background preloader

Vocabulaire de l'édition et du livre (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

Vocabulaire de l'édition et du livre (liste de termes, expressions et définitions adoptés)
Related:  album numériqueLa tablette et la jeunesse

Ebook et modèle économique : l'écran n'est pas en lutte contre l'écrit ActuaLitté La première conférence professionnelle à se dérouler sur l’espace Scène numérique du Salon du livre concernait le modèle économique du livre numérique. L’occasion d’approcher de plus près la manière dont les acteurs de la chaîne envisagent la commercialisation de ces nouvelles oeuvres. Sans empiéter sur ce qui existe déjà. François GÈZE, P.D.G. des éditions La Découverte, a ouvert le bal. « On ne peut pas parler d'une filière du livre numérique qui viendrait remplacer une filière papier », tout simplement parce que pour le moment, il n’existe pas de modèle économique dans l’industrie. D’autant que si le papier suffit à créer une économie en permettant de rembourser les investissements réalisés, le livre numérique, pour sa part, en est encore très loin. Pour l’heure, les solutions sont multiples, comme le téléchargement, ou le cloud computing tel que le propose Google. La bataille de la commercialisation sera impossible à mener seul : l’appui de tous est indispensable. Pour approfondir

Encyclopédie sur les oiseaux Livre et numérique: terminologie [Vous retrouverez tous les billets concernant les liseuses sur le tag "livre électronique" une terminologie qui me semble plus adaptée à ces appareils, en droite ligne de l'e-reader anglo-saxon] Livre numérique, Ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran. 1. Voir Journal officiel, avril 2012, site LégiFrance Liseuse, nom féminin Sens 1 : Coupe papier utilisé comme signet.Sens 2: Couvre-livre.Sens 3: Vêtement féminin recouvrant le buste et les bras, utilisé pour lire au lit [couture]. Dans son édition du 4 avril 2012, le Journal Officiel, au travers de la commission générale de terminologie et de néologie, préconise l'emploi du terme "liseuse" en remplacement des anglicismes "reader, e-reader, ou e-book reader". A titre personnel, j'ajouterais que le livre électronique est bien un "appareil électronique, un objet qui peut effectuer une ou des tâches en traitant des informations codées sous la forme de signaux électriques.

Définition de la liseuse et de la tablette (Agence régionale du livre de la région PACA) Liseuses et tablettes numériques Si le livre numérique prend une place croissante dans le planisphère de l’édition, il n’en reste pas moins un produit nouveau dont le vocabulaire et les supports diffèrent beaucoup du codex ! Quelle est par exemple la différence entre un livre électronique, un lecteur d’e-book, un e-reader et une liseuse ? Entre tablette numérique, ardoise numérique, netbook, smartphone et smartbook ? Entre livre numérisé, livre homothétique et livre enrichi ? Et, question centrale : qu’est-ce qu’un livre numérique ? Livre numérique jeunesse : petits usages pour grandes créations (La Souris Grise) Qu’en est-il des usages du livre numérique Jeunesse ? Le lire numérique est une évidence pour les adultes depuis des dizaines années déjà, qu’il s’agisse de SMS, de documents PDF, d’e-mails, de posts Facebook, de lecture sur liseuse ou de consultation d’applications. Si vous allez jusqu’au bout de cet article, vous aurez lu pendant environ 1 minute 30 sur écran. Le lire numérique est une chose, la lecture une autre. Quand les enfants savent lire , ils sont ainsi presque 69% à ne jamais utiliser la tablette pour lire seuls. Néanmoins, la lecture pointe le bout de son nez sur tablette. Quand l’enquête sera terminée, des résultats bien plus complets seront disponibles. Ça me rappelle un échange avec un petit garçon, lors d’un atelier en médiathèque. s’est dirigé aussitôt vers les tablettes, accessibles en libre service. Je suis revenue vers lui dix minutes plus tard. La tablette n’a rien de magique et ne transforme pas les enfants déçus par l’apprentissage de la lecture en fans de livres.

Coexistence papier et numérique, pour encore des années Ah, l'éternelle disparition du livre papier ! Voilà qui n'a pas fini défaire couler l'encre dans la presse, et plus encore d'amuser ceux qui manient l'encre électronique. Le romancier Roman Gubern, interrogé sur la question vient d'apporter sa pierre à l'edifice. Il prédirait plutôt la coexistence des livres numériques et imprimés, en bonne intelligence. Selon lui, c'est la prolifération des écrans dans notre vie qui a généré cette controverse inutile, sur la pérennité du livre papier. Et Gubern d'ajouter que papier et numérique coexisteront durant des années encore, ainsi qu'il l'expliquait aux étudiants durant la conférence Leer en el siglo XXI, à l'université de Monterrey. La loi dans les médias, assure-t-il, est de proposer un élément supplémentaire à chaque génération d'appareil ou de support, ainsi depuis le journal papier, jusqu'à aujourd'hui internet. « Cela me permet de prophétiser une cohabitation longue des livresnumériques et des gutenberguiens », plaisante-t-il.

Citation : Dico - citations : 95.000 citations proverbes et dictons MobileRead Comportement des jeunes : « La tablette s'envole, l'écrit reste » (Ipsos) Comportement médias des jeunes de moins de 20 ans : « La tablette s'envole, l'écrit reste » 06 févr. 2014 - Ipsos MediaCT publie les résultats de Junior Connect' 2014, l'étude sur la fréquentation médias et les comportements de consommation des jeunes de moins de 20 ans. Avec l'augmentation des équipements numériques, comment s'articule aujourd'hui la fréquentation média et les pratiques de loisirs des jeunes ? Quelle place occupe encore la presse écrite ? Junior Connect', l'étude de référence pour tout savoir sur les jeunes de moins de 20 ans Les jeunes aiment toujours lire et la presse jeunesse confirme sa puissance : deux tiers des jeunes se déclarent lecteurs récents de magazines jeunesse, score qui dépasse 80% parmi les 7-12 ans. Les trois magazines les plus lus par les 7-12 ans rassemblent des audiences millionnaires : J'aime Lire (1,7 million), Picsou Magazine (881 000) et Super Picsou Géant (804 000). Pourtant, l'équipement en écran connecté s'envole auprès des jeunes. Méthodologie

L'album numérique (article du BBF) Depuis deux ans maintenant, le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a créé une nouvelle catégorie de « pépite » : celle de la création numérique. La première année, en 2011, c’est Un jeu, une application directement inspirée de l’album Un livre d’Hervé Tullet, qui avait remporté ce prix, décerné l’année suivante à Fourmi, une application encore jamais publiée, elle aussi inspirée d’un album, Fourmi d’Olivier Douzou. Si ces deux pépites distinguent, parmi une production pléthorique, deux créations qu’on pourra qualifier d’incontournables, elles braquent aussi le projecteur médiatique sur une question difficile : qu’est-ce qu’un album numérique, en particulier sur tablette, et comment analyser ces nouveaux objets culturels ? Un jeu et Fourmi ont en commun de tirer leur substance d’albums conçus par deux grands illustrateurs jeunesse. Une grande diversité technique et des questions embarrassantes Pourquoi ? Vers l’album numérique Un cadre de lecture confortable L’effet karaoké

Frederic Kaplan Nous avons organisé ce jeudi, avec Alain Jacquesson et Silvère Mercier (blog), une formation pour les bibliothécaires (comme l’an dernier) au Salon du Livre de Genève. Alain Jacquesson a fait un point complet et critique sur les ressources numériques disponibles aujourd’hui pour les bibliothèques et les centres de documentation en ce qui concerne les revues (NewJour, DOAJ, Seals, Revues.org, CAIRN) et les monographies (Projet Gutenberg, Gallica, Rero.doc, Google Livre, Internet Archive, Hathi Trust). Il a également fait le point sur les nouveaux services de prets (Overdrive, Amazon). Silvère Mercier a proposé un atelier sur les stratégies des médiations numériques en faisant découvrir par la pratique les outils pour proposer du contenu éditorial sous la forme de « dispositifs ponctuels » (storify, mindmeister, Libraything, scoop.it, Google maps, Dailymontion, Pearltrees, Markup.io, Prezi, etc.) à insérer dans des « dispositifs de flux » (Blog, twitter, profil Facebook, etc.). a. b.

Glossaire du théâtre Glossaire du théâtre Par André G. Bourassa. Soutien multimédia, François Bourassa. Scène du mystère de la mort-résurection d'Osiris. Isis allaitant Horus, l'enfant-soleil, dans un décor de papyrus. Ces définitions sommaires ont pour but de faciliter une lecture critique des textes reliés au théâtre. Bibliographie: ANGENOT, Marc. 1979 [1972]. BANHAM, Martin, éd. 1988. BENSON, Eugene, et Leonard W. BORDMAN, Gerald. 1987. BOUCHARD, Alfred. 1982 [1878]. BOURASSA, André G. 1968. « Le Livre de Christophe-Colomb », un essai de théâtre total comme représentation de l'univers claudélien, Montréal, Librairie de l'Université de Montréal, 1968, xviii-182 p. CORVIN, Michel, dir. 1991. DAVID, Gilbert, et Bernard LAVOIE. 1995. GREG, Walter Wilson, Dramatic documents from the Elizabethan playhouses (2 vols). HALPENNY, Frances, et Jean HAMELIN. 1966. KALLMANN, Helmut, et Gilles POTVIN. 1993. LIDDLE, Henry G., and Robert SCOTT, Lexicon. MAINGUENEAU, Dominique. 1996. MAJOR, René, Rêver l’autre.

Livre numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Appellations[modifier | modifier le code] L'expression « livre numérique » et ses synonymes « livre électronique » et « livrel » (mot-valise) ont été proposés par l’Office québécois de la langue française[2] comme traductions françaises de « e-book », « electronic book » ou « digital book » (voir le Grand dictionnaire terminologique). Selon l'OQLF, la forme hybride « e-livre » (calque de l'anglais « e-book ») est à éviter en français. Dans l'usage, livre électronique et livrel désignent aussi bien le contenu (le texte lui-même) que, par métonymie, le contenant (le support permettant de visualiser le contenu). Intérêts et inconvénients[modifier | modifier le code] Maniabilité[modifier | modifier le code] L'œuvre écrite « complète » de Victor Hugo éditée chez Jean-Jacques Pauvert représente 40 millions de caractères. Accessibilité[modifier | modifier le code] Indépendance du dispositif de lecture[modifier | modifier le code] T.

Related: