background preloader

Un "amendement Nutella" adopté au Sénat

Un "amendement Nutella" adopté au Sénat
La commission des affaires sociales du Sénat a adopté ce mercredi 7 novembre un "amendement nutella" au projet de budget de la Sécu. Celui-ci vise à augmenter de 300% la taxe sur l'huile de palme qui entre notamment dans la composition de ce produit alimentaire culte. La taxe doit constituer un signal, "non à destination des consommateurs, mais à destination des industries agroalimentaires pour qu'elles substituent à ces huiles de nouvelles compositions plus respectueuses de la santé humaine", souligne l'auteur de l'amendement, le rapporteur de la commission Yves Daudigny (PS). L'huile de palme, qui ne constitue pas à proprement parler une huile, mais des graisses, est accusée d'avoir des effets nocifs sur la santé et sur l'environnement, en étant notamment à l'origine de phénomènes de déforestation. En raison de leur richesse en acides gras saturés, les huiles de coprah, de palme et de palmiste sont utilisées pour la fabrication de la margarine ou comme corps gras de friture.

La riposte de Ferrero pour défendre Nutella Face aux attaques contre l’huile de palme qui entachent l’image de son produit phare, le groupe italien d’agroalimentaire sort l’artillerie lourde. Aujourd’hui, Nutella se retrouve, de manière injuste, au cœur d’un débat sur l’huile de palme.» Le 16 novembre, deux jours après l’adoption par les sénateurs de l’«amendement Nutella» (retoqué depuis), qui augmente de 300% la taxe sur l’huile de palme, Ferrero décidait de frapper fort pour défendre sa marque phare, avec deux pleines pages de publicité dans la presse quotidienne. Le même jour, le groupe mettait en ligne le site Internet «Nutella parlons-en», où il répond à la plupart des questions polémiques sur la recette de son produit vedette.Anticipation. Abonnez vous à l'édition digitale

L'épineuse affaire de l'huile de palme bio colombienne On connaît le problème lié à la culture de l'huile de palme: la déforestation massive en Indonésie et son impact sur les orangs-outangs. On connaît moins la polémique autour de l'huile de palme biologique en Colombie. Des agriculteurs et certaines ONG (dont Christian Aid) s'attaquent à Daabon Organic, grand producteur d'huile de palme bio. Accusé d'avoir acheté de façon obscure Las Pavas, une propriété au nord du pays, d'y avoir expulsé sans ménagement 123 familles et d'avoir déboisé le terrain pour y implanter une palmeraie, Daabon s'est attiré les foudres des médias anglais et allemands. Ces attaques sont-elles fondées? Pour Diego Garcia, directeur de Brochenin, la société qui importe l'huile de Daabon en France (elle fournit de nombreuses marques, comme l'indique notre précédent article), ces accusations relèvent de la pure diffamation. Pour démêler le vrai du faux, Ecocert a dépêché deux auditeurs à Las Pavas, dont l'un est extérieur à cet organisme certificateur.

Cargill Dead Set On Plantation Expansion; Orphaned Orangutan Calls on CEO Gregory Page in Wayzata, MN. Meet Uttuh. She’s an orphaned Sumatran Orangutan who lost her forest home when it was destroyed for palm oil. Today she reached out to Cargill CEO Gregory Page at his headquarters in Wayzata, Minnesota for help. She’s got nowhere to go and hardly a limb to stand on. Uttuh’s treetop protest is just the latest appearance in a month long ‘invasion’ of forlorn orangutans in Cargill’s hometown outside Minneapolis. To make matters worse for the Sumatran Orangutan, Cargill has also recently announced its plan to expand their Indonesian palm oil plantations — meaning that many more Critically Endangered forest species on some of Southeast Asia’s last natural rainforests will fall to Uttuh’s same fate. While Cargill claims that it’s simply trying to feed the world and bring economic benefits to local communities in Southeast Asia, as the largest privately held multinational corporation in the US, it can’t hide from its most genuine motivation. The facts are clear.

Afrique : la dernière frontière de l’huile de palme | Greenpeace France L’huile de palme en bref Ingrédient clé de nombreux produits alimentaires et cosmétiques, l’huile de palme est l’huile comestible la moins chère au monde, et aussi l’une des plus consommées. La production mondiale d’huile de palme est amenée à croître en raison de la forte demande des pays émergents, comme l’Inde ou la Chine, et de la dépendance accrue envers les agrocarburants, notamment dans les pays européens. Aujourd’hui, rien n’est fait pour contrôler les dégâts environnementaux causés par le développement de la production industrielle d’huile de palme. L’Afrique, berceau originel du palmier à huile, est désormais au centre de toutes les convoitises des multinationales de l’agroalimentaire. Pour en savoir plus, glissez votre souris sur les icônes... La dernière frontière de l’huile de palme Originaire d’Afrique, le palmier à huile est au cœur des traditions et de la vie de nombreuses communautés. Mais l’Afrique devrait bientôt rattraper ce retard. VOUS pouvez agir 1. 2. Partagez l'info !

Succès - Jugement historique contre une société d'huile de palme en Indonésie Plus de 100 incendies ont été allumés dans la forêt de Tripa 10 janv. 2014 Le tribunal de la province d’Aceh à Sumatra, vient d’envoyer un message fort contre la déforestation tropicale illégale en condamnant l‘entreprise d’huile de palme PT Kallista Alam à la lourde amende de 9,4 millions de dollars ainsi qu’au versement de 22,6 millions supplémentaires pour la réhabilitation des tourbières de Tripa. « C'est un message clair adressé aux entreprises exercant dans la province d'Aceh et qui pensent pouvoir détruire des forêts protégées sans être inquiétées » déclare Mohammed Nur, président de l’organisation écologiste WALHI Aceh (Les Amis de la Terre Indonésie). Sous la pression d’organisations écologistes nationales et internationales, le ministère de l’environnement indonésien avait engagé en 2012 des poursuites contre la société d’huile de palme PT Kallista Alam. C’est un grand succès pour les forêts tropicales humides et pour leurs habitants. Informations supplémentaires

Le faux dilemme de l'Afrique Billet de blog écrit par Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International, paru en anglais le 26 octobre 2010 sur le site du Huffington Post Respect de l’environnement et bien-être économique sont les deux faces d’une même pièce, et c’est un faux dilemme de les opposer l’un l’autre. Malheureusement, les grandes entreprises font souvent croire qu’un choix entre les deux s’impose pour s’asseoir sur les préoccupations de la société civile et des communautés locales, induire en erreur les responsables politiques et imposer des pratiques contestables. Laissez-moi vous expliquer. Le problème de l’accaparement des terres en Afrique subsaharienne a pris des proportions ahurissantes au cours des dernières années. D’un bout à l’autre de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest, les entreprises agroindustrielles investissent des sommes colossales dans l’aménagement de plantations de palmiers à huile. La pulpe de ces fruits sera bientôt transformée en huile de palme

Huile de palme : Le Petit guide vert Huile de Palme Le petit guide vert Version non garantie à jour. la dernière version la plus à jour est la suivante Bien souvent, la problématique de l’huile de palme est abordée de manière simple : on n eparle que de son utilisation telle quelle dans les produits alimentaires. La réalité est différente car malheureusement le palmier a de nombreux atouts économiques et pratiques. En effet, l’huile de palme (issue des fruits) et l’huile palmiste (issue des noyaux) peuvent se décliner en de nombreux dérivés. La jungle des étiquettes remplace la jungle sud asiatique… Voici les raisons écologiques et sociales pour lesquelles il ne faut pas consommer de produits issus du palmier à huile, aussi bien alimentaires que non alimentaires : V Déforestation : l’huile de palme, bio ou non, certifiée ou non, participe directement ou indirectement à une déforestation galopante. V Extinction d’espèces : la déforestation entraîne une diminution de plus de 80% de la biodiversité. Que contient la palme ?

En quoi la consommation d’huile de palme influe sur notre santé et notre environnement ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Amandine Réaux Fin de la polémique. Deux jours après avoir appelé à boycotter la pâte à tartiner Nutella au motif que la production d’huile de palme, utilisée dans sa fabrication, était responsable de la déforestation, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a dû s’excuser après le tollé suscité en Italie, d’où le groupe est originaire. Lire aussi : Après la colère de Rome, Ségolène Royal s’excuse pour la « polémique Nutella » Qu’est-ce que l’huile de palme ? On obtient l’huile de palme en pressant à chaud la pulpe des gros fruits rouges du palmier à huile. Originaire du golfe de Guinée, en Afrique, le palmier à huile est cultivé de façon industrielle en Asie du Sud-Est, en Indonésie et en Malaisie (85 % de la production mondiale). Quelles répercussions sur la santé ? On trouve de l’huile de palme dans de nombreux produits alimentaires, parfois seulement sous l’étiquette « huile hydrogénée » ou « graisses végétales ».

huile de palme : démêler le vrai du faux Avec l’amendement Nutella visant à augmenter de 300 % la taxe sur l’huile de palme, cette huile est de nouveau sur la sellette en France. Entretien avec le Dr Jean-Louis Thillier, expert en sécurité sanitaire. L’huile de palme est accusée de causer des dégâts sur l’environnement des pays producteurs, mais aussi d’être à l’origine de sérieux problèmes sanitaires. Dr Jean-Louis Thillier – L’affaire de « l’amendement Nutella » a eu le mérite de rappeler une vérité simple : depuis plusieurs décennies, la composition du contenu de notre assiette s’est profondément modifiée. L’huile de palme est donc dangereuse pour la santé ? Ce n’est pas si simple ! Dans ce cas, où est le problème ? Après la stérilisation du régime de fruits du palmier, leur égrappage mécanique et la pression à chaud de leur chair, on obtient l’huile de palme brute de première pression (lire encadré). Pour quelles raisons l’industrie agroalimentaire a-t-elle besoin de transformer l’huile de palme ? On y arrive !

Les banques investissent le marché de la déforestation La "finance carbone" se prépare à investir le marché des crédits d’émission liés aux forêts tropicales. Un rapport des Amis de Terre dénonce cette logique qui , selon eux, n’est pas animée par un souci écologique, mais par la recherche de nouveaux profits. Selon Les Amis de la Terre, en préparation des négociations sur le climat qui auront lieu en fin d’année à Durban (Afrique du Sud), et en pleine tourmente financière, "le secteur banquier, avec en tête BNP Paribas [1], lance une offensive pour réclamer l’intégration des forêts dans le marché du carbone". L’association de défense de l’environnement s’oppose fermement à cette dérive qui ne repose sur aucune base scientifique et place l’avenir des forêts du monde, et des communautés qui en dépendent, dans les mains d’entreprises irresponsables. La compensation carbone, une imposture Financiariser les ressources naturelles Notes : [2] REDDy-Set-Grow : Part II - Recommendations for International Climate Change Negotiators.

Related: