisée, a confirmé l'agression à des journalistes : « Ils m'ont violée (..), ils avaient tous l'âge de mon père. » Les conseils de village, composés des habitants les plus âgés, exercent une influence importante sur la vie sociale dans les régions rurales, en particulier dans le nord de l'Inde, imposant fréquemment des peines pour de supposées fautes morales. Une affaire similaire est survenue en 2002 au Pakistan.

PAYE TA SHNEK “J’ai toujours rêvé de baiser une handicapée, tu viens dans la chambre avec moi.” Lyon — lors d'une soirée. Venant d'un mec qui savait que j'étais lesbienne… Et même sans ça, je comprends toujours pas comment il a pu penser que je le suivrais sans discuter, sa phrase n'étant clairement pas une question mais plus un ordre. “Toi tu vas te faire violer.” Rennes — Un homme à vélo, qui me lance ça sans même ralentir. “Sortez les gars, je m’occupe d’elles.” Paris — dans le collège où je travaille. “Eh tu veux que je te ramène chez toi? Bordeaux — alors que je rentrais chez moi des cours, un homme s'arrête en voiture pour me dire ça, puis il repart en klaxonnant et un me faisant des gestes obscènes. “Alors, tu t’enfuis? Paris — je suis seule dans le métro, sur la ligne 11 un homme d'à peu près 50 ans me colle et tente des gestes déplacés. “Est ce que je peux te cracher dans la chatte ?” Angers — Il était minuit, je longeais la ligne de tram pour rentrer chez moi. Lausanne — Minuit.

Norvège : peut-on éduquer les hommes contre la violence ? « Avant de venir en Norvège, je pensais que je devais décider pour les femmes. Maintenant, j’ai changé d’avis. » Hieno Brane a dû apprendre à concilier deux cultures totalement opposées. Il vient d’Erythrée, et a demandé l’asile en Norvège. Il a suivi l’un des cours organisés par la société Hero pour apprendre le rôle, les mœurs et le comportement des femmes en Norvège, afin de prévenir les incompréhensions, les violences et/ou viols. « Au début, j’ai eu du mal à accepter que des femmes décident pour moi. Mais j’ai compris ce que voulait dire l’égalité des sexes », explique-t-il à la télévision TV2. Comprendre les codes « C’est un cours pour aider les demandeurs d’asile à comprendre les codes norvégiens, en expliquant comment les hommes et les femmes se retrouvent ensemble et peuvent même flirter, sans plus », explique Linda Hagen, chef de section de Hero à Stavanger. Ce sont eux qui nous demandent de l’aideJannicke Stav, psychologue Ces cours suscitent un grand intérêt dans le monde.

L'ampleur des touchers vaginaux enfin dévoilée «C’est très marginal», «Les touchers pelviens au bloc opératoire, cela n’existe pas», «Des étudiants qui s’exercent à l’examen du toucher vaginal sur patient endormi? c’était il y a trente ans»: voilà le type de commentaires qu’on a pu entendre fleurir de la part de médecins, d’étudiants ou de praticiens en février dernier, à l’occasion d’informations de presse sur les touchers vaginaux sans consentement. Mais un rapport réalisé par le professeur Jean-Pierre Vinel, président de la Conférence des doyens de faculté de médecine, et que Slate s’est procuré, montre que le phénomène est loin d’être marginal. Il pousse le gouvernement à agir: en annonçant une batterie de mesures. Pour les examens cliniques ou examens complémentaires sur patient éveillé, les doyens ont indiqué que celui-ci se faisait systématiquement après consentement du patient et sous la surveillance d’un senior, concernant les étudiants de premier cycle. Des problèmes éthiques dans 21% des cas Chiffres sous-évalués?

Les fausses accusations de viol sont rares, mais elles existent et c'est un problème grave Quand on parle du viol, sujet émotionnellement très chargé, peu de questions sont plus délicates que celle des fausses accusations. Prenez, par exemple, certaines réactions consécutives à l'affaire Conor Oberst, le chanteur et compositeur faussement accusé d'agression sexuelle. En décembre dernier, une femme, Joanie Faircloth, écrivait un commentaire anonyme sur le site xoJane affirmant qu'Oberst l'avait violée au cours de son adolescence. Un abcès de fixation Et pourtant, au lieu de prendre fait et cause pour le musicien –connu pour son action en faveur des questions féministes– et déplorer l'épreuve qu'il avait subie, un grand nombre de personnes ont préféré le fustiger pour avoir voulu se défendre juridiquement contre une accusation fausse et extrêmement dommageable pour sa carrière. Les fausses accusations de viol sont un abcès de fixation pour plusieurs raisons. En réponse au «mythe de la femme qui ment», les féministes ont créé le mythe de la femme qui ne ment jamais

Allemagne : les agressions à Cologne relancent le débat autour des failles de la loi sur les délits sexuels Depuis le Nouvel An, à Cologne (Allemagne), 561 plaintes ont été déposées auprès de la police, dont au moins 237 pour des agressions sexuelles. Parmi elles, deux plaintes pour viol. En une soirée qui a secoué l’Allemagne, ce sont donc environ autant d’agressions sexuelles que pendant le dernier trimestre de 2015 qui ont été dénoncées, majoritairement perpétrées par des personnes de nationalités étrangères, demandeurs d'asile ou sans-papiers, selon les autorités. Pourtant, le ministre de l'Intérieur du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Ralf Jäger, reconnaît que peu de procédures aboutiront à des condamnations. "Ils étaient tout autour de nous à nous peloter. "Ces agressions sexuelles sont horribles, mais elles ne sont malheureusement pas incriminables, alors quand j'entends des élus dire que les coupables doivent être expulsés, je pense qu'il faudrait déjà qu'ils puissent être condamnés pour leurs actes", déplore Behshid Najafi, militante féministe rencontrée à Cologne.

Peut-on être féministe et aimer se faire siffler? Il y a des hommes qui commentent à voix haute les attributs physiques des femmes qu’ils croisent dans la rue. Ces dernières années, la presse n’aura pas forcément été très tendre avec eux. À la faveur de vidéos édifiantes, photoreportages et autres éditoriaux polémiques, bon nombre de femmes ont traduit leur malaise ou leur ambivalence face à cet étrange phénomène. Ce n’est pas la première fois que Vergara donne de sa voix au débat sur l’objectification. «Je n’ai jamais compris qu’on puisse être offusqué d’être vue comme une femme-objet –je m’en amuse même. Il n’y a absolument rien de mal ou d’antiféministe à vouloir être objectifiée, que ce soit tout le temps avec tout le monde ou dans certaines circonstances et avec certaines personnes. Amour-propre Dans ses propos, Sofia Vergara touche une injonction paradoxale spécifique à la vie féminine. À l’autre extrémité du spectre de l’objectification temporelle, on trouve les pré-adolescentes. Désirabilité

Trois sociologues ont étudié le harcèlement de rue à Bordeaux, leurs conclusions sont inquiétantes (EXCLUSIF) SEXISME - "Hep! Toi, t'es bonne!", "En me croisant, un homme met son poing dans la bouche et me dit: 'viens me sucer'". Voici deux exemples de ce qu'ont subi des femmes dans les rues de Bordeaux. Dans cette étude, que Le HuffPost a pu consulter en avant-première, menée sur Bordeaux Métropole et intitulée, "Femmes et déplacements", Arnaud Alessandrin, Laetitia César-Franquet et Johanna Dagorn montrent que la plupart des femmes se sentent en insécurité dans l'espace public. Pour étudier ce harcèlement et la façon dont il est perçu par les femmes, les trois sociologues ont diffusé un questionnaire en ligne, auquel ils ont reçu 5218 réponses. 4793 d'entre elles font l'objet de leur étude. Regards insistants, attouchements, insultes, menaces... Au cours des 12 derniers mois, lors de leurs déplacements au sein de Bordeaux Métropole, les femmes ayant participé à l'enquête disent avoir subi: Stratégies de déplacements pour s'approprier la rue Informer plus et mieux sur le harcèlement de rue

Jet d'urine, blagues graveleuses et mains aux fesses... L'éprouvant Tour de France des hôtesses C'était en 2014, dans la mythique montée de l'Alpe d'Huez. Le sommet approchait pour l'équipe Ricoré. Encore quelques boîtes à distribuer, et zou, direction le parking. C'était sans compter sur les supporters hollandais, connus pour "les petites surprises" qu'ils aiment préparer pour les hôtesses. Et cette fois, c'est pour Elodie. Agenouillée dans la voiture, la main dans les cartons d'objets à distribuer, elle aperçoit un jet arriver droit sur elle. Normalement, dans pareil cas, les hôtesses ont interdiction de se plaindre – "on doit rester professionnelles jusqu'au bout". Solidaires entre elles, les hôtesses se passent le mot. C'est comme si "le public avait laissé son cerveau à la maison", peste celle qui est chef de projet événementiel le reste de l'année.

Je n'ai pas consenti Je m'appelle Tom-Alex. Mais ceci n'est pas mon prénom de naissance. J'avertis maintenant que dans mon témoignage il y aura des déclencheurs tels que la transphobie, les mutilations, les tentatives de suicides, l'anorexie et la psychiatrie. Je suis un garçon qui n'a pas eu de chance. Il y a 21 ans, j'ai été assigné fille à la naissance. Il y a deux mois, j'ai fait mon Coming-Out trans à mes parents.Ça se passe plutôt bien, dans la mesure où je reste leur enfant et qu'ils continuent de m'aider financièrement, mais la pilule est difficile à avaler. Le 20 février, je retrouve ma mère pour discuter sincèrement avec mon amie. je suis sous hormones depuis deux semaines déjà. Le dimanche matin de ce même week-end, elle me téléphone.Elle me parle de sa difficulté à avancer. Et avec une dose de chantage affectif. Elle ne veut pas me voir pour une période. Je suis sous anxiolytiques depuis mi janvier. C'est le lendemain que ça se gâte. Je suis transféré à 20h au service psychiatrique des urgences.

Project Unbreakable You may have noticed that Project Unbreakable has been pretty quiet lately. For a few months now, those of us at Unbreakable have been making some pretty big life changes, and we have had to figure out where Unbreakable is placed. It has been a very long and incredible journey, but we are saddened to say that we will be closing our doors. We hope you understand, and we are grateful for your support. A note from Grace: I can’t really sum up almost 4 years of doing this project and I am having a very difficult time writing this. I would be lying if I said that the rumors from other activists about my integrity didn’t get to me. But that is not why I am leaving the project. I really am eternally grateful for the people who supported us, especially the people who followed from the very start. Please take care of yourselves. A note from Christina: I am so grateful and humbled to have been a part of Unbreakable throughout its entirety.

Violences faites aux femmes : ce qu'il faut retenir des mesures annoncées par Emmanuel Macron "La France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur." Dans un discours prononcé à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a fait une série d'annonces qui font partie d'"un grand plan d'action, mené sur tout le quinquennat". Franceinfo vous résume son intervention. La "grande cause du quinquennat" Emmanuel Macron a déclaré l'égalité entre les femmes et les hommes "grande cause du quinquennat". Des augmentations budgétaires Le président a promis que le budget alloué à la lutte contre les violences faites aux femmes "atteindra son plus haut niveau jamais connu en 2018". La création d'un délit d'outrage sexiste Un nouveau délit "d'outrage sexiste" va être créé, avec à la clé "une amende dissuasive". Un débat sur l'âge du consentement Emmanuel Macron est revenu sur l'acquittement d'un homme poursuivi pour le viol d'un enfant de 11 ans, un fait-divers qui a relancé le débat sur l'âge du consentement.

#UniUnie contre le harcelèment

Related: