background preloader

Ton argument a des dommages collatéraux

Ton argument a des dommages collatéraux
L’antispécisme, c’est facile. Cela revient à considérer que les individus ne sont pas supérieurs les uns aux autres en raison de leur appartenance à telle ou telle espèce, et que les intérêts doivent être considérés pour ce qu’ils sont, indépendamment de leur appartenance à une espèce. Un antispéciste considèrera qu’un individu a des droits parce qu’il a des intérêts à défendre; parce qu’il souffre, pense, ressent, parce qu’il possède une subjectivité. C’est facile, au fond. C’est même évident: un individu, animal ou humain, a des intérêts (contrairement à un légume ou un caillou). Le problème, c’est que ça implique, si on y adhère, qu’on nuit à l’intérêt d’autrui si on mange de la viande (ou plutôt, si on tue des animaux pour les manger). Ce que je souhaite montrer dans cet article, c’est la façon dont ces arguments permettraient en fait de justifier absolument n’importe quoi. Cette liste pourra vous être utile pour étayer votre réflexion. « La mort fait partie de la vie ». Related:  Liens utilesintersectionsAntispécisme et droits des animaux

3. 096 JOURS: UNE RÉFLEXION SUR L’ANTISPÉCISME A PARTIR DU CONCEPT DE TRAITEMENT « INHUMAIN  | «Philomèle Par Orithyio Trigger warning: cet article porte sur un film dont l’objet est la séquestration, l’emprise psychologique, la torture, le viol, et fait une analogie entre ces différents aspects et la domestication. Le point 6 fait l’objet d’un TW particulier (plaisir sexuel durant le viol et attachement au bourreau) Positionnement politique Je suis antispéciste. Ça veut dire que je suis contre le fait que l’humainE exploite les autres espèces animales sous prétexte qu’iel leur serait supérieurE. Note sur le vocabulaire: Dans cet article je vais parler d' »animaux domestiquéEs », d' »autres espèces animales » ou d' »animaux non humainEs ». Bande annonce Réalisation : Sherry Hormann Scénario Bernd Eichinger et Peter Reichard Wolfgang Priklopil est interprété par Thure Lindhardt Natascha Kampusch est interprétée par Antonia Campbell-Hughes (adulte) et Amelia Pidgeon (enfant) Synopsis. On connaît l’histoire. Point de vue. L’enlèvement. La dépendance au droit de manger En conclusion. J'aime :

Interrogations sur l’antispécisme et ses intersections | Mrs. Roots Antispécisme : S’oppose à la maltraitance et la consommation des animaux. L’espèce à laquelle appartient un être n’est pas une justification nécessaire pour décider de la manière dont on doit le traiter ou des droits qui lui sont accordés. (voir ici). Après avoir reçu des questions sur mon ask à ce sujet, voilà deux jours que je cherche des articles critiques sur l’antispécisme, ou du moins un traitement non-occidentalocentré. Et le seul article qui allait dans le sens de ce que je pensais est l’article protégé de MsDreydful qui lui avait valu un bashing monumental sur Twitter – un parmi tant d’autres. Malaise. Mon sentiment premier vis-à-vis de l’antispécisme est le même que je ressentais vis-à-vis du féminisme TM : je ne me sens pas concernée à cause de cette sensation que l’antispécisme concerne certains profils, et que ce que j’ai touché de plus près étaient les dérives racistes de ce mouvement – pour rappel, la traite négrière est souvent le token favori qui est revenu dans ma TL. /!

L’antispécisme pour les nuls Beaucoup de sites sur le végétarisme ont leur FAQ, mêlant parfois végétarisme et/ou véganisme et antispécisme, ou n’évoquant que le végétarisme. J’ai à mon tour écrit une petite FAQ qui répond aux objections les plus courantes contre l’antispécisme. Par un soucis de clarté et de concision, je n’y ai placé que les objections que je juge pas trop dénuées de bon sens. Le but de ce texte n’est pas de convaincre du bien-fondé de l’antispécisme, mais de le rendre accessible à des gens qui, parfois, croient sincèrement comprendre de quoi il s’agit, mais n’ont pas tout à fait saisi en réalité, ce qui est très compréhensible. Par exemple, le point 17 relève d’une déformation courante de la pensée antispéciste, à laquelle j’ai cru pendant très longtemps. L’antispécisme pour les nuls A lire avant toute chose L’antispécisme est une idéologie opposée à l’idéologie dominante. 2) Je n’ai rien contre le véganisme, tant que c’est un choix personnel et qu’on n’essaie pas de me convaincre. Pour résumer

Article Récap nº5 : Le point sur la vitamine B12 | Loetitia Cuisine Vegan Salut les amis. Aujourd’hui vous avez le droit à un Article Récap sur un sujet plus qu’intéressant, la vitamine B12. C’est Amandine qui s’en est chargée et je trouve qu’elle a fait un super travail de recherche et d’écriture. N’hésitez pas à consulter tous les articles qu’elle site en source. Bonne lecture {{{ C’est par ICI }}}. Bon vendredi et à la semaine prochaine ! Quelques mots sur les articles récap : Le menu VG du vendredi a été créé au départ par une petite équipe pleine d’ambition qui avait en tête l’idée suivante : proposer un menu végétalien complet pour 4 personnes, composé au minimum de 3 recettes provenant de divers blogs végéta*iens : une entrée, un plat, un dessert, avec une liste de courses détaillée. Depuis la création du menu VG, l’équipe a changé à plusieurs reprises, chaque nouveau membre ayant apporté chaleureusement sa petite pierre à l’édifice. Bonne lecture ! J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Article Récap nº4 : Ma grossesse végétalienne Hello les amis.

Antispécisme, l’ultime domination | Ms. DreydFul Alors aujourd’hui, je vais aborder rapidement d’un sujet assez difficile : l’antispécisme. J’essaye d’articuler une pensée anti-oppression, mais j’avoue que le spécisme est quelque chose que j’échoue à considérer avec autant d’importance que les autres oppressions. Pourquoi? Parce que je suis spéciste. Mais c’est quoi le spécisme? Le spécisme est la domination des humains sur les autres animaux, avec qui on partage (inéquitablement) cette planète. L’antispécisme amène notamment à être vegan, cad refuser tout produit de l’exploitation animale. Tout d’abord, l’un des problèmes majeurs du mouvement antispéciste se pose sur le fait que la lutte est portée d’abord par d’autres humains, donc dominant les animaux. Ensuite, son ethnocentrisme et ses fondations me semblent indissociables du système capitaliste et impérialiste dans lequel nous vivons. Parlons de Sea Sheperd par exemple. Pour aller plus loin : J'aime : J'aime chargement…

TOUCHE PAS À MA LAINE Lorsqu’on lit des articles, découvre des blogs, parcourt des sites, on imagine toujours leur auteur selon ce que celui-ci veut bien laisser transparaître de lui. Le blogueur, être mi-réel mi-fictif, semble toujours parfait. Sans failles (ou bien celles-ci sont-elles gentiment avouées et donc pardonnées), il ne donne à ses lecteurs que ce qu’il souhaite donner. Et à ceux-ci de laisser leur imagination galoper pour s’en faire une représentation digne de ce nom. Quand on lit un blog ‘green’, on s’attend donc à ce que son auteur soit donc cet être un peu surhumain : végane parfait, il ne consomme bien sûr pas une miette de produits animaux, il ne porte jamais de cuir ni de laine, et toute sa maison est entièrement dépourvue de matériaux animaux. Un tel portrait, qui peut prêter à sourire, a du vrai comme du faux. Tenez, pour moi : j’ai encore découvert une de ces failles / perfectibilités récemment. Et pourtant… je ne faisais pas vraiment attention à une chose : la laine. Oh oh ! Le cachemire

Comment devenir végétalien ? - ☼☼☼ TOUT D'ABORD LAISSEZ MOI VOUS ANNONCER QUE JE SUIS VÉGÉTALIENNE DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS.voilà. ayyyyye Du coup, j'ai pensé que ce serait une bonne idée de communiquer mes mini-astuces pour arriver au bout de la transition. attention les gars ça rigole plus C'est tout con, hein. Certains omnis et certains végétariens sont passés végétaliens du jour au lendemain. 1. Pour les choses qui contiennent des produits d'origine animale, bonne chance : vous deviendrez un véritable expert dans le décryptage d'étiquettes. Le fait d'avoir annoncé votre végétarisme a déjà créée une onde de choc au sein de vous entourage ? Gros problème à ce niveau là pour moi. Avant de commencer, deux-trois choses fondamentales : 1. Après ces précautions, plusieurs solutions s'offrent à vous : Aller au restaurant, qui était de loin une de mes activités favorites lorsque j'étais omni s'est révélé être un véritable calvaire en devenant végétalienne. C'est sûr qu'on peut vivre sans. En espérant avoir été utile ♥

Sexisme, racisme et spécisme : intersections des oppressions | penser avant d’ouvrir la bouche Conférence et discussion Avec Christiane Bailey, étudiante au Doctorat en philosophie, Université de Montréal et Élise Desaulniers, auteure. Le samedi 7 février, de 10h à 12h15, UQAM (A-2405, pavillon Hubert-Aquin).Dans le cadre de Philopolis. Entrée libre. Le mouvement pour la protection des animaux est largement composé de femmes, mais les liens entre féminisme et libération animale ainsi qu’entre patriarcat et suprématie humaine sont encore méconnus. Élise Desaulniers Élise Desaulniers montrera comment les différentes oppressions (racisme, sexisme, classisme, etc) sont interreliées et que ce sont les mêmes mécanismes qui rendent possibles l’exploitation des animaux. Mes diapos sont ici. Christiane Bailey Article de Christiane Les conférences seront suivies d’une période de discussion. Photo : Anne-Sophie Cardinal Photo: Anne-Sophie Cardinal À lire : Carol J. J'aime : J'aime chargement…

Films, séries et autres antispécistes Dans les films d’animation, y a Chicken Run, Frère des ours, Free Birds ou encore le vieux The Plague Dogs (celui-là il faut pas être déprimé quand on le regarde, parce que c’est pas ce qu’on peut appeler un film joyeux :-)). J’y pense à ces 4 car je suis justement en train de finir un article dessus pour le site. Je les ai choisis parce qu’ils me semblent être les films d’animation les plus antispécistes qui existent (à ma connaissance). Après ça va plus ou moins loin (Free Birds ça va pas très loin par exemple), mais je trouve qu’il y a à chaque fois des trucs intéressants dedans. Voilà les images (pour mettre un peu de couleurs…). Et sinon pour les films, ça m’intéresse aussi parce que comme toi j’en ai pas beaucoup qui me viennent en tête. Y a aussi certains films de la série La Planète des singes. J’ai pas d’autres idées qui me viennent là, mais je les rajouterai quand j’en aurai.

Le paradoxe de la viande La plupart des gens consomment la chair, le lait et les œufs des animaux. La majorité d’entre eux ne sont ni franchement hostiles ni totalement indifférents aux bêtes. Ils ont, par moments du moins, conscience que cette consommation implique la souffrance et la mort des animaux. Comment l’alimentation carnée peut-elle perdurer dans ces conditions ? Télécharger cet article Sommaire Introduction 1. Soutien des institutionsInvisibilitéCécité acquiseUne histoire de ragoût de chienRouages psychiques à double tranchant 2. Diversité des pratiquesVégétarisme et éthique animaleManger de la cruauté ? 3. Revigorer la fibre carnisteEntretenir le mythe de la nécessitéRassurer sur le bien-être animalEvacuer toute référence à l’animalDévoilements à répétition 4. Manger de la viande influe sur la considération morale pour les animauxConsommation carnée et « démentalisation » des animauxPrincipe de similarité et carnivorisme sélectifVégétarisme provisoireComme des billes dans une vasque Conclusion Références

Les vrais mâles préfèrent la viande – Convergences du féminisme et de l’antispécisme [1] « « Viens, mon Grand », hurlait le morceau de foie délirant que dans ma propre aberration j’achetai un après-midi chez le boucher et que, croyez-le ou non, je violai derrière un panneau d’affichage, en route pour une leçon préparatoire au bar mitzvah. » Philip Roth, Portnoy et son complexe, éd. Folio, 1991, p. 33. Sur la couverture de son numéro « spécial hommes » présentement en kiosque, Ricardo s’est entouré de six semblables pour nous offrir des côtes levées, du poulet frit et des trucs technos. Dans le monde de Ricardo, tous les hommes sont blancs, plutôt riches, plutôt forts, plutôt d’âge moyen. Les vrais mâles préfèrent la viande. Si l’identité masculine est associée aux côtes levées, les femmes, elles, sont du côté des légumes en papillote. Pour une égale considération des intérêts La consommation de viande a été et demeure la norme dominante en Occident. Il y a cinq ans, j’ai fait le choix de cesser d’exploiter des animaux pour me nourrir, me vêtir, me divertir. Comfort food

Related: