background preloader

L'expérience du conte en bibliothèque

L'expérience du conte en bibliothèque
« La rêverie n'est-elle pas respiration commune du rêveur et du monde ? On n'a jamais bien vu le monde si l'on n'a pas rêvé ce que l'on voyait ». Gaston Bachelard « ... « Il y a des gens qui ne connaissent pas de contes et qui sont conteurs. « Nous commençons à saisir plus nettement aujourd'hui que l'oral a un rôle fondateur dans la relation à l'autre et à la culture ». Art très ancien de la parole, le conte renaît aujourd'hui chez nous, sous une forme nouvelle, et les bibliothèques pour enfants sont parmi les premiers lieux d'accueil. Des griots dans les bibliothèques ? Schéhérazade est la « patronne » des conteurs. L'histoire montre bien ce qui caractérise le conteur : l'improvisation, au sens où le musicien de jazz, le joueur de luth, improvisent sur un thème : « Le conteur retient ce qui se passe dans l'histoire, mais s'il apprend par cœur, il renonce à sa part de création, il n'est plus conteur » 1. L'heure du conte Le motif de cette pédagogie est tout simple. Atelier-conteur Related:  Action culturelleLes actions du réseau de lecture publiqueLa lecture

Les vertus de l’heure du conte « Campagne pour la lecture En l’honneur de la Semaine des bibliothèques publiques, qui se déroule présentement au Québec jusqu’au 26 octobre, je parlerai aujourd’hui d’une activité qui a marqué l’enfance de plusieurs: l’heure du conte. Très peu de bibliothèques canadiennes n’offrent pas cette activité; on pourrait presque dire que c’est un élément de base de l’animation pour enfants en bibliothèque. Et c’est tant mieux, parce qu’au-delà d’amuser les enfants pendant une heure, l’heure du conte a de nombreuses répercussions extrêmement positives sur le développement de l’enfant. Nombre d’études démontrent que l’heure du conte développe des compétences essentielles qui serviront à l’enfant tout au long de sa vie. Évidemment, c’est une excellente façon de faire de l’enfant un lecteur à vie et de lui inculquer l’amour de la lecture. L’heure du conte développe aussi les capacités d’attention de l’enfant. Et vous, avez-vous des bons souvenirs de l’heure du conte? Benjamin Bond, gestionnaire de communauté

Animations, un grand champ de possibles, Philippe Brasseur Bonjour,Alors voilà ! Comme promis je vous détaille quelques animations utilisées pour les classes et qui ont vraiment bien marché : "Que raconte ce livre" (tirée du livre 1001 activités autour du livre de Philippe Brasseur chez Casterman) :A partir d'un album on fait deviner aux enfants l'histoire grace à des indices, tels que la première de couverture (CE1), les illustrations une part une sans le texte (Rouge matou d'Eric Battut - CP), la première de couverture et le début de l'histoire (CE2 premier roman). Puis à la fin, on lit le livre pour qu'ils aient la vraie histoire. "La poésie" :Alors là je me suis éclatée ! "La ronde des histoires" :Le but est de faire inventer une histoire aux enfants. "Jeux de langage" et "Comment choisir un roman" : ces animations sont dans le livre "La bibliothécaire jeunesse : une intervenante culturelle" dont on a déjà parlé dans ce forum. Bon voila quelques animations ! A bientôt !

Heure du conte Des histoires, des histoires et encore des histoires! Le but : amener les enfants à découvrir le plaisir de se faire raconter les plus belles histoires et de se laisser transporter dans un monde imaginaire. Et pour bien terminer l’activité, quoi de mieux que de les faire bricoler! Installez votre groupe confortablement et savourez ce moment magique. Les documents fournis peuvent être reproduits ou utilisés, en tout ou en partie, strictement pour des activités offertes par les bibliothèques publiques ou à des fins éducatives et non commerciales. Activités Animaux Le ciel et l'espace Ciel! Contes traditionnels et réinventés Émotions Copains, copines [PDF, 286 Ko] Famille Des histoires de mères et de grands-mères [PDF, 537 Ko] Fantastique et imaginaire Je t'invite... dans l'imaginaire [PDF, 272 Ko] Fêtes Humour Des histoires drôles, drôles, drôles [PDF, 270 Ko] Imaginaire et fantastique Insectes La mer Le coffre aux trésors des bibliothécaires Le coffre aux trésors des bibliothécaires [PDF, 289 Ko] Saisons

Bibliothécaire - Bibliothécaire - Site internet du Centre national du livre Ce dispositif vise à accompagner les projets développés par les bibliothèques en faveur de publics empêchés ou des publics éloignés du livre nécessitant des actions particulières pour bénéficier d’une égalité d’accès au livre et à la lecture. Ces subventions constituent un soutien global à des projets de qualité, intégrant notamment des collections, des actions de médiation et de valorisation des fonds développés en faveur de publics spécifiques. L’assiette de calcul de ces subventions pourra inclure, pour les bibliothèques en milieux pénitentiaires et hospitaliers, le coût de formation d’auxiliaires bibliothécaires et des actions de sensibilisation de personnels encadrants ainsi que pour les nouveaux projets visant les personnes dépendantes, une partie des frais de personnels de médiation. Prendre connaissance du règlement de l’aide en cliquant sur le lien suivant : subventions aux projets de diffusion du livre pour les publics empêchés.

Organisation de festivals de contes par les bibliothèques départementales : synthèse de l'enquête de l'ADBDP 1. Présentation générale des réponses 45 bibliothèques départementales ont répondu. 20 festivals : Aisne, Alpes-Maritimes, Côte d’Or, Finistère, Gard, Loir-et-Cher, Lot-et-Garonne, Manche, Nièvre (création), Oise, Bas-Rhin, Saône-et-Loire, Sarthe, Tarn, Tarn-et-Garonne, Touraine, Territoire de Belfort et dans le cadre d’un festival commun : Corrèze, Creuse, Haute-Vienne. 3 participations sous autre forme : Mayenne (soutien financier), Pas-de-Calais, (soutien financier), Vosges (inclus dans manifestation plus large). 22 BDP répondent qu’elles "n’ont pas de festival" : Alpes de Haute Provence, Ardennes, Ariège, Charente Maritime, Indre, Isère, Jura, Loire Atlantique, Loiret, Haut Rhin, Savoie/Haute Savoie, Yonne, Martinique, La Réunion, Mais 7 répondent avec nuances : Cher, " organise très régulièrement des formations au conte et cherche à encourager et coordonner les conteurs de son réseau. Les premières initiatives de Festival de contes en BDP remontent aux années 1989. 2. 3. ou bien :

Expositions Les bibliothèques représentent souvent pour la commune le premier lieu culturel - lieu de rencontres et de débats, centre de ressources, d’information et de loisirs. Les bibliothèques participent aux dynamiques culturelles en fédérant les partenaires locaux. Déterminer le besoin unique et singulier dont l’animation est l’expression. Tout projet se décline en objectif et répond à la question suivante : quel est le principal besoin auquel doit satisfaire l’animation ? La naissance d’une manifestation repose d’abord sur la question essentielle de l’émergence de l’idée. Pour des idees d’animations Les célébrations nationales/Ministère de la culture et de la communication. Fête de la musique/Ministère de la culture et de la communication. Festival du premier roman Ministère de la Culture et de la Communication En ligne, l’ensemble des services du Ministère : expositions, événements culturels. D ’autres ressources en ligne Les institutions

Le succès des nouvelles médiathèques - Le Parisien Carton plein pour les bibliothèques et les médiathèques de la Ville de Paris. En 2010, les 58 centres de prêt municipaux ont battu un nouveau record avec quelque 12,893 millions de documents sortis des rayons : livres, BD, mais aussi CD ou DVD. Au classement des établissements les plus fréquentés, c'est la médiathèque Marguerite-Yourcenar (XVe) qui décroche la pole position avec près de 830000 emprunts l'an dernier. Inaugurée en février 2008 au 41, rue d'Alleray, elle dépoussière l'image un peu vieillotte des bibliothèques. Façade de verre, design dernier cri, moquette tachetée, teintes rouge, orange et jaune : le lieu s'étend sur 3500 m2 et quatre niveaux, avec un accès à un jardinet à partir de cet été. La deuxième plus grande médiathèque de Paris — après Marguerite-Duras — compte bien sûr des dizaines de milliers de romans, essais, BD, périodiques, ainsi qu'un fonds spécialisé sur l'écologie et le développement durable.

Kamishibai Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le kamishibai (紙芝居, kamishibai?, littéralement « pièce de théâtre sur papier ») est un genre narratif japonais, sorte de théâtre ambulant où des artistes racontent des histoires en faisant défiler des illustrations devant les spectateurs. Il était courant dans le pays au début du XXe siècle jusque dans les années 1950. Le super-héros Ōgon Bat est à l'origine apparu dans un kamishibai. Histoire[modifier | modifier le code] Le kamishibai a suivi l'histoire du Japon depuis le VIIIe siècle[1]. Après un long endormissement, il a connu un renouveau à la fin du XIXe siècle avec l'apparition du cinéma au Japon, mais ce n'est qu'en 1923 qu'apparaît le premier kamishibai pour enfants, intitulé La Chauve-souris d'or (Ōgon Bat) et inspiré des mangas (mot désignant initialement les croquis burlesques créés par le peintre Hokusai au XVIIIe siècle)[1]. Description[modifier | modifier le code] Une pratique vivante[modifier | modifier le code]

Enquête Ipsos - Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016 Si le livre reste le premier bien culturel des Français et la lecture l’une de leurs activités préférées, il n’en demeure pas moins que l’un comme l’autre voient leurs poids s’amenuiser, en particulier chez les plus jeunes. Pourtant, l’importance de la lecture dès le plus jeune âge, pour nourrir le futur adulte et citoyen, est primordiale. Le livre et la lecture ouvrent le chemin vers la connaissance, invitent à la découverte, aux rencontres et, en cela, offrent une véritable chance de comprendre le monde et de l’appréhender. Ils sont donc essentiels à la construction de l’individu. Dans ce cadre, le CNL s’attache à mieux connaître le secteur dans lequel il évolue, en interrogeant ses professionnels sur leurs enjeux, leurs mutations, leurs préoccupations ou leurs attentes, mais également en s’intéressant au public, point de jonction de l’ensemble des acteurs en aval de la chaîne du livre. En général : Les différences majeures entre les cibles : Il en est de même dans le choix des livres :

www.croqulivre.asso.fr Bulletin d'adhésion Depuis 1981, l’association Croqu’livre a pour but de promouvoir le livre jeunesse tout en luttant contre l’exclusion et l’illettrisme, par des actions qui permettent l’accès à la lecture pour tous : de la petite enfance, âge de toutes les découvertes, à l’adolescence, moment charnière, sans oublier les professionnels. Afin d’élargir son champ d’action, Croqu’livre gère depuis 1997 le Centre régional de ressources en littérature jeunesse (CRRLJ). ANIMATION. Nos animations privilégient le plaisir, le partage, la gratuité. Elles s’adressent à différents publics (enfants dès le plus jeune âge, adolescents, parents).Myriam Lemercier, parallèlement aux actions régulières menées dans les quartiers de Besançon, peut également intervenir à votre demande pour des temps de contes et comptines. FORMATION sur différents thèmes pour tous les médiateurs travaillant auprès des enfants et des jeunes. De recevoir les médiateurs dans un lieu adapté Voir le bilan complet de l’année 2014 Memo

Evolution vers des bibliothèques troisième lieu (Monde du Livre) Photo : « Du design, du design, du design » par Charlotte Henar en licence Creative Commons by-sa Dans le cadre de notre master, nous avons eu l’occasion de rencontrer Catherine Perrin, conservatrice en chef et directrice de la médiathèque Louis Aragon de Martigues. Outre le métier de bibliothécaire, elle nous a présenté le projet de sa médiathèque : évoluer vers le « le troisième lieu ». Ce concept, séducteur et innovant, est encore peu développé en France malgré son succès en Angleterre ou aux Pays-Bas et, déjà, il rencontre autant de farouches critiques que de fervents défenseurs. Le concept Alors que le premier lieu figure le foyer et que le second lieu se réfère à la sphère du travail, le troisième lieu représente quant à lui un espace consacré à la vie sociale, où les individus peuvent se rencontrer et discuter de manière informelle à l’image de ce qu’a pu être la place du marché ou l’église et de ce qu’incarne encore le café aujourd’hui. La bibliothèque troisième lieu

Bienvenue sur le site de la Cie. Coppelius (théâtre - contes - marionnettes) RADIO France Inter - Y a-t-il encore des livres dans les bibliothèques ? Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Cours de yoga, de langues, prêts de DVD et de jeux vidéo, le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble intéresser de plus en plus d’établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Avec Mathilde Servet , Conservateur à la BPI, Spécialiste de la bibliothèque 3e lieu, et par téléphone, Virgile Stark , auteur de l'essai "le crépuscule des bibliothèques" aux éditions les belles lettres. Un reportage de Raphaëlle Mantoux

Related: