background preloader

Le livre : son passé, son avenir

Le livre : son passé, son avenir
Entretien également disponible aux formats audio (mp3) et texte (pdf). Les mutations de l’objet livre La Vie des idées : Je voudrais évoquer avec vous la manière dont l’objet livre se métamorphose aujourd’hui sous l’influence des technologies liées à Internet (les e-books, le print on demand, etc.). Pouvez-vous revenir sur quelques-unes des mutations que le livre a connues depuis l’invention du codex ? Roger Chartier : Le premier problème, c’est : qu’est-ce qu’un livre ? C’est une question que posait Kant dans la seconde partie des Fondements de la métaphysique des mœurs, et il définissait très clairement ce qu’est un livre. Or, aujourd’hui, le seul objet – il y en a un sur ce bureau – est l’ordinateur, qui porte tous les types de discours, quels qu’ils soient, et qui rend absolument immédiate la continuité entre les lectures et l’écriture. Roger Chartier : Oui. Mais cette distinction productrice peut aussi masquer deux éléments. Quelles sont alors les réponses possibles ?

http://www.laviedesidees.fr/Le-livre-son-passe-son-avenir.html

Related:  Histoire du livre et de l'éditionHISTOIRE DU LIVREhistoire du livreBibliographieLectures

Charles-Joseph Panckoucke Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles-Joseph Panckoucke Charles-Joseph Panckoucke, né le à Lille et mort le à Paris, est un écrivain et un éditeur français. Biographie[modifier | modifier le code] Fils d’André Joseph Panckoucke (1700-1753), lui-même écrivain, libraire et éditeur à Lille, Charles-Joseph Panckoucke prit la direction de la librairie lilloise en 1757, puis s’installa aussi à Paris en 1762. Il fut l'initiateur d'une société savante de Lille, l'Académie Brunin, en parallèle de ses activités de libraire-éditeur [1]. Lozère : le livre à découvrir sous toutes ses formes Pour sa deuxième édition, le Festival du livre et des mots se déroule les 3 et 4 avril à Florac. Dans l'esprit “bibliothèque” - celle de Florac épaulée par de nombreux partenaires est à l'origine de ce rendez-vous -, ce festival se veut éclectique pour répondre aux attentes des différents publics. Si la journée professionnelle, ce vendredi 3 avril, est consacrée au livre numérique, le salon qui débute ce même après-midi accueille des invités plus nombreux qu'il y a deux ans, soit une vingtaine de maisons d'édition et tout autant d'auteurs, illustrateurs, etc. Il rassemble aussi bien des maisons d'édition indépendantes, des livres d'artistes qui mettent en valeur le livre en tant qu'objet, essais, romans, imprimeur typographe, que des éditions jeunesse ou des auteurs régionalistes. "Le livre numérique est une réalité qu'il faut prendre en compte. L'édition indépendante, axe fort

Une brève histoire du livre... L'histoire du livre est celle d'une suite d'innovations technologiques qui ont permis d'améliorer la qualité de conservation du texte et l'accès à l'information, la portabilité et le coût de production. Cette histoire est intimement liée aux contingences politiques et économiques, à l'histoire des idées et des religions. Origines et Antiquité Premiers supports L'écriture est la condition de l'existence du texte et du livre.

Apologie du livre Selon Le Petit Robert, une « apologie » est un « discours visant à défendre, à justifier une personne, une doctrine ». Qualifier d’Apologie du livre le recueil d’articles signés par Robert Darnton dans la prestigieuse collection (grise) des essais de la NRF semble donc peu approprié. D’abord parce que le recueil ne correspond pas à la figure. Ensuite et surtout parce que, dans les six chapitres, plus une conclusion, plus une annexe (sur laquelle on reviendra) il est, en fait, peu question de discours, peu question de défendre, et que l’appareil éditorial ainsi constitué à partir de textes essentiellement parus, à leur origine, dans la non moins prestigieuse New York Review of Books, relève plus de ce que (le mot est à la mode) on qualifierait de « miscellanées ».

Henri-Jean Martin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri-Jean Martin, à qui Lucien Febvre avait confié la rédaction de l'ouvrage L'Apparition du Livre, est le fondateur de ce que l'on peut appeler l'école française d'histoire du livre dont il a défini les contours et qui a engendré une multitude de travaux, au travers des thèses qu'il a dirigées, tant à l'École nationale des chartes qu'à l'École pratique des hautes études, ainsi que par la direction de la somme encyclopédique de l'Histoire de l'édition française. On lui doit une synthèse sur les apports de la culture écrite, et principalement de la révolution de l'imprimé, dans le développement de la civilisation européenne, dont il donna une synthèse dans Histoire et pouvoir de l'écrit.

Science & Vie - La lecture change, nos cerveaux aussi — Enseigner avec le numérique La lecture change, nos cerveaux aussi : e-book, Internet, smartphone...Dossier / Philippe Testart-Vaillant et Kheira Bettayeb"Depuis plus de cinq cents ans, nous avons développé des capacités cognitives adaptées à l’écrit sur papier. Or, le texte prolifère aujourd’hui sur toutes sortes de supports électroniques : e-books, smartphones, ordinateurs… entraînant une révolution de notre rapport à la lecture. Et une modification de notre cortex... Si l’écran électronique peut se flatter d’apporter un plus cognitif, c’est bien grâce à ces liens qui permettent de naviguer librement d’une page à l’autre au cours de la lecture, via un simple clic sur certains mots ou certaines images. [Mais] les experts après avoir porté l’hypertexte aux nues et vu en lui la panacée en matière d’apprentissage, ont dû en rabattre." La vitesse de lecture baisse de 25%"La lecture est un processus très gourmand en capacités cognitives.

Histoire des médias. De Diderot à Internet (Frédéric Barbier et Catherine Bertho-Lavenir) - persee.fr Histoire des médias. De Diderot à Internet de Frédéric BARBIER DARNTON Robert. Apologie du livre. Demain, aujourd’hui, hier 1On se doute que les archives des banques suisses renferment des dossiers brûlants, mais qui aurait pu croire que le fonds ancien de la société typographique de Neuchâtel offrait aussi matière à une enquête historico-policière ? C’est pourtant là que Robert Darnton, qui avait quitté le journalisme d’investigation pour l’histoire, avait fait naître L’aventure de L’Encyclopédie, 1775-1800 (1982). Au lieu de traiter du contenu, il racontait la fabrication des livres, leur poids, leur encre, leur coût, leur transport, en ces temps de censure, de contrefaçons et de libraires contrebandiers. En continuant de « fouiller l’envers du décor » de la vie littéraire, il a ainsi fait surgir le monde des gens du livre décrits par les rapports de police, les correspondances marchandes, les rumeurs des gazettes. En témoignent les titres d’ouvrages devenus des références, comme Bohème littéraire et Révolution.

Le livre : de l'antiquité à la renaissance Charte du site UOH Charte de modération Nous accueillons vos commentaires sur le site de l'UOH. La possibilité de commenter en ligne les ressources référencées sur le site de l'UOH est ouverte à tout le monde, chacun est libre d'y intervenir, de manière anonyme ou identifiée. Du livre au livre - persee.fr 17. Lettres à Grégoire, op. cit., p. 143. 18. Ibid., p. 210. 19. Ibid., pp. 146-147. 20. R.

Related: