background preloader

Gestion du temps, mieux gérer son temps

Gestion du temps, mieux gérer son temps
Comment mieux gérer son temps La méthode de gestion du temps "no stress", présentée en 12 fiches pratiques Mieux gérer son temps au quotidien est désormais un impératif. Equilibrer judicieusement son temps de travail, temps de formation, temps social et temps de loisir est aujourd'hui la priorité de tout un chacun pour s'assurer une vie plus saine et mieux accomplie. La méthode "no stress" décrite ici en 12 fiches pratiques est une démarche pratique destinée à tout ceux qui souhaitent prendre le problème de face et adopter une meilleure gestion de leur temps. 1. Il est en effet très facile de se laisser dévorer à nouveau par une gestion du temps mal maîtrisée. Mieux gérer son capital temps pour cesser de courir après le "temps perdu" et d'essayer de "gagner du temps". 2. Les grandes orientations sont fixées, le planning est prêt, il n'y a plus qu'à le tenir. 3.Les ressources Pour finir, une série de ressources pour aller plus avant. La fiche pratique du jour Le mot du jour

Les méthodes pour lutter contre le stress au travail -Apprendre à gérer son temps et ses priorités La technique David Allen : pour démarrer du bon piedMise au point par le consultant en producvité américain David Allen, ce procédé consiste à lister l’ensemble des tâches à effectuer en commençant par la plus simple. Subdivisés en petites actions anodines, les projets les plus intimidants deviennent ainsi abordables. Exemple : si mon objectif est de lancer une campagne de prospection dans l’Essonne, je noterai d’abord : “Acheter la carte routière du 91. ”Cette première étape franchie, je passe à la deuxième, etc. Cette stratégie progressive abolit l’obstacle du “premier pas qui coûte”. La matrice Eisenhower : pour y voir clair quand tout est confusL’ancien président des Etats-Unis hiérarchisait ses tâches en les classant selon deux critères, l’urgence et l’importance, qui formaient les deux axes d’une matrice de quatre cases. Le planning Nerac : la fausse bonne idéeCompter sur des logiciels pour faire le boulot à votre place. Laure Cailloce

LA GESTION DU TEMPS POUR MANAGERS Les 46 Idées Les Plus Brillantes Que Tout Être Humain Devrait Connaître Pour Se Faciliter La Vie J’adore trouver des solutions intelligentes aux petits accrocs que je rencontre dans la cuisine, la construction, le nettoyage, ou à peu près tout. En voici quelques-uns que j’utilise tout le temps! Versez une demi-tasse de bicarbonate de soude et une tasse de vinaigre dans un évier bouché. Une fois qu’il ne mousse plus rincer l’évier et il sera débouché. Utilisez du scotch transparent/brillant sur l’objectif de l’appareil photo pour réparer la mise au point/ le flouté/ éviter les problèmes de réfraction de lumière de la lentille et améliorer la qualité de l’image! Quand vous campez ou si vous êtes simplement en vadrouille, une lampe de poche standard attachée à un gallon d’eau peut illuminer une pièce tout entière ou une tente. En mettant une cuillère en bois au-dessus d’une casserole d’eau bouillante cela l’empêchera de déborder. Évitez que votre mère ne vous pousse une gueulante en mettant votre café froid sur nouvelle table basse. Bonne chance!

Reste à vivre : comment maîtriser son budget Le calcul du reste à vivre, utilisé par les banques au moment de l’octroi d’un crédit, est également un outil pertinent de gestion budgétaire pour prévenir, à court terme, les fins de mois dans le rouge et, à plus long terme, les risques de mal-endettement. Quand on entend parler de « reste à vivre », c’est en général qu’on est en train d’emprunter pour un achat immobilier. Il s’agit alors, pour le banquier, d’évaluer votre capacité à assumer vos futures mensualités, sans mettre en péril le budget du ménage. Le reste à vivre, c’est en effet ce qui vous reste chaque mois une fois que vous avez payé vos charges fixes (factures, impôts, transport, etc.) et vos mensualités de crédit. Ce n’est pas non plus l’apanage des ménages les plus modestes. Comment calculer son reste à vivre ? Il n’existe pas de norme pour le calcul du reste à vivre : dans le cadre d’un octroi de crédit, par exemple, chaque banque peut appliquer sa propre recette. Voici les éléments à prendre en compte dans le calcul :

Ikigai Ikigai (生き甲斐?) est l'équivalent japonais de la « joie de vivre » et de la « raison d'être ». Selon un article du journal Le Monde, ikigai permet de trouver sa raison d'être[1]. Bien que les significations soient identiques, les attitudes culturelles envers le concept sont différentes. Dans la culture d'Okinawa, ikigai est perçu comme une raison de se lever le matin. Dans le reste du Japon, ikigai ne serait pas vraiment considéré par les Japonais comme un concept philosophique en tant que tel[3]. Références[modifier | modifier le code] ↑ « Seize biais qui empêchent de se connaître et de faire les bons choix », Le Monde,‎ 20 janvier 2019 (lire en ligne [archive], consulté le 21 janvier 2019).↑ « Comment vivre jusqu'à 100 ans et plus » [archive], sur www.ted.com, septembre 2009 (consulté le 17 novembre 2020).↑ « L'ikigai, un concept de raison d'être propre aux Japonais ? Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : ikigai, sur le Wiktionnaire

Related: