background preloader

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences
En application des articles D. 311-6 à D. 311-9 du code de l'Éducation, la présente circulaire a pour objet de présenter le livret personnel de compétences, d'en fixer les modalités d'utilisation et de définir le protocole de validation du socle commun de connaissances et de compétences. 1. Définition du livret personnel de compétences (LPC) 1.1 Le livret personnel de compétences a une double fonction : outil institutionnel attestant la maîtrise des sept compétences du socle commun, il est aussi un outil pédagogique au service du suivi personnalisé des élèves. Aux termes de l'article D. 311- 6, il « permet à l'élève, à ses parents ou représentants légaux et aux enseignants de suivre la validation progressive des connaissances et compétences du socle commun » tout au long de la scolarité obligatoire. Cette validation des compétences s'effectue à trois paliers du parcours scolaire. - l'attestation des compétences du palier 1 renseignée en fin de CE1 ; 2. Évaluation des compétences 3. 4. 5.

http://www.education.gouv.fr/cid52378/mene1015809c.html

Un exemple de logiciel : "Livret one click" Quelques règles Ce logiciel ne peut être utilisé que par un seul enseignant. Cet enseignant peut travailler dans plusieurs classes. Une même classe peut contenir plusieurs niveaux. Evaluer la maitrise du socle commun Une évaluation en référence aux programmes d'enseignement L'évaluation des acquis des élèves dans les domaines de formation du socle commun se fait en référence aux contenus des programmes d'enseignement. Les objectifs de connaissances et de compétences de chaque domaine de formation du socle commun et la contribution de chaque discipline ou enseignement à ces domaines sont déclinés dans les programmes d'enseignement. Les acquis des élèves dans chacun des domaines de formation du socle commun sont évalués au cours de la scolarité sur la base des connaissances et compétences attendues à la fin des cycles 2, 3 et 4, telles qu'elles sont fixées par les programmes d'enseignement. L'évaluation porte sur les huit composantes du socle commun

Présentation du socle commun - Le socle commun de connaissances et de compétences La loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République annonce dans son article 13 un nouveau socle commun. Il sera redéfini par décret après avis du Conseil supérieur des programmes au cours de l'année 2013-2014. La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l'ensemble des enseignements dispensés au cours de la scolarité. Le socle doit permettre la poursuite d'études, la construction d'un avenir personnel et professionnel et préparer à l'exercice de la citoyenneté. Les éléments de ce socle commun et les modalités de son acquisition progressive sont fixés par décret, après avis du Conseil supérieur des programmes. (article L. 122-1-1 du code de l'éducation).

Livret personnel de compétences Le contenu du livret scolaire En cours de scolarité à l'école et au collège, le livret scolaire d'un élève regroupe : les bilans de fin des cycles précédentsen première année d'un cycle, les bilans périodiques du cycle précédent ;les bilans périodiques du cycle en cours ;les attestations déjà obtenues : PSC1, ASSR 1 et 2, AER, attestation scolaire "savoir-nager" (ASSN). Bilans périodiques des acquis et des progrès de l'élève Les bilans périodiques portent sur les acquis et les progrès de l'élève, les éléments du programme travaillés, les parcours éducatifs, les éventuelles modalités spécifiques d'accompagnement mises en place, au collège les enseignements complémentaires et des éléments de vie scolaire. Ces bilans sont accompagnés d'une annexe de correspondance pour faciliter le dialogue avec les familles.

Séminaire : le livret personnel de compétences au collège Séminaire « Le livret personnel de compétences au collège » En septembre 2009, la mise en œuvre du livret personnel de compétences a été généralisée à tous les collèges. Ce séminaire national, organisé par la direction générale de l'Enseignement scolaire en collaboration avec l'Inspection générale de l'Éducation nationale, a permis de clarifier les démarches d'évaluation et de validation de chacune des sept compétences du socle commun. Composé d'une conférence, d'une table ronde et d'une série de témoignages, il a traité divers thèmes : la validation des compétences, l'utilisation du livret, l'articulation avec le passeport orientation-formation et le livret de compétences expérimental.

note de lecture [ CASNAV-CAREP de Nancy-Metz ] Mise à jour : octobre 2006 France. Haut Conseil de l'évaluation de l'école. Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école : rapport établi à la demande du Haut conseil de l'évaluation de l'école [réalisé par] Dominique Glasman, en collaboration avec Leslie Besson. Paris : La documentation française, 2004. Le socle commun de connaissances et de compétences (décret) L'établissement d'un socle commun des savoirs indispensables répond à une nécessité ressentie depuis plusieurs décennies en raison de la diversification des connaissances. L'article 9 de la loi du 23 avril 2005 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école en arrête le principe en précisant que « la scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances et de compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société ». De plus, par l'article 2 de la même loi, « la nation fixe comme mission première à l'école de faire partager aux élèves les valeurs de la République ». 1. La maîtrise de la langue française Savoir lire, écrire et parler le français conditionne l'accès à tous les domaines du savoir et l'acquisition de toutes les compétences.

L'aide : comment faire pour qu'ils s'en passent ? - GFENAvril2013 Par Isabelle Lardon Après les Rencontres sur l'école maternelle qui ont rassemblé 200 personnes à Paris en février dernier, le GFEN a une fois de plus fait le plein pour ses rencontres "Penser l'aide au coeur des apprentissages" samedi 6 avril à Saint Denis (93). Trois conférences d'experts ont alterné avec quatorze ateliers, les deux dispositifs s'enrichissant l'un l'autre, pour donner des repères aux professionnels et leur faire vivre des démarches d'apprentissage. Le Café était partenaire de l'initiative. L'amphithéâtre de l'IUT est plein !

Related: