background preloader

Le gaspillage agricole, c’est un milliard de bouches

Le gaspillage agricole, c’est un milliard de bouches
Réagissez : Partagez : En matière de gaspillage alimentaire, les ménages et les distributeurs ne sont pas les seuls fautifs. Loin de là… Car les poubelles des particuliers et des commerçants ont un point commun avec celles de l’agriculteur : elles sont tout aussi pleines d’aliments gaspillés Un chercheur de l’Université d’Aalto en Finlande, Matti Kummu, a calculé le volume de ce gaspillage agricole à l’échelle de la planète. La perte alimentaire représente l’équivalent de ce qui produit une surface agricole de 310 mètres carrés par an et par habitant. Ce qui représente une consommation de 4,3 kilos d’engrais et de 27 m3 d’eau en pure perte. Gaspillage agricole : à diviser par deux Selon Matti Kummu, il suffirait de gaspiller deux fois moins pour nourrir un milliard de personnes à leur faim. Sans les pertes agricoles et le gaspillage de nourriture, l’agriculture mondiale pourrait offrir, à son niveau actuel de productivité, 2 600 kilocalories par jour à 8 milliards de personnes. source :

Les solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire On estime qu’à l’échelle de la planète, un tiers des aliments produits pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé. Selon la FAO, ces pertes concernent environ 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires par an. Nous pouvons tous lutter contre le gaspillage alimentaire. Il y a urgence ! Crises alimentaires, dilapidation des ressources (en eau, énergie, travail...), réchauffement climatique, etc., les conséquences de ce gâchis sont innombrables. Qui gaspille le plus ? Ce ne sont pas forcément ceux que l’on croit ! la restauration commerciale : si la restauration rapide est peu concernée par le gaspillage alimentaire, les restaurants traditionnels et gastronomiques ont les plus grosses pertes, avec 230 grammes de denrées perdues ou gaspillées par personne et par repas. la restauration collective (167 grammes par repas et par personne) : les plus grosses pertes se situent chez les patients en court séjour à l’hôpital. Elles existent ! En voici quelques unes :

Près de la moitié des aliments gaspillés chaque année en Europe Le Parlement de Strasbourg s’inquiète du gaspillage alimentaire considérable pratiquée dans les pays de l’Union. Près de la moitié des aliments encore sains seraient gaspillés chaque année par les ménages et les supermarchés européens alors que 79 millions de citoyens européens vivent au dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité. La commission de l’agriculture du Parlement européen a demandé mercredi dernier, des mesures urgentes pour réduire de 50 % les gaspillages alimentaires d’ici 2025 et améliorer l’accès aux aliments pour les citoyens de l’UE qui en ont besoin. « Ce point a été trop longtemps négligé et notre rapport contient un message fort en faveur d’une action immédiate de la part de l’UE » a déclaré, après le vote, le rapporteur italien Salvatore Caronna. Pour les députés européens, « il faut s’attaquer d’urgence à ce problème » proposant que 2013 soit l’Année européenne contre les gaspillages alimentaires.

Pour nourrir le monde, réduisons nos pertes alimentaires Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé 11 mai 2011, Rome - Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé, selon un rapport préparé par la FAO à la demande de l'Institut suédois pour l'alimentation et la biotechnologie. Le rapport Global food losses and food waste sera présenté lors de la tenue, les 16 et 17 mai 2011 à Düsseldorf, de Save Food!, un congrès thématique organisé dans le cadre du Salon international de l'industrie de l'emballage, Interpack2011. Axée sur les pertes mondiales d'aliments, l'étude de la FAO révèle des faits et chiffres dont nous reproduisons ci-après les plus marquants: Aussi bien les pays industriels que les pays en développement gaspillent grosso modo les mêmes quantités de nourriture, soit 670 millions et 630 millions de tonnes respectivement. Pertes et gaspillage Dilapidation des ressources

Qui jette le plus de nourriture en France et dans le monde Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2015, à 12 h 16 min Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment. Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons, ce qui représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 20 kg par an et par Français selon le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève entre 100 et 160 euros par an et par habitant selon une étude menée par l’ADEME, soit 12 à 20 milliards d’euros au total en France chaque année. Autre estimation : selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne.

Gaspillage{s} alimentaire{s} Nous sommes tous d’accord pour dénoncer le gaspillage alimentaire et le qualifier d’"inacceptable à l’heure où des millions de gens souffrent de la faim". Mais quelle est la définition de "gaspillage alimentaire" ? Ce fléau concerne-t’il seulement les pays riches ? Les consommateurs sont souvent montrés du doigts, sont-ils les seuls responsables ? En quoi le gaspillage alimentaire fait-il peser une menace sur la planète ? Gaspillage{s} alimentaire{s} ? Il n’y a actuellement aucune définition officielle du terme gaspillage alimentaire. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) s’est employée à définir la notion de gaspillage alimentaire comme étant "toute perte d’aliments périmés ou jetés" . Ainsi, selon la définition de la FAO, tous les stades de la chaîne alimentaire sont concernés par la perte et le gaspillage. Pour nourrir le monde, réduisons nos pertes alimentaires A l’échelle mondiale, le gaspillage alimentaire alignent des chiffres aberrants :

Le gaspillage d'aliments jetés à la poubelle par les Français Les Français et le gaspillage alimentaire Le gaspillage des aliments en France 10.000.000.000 kg / an soit 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées en France chaque année (2015) Les Français jettent beaucoup de nourriture Voila une donnée qui fait froid dans le dos, lorsque l'on sait que des milliers de personnes dans le monde ne mangent pas à leur faim. Sans comptabiliser les pertes de la production agricole, chaque année, en France, plus de 2,3 millions de tonnes de nourriture seraient gaspillés dans la distribution, 1,5 millions de tonnes dans la restauration (collective et commerciale), et 6,5 millions de tonnes au sein même des foyers. Rapporté à la population française, ce gaspillage total se monte à 149 kg/personne/an Trop de nourriture encore consommable passe à la poubelle Chaque Français jetterait près de 20 kilos d'aliments encore consommable chaque année, ce qui représente 1.2 million de tonnes de nourriture qui finissent à la benne. 17,9 kg /an

Pertes-gaspillages RAPPORT2012.pdf "Gâchis à tout bout de champ" Présentation détaillée du projet Courgettes pas assez grosses? On jette! Tomates périmées? On jette! Ce gigantesque gâchis a lieu à chaque étape de la chaîne de production et de distribution alimentaire. Nous allons partir à la rencontre des personnes directement impliquées dans la filière des fruits et légumes : agriculteurs, livreurs, grossistes, responsables de supermarché et consommateurs. Notre enquête nous emmènera dans plusieurs pays européens : Allemagne et France, gros pays producteurs et exportateurs de fruits et légumes. De la fourche à la fourchette, suivez le parcours des fruits et légumes dans plusieurs pays d'Europe. Qui sommes-nous? Je suis Lauranne Debatty, j’ai 21 ans et je suis en 4ème année de journalisme. Thomas Dechamps : 21 ans. Juliette Devaux, 22 ans, étudiante en journalisme. À quoi servira la collecte ? Pour le reste, la collecte servira à financer : - le coût global des transports : essence et billets de train - et le coût de la réalisation de l'infographie

Manger sans gâcher Sidérant, choquant. Près de la moitié de la nourriture mondiale est gaspillée, selon une étude britannique toute récente. D’autres données circulent, moins dramatiques. Mais en ces temps de crise et alors qu'un milliard d'êtres humains souffrent de malnutrition, le fléau demeure. De la disco, évidemment, mais pas seulement. Et la sauce prend puisqu'après 9 repas à Paris, Rennes inaugurera ce samedi une série de rendez-vous en région, financés plus rapidement que prévu via internet par une communauté de plus en plus importante. « C'est absolument étonnant ! Autre phénomène, en Champagne-Ardenne. Un projet né du souhait d'environ 80 associations et organismes d'aide sociale, aide alimentaire et d'insertion de mieux utiliser les aliments jetés dans la région. Antoine Campredon, longtemps cadre puis dirigeant dans l'agroalimentaire, qui vit cette aventure à travers un prisme particulier : Une campagne de sensibilisation avant un pacte national Un reportage d'Eric Chaverou

Gaspillage: elle cuisine pour les démunis Gaspillage Une action qui appelle les distributeurs à faire don des invendus. Isabelle Chevalley raffole des tomates, poivrons et courgettes, qu’ils soient crus ou cuits. Image: Laurent de Senarclens Faut-il obliger les distributeurs à faire don de leurs invendus? En deux jours, la politicienne a tenu son pari A la ferme des Pralies, la politicienne fait son marché. Dans sa cuisine de Saint-George, elle prépare ses légumes. Elle dépose ses pots aux Cartons du Cœur de Lausanne. Signaler une erreur Vous avez vu une erreur? Veuillez SVP entrez une adresse e-mail valide Partager & Commenter Votre email a été envoyé. Solidarité, c’est le maître mot que prône Isabelle Chevalley. Elle a révélé son projet en exclusivité au «Matin», lors d’un reportage sur un pari lancé, dans le cadre d’une campagne du WWF, de promouvoir des gestes écologiques. Moins de 500 personnes ont relevé le défi, mais Isabelle Chevalley a tenu parole et préparé 32 pots. Un réflexe de grand-mère «Ça, c’est de la saveur!

Related: