background preloader

Les OGM : définition, enjeux, risques

Les OGM : définition, enjeux, risques
Accueil » OGM » Les OGM : définition, enjeux, risques Les OGM sont des organismes vivants dont le patrimoine génétique a été modifié par l'homme pour leur conférer de nouvelles propriétés. Les techniques utilisées permettent de s'affranchir de la « barrière des espèces » et de construire des organismes qui n'auraient jamais existé dans la nature. Ils peuvent être utilisés dans de nombreux secteurs, notamment médicaux, industriels, agricoles et agro-alimentaires. Les applications agricoles et agro-alimentaires sont sans commune mesure avec les améliorations des races animales et des variétés végétales pratiquées jusqu'à présent par les agronomes, contraints par les lois de la reproduction. Elles posent à la fois des problèmes éthiques (avons-nous le droit d'interférer avec les mécanismes de la vie ?) Le citoyen, le consommateur que nous sommes, est donc concerné au premier chef par le développement de ces nouveaux produits.

Les OGM : La fabrication d’un OGM, avantage des OGM; OGM et santé, environnement et OGM Les OGM : La fabrication d’un OGM.. 3 Notions importantes en biologie : 3 La cellule : 13 Les avantages des OGM.. 18 Les OGM et la santé : 28 Les OGM et l’environnement : 31 introduction Un Organisme Génétiquement Modifié (OGM) est un organisme (une plante, un animal, une bactérie, un virus) dans lequel on a introduit artificiellement un ou plusieurs gènes, soit inconnus de l'espèce à laquelle appartient cet organisme, soit appartenant à l'espèce mais ayant subi plusieurs manipulations génétiques. L’intérêt des OGM réside dans les propriétés que nous pouvons leur apporter et qui visent à améliorer par exemple la culture d’une plante, ou ses qualités nutritives. L’histoire des OGM a commencé il y a moins de trente ans avec la première bactérie transformée en 1973. La cellule étant la plus petite unité du vivant. La cellule végétale : Schéma d'une cellule végétale La cellule animale : Schéma d'une cellule animale 2 – Le protoplaste : 3 – L’Acide désoxyribonucléique : La localisation de l’ADN Lexique :

OGM : quels enjeux, quelles propositions ? Economie politique des OGM et leurs enjeux par Jean-Pierre Berlan Qui fait les OGM ? Avec quels objectifs ? Avec quelles conséquences ? Selon quelles méthodes ? Il s'agit là de questions concrètes. responsables professionnels, de politiques manipulés par un cartel de transnationales « biocidaires » autoproclamées des sciences de la vie relèvent de la pure propagande : ils sont issus d'une société sortie du capitalisme, qui reste à construire et qui de toute façon n’en aurait aucunement besoin. Qui fait les OGM ? Un petit nombre de firmes transnationales dominent maintenant les deux domaines jumeaux de la biologie appliquée, celui de l'agriculture (de la génétique agricole pour être précis) et celui de la santé. Ces firmes produisent des pesticides, des fongicides, des herbicides, des bactéricides, des gamétocides. Avec quel objectif ? Maximiser le taux de profit c'est la règle suprême. Avec quelles conséquences ? Ce même libéral s’élèverait de façon véhémente contre la menace pour nos libertés publiques qu'entraîne un tel privilège. Selon quels moyens ?

M CONTRE N - Pour ou contre les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) ? L’Homme joue souvent à l’apprenti sorcier et ne découvre qu’après coup, les conséquences dangereuses de ses actes. Beaucoup d’arguments sont employés contre les OGM mais de nombreux sont des non-sens scientifiques. Pourtant il reste un nombre non négligeables d’arguments qui peuvent faire douter des OGM.Les risques sanitaires pour l’Homme sont mal connus car il existe actuellement peu de recherches sur la question (le peu de recherche qui existe sont freinées par les anti-OGM). Les six principaux pays producteurs d’OGM sont : DOC 2 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le GloFish, issu du poisson zèbre, est l'un des premiers animaux génétiquement modifiés vendus comme animaux de compagnie. Il a été obtenu par l'introduction d'un gène issu d'une méduse (transgénèse). Il s'agit donc d'un type d'OGM particulier : un organisme transgénique. Si certains OGM peuvent présenter des risques, principalement vis-à-vis de la santé (production de molécules non désirées) ou de l'environnement (dissémination non désirée de gènes), certaines organisations scientifiques internationales, et notamment le Conseil international pour la science, affirment que les OGM commercialisés ne sont pas dangereux pour la santé humaine, et que les risques de dissémination sont correctement contrôlés. Inexistantes en 1993, les surfaces cultivées OGM, représentent en 2011, selon l'ISAAA, une association non-gouvernementale de promotion des biotechnologies, 160 millions d’hectares[10], dont près de 50 % dans les pays en développement[10].

Les OGM : définition et législation française Les OGM : définition et législation française Alors que le projet de loi sur les OGM a été adopté par le Parlement le 9 avril 2008, les organismes génétiquement modifiés soulèvent des questions et des débats quant aux risques pour la santé humaine et pour l'environnement. En France, l’introduction des OGM se fera sous la surveillance d’un Haut Conseil des biotechnologies. Partager Qu'est-ce qu'un OGM ? Un organisme génétiquement modifié ou OGM est un organisme vivant (animal, végétal ou bactérie) dont on a modifié le patrimoine génétique pour lui donner une caractéristique nouvelle Cette technique diffère des modifications qu’il est possible d’obtenir par croisement entre espèces ou recombinaison génétique naturelle. La technique utilisée, dite de "génie génétique", ignore la barrière des espèces : la modification s’effectue par transgénèse, c’est-à-dire par l’insertion dans le génome d’un organisme d’un ou de plusieurs gènes nouveaux issus d’un autre organisme. Applications des OGM

Débats : Les OGM, une affaire très politique L'éditorial d'Yves Thréard du 12 février. S'il est un sujet exemplaire de la difficulté de gouverner aujourd'hui, c'est bien celui des OGM. Depuis de nombreuses années, les scientifiques les plus avertis de notre pays affirment que les organismes génétiquement modifiés sont «bénéfiques pour la santé humaine». En vain, car la démocratie d'opinion, la vox populi, a décidé du contraire. À tel point que même Nicolas Sarkozy, toujours sabre au clair pour briser les tabous, a reculé face à la soldatesque anti-OGM en arrivant à l'Élysée. Pour combien de temps encore ? Les conclusions du nouveau rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), que révèle mercredi Le Figaro, confirment ce que cette même institution disait en 2004, et ce que l'Académie des sciences ne cesse de répéter à longueur de colloques : rien ne s'oppose aux OGM. En fait, dans ce débat sur les OGM, rien n'est scientifique, tout est politique.

Peser le pour et le contre des OGM: le contre Effets négatifs potentiels sur l'environnement Les gènes peuvent atterrir dans des endroits inattendus. Si un gène 's'échappe', il peut être transmis par un organisme à d'autres membres de son espèce, voire à d'autres espèces. Les gènes introduits dans les OGM ne sont guère une exception, et des interactions pourraient avoir lieu au niveau des gènes, des cellules, des plantes et des écosystèmes. Cela pourrait être grave si, par exemple, les gènes résistant aux herbicides étaient transmis aux plantes adventices. Effets potentiels sur la santé de l'homme Transfert de gènes allergéniques. Effets socio-économiques potentiels Perte d'accès des agriculteurs au matériel végétal. Mars 2003

Doc 1 L'enjeu économique Les enjeux économiques Alors que l'Europe a approuvé la culture de cinq produits transgéniques, les Etats-Unis en ont approuvé 23, le Canada 11 et le Japon 7.35 Les Etats-Unis disposent de la gamme de produits issus de modifications génétiques la plus complète. Les semences et plantes transgéniques sont ainsi utilisées de manière significative outre-Atlantique, à l'inverse de la pratique européenne. Le tableau suivant indique les surfaces des cultures de plantes transgéniques en 1996. L'utilisation des semences de plantes modifiées génétiquement ne cesse de s'accroître hors d'Europe. Le nombre d'autorisations croît dans le même temps, qui entraînent mécaniquement un accroissement de la part des biotechnologies dans l'industrie des semences. Les entreprises dominant ce marché sont autant européennes qu'américaines. Le problème de la compétitivité est également crucial dans le secteur de l'industrie semencière, qui compte de nombreuses PME en Europe. Moins ou peu d'emplois

O.g.m. définition O.g.m. Définition O.g.m., définition O.g.m. en agroalimentaire. O.g.m. : Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un être vivant (animal, végétal ou micro-organisme) dont l'homme a modifié le patrimoine génétique afin de lui conférer de nouvelles propriétés. Ces transformations, qui sont opérées par des techniques de génie génétique, permettent d'introduire dans le patrimoine génétique d'un organisme, un ou plusieurs gènes pour ajouter, supprimer ou modifier certaines de ses caractéristiques.Les gènes introduits peuvent provenir de n'importe quel organisme : virus, bactérie, levure, champignon, plante ou animal. Les utilisations, et perspectives d'utilisations offertes par les OGM sont vastes et touchent plusieurs secteurs dont ceux de l'agriculture et de l'agroalimentaire.On est bien loin aujourd'hui des premiers balbutiements de transformations végétales (le premier végétal génétiquement modifié est un plant de tabac rendu résistant à un antibiotique en 1983).

Related: