background preloader

Association 1914-1918 - Page des liens - Français

Association 1914-1918 - Page des liens - Français

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Retracer le parcours du combattant (2) La mobilisation des classes 1911-1919 Le 1er août 1914, le gouvernement français décrète la mobilisation générale. Que s'est-il passé pour les 880 000 hommes alors au service militaire ? Et quand les classes suivantes furent-elles mobilisées ? Les classes 1911, 1912 et 1913 : Ces classes sont alors sous les drapeaux. La mobilisation trouve donc ces hommes à la caserne. En raison de la loi des trois ans de 1913, trois classes sont au service en août 1914. La classe 1911 depuis octobre 1912, les classes 1912 et 1913 depuis respectivement octobre et novembre 1913. "Art. 41 : la présente loi n'est pas applicable aux classes de 1910, 1911 et 1912, qui demeurent régies par la loi du 21 mars 1905". La classe 1911 devait donc être libérée en septembre ou octobre 1914, la classe 1912 en 1915. La majorité de ces hommes se retrouvèrent donc rapidement au front. Les classes 1914, 1915, 1916, 1917, 1918 et 1919 : Parfois la mention est tamponnée. Témoignages :

Annuaire Merci de nous signaler si un lien est devenu obsolète ou inactif. Si vous souhaitez nous proposer un lien, contactez-nous. Sépultures de militaires français 14-18 Notes : 5/5 Tout en recherchant, ici ou là, les sépultures de soldats 14/18 de mon département (l’Ille-et-Vilaine) j’ai bien souvent multiplié les clichés aux alentours des tombes retrouvées. La Grande Guerre 14-18 avec Herodote.net Le site d'Histoire Herodote.net consacre un dossier complet à la Première Guerre mondiale, avec récits, synthèses, frises chronologiques, cartes et nombreuses illustrations. Sumo Du Net - Annuaire généraliste Annuaire généraliste de nouvelle génération (2013), cet annuaire est bien plus qu'un annuaire arfooo simplement dézippé sans aucune modification et personnalisation. Le bleuet et le coquelicot La guerre et l'industrie sont deux marqueurs importants de l'histoire de la Lorraine. Groweb Groweb.fr est un annuaire créé en 2013. Mon but est de rassembler au moins 1914 photos pour le centenaire Notes : 4/5

Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Retracer le parcours d'une recrue (12) Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Une fois leur temps dans l'armée d'active achevé, les conscrits deviennent des réservistes dont le parcours va se diviser en plusieurs phases successives jusqu'à la fin de leurs obligations militaires. Les étapes des obligations après la fin du service actif : En général, un homme est affecté administrativement à la réserve de l'armée d'active quelques jours après sa libération du service actif. Avant 1905, cela pouvait être deux ans après sa libération s'il n'avait fait qu'un an au lieu de trois. Cette information figure sur les fiches matricules : - La réserve de l'armée d'active : Une fois son service actif achevé, la recrue quitte sa caserne et l'armée d'active : il devient un réserviste. La durée de passage dans cette réserve varie suivant la loi de recrutement. Pendant qu'il est dans la réserve de l'armée d'active, le réserviste doit effectuer deux périodes d'exercices. - L'armée territoriale :

Pages 14-18 Le sport sort des tranchées, un héritage inattendu de la Grande Guerre En 1918, la France, et une grande partie de l’Europe avec elle, sort exsangue d’un conflit qui a duré plus de quatre années. La Grande Guerre, par l’ampleur des pertes et destructions engendrées, a profondément bouleversé la société française dans de nombreux domaines, et en particulier, presque paradoxalement, dans la pratique sociale du sport. On assiste ainsi, dès la fin du conflit, à une irrésistible et grandissante demande qui va ouvrir l’ère de la pratique sportive de masse que nous connaissons aujourd’hui. Les Poilus découvrent le sport au front On a longtemps pensé que le sport avait connu une période de sommeil pendant cette tragédie qu’est la Première Guerre mondiale. Pour mémoire nous pouvons citer quelques exemples. C’est le déroulement du conflit lui-même qui a permis de mettre en place les conditions de cet étonnant processus. Il est important de noter que ce mouvement est venu des Poilus eux-mêmes. L’apport du sport pratiqué sur le front par les Poilus

La Grande Guerre 1914-1918 - Annuaire de sites Internet sur la Première Guerre Mondiale et ressources multimédias. Grande Guerre 14-18 : Batailles - Zones géographiques précises Batailles - Zones géographiques précises. Voir également rubrique "Associations". === Chemin des Dames === Chemin des Dames site (chemindesdames.fr)Le site de référence du Chemin des Dames présente un ensemble d'informations historiques pour comprendre le rôle du Chemin des Dames dans l’histoire de la Première Guerre mondiale, mais également des informations pratiques pour vous rendre sur les différents lieux de Mémoire qui y sont liés. Dictionnaire du Chemin des Dames blog (dictionnaireduchemindesdames.blogspot.com)Lexique classé par ordre alphabétique. Autour du Chemin des Dames blog (chemindesdames.blogspot.com)Pour retrouver le passé douloureux du Chemin des Dames à travers les beaux paysages d'aujourd'hui : comme une balade à pied, en images, avec des moments forts et un peu d'histoire autour de ce chemin. === Verdun === Verdun Meuse site (verdun-meuse.fr)Site officiel de la Mission Histoire du Conseil général de la Meuse. Les Français à Verdun en 1916 site (lesfrancaisaverdun-1916.fr)

Pages 14-18 Verdun dans la Grande Guerre - Mémorial de Verdun Comment se situe Verdun dans ce contexte général ? Le polytechnicien Séré de Rivières fut chargé de la fortification du Nord-est de la France après la guerre de 1870. Il construisit des régions fortifiées linéaires intégrant les obstacles naturels et ponctuées de camps retranchés. Verdun, môle nord privilégié dans le nouveau réseau défensif, retrouva alors son rôle historique de forteresse. Cette bataille franco-allemande - où furent engagées des forces coloniales - a été en définitive non seulement une bataille importante, mais bien la bataille de la France puisque près des 3/4 de l'armée française ont combattu à Verdun. Au total, on s'est battu autour de Verdun du début de la guerre à la fin ; la bataille de 1916 a été un temps fort de tous ces combats de 1914 à 1918. De plus, Verdun est entrée dans la conscience collective nationale dès les premiers jours de la bataille - devenue la bataille de France. La mémoire de la Grande Guerre à Verdun

Régions militaires en 1914 Signaler une erreur ou omission sur cette page Mise à jour : août 2007 1ère Région Militaire et 1e Corps d’Armée 2ème Région Militaire et 2e Corps d’Armée 3ème Région Militaire et 3e Corps d’Armée 4ème Région Militaire et 4e Corps d’Armée 5ème Région Militaire et 5e Corps d’Armée 6ème Région Militaire et 6e Corps d’Armée 7ème Région Militaire et 7e Corps d’Armée 8ème Région Militaire et 8e Corps d’Armée 9ème Région Militaire et 9e Corps d’Armée 10ème Région Militaire et 10e Corps d’Armée 11ème Région Militaire et 11e Corps d’Armée 12ème Région Militaire et 12e Corps d’Armée 13ème Région Militaire et 13e Corps d’Armée 14ème Région Militaire et 14e Corps d’Armée 15ème Région Militaire et 15e Corps d’Armée 16ème Région Militaire et 16e Corps d’Armée 17ème Région Militaire et 17e Corps d’Armée 18ème Région Militaire et 18e Corps d’Armée 19ème Région Militaire et 19e Corps d’Armée 20ème Région Militaire et 20e Corps d’Armée 21ème Région Militaire et 21e Corps d’Armée Gouvernement Militaire de Paris Haut page: 4e-9e

Exposition virtuelle - Sur les chemins de la Grande Guerre histoires inédites et histoires officielles de la Première Guerre mondiale Le corps des morts Contexte historique Les eaux-fortes présentées ici appartiennent à un cycle de gravures intitulé « La Guerre » et réalisé par Otto Dix en 1924. Il s’agit de cinq albums comprenant chacun dix gravures. Ces derniers s’inscrivent dans la continuité de dessins réalisés sur le front de 1915 à 1918 par le peintre, engagé volontaire dès l’entrée en guerre de l’Allemagne en août 1914. L’essentiel de ce cycle a trait à la représentation des morts, corps atrocement mutilés, en phase de décomposition. Analyse des images Avec un souci inouï du détail qu’accentue l’intensité du clair-obscur, le peintre s’attache ici à représenter la déshumanisation des corps et la bestialité de la mort : « La guerre, c’est le retour à l’animalité : la faim, les poux, la boue, ce bruit infernal… En regardant les tableaux d’autrefois, j’ai eu l’impression qu’on avait oublié un aspect de la réalité : la laideur », indiquait Dix. Interprétation La représentation des corps par Dix trahit l’expression du trauma.

Ossuaire de Douaumont

Related: