background preloader

Nos vies gérées par les données

Nos vies gérées par les données
De plus en plus de gens "mesurent leurs vies" et accumulent des données sur leur activités quotidiennes pour la mesurer et donc mieux la maîtriser. Cette vie gouvernée par les données n'est pourtant pas sans poser problème. Nous prenons des décisions avec des informations partielles. Souvent, nous ne savons pas répondre aux questions les plus simples : où étais-je la semaine dernière ? Depuis combien de temps ai-je cette douleur au genou ? Combien d’argent dépensé-je habituellement chaque jour ? Pour répondre à cela, certains documentent leurs existences pour obtenir des informations précises et concrètes sur leur quotidien, comme c’est le cas de Robin Barooah, un concepteur de logiciel de 38 ans, qui vit à Oakland, Californie. Si vous voulez remplacer les aléas de l’intuition par quelque chose de plus fiable, vous devez d’abord recueillir des données. Ben Lipkowitz documente également sa vie via son agenda électronique. Les journées de Ben Lipkowitz Je me mesure, donc je suis

http://owni.fr/2010/07/08/nos-vies-gerees-par-les-donnees/

Le Self-Tracking: Quand les chiffres parlent Enregistrer et conserver l’ensemble des informations de sa vie: c'est l'idéal des self-trackers. Voyage au pays de ces individus pour qui la vie est régie par les chiffres. Assise à la terrasse d’un café, j’écoute Denis Harscoat de Quantter – site de self-tracking permettant à chacun de mesurer ses efforts – me vanter la beauté et l’utilité des nombres. Avec lui, je commence mon immersion dans la communauté des self-trackers : ceux qui collectent, analysent, visualisent et partagent leurs propres données. Je ne lui cache pas mon scepticisme premier à l’égard de cette pratique que je cherche à connaitre et à comprendre. Denis me confie:

Data journalism : pourquoi les médias français ne s’y mettent pa Comment expliquer le peu d’empressement des rédactions françaises à s’emparer du journalisme de données ? Plusieurs facteurs se combinent, certains relèvent des rédactions, d’autres de leur environnement Côté rédactions : Des rédactions en manque de moyens financiers… Tout d’abord, côté rédactions traditionnelles, la plupart consacrent très peu de ressources à la R&D, et donc à du journalisme d’expérimentation, comme de la visualisation de données.

Lifecasting Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lifecasting Lifecasting - Le processus de création d'une copie en trois dimensions d'un corps humain vivant au moyen de matériel de moulage versant spécial et le matériau de moulage. [1] Dans certains cas rares lifecasting également l'utilisation d'animaux vivants. Les plus courants sont les installations d'hébergement sont torses, des mains et des visages, des ventres de femmes enceintes, bien qu'il soit possible de copier n'importe quelle partie du corps. Lifecasting est généralement limitée à une partie du corps, mais en même temps, vous pouvez créer une copie de l'ensemble du corps.

Le "Quantified Self" : doit-on compter sur soi ? Propos recueillis par Stéphane Gigandet. Interview publiée le 31/05/11 à 16h25. Emmanuel Gadenne. Consultant Internet. Manager chez Sopra Consulting. Emmanuel Gadenne est consultant Internet et intervient comme Manager au sein du cabinet Sopra Consulting. La e-mémoire: rêve transhumaniste ou cauchemar déshumanisé? Derrière son projet de numérisation des souvenirs MyLifeBits, un ingénieur de Microsoft imagine une mémoire numérisée... mais aussi une vie non vécue. En fondant la Bibliothèque d’Alexandrie en 288 avant JC, Alexandre le Grand nourrissait le projet fou de conserver tout le savoir de l’humanité depuis l’invention de l’écriture à Sumer et Babylone. Sous l’empire romain et au plus haut de sa gloire, cette merveille de l’Antiquité compta jusqu’à 700.000 volumes sur papyrus et parchemins…avant d’être détruite et pillée par les disciples chrétiens du dernier des Ptolémée en l’an 642 comme le raconte le récent peplum Agora. Les savants et philosophes furent expulsés et toute cette mémoire partit en fumée, plongeant le monde dans l’éclipse intellectuelle et scientifique du bas moyen-âge. A l’époque nulle copie de sauvegarde n’était disponible… L’homme est poussière et retournera à la poussière, mais ses souvenirs resteront gravés sur silicium dans une quête si humaine d’éternité.

7 études de cas en data journalism et visualisation de données « Beaucoup de veille en ce moment, et peu d’écrit. Voici quand même quelques études de cas à vous faire partager. Depuis un an que je piste les exemples de data journalism, je constate que les initiatives françaises sont bien rachitiques et que j’atterris le plus souvent sur des sites anglo-saxons. Avec le nytimes.com, le washingtonpost.com et le guardian.co.uk en pionniers du genre.

Nicholas Feltron: le self-tracking, “de nouvelles formes de communication condensées” Adepte reconnu du self-tracking, Nicholas Feltron revient dans une interview sur cette démarche : pourquoi conserver et visualiser ses données personnelles avec tant de précision ? Vous travaillez actuellement à l’élaboration d’un livre sur les moyens de production artistique. Considérez-vous qu’aujourd’hui, l’information et les données font partie de ces moyens ? L’information est quelque chose qui se répand partout.

Finalement, documentez-moi ! On a tous envie d’en savoir plus sur nous-mêmes. De comprendre ce qui nous arrive, les changements qui nous transforment, et pas seulement de s’arrêter à la perception que nous avons de ces changements. De dépasser la subjectivité avec laquelle on se décrit ou on nous décrit et qui fait de nous aujourd’hui “le premier terrain documentaire” qu’évoque le chercheur en science de l’information Olivier Ertzscheid. Mais comment dépasser notre subjectivité et celle de ces “little sisters” qui nous observent et tracent en ligne ce qui apparaît de nous ? Vos questions sur le journalisme de données - Atelier des medias Il y a quelques mois, le scandale des notes de frais des députés britanniques révélé par le Daily Telegraph a donné une visibilité particulière à ce que les spécialistes appellent le journalisme de données. Nous allons parler de ces nouvelles techniques journalistiques pour analyser des quantités importantes de données dans l'Atelier des médias cette semaine. Nous verrons également avec nos invités que l'accès aux données publiques reste un combat en France Invités:

Hasan Elahi: un homme sur sousveillance Soupçonné à tort d’activités terroristes, l'artiste Hasan Elahi a décidé d'enregistrer sa vie, une pratique appelée life-logging. Un geste politique en forme de pied de nez à la surveillance dont il est l'objet autant que de l'art. Le life-logging – pratique consistant à capturer grâce à des moyens numériques l’ensemble ou une grande partie de sa vie – se décline sous autant de formes qu’il y a d’individus pour s’en emparer et de motivations pour l’employer. Pour Hasan Elahi, cette méthode relève à la fois de la pratique artistique, de l’expression contestataire et de l’alibi permanent. Elle lui assure de pouvoir continuer à circuler librement, la main sur le déclencheur de l’appareil photo de son smartphone, plutôt que de croupir en combinaison orange, entravé par des chaines dans un centre de détention de l’armée américaine.

Connais-toi toi même (petite philosophie du #QuantifiedSelf ) Cela fait un bon moment que je voulais vous parler du livre de mon vieil ami, Emmanuel Gadenne : Le Guide pratique du Quantified Self, Mieux gérer sa vie, sa santé, sa productivité, publié par l'excellent FYP éditions (éditeur de référence des think tank et des explorateurs du numérique...). Outre qu'il vient d'un formidable village lorrain, Emmanuel Gadenne, consultant dans une grande société de conseil et de service technologique, est un explorateur méthodique et obstiné de la révolution numérique en cours. Avec les Explorateurs du web (où l'on retrouve plein d'autres amis), il a travaillé avec rigueur des questions essentielles comme le microblogging, les monnaies libres, la géolocalisation ou le twinome... Il anime le blog Webusage, consacré lui aussi à l'émergence de nouvelles pratiques et de nouveaux arts de vivre.

Le database journalism pour nous sauver du « frogboiling » « Dat Ou pourquoi le database journalism s’oppose au journalisme traditionnel Pour ce quatrième post, il me semble plus que temps d’esquisser une définition de mon sujet d’étude : en une phrase, le database journalism, ou journalisme de données, consiste à exploiter des bases de données pour en extraire de l’information compréhensible par tous. Actuellement, les médias traditionnels traitent l’actualité par le récit (stories), ils racontent des histoires. A l’opposé, le database journalism initie un traitement de l’actualité par les données (data).

Le premier guide pratique du Quantified Self Comment as-tu découvert le Quantified Self et pourquoi t’y intéresses tu ? J’ai commencé le QuantifiedSelf en 2003, pour retrouver mon équilibre et améliorer mon hygiène de vie. Durant 3 ans, j’ai enregistré sur des carnets de note, mon sommeil, mon poids, ma consommation d’alcool et de Coca-Cola, mon humeur, etc. Je reportais toutes ces données dans une feuille Excel : - pour stocker ces données, - pour analyser ces données et détecter rapidement toute amélioration ou détérioration de mon hygiène de vie, - pour comprendre les corrélations entre ces différentes données mesurées. Après plusieurs mois de collecte et d’analyse de données, j’avais assimilé les bonnes pratiques qui me permettaient de conserver une bonne hygiène de vie et un bon équilibre sans même y penser.

Quantified Self (3/3) : Les tabous de la mesure Par Hubert Guillaud le 15/12/11 | 6 commentaires | 2,785 lectures | Impression L’une des limites du Quantified Self demeure trop souvent, de rester focaliser sur la santé et le sport, notamment parce que les deux secteurs permettent d’enregistrer des données “objectives” : vitesse de course, pulsation cardiaque, localisation, prise médicamenteuse… sont autant d’actions concrètes facilement révélables par les chiffres. En ce sens, le QS demeure une mesure de la performance et de l’amélioration, même si pour cela elle observe également la maladie, la faiblesse et la dégradation.

Related: