background preloader

Pot pourri - Maison Bio - Recettes de produits d'entretien et de beauté bio à faire soi-même

Pot pourri - Maison Bio - Recettes de produits d'entretien et de beauté bio à faire soi-même
1 baton de cannelle 5 clous de girofle 2 anis étoilé 1 citron 1 orange 1/2 tasse de pétales de rose fraiches 1/2 tasse de fleurs de lavande fraiches quelques feuilles de menthe et de thym Découper l’orange et le citron en rondelles très fines. Disposez-les ainsi que les fleurs sur une plaque et enfournez pendant une heure à four tiède (140°C). Rassemblez les ingrédients dans un bol ou une coupe décorative et placer dans la pièce à parfumer. Lorsque l’odeur du pot-pourri a disparu (au bout de 5 à 6 semaines), vous pouvez y déposer quelques gouttes de l’huile essentielle de votre choix pour lui rendre un parfum agréable tout en conservant l’aspect décoratif du pot-pourri. Vous pouvez également confectionner de petits sachets en tissu, les remplir de pot-pourri et les fermer avec de petits rubans pour parfumer tiroirs et armoires.

Very Bad Consumer Votre lessive maison au savon de Marseille et noix de lavage John Sloane 1912 La blogosphère est un lieu d'échange des savoir-faire et Christine de Dijon nous a aimablement transmis la formule de sa lessive maison, à base de noix de lavage et savon de Marseille, sans phosphates et autres produits issus de la pétro-chimie, parfaite pour le linge de bébé. Vous pourrez la parfumer avec une dizaine de gouttes de votre huile essentielle préférée, sauf si elle est destinée au linge de bébé, en raison des risques d'allergie. A utiliser pour le linge blanc avec du percabonate de soude que vous trouverez dans les magasins bio. 1 poignée de noix de lavage 100 gr de savon de Marseille à l’huile d’olive râpé finement 100 gr de cristaux de soude 4 cuillers à soupe de bicarbonate de soude 4 cuillers à soupe de vinaigre d'alcool blanc 3 litres d'eau Faire d'abord une décoction de noix de lavage : les faire bouillir environ 30 mn dans 2 litres d'eau. Dosage pour une lessive machine :

10 façons de se faire plaisir au travail Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs ! Non il n’est pas honteux de se faire plaisir au travail et oui il existe des façons de prendre du plaisir au travail (je ne parle pas de relations adultères avec un/une collègue de travail qui sort strictement de mon domaine de compétence). Même si c’est vrai que le mot travail vient du latin tripalium qui est un instrument de torture (« Oui, nous pouvons travailler avec plaisir » ), il faut arrêter de voir le travail comme un sacerdoce, une punition divine qui s’abat sur chacun de nous, enfin quand on a la chance d’en avoir un ! Et si la dopamine devenait la meilleure arme du manager, et si pour motiver ses équipes les managers ne proposaient plus un presse papier aux couleurs de l’entreprise ou une augmentation infinitésimale mais du plaisir à ses collaborateurs ? Bien sûr le plus important pour prendre du plaisir au travail c’est:

10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner Où je démontre que, contrairement à beaucoup de gens, j’ai d’excellentes raisons de céder à la procrastination estivale*. Et comme procrastiner ne signifie pas ne rien faire, mais faire autre chose de plus intéressant, plus fun ou moins pénible, je vous propose à la place des pistes pour construire davantage de plaisir au travail. Là, vite fait, l’air de rien, j’aurais pu vous réécrire une histoire glamour et glorieuse… J‘aurais bien donné dans les petits arrangements avec moi-même emballés dans les papiers cadeaux des bonnes excuses et je vous en aurais fait un billet sur les bienfaits d’une procrastination choisie, parce qu’en effet, elle n’est pas à négliger, en particulier pour les précrastinateurs, les excessivement disciplinés, les nez dans le guidons et les cohortes de bons petits soldats qui s’épuisent à vouloir toujours bien/mieux faire sans penser à eux-mêmes. J’aurais pu vous raconter une histoire édifiante dans ce genre-là, ça aurait eu de la gueule.

Bien-être et plaisir au travail: les compétences psychosociales Les 10 compétences psychosociales définies par l’OMS sont autant d’aptitudes considérées comme essentielles et trans-culturelles qui permettent de “répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne”, tout en maintenant “un état de bien-être mental”. Étonnamment, ces compétences ont été cantonnées à l’éducation, alors qu’elles nous concernent tous et font partie des facteurs déterminants du bien-être et du plaisir au travail. « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. Les compétences psychosociales ont un rôle important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large, en termes de bien-être physique, mental et social. C’est certainement parce que les compétences psychosociales ont été définies dans le cadre de l’OMS avec un but de responsabilisation face à la santé qu’elles se retrouvent essentiellement cantonnées à la sphère éducative.

Bien-être au travail : les bonnes pratiques à adopter Tout l'été, des experts RH et des DRH vous recommandent des ouvrages incontournables publiés depuis un an. Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France, a choisi "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles). Crédits photo : Bruno Lévy Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France > Que dit ce livre ? > Pourquoi est-ce essentiel de le lire ? > En quoi cela fait sens dans votre pratique professionnelle ? > Citation choisie : « Un bon management du bien-être doit donner confiance, faire évoluer et aider les subordonnés à progresser. » "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois L’autonomie « est surtout un état d’esprit, de responsabilisation individuelle qui a pour but d’inciter le n+1 à soumettre des idées, pour améliorer la productivité. Crédits photo : Shutterstock.com La solidarité

Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail En vertu sans doute du principe de l’emmerdement maximum, notre quotidien professionnel est souvent infesté d’enquiquinements divers qui nous hérissent le poil aussi facilement qu’un boucher expérimenté découpe un chateaubriand dans le filet. Bye bye le plaisir au travail, l’accumulation de petits désagréments et de contrariétés majeures devient vite pénible et génératrice d’anxiété, de tensions et de stress. Nous pouvons remédier à certains avec un peu d’imagination et de volonté, grâce à la mise en place de petits objectifs simples. Au delà de notre activité professionnelle en elle-même, c’est souvent notre environnement au travail qui est à l’origine de nombre de ces contrariétés et d’une déperdition navrante du nourrissant plaisir au travail. Ensuite: les autres. – De réparer votre ordinateur avec un démonte-pneu. – D’envoyer paître la prochaine personne qui téléphonera,/déboulera dans votre bureau, et ce dans un langage digne de B.B. – De passer votre boss au moulin à légume.

Chroniques du plaisir au travail: halte à la morosité! Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle Entre concept vite estampillé gentillet et héritage judéo-chrétien, le plaisir au travail peine à trouver ses lettres de noblesse, autant en termes de faisabilité qu’en termes de légitimité. C’est vrai, quoi, on n’est pas là pour rigoler! Peut-être, cependant faire ce qu’on a à faire dans la bonne humeur et le plaisir, c’est quand même plus motivant que le faire dans la sueur et les larmes. D’ailleurs, les articles et dossiers sur les bénéfices du plaisir au travail se multiplient, avec un point commun: ses bénéfices sont immenses… en particulier pour les entreprises. La morosité comme modèle de pensée unique? “ A l’heure où nous ne cessons de dénoncer les dérives managériales et les conduites cyniques parfois cultivées par certains salariés, l’épanouissement au travail devrait devenir un gros mot ? “Dès que j’ai pris mes fonctions j’ai cherché à améliorer ce qui me semblait pouvoir l’être. (Re)donner du sens à son travail

COMMENT DEFINIR SES PRIORITES Savoir bien s'organiser et gérer son temps de travail de manière optimale sont utiles non seulement pour mieux s'épanouir dans son travail, mais également pour améliorer sa qualité de vie en général. On sait, depuis le général Eisenhower, que l'organisation du temps repose sur notre capacité à définir les priorités. Pour y parvenir, ce grand militaire proposait une matrice permettant de classer aisément les tâches selon un double critère: l'urgence et l'importance. Deux notions à prendre toutefois avec des "pincettes" car elles mettent en jeu une forte subjectivité: - Les personnes dans le feu de l'action ont tendance à considérer que tout est urgent. Or, l'imprévu peut survenir, mais de façon marginale dans un emploi du temps bien conçu. Définir les priorités et les classer selon la matrice d'Eisenhower - Les problèmes Ce sont eux qui réunissent les deux critères d'importance et d'urgence. - Le quotidien Il se reconnaît dans un lot de choses peu importantes mais urgentes.

Six chapeaux de la réflexion d'Edward de Bono, Les Format: Article court - Résumé et commentaires générauxAuteure: Nicole Cournoyer Les six chapeaux de la réflexion, la méthode de référence mondiale d’Edward de Bono, Paris, traduit de l’anglais (Six Thinking Hats) par Michèle Sauvalle, Éditions Eyrolles, 2005 Un guide pratique pour apprendre à réfléchir Les six chapeaux de la réflexion, la méthode de référence mondiale d’Edward de Bono, Paris, traduit de l’anglais (Six Thinking Hats) par Michèle Sauvalle, Éditions Eyrolles, 2005. Le livre «Les six chapeaux de la réflexion» d’Edward de Bono (Six Thinking Hats) est un guide pratique pour apprendre à réfléchir en suivant une approche exploratoire selon six modes de pensée. Les règles du jeu de cette méthode de réflexion Vous trouverez dans ce livre les règles du jeu de la méthode d'Edward de Bono. La «pensée parallèle», un atout pour le travail collaboratif Présentation visuelle des six chapeaux Carte synthèse: 6 chapeaux pour penser (Pensée latérale / Lateral thinking) Complément de lecture

Ces aliments qui regonflent le moral Déprime saisonnière, fatigue chronique, stress… Et s’il suffisait de bousculer un peu nos habitudes alimentaires pour regonfler notre moral ? Exit les plats préparés, le café sans modération et le pain à tous les repas. Place au chocolat, au parmesan et aux noix du Brésil ! Les secrets de l’alimentation du bonheur avec William Grosselin, naturopathe, nutritionniste et militant de la bonne humeur. Anne-Laure Vaineau Sommaire Du poisson gras et des huiles végétales contre le blues saisonnier Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng) et les huiles végétales (olive, tournesol, lin, noix…) regorgent d’Omega 3. Le conseil de William Grosselin : « Optez pour la vinaigrette du bonheur, composée d’¼ d’huile d’olive, ¼ d’huile de lin, ¼ d’huile de tournesol et d’¼ d’huile de pépins de raisin. » Des noix du Brésil pour prévenir la déprime Quel est le point commun entre une tomate, un grain d’orge et des rognons ? Du chocolat et des graines contre le stress

Immuno-nutrition - Alimentation et système immunitaire © Jupiter Infections ORL, digestives, pulmonaires… Malgré nos défenses naturelles, il arrive que nous résistions mal aux agressions et que nous tombions malades. Cette vulnérabilité, le nutrithérapeute Jean-Paul Curtay l’explique en trois points : nous sommes trop fatigués, nous manquons de certains nutriments clés et enfin, nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux. Anne-Laure Vaineau Du magnésium pour prévenir notre vulnérabilité La magnésium joue un rôle fondamental de « grand équilibreur » face au stress de tous ordres (thermique, chimique ou psychologique). Où le trouver ? D’abord dans les eaux minéralisées (autour de 100 mg par litre). Du zinc pour booster nos anticorps Le zinc est le minéral le plus important pour les défenses anti-infectieuses. Le zinc se cache essentiellement dans les protéines d’origine animale : viandes blanches et rouges, poissons, crustacés et fruits de mer, œufs. De la vitamine D pour ses atouts préventifs Où la trouver ?

Le syndrome entéropsychologique (Gut and Psychology Syndrome) Ce syndrome se trouve à la croisée des fonctions digestives et cérébrales. Cette appellation a été créée en 2004 par le Dr Natasha Campbell-McBride, Neurologue et Nutritionniste, après avoir travaillé avec des centaines d'enfants et d'adultes atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques telles que troubles du spectre autistique, déficit d'attention avec ou sans hyperactivité, schizophrénie, dyslexie, dyspraxie, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, trouble bipolaire et autres problèmes d'ordre neuropsychologique et psychiatrique. La lecture de l'ouvrage Le syndrome entéropsychologique permettra de mieux comprendre ce syndrome, son étiologie ainsi que ses modalités de traitement par un protocole nutritionnel adapté. Une vue d'ensemble du syndrome. D'un point de vue clinique, ces pathologies se superposent bien souvent, et tel enfant atteint d'un trouble envahissant du développement pourra être également hyperactif et dyspraxique. Mais ce n'est pas tout.

Related: