background preloader

Un élève autiste dans la classe : ce qu'il faut savoir sur l'écriture des autistes

Un élève autiste dans la classe : ce qu'il faut savoir sur l'écriture des autistes
Aujourd'hui, de plus en plus d'enfants avec un handicap sont scolarisés dans des classes normales. Si cette tendance est bien sur une très bonne chose, cela ne va pas nécessairement sans difficultés, pour l'enfant comme pour l'enseignant. Ainsi, les enfants autistes scolarisés dans des classes normales rencontrent des difficultés avec l'écriture. Une étude, publiée dans le journal médical de l'American Academy of Neurology, nous éclaire sur ce qu'il faut savoir des autistes et de l'écriture et nous permet d'envisager l'apprentissage de l'écriture cursive spécifiquement pour les autistes L'autisme et l'écriture : ce qu'il faut en retenir L'étude de Neurology porte sur 28 enfants âgés de 8 à 13 ans dont la moitié souffrait de troubles autistiques. Les participants ont été invités à recopier les mots d'une phrase, en respectant la taille des lettres et en utilisant leur plus belle écriture. -la lisibilité, -la forme, -l'alignement, -la taille -l'espacement. Témoignage autiste type Asperger

http://www.sos-ecriture.fr/2012/06/un-autiste-dans-la-classe-ce-quil-faut.html

Related:  autisme et tedAutisme

Autistes : une place parmi les autres ? Maladie, handicap ou manière différente d’être ? Si la définition même de l’autisme, trouble envahissant du développement (TED), suscite encore le débat, les personnes qui en sont atteintes (500 000 en France) devront vivre avec : il n’existe aucun remède. Dès lors, comment les accompagner, elles et leurs familles, et les intégrer afin de leur permettre de devenir des adultes autonomes ?

Autisme Tel que mentionné au tout début de l’aventure de ce blogue, je ne suis pas un spécialiste en adaptation scolaire et pour cette raison, il est possible que mes réflexions personnelles ne soient pas toujours justes et/ou pertinentes. L’outil se veut encore pour moi un moyen de réfléchir et de documenter mes actions. Comme mes préoccupations partent directement des milieux dans lesquels je suis appelé à intervenir en tant qu’animateur du service local du RÉCIT des Samares, je tente d’explorer diverses facettes du secteur des élèves à risques, ayant un trouble d’apprentissage ou un handicap physique. Depuis quelques semaines je réfléchis avec d’autres collègues, pour certaines que je n’ai jamais rencontré ou vu…vive le réseau des RÉCIT!!!) sur l’apport du TBI en classe pour les clientèles citées en titre. Après quelques vaines recherches, il semble que les références en la matière soient assez rares, inconnues de votre humble serviteur ou non documentées.

Écriture cursive » Les petites plumes Est-ce préférable d’enseigner l’écriture scripte ou l’écriture cursive en première année ? La France, la Belgique et la Suisse préconisent l’apprentissage de l’écriture cursive tandis que les pays anglo-saxons préfèrent débuter par l’écriture scripte. Il n’y a pas qu’une seule bonne réponse. À la suite de plusieurs lectures, j’ai choisi de commencer l’apprentissage de l’écriture en première année en lettres attachées. Voici quelques références qui ont guidé mon choix : Recherche récente « Renoncer à l’écriture manuscrite serait une grave erreur » La majorité des Etats américains ont décidé de reléguer l’écriture manuscrite au rang d’option. Peut-elle, à terme, disparaître ? Entretien avec Danièle Dumont, docteur en sciences du langage, enseignante en pédagogie de l’écriture et en rééducation graphique. Danièle Dumont 45 Etats américains ont décidé de rendre l’écriture cursive optionnelle en 2014 pour privilégier l’écriture script et l’usage du clavier d’ordinateur à l’école.

Dysgraphie et syndrome valproate Aujourd'hui, la rééducatrice de l'écriture voudrait pousser un coup de gueule à propos d'un médicament: Le valproate de sodium (qui est connu sous les noms Depacon, Depakene, Depakote, Depakine, Convulex,..) est un anticonvulsivant indiqué pour le traitement des crises d'épilepsie. Certaines formulations sont également prescrites pour le traitement des troubles bipolaires, de la dépression, et même des migraines. Le Valproate est connu depuis très longtemps pour ses effets tératogènes. Il a en effet été identifié depuis les années 80 que le risque d'un spina bifida était fortement augmenté lors des grossesses où la mère était traitée par valproate. Ce qui est (encore) moins connu, c'est que même les enfants qui n'ont pas de malformations physiques majeures souffrent malgré tout encore de certains handicaps cognitifs et psychomoteurs, dont des troubles autistiques, des troubles de la motricité fine, du langage et des troubles de l'écriture cursive.

Jouer pour mieux parler jennifer delrieux larochelle@sudouest.fr Elodie Pascual est formelle : pas d'écrans avant l'âge de 3 ans. Et ce, même si la télévision ou la tablette peuvent représenter une solution de facilité pour des parents en manque de temps libre. « 20 % de mes patients viennent me consulter pour des troubles, comme la dyslexie, qui ne sont pas pathologiques mais liés à une surconsommation d'écrans. » L'orthophoniste basée à Esnandes et présidente de l'association charentaise-maritime Orthophonie et Prévention 17 (OP17) a donc eu l'idée, avec les autres professionnels de l'association, de mettre en ligne un fascicule « À quoi on... jennifer delrieux

Autisme : les neurones miroirs hors de cause Les neurones miroirs forment un ensemble de cellules nerveuses qui s’activent non seulement lorsque nous effectuons un geste, mais aussi lorsque nous voyons quelqu’un exécuter ce même geste. Ils seraient impliqués dans l’empathie, la faculté de cerner et de ressentir les émotions d’autrui. Les autistes n’ayant pas cette aptitude, les neurobiologistes ont longtemps supposé que leurs neurones miroirs ne fonctionnaient pas correctement. L’écriture et les élèves présentant des limitations « Mon petit bout de chemin Ce billet fait partie d’une série produite pour mon programme de lecture effectué dans le cadre de maitrise en psychopédagogie à l’Université de Montréal. Ce billet prend donc la forme d’un résumé de lecture suivi d’une appropriation personnelle sous forme de critique réflexive tentant de justifier ce que l’article lu apporte à mon projet de maitrise. Bonne lecture!

Related:  autismeAUTISMEglad3124