background preloader

MecanoBlog

État du Monde, État d'Être Buenaventura Durruti Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] En 1903, son père, membre de l'UGT (Union General de Trabajadores), est emprisonné pour participation à la grève des corroyeurs, qui revendique la journée de huit heures. Cette grève qui dure neuf mois affecte durement l'économie familiale. En 1912, sous l'influence de son père et de Melchor Martínez il entre à l'Union des métallurgistes, association faisant partie de l'UGT, mais il ne tardera pas à s'éloigner de ce socialisme trop modéré à son goût. La grève de 1917 et l'exil en France[modifier | modifier le code] Durant l'été de 1917, l'UGT lance une grève à laquelle Durruti participe activement. La CNT[modifier | modifier le code] À Barcelone, avec Joan García Oliver, Francisco Ascaso et Ricardo Sanz il fonde Los Solidarios (Les Solidaires). En 1924, l'anarchiste belge Hem Day l'accueille chez lui à Bruxelles avec Francisco Ascaso et les aide à rejoindre Cuba[1]. La guerre[modifier | modifier le code]

« Le Sud émerge » Pepe Escobar Il n’est pas si farfelu d’imaginer « L’Ange de l’histoire » de Walter Benjamin succomber à la tentation, et soulignant que l’heure de l’hémisphère sud est enfin venu. Oh oui, ce sera un long, ardu et tortueux chemin. Mais si la génération Google/Facebook a besoin seulement d’un manuel détaillant l’étoffe des rêves, des épreuves et des tribulations du monde en développement au début du 21e siècle, ce serait celui-là, Vijay Prashad vient de publier The Poorer Nations : A Possible History of the Global South . Appelez ça la postmoderne, numérique suite du classique de Frantz Fanon « Les Damnés de la terre ». Les fondateurs de la MNA jouissaient d’un statut d’icones dans le monde post-colonial ; Jawaharlal Nehru en Inde, Gamal Abdel Nasser en Egypte, Sukarno en Indonésie, Josip Broz Tito en Yougoslavie. Les Atlantistes étaient farouchement contre le « sans importance » Projet Tiers-Monde, mais aussi contre la sociale-démocratie et le communisme. Laissez les barbares dehors BRIC après BRIC

Scriptoblog Les illuminati, une secte pédophile, satanique, qui a pour but de contrôler le monde par l'argent, les ressources naturelles, la santé et le climat. Cineyrgie Ce texte sur son expérience syrienne a été publié le 1er juillet 2013, sur le site de la ‘Columbia Journalism Review’, par Francesca Borri, journaliste indépendante italienne, par ailleurs auteur d’un livre sur le Kosovo et d’un autre sur les rapports entre Israéliens et Palestiniens intitulé ‘Quelqu’un avec qui parler’ (Manifestolibri, 2010). Il a suscité de très nombreuses réactions, auxquelles Francesca Borri a elle-même répondu sur le site du ‘Guardian’. Il nous a semblé qu’il méritait d’être traduit en français. Il m’a finalement écrit. Voilà plus d’un an que je lui envoie des articles à la pige. Le même jour, dans la soirée, j’ai retrouvé le camp rebelle où je vivais, au beau milieu de cet enfer qui s’appelle Alep, et dans la poussière et la faim et la peur, j’ai espéré trouver un ami, un mot compatissant, un geste tendre. A vrai dire, j’aurais dû comprendre ça la fois où mon rédacteur en chef m’a demandé un article sur Gaza, parce que Gaza, comme d’habitude, était bombardé.

Le blog de Danactu-résistance La Nga De Douala En point de Mire – Actualité et Flashback Ca se passe là haut...

Related: