background preloader

Chaque nuage, si noir soit-il, a toujours une face ensoleillée, tournée vers le ciel

Chaque nuage, si noir soit-il, a toujours une face ensoleillée, tournée vers le ciel
Related:  courants d'air et courants d'eau

Weather goes haywire over Europe: scientists baffled by erratic swings of jet stream Baffled? They are not baffled at all. It’s true the models are kind of simple, but the wavy jet is easy to explain. Greenman3610 on Youtube (Climate Denial Crock of The Week) and The Yale Climate Forum both demonstrate what’s happening. This is exactly what happened to the USA last March, too…..remember? As the Arctic warms, the thermal incline between the Tropic and the Arctic becomes smaller (the temps get closer together). This year, we have the additional **natural variation** of Negative Arctic Oscillation, which is their fancy of way of saying the wind is blowing the other direction around the pole. You’ve documented these changes exceedingly well, Alvin, which is why I come here all the time! I’ll close with: “Welcome To The Rest of Our Lives”

arts plastiques météo La formation des orages Qu'est-ce qu'un orage ? Un orage est un phénomène atmosphérique caractérisé par une série d'éclairs et de coups de tonnerre. Un éclair peut se déclencher à l'intérieur du nuage, entre deux nuages, ou entre le nuage et le sol (c'est le coup de foudre). L'orage est généralement un phénomène de courte durée : de quelques dizaines de minutes à quelques heures. Le nuage d'orage : le puissant cumulonimbus Le cumulonimbus est le nuage caractéristique des phénomènes orageux. Les différents types de nuages (fichier PDF, 179 Ko) Comment se forme un cumulonimbus ? L'air chauffé par le rayonnement du soleil sur la surface terrestre se dilate et devient plus léger que l'air situé au-dessus de lui. Que se passe-t-il dans un cumulonimbus ? Le cumulonimbus est une véritable usine thermodynamique, qui se nourrit d'air chaud et humide pour fournir l'énergie nécessaire aux mouvements ascendants. Les orages agissent globalement comme des générateurs électriques, créant un courant dirigé du sol vers le nuage.

La saison des tornades est commencée » Conseils pour être en bonnes mains » Allstate Allstate encourage les Canadiens à se préparer Toronto, le 10 mai 2011 — Quel que soit votre lieu de résidence, une catastrophe peut survenir à tout moment. Bon nombre de Canadiens ne réalisent pas que le Canada, avec une moyenne de 80 tornades par année, est le deuxième pays le plus touché par ce type de sinistres à l’échelle mondiale. Au Canada, la saison des tornades s’étend de mai à septembre, juin et juillet étant les mois où l’on en dénombre le plus. Allstate du Canada, compagnie d’assurance souhaite que vous soyez en mesure d’affronter ces tempêtes imprévisibles. « En vous préparant à une situation de tempête, vous contribuerez à protéger votre maison et toute votre famille. Les Ontariens peuvent minimiser les dommages à leur propriété en suivant les conseils de sécurité et les recommandations indiqués sur le site conseilsenbonnesmains.ca. Protégez votre maison avant la tempête : Protégez votre famille durant la tempête : À propos d’Allstate du Canada, compagnie d’assurance

Photos - Phénomènes météorologiques : les merveilles du ciel dévoilées par vos objectifs Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Suite à notre appel, vous avez été nombreux à nous faire parvenir vos clichés de phénomènes météorologiques capturés de vos balcons ou en pleine promenade. Des éclairs éblouissants aux arcs-en-ciel multicolores, autant de photos qui dévoilent la beauté des phénomènes qui peuvent jaillir du ciel. Un énorme nuage mousseux planant dans un ciel bleu, une tempête qui soulève les poussières du sol ou encore un lever de soleil mêlé à de ténébreux nuages : lorsqu'il est en colère, notre ciel est une source de phénomènes tout à fait fantastiques qui surgissent souvent quand on s'y attend le moins. Après les nombreuses intempéries de ces derniers mois, Maxisciences avait ainsi décidé de faire une nouvelle fois appel à vous et vos appareils. L'aperçu de ces phénomènes allié aux multiples vues d'arc-en-ciel, il faut bien l'avouer, le choix n'a pas été facile...

Quels sont les pays les plus vulnérables au changement climatique ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Dans les dix prochaines années, un tiers de la production économique mondiale sera localisée dans les pays les plus durement frappés par le changement climatique. C'est la conclusion d'une étude du cabinet britannique d'analyse des risques Maplecroft, parue mercredi 30 octobre. L'index de vulnérabilité au changement climatique que publie cet institut chaque année depuis 2008 identifie 67 pays comme les plus exposés aux événements extrêmes liés au climat, tels que les tempêtes, les inondations, les sécheresses ou la hausse du niveau de la mer. Pour réaliser cette étude, Maplecroft a évalué l'exposition de 193 pays aux conséquences du réchauffement, mais aussi la sensibilité des populations au changement climatique, en termes de santé, d'éducation, de dépendance agricole et d'infrastructures disponibles, et la capacité de leurs institutions, de leur économie et de leur société à s'adapter et à lutter contre ces impacts.

Arcus sur ligne de grain - Info - La chronique météo de Philippe Jeanneret De violents orages se sont produits le 18 juin dernier entre le Nord de la France, la Belgique et la Hollande. Evènement qui s’est caractérisé par la formation de lignes de grains, dont voici un cliché spectaculaire: il s’agit d’un arcus sur plusieurs étages, marquant la présence d’un front de rafales. Par quels mécanismes le phénomène s'opère-t-il? La circulation des vents à l’intérieur d’un nuage d’orage se caractérise par la présence de courants ascendants chauds, atteignant les 30 à 40 km/h en moyenne (jusqu’à 180 km/h dans les cas extrêmes) mais également par des vents descendants froids, appelés rabattants, de nature assez variable d’une situation à l’autre. Le front de rafales délimite cet air froid descendant de l’air ambiant - chaud et humide - qui se trouve à l’avant du nuage (à ne pas confondre avec l'air chaud qui circule dans le courant ascendant à l’intérieur de ce dernier). Philippe Jeanneret avec le concours de Dean Gill et d’Olivier Duding de Météosuisse

orage de l'aisne en picardie :commenchon Climate change is making the world sick - News The loss of healthy life years in low-income African countries is predicted to be 500 times that in Europe. It is beyond doubt that our emissions of greenhouse gases contribute to climate change. And climate change is making us sick. The World Health Organisation estimates that between 1970 and 2004, the environmental effects of climate change caused more than 140,000 deaths each year. And the direct financial cost of the damage it will have on our health is estimated to come in at around US$2-4 billion in just over 15 years time. Extreme weather events We tend to think of large-scale weather events as 'natural' disasters, but the case is increasingly being made for a man-made cause and effect for some of these. While it is difficult to attribute single events such as Hurricane Katrina to climate change, climatologists have suggested a possible role in contributing to the intensity of these kinds of events. In the UK, adverse weather events already have a palpable public presence. Ecosystems

Des tempêtes menacent actuellement les côtes françaises -- Changements Terrestres © FRED TANNEAU/AFPTempête sur le phare du Guilvinec en décembre 2011 Les autorités observent avec attention le trajet des dépressions tropicales, dont certaines pourraient arriver sur l'hexagone. Les estimations de l'activité cyclonique en Atlantique ont d'ailleurs été revues à la hausse. La France n'est pas à l'abri d'une forte tempête. La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), l'organisme de météo américaine, a d'ailleurs revu à la hausse son estimation de l'activité cyclonique en Atlantique pour cette saison 2012. Les cyclones Isaac et Ernesto ont été à l'origine d'importants dégâts entre les Caraïbes et le golfe du Mexique. Cette inquiétude n'était pas infondée. La barrière anticyclonique des Açores «Ce type de situation reste rare, explique Eric Mas. Une dépression tropicale naît donc à proximité des tropiques et commence sa route vers l'ouest, parfois jusqu'aux Antilles. Si le virage est serré, sa route passe alors dans le sud de l'anticyclone des Açores.

orage aquarelle de constable Why the Arctic is drunk right now Perhaps the best analogy yet for the insane cold weather now afflicting the U.S. came from science blogger Greg Laden, who created the viral image above. “Go home, Arctic,” it reads. “You’re drunk.” When it comes to the reason why the United States is currently experiencing life-threatening cold — with temperatures in the negative-20s in the upper Midwest, and wind chills much lower than that — that’s actually not so far from the truth. And according to Francis’ research — which has drawn increasing attention in the past few years — we’re seeing more of just this kind of jet stream behavior, thanks to the rapid warming of the Arctic. To understand how it works, it first helps to think of the jet stream as a river of air that flows from west to east in the Northern Hemisphere, bringing with it much of our weather. The jet stream then flows “downhill,” so to speak, in a northward direction. That’s not to say the jet stream never staggered around drunkenly in the past.

The Big Chill: unusual stratospheric phenomenon is bringing frigid cold to U.S Unusual, unprecedented, extreme, record breaking. The new norm. Here in Australia the Bureau of Meteorology actually had to design a deeper purple colour for their temperature maps and we have been warned this heat is set to intensify and continue. According to a peer-reviewed study by the Australian-based Global Carbon Project, global average temperatures are on a trajectory to rise a further four to six degrees by the end of this century, with that rise felt most strongly over land areas. “Those of us who spend our days trawling – and contributing to – the scientific literature on climate change are becoming increasingly gloomy about the future of human civilisation,’’ said Liz Hanna, convener of the human health division at the Australian National University’s Climate Change Adaptation Network. ‘‘We are well past the time of niceties, of avoiding the dire nature of what is unfolding, and politely trying not to scare the public. Peace

Related: