background preloader

L'expérience du conte en bibliothèque

L'expérience du conte en bibliothèque
« La rêverie n'est-elle pas respiration commune du rêveur et du monde ? On n'a jamais bien vu le monde si l'on n'a pas rêvé ce que l'on voyait ». Gaston Bachelard « ... La vraie parole, celle qui engage l'homme dans son corps ». Denis Vasse, Le temps du désir, 1969 « Il y a des gens qui ne connaissent pas de contes et qui sont conteurs. « Nous commençons à saisir plus nettement aujourd'hui que l'oral a un rôle fondateur dans la relation à l'autre et à la culture ». Art très ancien de la parole, le conte renaît aujourd'hui chez nous, sous une forme nouvelle, et les bibliothèques pour enfants sont parmi les premiers lieux d'accueil. Des griots dans les bibliothèques ? Schéhérazade est la « patronne » des conteurs. On connaît le mot d'Hampaté Bâ selon lequel « en Afrique un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle ». Culture orale et écrite se sont longtemps concurrencées, jusqu'à la disparition récente des derniers conteurs, ceux des anciennes veillées du village.

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1994-06-0036-006

Related:  Action culturelleLes actions du réseau de lecture publique

Les vertus de l’heure du conte « Campagne pour la lecture En l’honneur de la Semaine des bibliothèques publiques, qui se déroule présentement au Québec jusqu’au 26 octobre, je parlerai aujourd’hui d’une activité qui a marqué l’enfance de plusieurs: l’heure du conte. Très peu de bibliothèques canadiennes n’offrent pas cette activité; on pourrait presque dire que c’est un élément de base de l’animation pour enfants en bibliothèque. Et c’est tant mieux, parce qu’au-delà d’amuser les enfants pendant une heure, l’heure du conte a de nombreuses répercussions extrêmement positives sur le développement de l’enfant. Nombre d’études démontrent que l’heure du conte développe des compétences essentielles qui serviront à l’enfant tout au long de sa vie. Évidemment, c’est une excellente façon de faire de l’enfant un lecteur à vie et de lui inculquer l’amour de la lecture.

Animations, un grand champ de possibles, Philippe Brasseur Bonjour,Alors voilà ! Comme promis je vous détaille quelques animations utilisées pour les classes et qui ont vraiment bien marché : "Que raconte ce livre" (tirée du livre 1001 activités autour du livre de Philippe Brasseur chez Casterman) :A partir d'un album on fait deviner aux enfants l'histoire grace à des indices, tels que la première de couverture (CE1), les illustrations une part une sans le texte (Rouge matou d'Eric Battut - CP), la première de couverture et le début de l'histoire (CE2 premier roman). Puis à la fin, on lit le livre pour qu'ils aient la vraie histoire.

Expositions Les bibliothèques représentent souvent pour la commune le premier lieu culturel - lieu de rencontres et de débats, centre de ressources, d’information et de loisirs. Les bibliothèques participent aux dynamiques culturelles en fédérant les partenaires locaux. Déterminer le besoin unique et singulier dont l’animation est l’expression. Tout projet se décline en objectif et répond à la question suivante : quel est le principal besoin auquel doit satisfaire l’animation ? La naissance d’une manifestation repose d’abord sur la question essentielle de l’émergence de l’idée. Pour des idees d’animations Le succès des nouvelles médiathèques - Le Parisien Carton plein pour les bibliothèques et les médiathèques de la Ville de Paris. En 2010, les 58 centres de prêt municipaux ont battu un nouveau record avec quelque 12,893 millions de documents sortis des rayons : livres, BD, mais aussi CD ou DVD. Au classement des établissements les plus fréquentés, c'est la médiathèque Marguerite-Yourcenar (XVe) qui décroche la pole position avec près de 830000 emprunts l'an dernier. Inaugurée en février 2008 au 41, rue d'Alleray, elle dépoussière l'image un peu vieillotte des bibliothèques. Façade de verre, design dernier cri, moquette tachetée, teintes rouge, orange et jaune : le lieu s'étend sur 3500 m2 et quatre niveaux, avec un accès à un jardinet à partir de cet été. La deuxième plus grande médiathèque de Paris — après Marguerite-Duras — compte bien sûr des dizaines de milliers de romans, essais, BD, périodiques, ainsi qu'un fonds spécialisé sur l'écologie et le développement durable.

www.croqulivre.asso.fr Bulletin d'adhésion Depuis 1981, l’association Croqu’livre a pour but de promouvoir le livre jeunesse tout en luttant contre l’exclusion et l’illettrisme, par des actions qui permettent l’accès à la lecture pour tous : de la petite enfance, âge de toutes les découvertes, à l’adolescence, moment charnière, sans oublier les professionnels. Afin d’élargir son champ d’action, Croqu’livre gère depuis 1997 le Centre régional de ressources en littérature jeunesse (CRRLJ). ANIMATION. Nos animations privilégient le plaisir, le partage, la gratuité. Elles s’adressent à différents publics (enfants dès le plus jeune âge, adolescents, parents).Myriam Lemercier, parallèlement aux actions régulières menées dans les quartiers de Besançon, peut également intervenir à votre demande pour des temps de contes et comptines.

Evolution vers des bibliothèques troisième lieu (Monde du Livre) Photo : « Du design, du design, du design » par Charlotte Henar en licence Creative Commons by-sa Dans le cadre de notre master, nous avons eu l’occasion de rencontrer Catherine Perrin, conservatrice en chef et directrice de la médiathèque Louis Aragon de Martigues. Outre le métier de bibliothécaire, elle nous a présenté le projet de sa médiathèque : évoluer vers le « le troisième lieu ». Ce concept, séducteur et innovant, est encore peu développé en France malgré son succès en Angleterre ou aux Pays-Bas et, déjà, il rencontre autant de farouches critiques que de fervents défenseurs. Corpus de la phonothèque Pour mieux faire connaître les archives sonores de la phonothèque de la MMSH, le dernier lundi du mois, nous vous faisons découvrir des recettes de cuisine enregistrées et révélées par les informateurs sur le terrain le dernier lundi du mois. La recette de la semaine est celle des loukoums. Elle a été rédigée en collaboration avec Hélène Loukou et Ariane Néroulidis, chargées de la valorisation de la collection sonore sur les Réfugiés d’Asie-Mineure sur l’île de Syros. La phonothèque de la MMSH traite actuellement un fonds sonore enregistré auprès de témoins de la première et seconde génération de grecs qui ont fui la Turquie suite à la catastrophe de Smyrne en 1922 et se sont réfugiés sur l’île de Syros.

Quelle politique de lecture publique aujourd'hui ? Les assises de la lecture publique à Nancy ne se tiendront donc finalement pas. Envisagées par Benoît Yvert avant son départ de la Direction du livre et de la lecture, elles étaient programmées pour le mois de septembre prochain. L'abandon de ce projet révèle l'état dans lequel se trouve la politique du ministère de la Culture en matière de lecture. Il n'est pas même possible de l'interroger ! L'action se suffirait à elle-même. Il faut dire que depuis des années, les verbes d'action ont tenu lieu de politique.

Tricotons la ville ! Le projet « Tricotons la ville » s’inspire du mouvement artistique du Yarn Bombing, appelé aussi tricot graffiti. C’est un art qui consiste à recouvrir de laine le mobilier urbain et végétal : arbres, statues, panneaux, bancs, monuments… Tout y passe ! Pour faire du Yarn bombing, il suffit donc d’avoir un peu de laine, des couleurs, des aiguilles et des tricoteurs ! Mais surtout participatif ! Du Yarn bombing à Lezoux et sur le territoire de la Communauté de Communes Entre Dore et Allier ? Définition ministérielle Le ministère de la culture et de la communication se donne comme objectif de favoriser le développement de la lecture et de mener plus spécifiquement une réflexion sur la place des publics en bibliothèques, et les rapports qu'ils peuvent avoir avec le livre et la lecture. Afin de remplir cette mission, dans un domaine où les compétences sont très largement partagées, le bureau de la lecture publique intervient en privilégiant une politique fondée sur les relations contractuelles avec des partenaires, issus des secteurs public ou privé. Cette politique se traduit notamment par la mise en œuvre du dispositif des Contrats territoire-lecture (CTL), dont l'objectif est d'instaurer des conventionnements pluriannuels entre l’État, les collectivités territoriales et les acteurs associatifs pour le développement de la lecture publique.

Lecture publique, définition selon Anne-Marie Bertrand Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne la politique culturelle de la lecture publique. Pour l'acte de la lecture publique, voir Lecture publique. La lecture publique est l'ensemble des actions menées autour du livre et de la culture de l'écrit en général. Elle est traditionnellement conduite par le monde des bibliothèques. Le domaine de la lecture publique ne doit pas être confondu avec la lecture en public. Un contexte de démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique par Cécile Rabot, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Les bibliothèques de lecture publique ont été conçues et développées dans une perspective de démocratisation culturelle : dans le prolongement de l’instruction offerte par l’école, il s’agissait de rendre possible, pour le plus grand nombre, l’accès au savoir et à une offre de lecture de qualité. L’article 3 de la Charte des bibliothèques élaborée en 1991 par le Conseil Supérieur des Bibliothèques met encore en avant le lien entre accès à la culture et exercice de la démocratie et fait de l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires une des missions des bibliothèques : « La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société. » Une forte expansion de la lecture publique (7)

Marketing et communication arrivent en bibli pour un plus large public Et bien souvent, quand la bibliothèque échoue à obtenir ce qu’elle voulait, c’est qu’elle a manqué de clairvoyance et que des éléments d’information clés lui ont fait défaut. Le marketing stratégique s’apparente à la technique de projet selon laquelle les arguments de poids s’appuient sur trois questions essentielles : « qui ? quoi ?

Related: